Comment Baptiste est mort

prix Décembre 2016

À propos

"Ils ne m'ont pas libéré, ils m'ont enchaîné par quelque chose d'invisible."
Enlevé dans le désert par un groupe de djihadistes avec ses parents et ses frères, Baptiste, après plusieurs semaines de captivité, est le seul à revenir vivant. Qu'est devenue sa famille ? Pourquoi a-t-il été libéré ? Surtout, pourquoi prétend-il que "Baptiste est mort" et insiste-t-il pour qu'on l'appelle "Yumaï", le nom que ses ravisseurs lui ont donné? Peu à peu se révèle l'histoire extraordinaire et cruelle d'un garçon qui n'a pas tout à fait quitté l'enfer.
Prix Décembre


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Alain Blottière

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Gallimard

  • Date de parution

    08/02/2018

  • Collection

    Folio

  • EAN

    9782072762390

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    3 061 Ko

  • Diffuseur

    Gallimard

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.
Référence à la pagination du livre imprimé Le livre peut être utilisé en complément de sa version imprimée, la pagination de référence étant préservée.

Alain Blottière

Romancier, essayiste, auteur de récits de voyage, Alain Blottière est né en 1954. Passionné par
l'Égypte antique, il vit entre la France et l'oasis égyptienne de Siwa. Le désert, et la figure de
l'adolescent confronté à la violence du monde, occupent une place importante dans ses livres.
Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Saad, prix littéraire de la Vocation (Le Chemin,
1980), Le point d'eau (collection blanche, 1985), Le tombeau de Tommy (collection blanche,
2009, Folio n° 5203), Rêveurs (collection blanche, 2012).

empty