Après la loi

À propos

« Après la loi, il y a le droit ; après la loi, il y a la totalité de ce dont la loi a signé l'oubli ; il y a l'invention et le désordre, le savoir et l'exploration, la multiplicité et la singularité, les êtres et les choses, la force des gestes et celle de mots. Après la lex, il y a le ius, le li, le giri, le dharma, la fiqh, la aggadah, la maât et le dînum ; après le nomos, il y a l'anomie, l'anarchie, l'injustice, l'arbitraire, la casuistique, la magie, le récit, la religion, les rituels. Après la loi, il y a l'ensemble des moyens que les êtres humains ont inventé pour devenir plutôt qu'être, et pour faire devenir avec eux les relations qui les unissaient à d'autres et finissaient par les constituer en groupes. Car telle est la différence principale qui sépare la loi du droit : la loi ne connaît que l'être, un être à la défense duquel elle est vouée par structure et par fonction - un être qu'il est de son devoir de ne pas remettre en question. »



Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9782130804345

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Laurent de Sutter

Laurent de Sutter est professeur de théorie du droit à la Vrije Universiteit Brussel. Il est l'auteur de nombreux livres explorant la relation entre loi et transgression, salués par la critique et traduits en plusieurs langues. Parmi les plus récents : Striptease. L'art de l'agacement (Le Murmure, 2015), Magic. Une métaphysique du lien (Puf, 2015). Il dirige, aux Puf, la collection « Perspectives critiques ».

empty