Luxifer, pourquoi le luxe nous possède

À propos

Le Luxe semble avoir pris possession de la planète : d'une santé éclatante malgré la crise, de New York à Shanghai, il dicte nos rêves, sculpte nos corps, lisse nos peaux, redessine nos villes. Pour des millions d'individus, il définit le rêve ultime. Il a ses temples, ses messes, ses gurus, ses prêtres(ses), ses croisés - tout travaille à convertir nos âmes à sa nouvelle religion.
Et si l'on retrouvait derrière ce phénomène l'avènement d'un esprit luciférien ? Non pas le Diable rouge, épouvantail d'une idéologie bigote, mais, en revenant aux sources mêmes de ce qu'il incarne, Lucifer comme principe de liberté, de rupture et de création.
C'est la surprenante et troublante hypothèse de cet essai au style fluide et précis, qui se lit comme une enquête littéraire et sociétale, brassant les références à la fois pop et académique, de Lady Gaga à Annie Le Brun, de Marlowe à Morrison. Un point de vue à la fois expert et personnel, implacable, qui ambitionne de rafraichir le regard tout autant sur le luxe que sur Lucifer.

Nicolas Chemla, consultant et spécialiste du luxe, propose un essai original et percutant, qui brasse les références pop et académiques, une enquete litteraire et sociétale au coeur d'un phénomène universel et contemporain. Un point de vue expert et personnel, implacable, qui rafraichit autant le luxe que la figure de Lucifer !

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages

  • EAN

    9782840495758

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    153 Pages

  • Poids

    7 639 Ko

Nicolas Chemla

Nicolas Chemla a publié Luxifer, pourquoi le luxe nous possède aux éditions Séguier en 2014, un essai qui explore les relations entre le luxe et le Mal au prisme de l'analyse culturelle, littéraire, sociologique et philosophique. Son deuxième essai, Anthropologie du Boubour, faisait de Donald Trump la figure de proue du monde « bourgeois bourrin » à venir, avant sa victoire et celle du Brexit.Il a enseigné un cours sur « Sexe, désir et transgression » à l'École de la Communication de Sciences Po Paris, ainsi qu'à la Paris School of Luxury. Passionné de romantisme noir, de cinéma transgressif et d'une littérature « impure », il aime créer des ponts entre les cultures, les sujets et les points de vue, et déplacer les frontières de genre.

empty