Diên Biên Phu

À propos

« Étrangement, j'avais le sentiment de devoir quelque chose à cette guerre : l'homme que j'étais devenu et quelques-unes des rencontres les plus déterminantes de ma vie. Étrangement, j'avais trouvé la clé de mon existence, l'amour grand et l'amitié inconditionnelle. En temps de guerre. Au milieu de tant de morts, tant de destins brisés » Vingt ans après Diên Biên Phù, Alexandre, un ancien soldat français, revient au Viêtnam sur les traces de la « fille au visage lune » qu'il a follement aimée. L'horreur et l'absurdité de la guerre étaient vite apparues à l'engagé mal marié et désorienté qui avait cédé à la propagande du ministère. Au coeur de l'enfer, il rencontra les deux êtres qui le révélèrent à lui-même et modelèrent l'homme épris de justice et le journaliste militant pour les indépendances qu'il allait devenir : Maï Lan, qu'il n'oubliera jamais, et Alassane Diop, son camarade de régiment sénégalais, qui lui sauva la vie. Avec ce roman vibrant, intense, rythmé par les poèmes qu'Alexandre a pendant vingt ans écrits à l'absente, Marc Alexandre Oho Bambe nous embarque dans une histoire d'amour et d'amitié éperdus, qui est aussi celle d'une quête de vérité.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782848052984

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 249 Ko

  • Distributeur

    Volumen

  • Support principal

    ebook (ePub)

Marc-Alexandre Oho Bambe

Après ADN Afriques Diaspora et Négritude, Le Chant des possibles (Prix Verlaine de Poésie de l'Académie Française) et Résidents de la République, Marc Alexandre OHO BAMBE se tourne résolument vers le jeune public auquel il faut offrir, de toute urgence, un Cap de bonne espérance.ÿIssu d'une longue lignée d'auteurs humanistes, Marc Alexandre OHO BAMBE dit Capitaine Alexandre en hommage à René CHAR, perpétue les quêtes essentielles de ses maîtres à penser : le don de soi et le sens de la révolte contre toutes les injustices, la quête de l'humain, « rien que l'humain, où qu'il se trouve », le refus de vivre « les bras croisés en l'attitude stérile du spectateur », et l'action, dans son lieu, en pensant avec le monde. Son Chant des possibles est un souffle toujours renouvelé, un appel à un être- ensemble citoyen, indispensable à la construction d'un monde ouvert apaisé.

empty