Une âme plus si noire ; lettres de prison (préface Caroline Lamarche)

À propos

"Soyez impitoyable. J'apprends vite. Écrire est devenu ma passion. Je lui sacrifierai tout." Au fil des lettres adressées à celle qui accompagne son projet de roman, le parcours d'un fou de lecture et d'écriture pris dans son cadre quotidien, la prison. Une longue peine et ses petits accommodements. La puissance du rêve. La rage d'être inutile au monde. Mais aussi la célébration de la vie comme réserve d'anecdotes drolatiques, de solidarités, de projets. Des pages étincelantes d'humour, d'émotion. L'autoportrait, en creux, d'un homme enfin libéré. "C'est pas pour être reconnu que j'écris, ce qui me pousse est plus profond, quand j'imagine que pour la première fois je serais autre chose qu'un criminel."Figure du grand banditisme, connu sous le nom de « la Bête », Éric Lammers a marqué les années de plomb belges. Condamné à perpétuité pour un double meurtre, il a passé dix-sept ans en prison. Il doit sa libération, en 2002, au contrat signé pour une pièce radiophonique diffusée par France Culture. Au terme d'une réinsertion qui a connu quelques péripéties est paru un recueil de nouvelles, Une vie de... (Weyrich, 2015). La publication, aujourd'hui, de Une âme plus si noire, lettres couvrant les deux dernières années de sa détention, révèle le parcours d'un homme que l'écriture a transformé.



Rayons : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782874494116

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    768 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Eric Lammers

Une âme plus si noire propose un montage des lettres envoyées par Eric
Lammers à Caroline Lamarche de janvier 2001 à décembre 2002, depuis la prison
de haute-sécurité d'Andenne, décrite comme un enfer, puis celle de Verviers, où il
dit avoir été « accueilli dans la joie et en ayant l'impression de rentrer à la maison
». Autoportrait d'un homme libéré par l'écriture, ce témoignage est surtout un
texte littéraire de grande qualité, vivant, coloré, plein d'humour et finalement très
émouvant.

empty