De la SF au fantastique

Réviser ses classiques avec Sébastien Lopoukhine

  • Outresable

    Hugh Howey

    Depuis des siècles le sable a englouti le monde. Un autre s'est créé tant bien que mal parmi les dunes mouvantes, et les plongeurs des sables descendent à de grandes profondeurs pour remonter des ruines figées de l'ancien monde les trésors enfouis dont le troc permet la survie de tous à la surface. Ici, dans cette contrée constamment balayée par le vent, trois frères et une soeur se retrouvent loin les uns des autres. Leur père, qui appartenait à l'élite des plongeurs des sables, a disparu un jour sans aucune explication vers le No Man's Land, en les abandonnant. Et leur monde semble s'apprêter à en faire autant. Bienvenue dans «Outresable», le nouveau roman de Hugh Howey, l'auteur de la trilogie «Silo».
    />

  • « Un jour, les extraterrestres débarquèrent, comme tout le monde l'avait prévu. Tombés d'un ciel bleu candide au beau milieu d'une froide et claire journée de novembre, ils étaient quatre, quatre vaisseaux extraterrestres à la dérive tels des flocons annonciateurs de la chute de neige qui menaçait déjà depuis une semaine.
    Le continent américain abordait le jour durant leur manoeuvre, aussi se posèrent-ils là : un dans la vallée de la Delaware vingt-cinq kilomètres au nord de Philadelphie, un dans l'Ohio, un dans une région désolée du Colorado, et un (pour un motif inconnu) dans un champ de canne des abords de Caracas, au Venezuela... » Quand le Stephen King de « Stand by Me » rencontre le Ted Chiang de « L'histoire de ta vie ».
    Un récit d'invasion extraterrestre vue par les yeux d'un enfant. Le récit poignant, magistral, d'un coeur simple face à l'indicible...

  • Trademark T.1 ; bonheur TM

    Jean Baret

    Demain. Quelque part dans la jungle urbaine. Il ouvre les yeux. Se lève. Y a du boulot... "Avez-vous consommé ? " Il contemple l'hologramme aux lettres criardes qui clignotent dans la cuisine sans parvenir à formuler la moindre pensée. "Souhaites-tu du sexe oral ? " La question de sa femme l'arrache à sa contemplation. Il réfléchit quelques secondes avant de refuser la proposition : il a déjà beaucoup joui cette semaine et il n'a plus très envie.
    Sans oublier que le temps presse. Sa femme lui demande de penser à lui racheter une batterie nucléaire. Une Duracell. Il hoche la tête tout en avalant son bol de céréales Weetabix sur la table Microsoft translucide qui diffuse une publicité vantant les mérites d'une boisson caféinée Gatorade propice à l'efficacité. Il se lève, attrape sa femme, lui suce la langue pendant de longues secondes, puis enfile sa veste Toshiba - son sponsor de vie - et se dirige vers la porte.
    Dans le ciel encombré, sur les façades des tours, sur le bitume, ou simplement à hauteur d'homme, des milliers d'hologrammes se déplacent lentement au gré de courants invisibles dans les artères des monades grouillantes. Il est flic. Section des "Crimes à la consommation", sous-section "Idées". Veiller à la bonne marche du monde, telle est sa mission - je dépense donc je suis. Autant dire que la journée promet d'être longue...

    Sur commande
  • Diaspora

    Greg Egan

    Au XXX e siècle, l'humanité s'est divisée en trois grandes branches : les enchairés, qui ont conservé leur corps de chair et d'os quitte à modifier extensivement leur génome, les gleisners, androïdes ayant émigré vers la lune et les astéroïdes, et les citoyens des polis, ces cités virtuelles tournant sur des serveurs enfouis sous terre... Lorsqu'un déluge de rayons gamma issu d'une lointaine catastrophe stellaire stérilise la Terre, gleisners et citoyens des polis fuient vers les étoiles en une véritable diaspora. Avec l'espoir de comprendre les causes profondes de ce désastre et la nature de l'Univers, et de trouver un havre où ils pourront être à l'abri de tels aléas célestes - à tout jamais. Or le temps presse...
    /> Récit puissant, qui juxtapose brillamment purs éléments de science-fiction et spéculations de haut vol sur les lois de la physique, Diaspora est sans nul doute le grand oeuvre de Greg Egan.
    « L'univers est sans doute plus étrange qu'on ne l'imagine mais il aura du mal à fair mieux qu'Egan.» New Scientist « À une époque où l'on prétend que la science-fiction ne réserve plus aucune surprise, Egan jette un oeilinnovant surdevieillesthématiques. Ses visions du futur brillent d'un sombre feu intellectuel. Brillant en tous cas.» Amazon.co.uk

    Sur commande
  • Les hommes ont disparu depuis si longtemps de la surface de la Terre que la civilisation canine, qui les a remplacés, peine à se les rappeler. Les chiens se racontent à la veillée des histoires d'hommes, réelles ou inventées, pour chasser les ténèbres qui menacent d'engloutir leur propre culture.

  • Quand votre bot s'appelle Fanny et possède la belle voix grave de Fanny Ardant - c'est la tradition dans la famille -, et que vous voulez le déconnecter définitivement, le fameux code 777 suffit-il ? Pas facile de redevenir un Universel anonyme !
    Au fil de ses nouvelles, Serge Abiteboul explore ce que pourrait être notre vie future, entre objets hyperconnectés, greffes de cerveau artificiel et robots presque aussi insaisissables que le sont certains humains...
    La science et l'imagination s'allient pour nous faire réfléchir aux possibles - et au souhaitable.

    Sur commande
  • Les furtifs

    Alain Damasio

    Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes?? Plutôt l'exact inverse?: des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes.

    Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l'éducation nationale, en faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur fille unique de quatre ans, Tishka - volatilisée un matin, inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca, convaincu que sa fille est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l'armée chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Là, il va découvrir que ceux-ci naissent d'une mélodie fondamentale, le frisson, et ne peuvent être vus sans être aussitôt pétrifiés. Peu à peu il apprendra à apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne.

    Les Furtifs vous plonge dans un futur proche et fluide où le technococon a affiné ses prises sur nos existences. Une bague interface nos rapports au monde en offrant à chaque individu son alter ego numérique, sous forme d'IA personnalisée, où viennent se concentrer nos besoins vampirisés d'écoute et d'échanges. Partout où cela s'avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquittez. La bague au doigt, vous êtes tout à fait libres et parfaitement tracés, soumis au régime d'auto-aliénation consentant propre au raffinement du capitalisme cognitif.

empty