Alain Frappier

  • Pedro, jeune homme engagé issu d'un milieu intellectuel fut le fil
    conducteur de Là où se termine la terre, Soledad est, elle, fille de
    paysans sans terre ayant rejoint Santiago où la misère n'est pas
    moins grande. En 1970, Soledad a 15 ans et va s'installer dans un
    campamento, un campement situé sur un terrain occupé illégalement.
    Les élections approchent, le peuple espère la victoire de Salvador
    Allende... La politique fait ainsi irruption dans la vie de Soledad
    ainsi qu'un certain Alejandro... S'ensuivent les mille jours de la
    présidence de Salvador Allende durant lesquelles les réformes
    s'enchaînent : cogestion, réforme agraire, augmentation des salaires,
    distribution gratuite de lait aux enfants, droit au divorce...Avant le
    coup d'État du 11 septembre 1973 qui anéantit les espoirs du peuple
    et dévaste la jeunesse chilienne.

  • Désirée Frappier, journaliste et écrivain, est née à Paris en 1959.
    Alain Frappier, peintre, graphiste et illustrateur, est né à Gafsa en
    1952. Dès leur première rencontre, en 1991, ils s'investissent dans
    des ouvrages communs où se mêlent écriture et illustration. « La
    sensibilité au discours des Frappier est sans conteste décuplée par
    les images. C'est dire tout ce que la bande dessinée a à apporter aux
    sciences sociales, bien au-delà de ses qualités documentaires et
    historiques, parce qu'elle est oeuvre, tout simplement. » Groupe de
    lecture des Filles du Loir Désirée et Alain ont publié 3 livres pour
    enfants et 3 romans graphiques : Là où se termine la terre, c'est
    l'histoire de Pedro, à la fois singulière et très représentative de
    son pays, cette bande de terre de 4300 km de long pour 200 km de
    large, au bout de la terre, le Chili. Enfance choyée, entre une mère
    très protectrice et un père intellectuel d'origine libanaise,
    scolarité à la mission française, coupe du monde de football,
    premiers engagements politiques et... l'arrivée au pouvoir de Salvador
    Allende, le 4 septembre 1970. Tant pour le Chili que pour Pedro,
    c'est le début d'une période d'espoir et d'épanouissement... brisée le
    11 septembre 1973 par le coup d'Etat d'Augusto Pinochet. Militant au
    MIR (mouvement de la gauche révolutionnaire), Pedro est arrêté,
    séquestré, torturé. Les morts et les disparus se comptent par
    milliers, mais Pedro survit et bénéficie d'un décret voté sous la
    pression internationale qui lui ouvre les portes de l'exil...

  •  Maryse, une jeune lycéenne de 17 ans, décide de participer avec ses copains de lycée à une manifestation contre le fascisme et pour la paix en Algérie. Nous sommes à Paris, en 1962.
    Après 8 ans de guerre, l´indépendance de l´Algérie devient inéluctable. L´OAS, regroupant dans ses rangs les fervents défenseurs du dernier bastion d´un empire colonial agonisant, multiplie les attentats à la bombe sur la capitale. Le 8 février, après 14 attentats, dont un blessant grièvement une petite fille de quatre ans, des manifestants se regroupent dans Paris aux cris de « OAS assassins », « Paix en Algérie ». La manifestation organisée par les syndicats est interdite par le préfet Maurice Papon. La répression est terrible. La police charge avec une violence extrême. Prise de panique, Maryse se retrouve projetée dans les marches du métro Charonne, ensevelie sous un magma humain, tandis que des policiers enragés frappent et jettent des grilles de fonte sur cet amoncellement de corps réduits à l´impuissance. Bilan de la manifestation : 9 morts, dont un jeune apprenti, et 250 blessés.

    50 ans plus tard, Maryse Douek-Tripier, devenue sociologue, profondément marquée par ce drame dont elle est sortie miraculeusement indemne, livre son témoignage à Désirée Frappier. C´est une véritable histoire dans l´Histoire à laquelle nous invite l´auteur, restituant ce témoignage intime dans son contexte historique et tragique, tout en nous immergeant dans l´ambiance des années soixante : flippers, pick-ups, surboums, Nouvelle Vague, irruption de la société de consommation.

empty