Arnaud Poitevin

  • Des clowns d'un nouvau genre font leur cirque dans les rues de Paris.
    Pillage, saccage, chantage, outrage, cambriolage, tapage, ces
    anarchistes rigolards ne reculent devant aucune forfaiture pour
    terroriser le Tout-Paris et ridiculiser les autorités. Mais voici que
    face à eux se dressent les as du cafouillage, les princes du
    dérapage, les rois du naufrage : les Spectaculaires !

  • Qu'ils soient hercule de foire, homme volant, lanceur de couteaux ou lycanthrope, les membres de la joyeuse troupe du Cabaret des Ombres ont tous un talent certain... pour le trucage et l'illusion. Hélas, à l'heure où le Tout-Paris ne jure plus que par le cinématographe, leurs tours de passe-passe ne suffisent plus pour émouvoir les foules. Aussi, quand l'inénarrable professeur Pipolet leur propose de sauver le monde, ils se disent que le moment est venu pour eux de se montrer vraiment... spectaculaires.

  • Un royaume construit en bonbons, ça fait envie, non ? Pourtant, la vie n'est pas facile à Zanzivar. Le cruel empereur Fureur Ier oblige chacun à porter une demi-moustache, même les femmes et les enfants ! Sa fille, l'infâme princesse Élize, invente des machines de torture à base de caramel. Quant à l'horrible impératrice Azuela, elle a interdit les pirates. Du coup, le père de Balthazar est devenu coiffeur-barbier-moustacheur. Un jour, il rate le chignon en forme de manchot empereur demandé par l'impératrice. Le voilà expédié en prison, laissant Balthazar seul au monde... Heureusement, ce n'est que le début de l'aventure...
    « Une aventure où l'on ne s'ennuie pas une seconde, aux côtés d'une drôle d'héroïne masquée, pleine de fougue, n'ayant pas sa langue dans sa poche et prête à tout pour défendre son village contre l'oppresseur. Attention, tous les coups sont permis : rira bien qui rira le dernier ! » Page des Libraires, Charline Peeters, librairie La Parenthèse (Liège)
    « Il y a plein de fantaisie dans ce petit roman savoureux qui tourne en dérision les dictatures et leur cortège d'absurdité. » Cécile Jaurès, La Croix.

  • Sarah Bernhardt est la reine du tout Paris, l'étoile des théâtres. Mais une ombre inquiétante plane : Sarah a reçu plusieurs lettres de menaces. Après divers « accidents », plus de doute possible, quelqu'un veut attenter à sa vie ! Elle prend la route accompagnée de sa troupe de fidèles, direction Belle-Ile. Et c'est à son fidèle ami Pipolet, accompagné de nos inénarrables Spectaculaires, qu'elle confie le soin de l'enquête et de sa sécurité. Mais les tentatives de meurtre se renouvellent et le malfrat ne les quitte pas d'une semelle. Il va falloir toute l'ingéniosité de la joyeuse troupe, équipée des nouveaux gadgets des Pipolet, pour le démasquer !

  • Décembre 1910. Le Palais de l'Elysée est victime d'un cambriolage. Le
    Président Fallières découvre son coffre-fort pillé : bijoux et
    liasses de billets ont disparu, mais plus important encore, des
    documents ultraconfidentiels, susceptibles de mettre en péril la
    sécurité du pays, ont été dérobés. Seule une carte de visite avec un
    lapin dessiné, est retrouvée dans le coffre-fort. Plus de doute, il
    s'agit de l'oeuvre d'Arsène Lapin, gentleman cabrioleur. Les
    Spectaculaires se voient alors confier une curieuse mission : pour
    récupérer ces précieux papiers, la joyeuse troupe doit remporter,
    sans tricher, la grande course automobile qui reliera Paris à Berlin,
    au printemps prochain ! Sans quoi Arsène Lapin menace de divulguer
    ces documents aux rédactions des plus grands journaux
    d'Europe...L'enjeu est de taille pour notre fine équipe, embarquée
    contre leur gré dans une folle aventure qui les conduit de Paris à
    Bruxelles, Amsterdam et Berlin. Parviendront-ils à remporter la
    grande course ? Attention, ça risque de décoiffer !

  • Paris, janvier 1910, la Seine connaît une crue exceptionnelle
    plongeant tous les quartiers sous plusieurs mètres d'eau et
    désorganisant totalement les services publics. Les boutiques sont
    saccagées et dans les rues qui ne sont plus éclairées, faute de gaz
    et d'électricité, les habitants sont agressés. Les malfrats en
    profitent, notamment l'un d'eux qui se fait appeler le Marsoin.
    Cambrioleur de haut vol, il pille les Musées, libère des prisonniers...
    en signant ses délits d'un M, soldant chacune de ses actions par une
    lettre adressée à la presse soulignant l'incapacité de Louis Lépine,
    Préfet de police et créateur du concours du même nom. C'en est trop,
    Pipolet est convoqué au Ministère de l'Intérieur, les Spectaculaires
    sont sollicités pour arrêter le Marsoin. Quelles nouvelles inventions
    aquatiques, Pipolet a-t-il prévu pour la fine équipe ? Se sortiront-
    ils de cette mission en eaux troubles ?

  • La moto au féminin.

    « Je n'ai besoin de personne en Harley-Davidson... » ; chantait Bardot avec les mots de Gainsbourg. Miss Harley a fait de ces paroles sa devise. Car du haut de ses 28 piges, Miss harley est une petite nana qui rêve simplement de liberté. Avec sa naïveté elle va découvrir, chambouler les codes et les a priori du monde quasiment masculin des bikers. Elle va plonger dans la Kustom Kulture, le rockabilly, les fifties, le tatouage. Fraîche, souriante (mais pas toujours), libre et rebelle, Miss Harley est un brin de femme pimenté et sans concession. Qui sait, peut être un jour la croiserezvous sur la route ?

  • La moto au féminin. Du haut de ses 28 piges, Miss Harley est une
    petite nana qui rêve simplement de liberté. Et elle ne s'en laisse
    pas conter ! Chambouler les codes et les a priori du monde quasiment
    masculin des bikers, tester les purs bolides de la planète « deux
    roues », rien ne lui fait peur ! Fraîche, souriante (mais pas
    toujours), libre et rebelle, Miss Harley est un brin de femme sans
    concession.

  • Le 8e jour, après s'être bien reposé, le Tout-Puissant décide de
    mettre un peu de piquant sur Terre et crée... le canard sex-toy ! On
    imagine alors une vie faite de passion et de jouissance pour cet
    objet de plaisir. Mais à travers les confidences de Sigmund le
    canard, on découvre que sa relation avec sa maîtresse est loin d'être
    de tout repos.

empty