Catel

  • Raconter René Goscinny en bande dessinée. Et lui donner la parole, au fond, pour la première fois. Tel est le projet de cet  album exceptionnel. Un événement artistique. Et un livre de tendre amitié.
    Catel, célèbre dessinatrice, travaille depuis quatre ans, avec l'appui et l'amitié d'Anne Goscinny, à ce «  Roman des Goscinny  » - un roman graphique où tout est vrai. 320 pages magnifiques, en  trichromie, où Catel nous raconte la vie de René Goscinny. Sa  naissance, dans le Paris des années 20, au coeur d'une famille juive, exilée de Pologne et d'Ukraine. Son père, chimiste, fils de rabbin. Sa mère, née en Ukraine, ayant fuit les progroms. Son grand-père, imprimeur de journaux yiddish. Son grand-frère moqueur, Claude. L'enfance en Argentine, bientôt. Et les passions de René  : le dessin, le rire,  puis  l'écriture.
    Catel nous emmène dans un voyage familial marqué par l'histoire,  entre l'Amérique et l'Europe. Tandis que le jeune René cherche sa voie,  lui le «  paresseux contrarié  », une partie de la famille meurt dans les camps d'extermination. René part à New York, frappe à toutes les portes, dessine et vit dans la pauvreté avec sa mère. A Bruxelles puis à Paris, il trouvera peu à peu sa vocation  : non pas dessiner, mais écrire, scénario, sketchs, histoires. Goscinny crée, avec Uderzo, le personnage d'Astérix, qui devient très vite célèbre dans le monde entier  ; mais aussi   le Petit Nicolas  avec Sempé. Et il est le grand scénariste de Lucky Luke et de Iznogoud.
    C'est aux portes du «  célèbre village gaulois  » que s'arrête le premier tome du «  Roman des Goscinny  »  : alternant avec force et tendresse des épisodes de la vie de «  René  »  ; et ceux racontés par sa fille Anne  à son amie - donnant une vérité, une drôlerie et une émotion à ce projet fondateur. 

  • Ce livre est à l'origine l'histoire d'une amitié entre deux femmes de deux générations différentes, l'une romancière et pionnière du féminisme, l'autre dessinatrice et pionnière de la bio-graphique, telle qu'elle la nomme.
    « J'avais ressenti le coup de foudre de l'amitié dès ma première rencontre avec Catel. J'ai vraiment eu l'impression, en la voyant s'emparer de ma vie, d'entrer dans un univers de liberté, de vérité et d'humour. J'ai pu dire « Bravo, Catel, tu as du génie ! », raconte malicieusement l'aînée.Rencontres dans tous les lieux chers à Benoîte - à Hyères, en Bretagne ; à Paris - et retours sur les épisodes les plus marquants de l'histoire personnelle d'une femme engagée durant presque un siècle (Benoîte est née en 1920) : de la famille grande bourgeoise mais libre aux combats les plus légendaires du féminisme, de l'avortement au divorce, de la féminisation des noms de métiers à l'amour qui s'invente au quotidien, de Georges de Caunes à Paul Guimard et son ami François Mitterrand, de la presse au roman.Ainsi soit Benoîte Groult est bien plus qu'une biographie en dessins : c'est une odyssée de la femme moderne, une visitation intime et drôle, tendre et douce, d'un destin qui se confond avec l'histoire de la Femme et de l'écrivaine.

  • Cette année, Lucrèce fait sa grande rentrée en 6e. Pas facile quand on a une mère archi débordée, un beau-père qui vous pique vos devoirs de maths, un demi-frère geek, un père artiste très abstrait et une grand-mère qui se prend pour une star de cinéma... Par bonheur, il y a Aline, Coline et Pauline : entre Lucrèce et les Lines, c'est amies pour la vie !

  • « Si je devais inventer ma vie, je ne changerais rien ! »

    Participer à son premier conseil de classe, trouver un cadeau pour la fête des Mères, partir avec les Lines en voyage scolaire à la ferme ou assister au tournage d'un film... Lucrèce est ici plus loufoque que jamais !

  • "L'amitié, c'est quand même ce qu'il y a de mieux dans la vie, avec les tortues, le cinéma et les baskets."
    Un vent de surprises souffle sur le monde loufoque de Lucrèce ! Un déménagement, une fiancée pour papa, des vacances au bord de la mer, et Simone, une nouvelle amie. Lucrèce adore quand ça bouge même si, au fond, elle aimerait bien que rien ne change jamais.

  • Débordée, Lucrèce ? Vous plaisantez !
    Entre un exposé hyper-urgent avec les Lines, une invitation à un concert surprise et les rendez-vous secrets de Scarlett, elle trouve encore le temps de prendre un cours de claquettes ...

  • Scarlett qui disparaît, maman qui se prend pour une ado, décidément, les adultes ne sont vraiment pas très sérieux. Lucrèce trouve que la vie est de plus en plus loufoque. Heureusement qu'il y a le collège, avec une séance à la piscine improbable, ou encore un week end de rêve avec les Lines en perspective. Au programme : première balade à cheval, sortie en bateau et émotions fortes garanties. Lucrèce, prête pour l'aventure ?

  • Mariée et mère à 18 ans, veuve aussitôt après, Marie Gouzes décide ensuite de vivre librement sous le nom d'Olympe de Gouges. Femme de lettres, fille des Lumières, libertine et républicaine, elle côtoie la plupart de ceux qui laisseront leur nom dans l'histoire de la Révolution française : Voltaire, Rousseau, Mirabeau, Lafayette, Benjamin Franklin, Condorcet, Desmoulins, Marat, Robespierre...

  • Dans le Montparnasse de bohème et de génie des années 1920, Kiki réussit à s'extraire de la misère pour devenir l'une des figures les plus charismatiques de l'avant-garde de l'entre-deux-guerres. Compagne de Man Ray auquel elle inspirera ses photos les plus mythiques, elle sera immortalisée par Kisling, Foujita, Per Krohg, Calder, Utrillo ou Léger.
    Mais si Kiki est la muse d'une génération qui cherche a évacuer la gueule de bois de la Grande Guerre, elle est avant tout une des premières femmes émancipées de ce siècle.
    Au-delà de la liberté sexuelle et sentimentale qu'elle s'accorde, Kiki s'impose par une liberté de ton, de parole et de pensée qui ne relève d'aucune école autre que celle de la vie...

  • Un défi lecture! J'avais complètement zappé cette histoire. Carier, le prof de français, nous avait donné cinq livres à lire et je n'en avais survolé qu'un. Déjà le titre, Toundra. Ça vous refroidit dès les premières pages. Excellent comme somnifère. Sauf qu'aujourd'hui, il fallait sortir de son igloo, faire un résumé et préparer des questions pour son auteur préféré. Car le gagnant viendrait dans notre classe. Pas de quoi paniquer, le mien n'avait aucune chance! Et moi Marion, est-ce que je ne déborde pas d'imagination?

  • Mazaud-dit-sado, le redoutable CPE du collège, est venu ce matin rappeler l'éléction des délégués de classe. Les candidats ont jusqu'à 12h30 pour se déclarer. Nicolas Fulbert, Pierre Mouillaud et Arthur Cabrin sont ultra-motivés mais leur programme n'est franchement pas terrible. Et si nous, les filles, on faisait une liste? Retenez déjà notre slogan: 'Ne vous trompez pas de bulletin, la belle vie, c'est au féminin!

  • Écrit en 1678 par Madame de La Fayette, "La Princesse de Clèves" est un roman fondateur. La jeune Mademoiselle de Chartres y fait ses premiers pas dans la cour du roi de France, Henri II. Entre cabales, médisances et galanteries, elle rencontre l'amour dans un univers pétri de conventions. En retournant à son avantage les idéaux féminins stéréotypés de l'époque (la solitude, le silence, le secret, la retenue, la décence et la discrétion), la princesse expose une forme de féminisme inédit, basé sur l'estime de soi où la raison triomphe de la passion.

  • Paris 1985. Atteinte d'un cancer, la mère de Mylène Demongeot vit ses derniers moments. Pressée par la tendre sollicitude de sa fille, elle entame le récit de son enfance à Kharkov, en Ukraine, puis de son adolescence et de sa jeunesse, de la Russie à la France, en passant par la Chine. Dotée d'une volonté de fer, elle refuse dès son plus jeune âge le sort réservé aux femmes, vouées au mariage et à l'enfantement. Bravant les convenances, elle va gravir un à un les échelons de sa liberté et de sa réussite, tandis que s'emballe l'histoire du XXe siècle. Un récit personnel qui est aussi celui d'une lutte, sur lequel Mylène Demongeot pose un regard aimant et distancié, offrant en contrepoint le récit, par touches subtiles, de sa propre vie de femme.

  • "-Tu sais... ma femme ne m'a presque pas écrit au début de la guerre. Ce silence... cette indifférence... c'était plus dur que les balles allemandes. Et comme les rares lettres que je recevais n'étaient qu'une liste de plaintes et de reproches, je préférais ne rien recevoir.

    -Pourtant ça fait au moins vingt fois que vous relisez cette lettre. Ce... ce n'est pas votre femme ?

    -Si ! mais depuis quelques temps, ça a changé. Elle m'écrit des lettres d'amour vraiment magnifiques. De vraies valentines."

    Lorsque l'armistice est signé, le 11 novembre 1918, Augustin Dortet s'étonne d'être encore en vie. Mille fois il a cru mourir dans les tranchées de la Grande Guerre, après avoir vu et vécu mille horreurs. Persuadé de ne devoir sa survie qu'au courrier enflammé que lui a adressé sa femme Geneviève au cours de la dernière année du conflit - les lettres d'amour qu'on appelait les « valentines » et qui contribuaient tant à soutenir le moral des soldats -, il n'a plus qu'une idée en tête : la rejoindre dans leurs Pyrénées natales. Et, espère-t-il, mettre en route un bébé, manière de compenser la cruelle perte d'enfant qu'ils ont subi un peu avant le début de la guerre, en 1913. Mais lorsqu'il revient au village, Augustin voit brutalement son monde basculer : rien n'est conforme à ce qu'il avait imaginé, à commencer par l'origine de ces valentines qui l'ont tant réconforté...

  • Au fil de l'année qui défile et des articles de Jazz, nous vivons les temps forts des événements culturels en France.
    Jazz est journaliste pour les pages culture d'un hebdo.Son chef de service, Aaron, a une fâcheuse tendance à lui refiler les sujets dont personne ne veut. Mais qu'à cela ne tienne, Jazz ne manque pas d'audace et d'humour.
    Elle arrive toujours à relever le défi pour écrire ses papiers.
    Des incontournables Victoires de la musique, au train du cholestérol de Brive La Gaillarde, Jazz va de rencontres en surprises, côtoyant tour à tour Francis Ford Coppola, Benjamin Biolay, Amélie Nothomb et bien d'autres stars.


  • Un classique de référence pour les cavalières et toutes les amoureuses du cheval !

    Comment aborder un cheval ? En quoi consiste la voltige ? Comment avoir une bonne assiette ? Qu'est-ce que l'éthologie ? Connais-tu toutes les races de chevaux ? L'Encyclo de la cavalière explique tout sur l'univers du cheval à travers 180 entrées classées de A à Z et illustrées de dessins et de nombreuses photos. Seul ouvrage de référence à être cautionné par la Fédération Française d'Équitation, il répond avec humour et tendresse à toutes les questions que les cavalières, amazones chevronnées ou écuyères débutantes, peuvent se poser.

  • Dans la grande prairie, les petits chipawas se déchaînent. Drôles, espiègles et intimement liés, Petit Coyote, Lune Rouge et Bison Dodu sont prêts à tout pour partager des aventures époustouflantes ! Ce qui n'est pas toujours du goût de leurs parents et du reste de la tribu... Bien sûr, ils deviendront un jour des Indiens sages et tranquilles, mais... ce n'est pas pour tout de suite !

  • Tout va mal au campement Tchipiwa. Petit Coyotte, Lune Rouge et Bison Dodu se disputent si fort que le grand chef Tanaka intervient : ils n'ont plus le droit de s'adresser la parole. Au début ravis de se retrouver seuls, les papooses sont vite en manque les uns des autres. Mais comment communiquer quand on est interdit de parole ? Par le langage des signes bien sûr, les véritables signes indiens. De quoi calmer leurs ardeurs belliqueuses ? Pas si sûr L'univers des Indiens d'Amérique à travers les aventures de trois « papooses » espiègles. Un voyage en BD dans l'univers des Indiens, avec trois enfants au centre du récit : une mini-tribu dans la tribu.

  • Dans la grande prairie, les petits chipawas se déchaînent. Drôles, espiègles et intimement liés, Petit Coyote, Lune Rouge et Bison Dodu sont prêts à tout pour partager des aventures époustouflantes ! Ce qui n'est pas toujours du goût de leurs parents et du reste de la tribu... Bien sûr, ils deviendront un jour des Indiens sages et tranquilles, mais... ce n'est pas pour tout de suite !

  • Comment le modeste gardien d'un square populaire peut-il se trouver happé par un drame bourgeois des beaux quartiers parisiens ? L'enchaînement de faits et de rencontres, dicté par un destin malin et parfois facétieux, finalement impitoyable, fait de ce gardien-narrateur un spectateur puis un acteur de cette moderne tragédie familiale, dominée par une figure de femme possessive et destructrice, emportée par des passions extrêmes.
    Les personnages imaginaires sont côtoyés, bousculés, par les personnages issus d'une réalité vécue. Le roman replace au coeur du drame un enfant malmené par la folie des adultes. Il y croise son double, son frère, son opposé, né sous une autre étoile.
    Le livre est le fruit d'un cheminement, un hommage à l'enfant perdu.

  • - 50%

    Cette année, Lucrèce fait sa grande rentrée en 6e. Pas facile quand on a une mère archi débordée, un beau-père qui vous pique vos devoirs de maths, un demi-frère geek, un père artiste très abstrait et une grand-mère qui se prend pour une star de cinéma... Par bonheur, il y a Aline, Coline et Pauline : entre Lucrèce et les Lines, c'est amies pour la vie !

  • Débordée, Lucrèce ? Vous plaisantez !
    Entre un exposé hyper-urgent avec les Lines, une invitation à un concert surprise et les rendez-vous secrets de Scarlett, elle trouve encore le temps de prendre un cours de claquettes ...

  • Entering life at the French royal court, a world in which "what is shown is rarely the truth," the young Princess of Clèves learns of passion's torments, of heartbreak, and of the agony of love. Claire Bouilhac and Catel Muller's graphic-novel adaption of this classic tale-often referred to as the forerunner of the modern psychological novel-remains faithful to the original 17th-century text, while also providing surprising and original insight into both the mystery of the creative act, and the link between the author, Madame de La Fayette, and her heroine, the Princess of Clèves.

  • «Si je devais inventer ma vie, je ne changerais rien!»

    Participer à son premier conseil de classe, faire un stage d'observation au tribunal, trouver un cadeau pour la fête des Mères, partir avec les Lines en voyage scolaire à la ferme ou assister au tournage d'un film... Lucrèce est ici plus loufoque que jamais!

empty