Stéphane Vial

  • Le design

    Stéphane Vial

    Si ses racines remontent à la Renaissance, le design naît au début du XXe siècle, lorsque artistes, architectes, artisans décident d'assumer la production industrielle standardisée et mécanisée et de travailler non plus contre elle et à cause d'elle, mais avec elle et grâce à elle. Derrière l'apparition du mot « design », c'est une nouvelle culture du projet et du prototype qui se fait jour, et qui n'a de cesse d'évoluer depuis. En retraçant l'histoire de l'essor et de l'âge d'or du design industriel, puis sa crise d'identité et le renouveau du design contemporain, Stéphane Vial nous invite à comprendre, au-delà de la spécificité d'un métier, l'originalité d'une culture et d'une discipline scientifique à part entière.

  • Nouvelle édition révisée et enrichie. Nouvelle préface de Mads Nygaard Folkmann. « Cet ouvrage pose le premier jalon de ce que l'on pourrait appeler une phénoménologie du design, s'intéressant à la manière dont le design, dans sa capa- cité à créer les surfaces tactiles et visuelles du monde moderne, affecte, ...

    1 autre édition :

  • De quoi la révolution numérique est-elle la révolution ? Sur le plan de l´histoire, elle est une nouvelle révolution technique qui consiste en l´avènement du « système technique numérique ». Mais, sur le plan humain, elle est surtout une révolution philosophique qui modifie en profondeur nos structures perceptives. La révolution numérique est une nouvelle révolution « ontophanique », c´est-à-dire un ébranlement du processus par lequel l´être (ontos) nous apparaît (phaïnô) et, par suite, un remaniement de l´idée même que nous nous faisons de la réalité. Les appareils numériques modifient la qualité phénoménologique de notre être-au-monde et nous réapprennent à percevoir. C´est pourquoi la prétendue différence entre le réel et le virtuel n´existe pas et n´a jamais existé. Nous vivons dans « l´ontophanie numérique », c´est-à-dire un environnement à phénoménalité numériquement centrée mais foncièrement hybride, à la fois numérique et non numérique, en ligne et hors ligne, qui forme une seule et même substance continue. Aussi le design numérique joue-t-il un rôle essentiel dans notre capacité à rendre le monde habitable, c´est-à-dire à créer de l´être.

  • Célèbre pour l'échec tragique de ses fiançailles avec Régine Olsen (certains parlent même d'une histoire d'amour à l'égal de Dante et Béatrice, de Roméo et Juliette ou d'Abélard et Héloïse) la vie de Kierkegaard a peu suscité de commentaires quant à son rapport exceptionnel à l'écriture : "pas un jour sans une ligne" disait-il. On recense 34 ouvrages et une masse considérable de notes constituant 13 volumes de Papiers dont on a tiré un Journal.... Pourquoi l'écriture occupe-t-elle tant de place dans sa vie ? Pourquoi a-t-il écrit autant ? Quel est le sens de cette "hypergraphie" ? Telles sont les questions qui jalonnent cette biographie, méditation philosophique et interrogation psychanalytique sur le drame personnel du célèbre "solitaire de Copenhague".
    />

  • L'objectif de cet ouvrage est double : d'une part, repenser les enjeux, modèles et usages d'écriture, d'édition et de lecture en termes d'innovation sociale ; d'autre part, contribuer aux humanités numériques par la recherche en design et en sciences de l'information et de la communication. À partir des trois usages fondamentaux de la chaîne du livre sont présentées différentes formes d'édition de la recherche (chapitres, restitutions d'ateliers et des débats participatifs, sélection de tweets) permettant de repenser l'écriture, l'édition et la lecture à l'ère du numérique. Quels sont les mécanismes et enjeux du geste technique d'écrire ? Qu'est-ce que « publier » dans une société numérique ? Comment le numérique transforme-t-il l'idée et l'acte d'écrire ? Dans quelle mesure les interfaces numériques refaçonnent-elles les activités d'écriture et de lecture à l'écran ? Différents contenus médiatiques sont proposés au lecteur pour augmenter l'expérience de lecture de l'ouvrage.

  • This volume presents 25 essays on the philosophy of design. With contributions originating from philosophy and design research, and from product design to architecture, it gives a rich spectrum of state of the art research and brings together studies on philosophical topics in which design plays a key role and design research to which philosophy contributes. Coverage zooms in on specific and more well-known design disciplines but also includes less-studied disciplines, such as graphic design, interior architecture and exhibition design. In addition, contributors take up traditional philosophical issues, such as epistemology, politics, phenomenology and philosophy of science. Some essays cover philosophical issues that emerge in design, for instance what design can do in addressing societal problems, while other essays analyze main-stream philosophical issues in which design is part of the argument, as for instance abduction and aesthetics.  Readers will discover new research with insightful analyses of design research, design thinking and the specificity of design. Overall, this comprehensive overview of an emerging topic in philosophy will be of great interest to researchers and students.

  • Dans la continuité des questions posées et imposées par la numérisation. Ces articles explorent l'impact des changements de support, de média, d'outils et de mode de communication dans les territoires du design. Les auteurs traitent de l'architecture et de ses données en circulation ; de la ville, de ses signes et de ses signalétiques ; des interactions entre les humains et les machines ; de la culture comme données visualisables ; des robots comme univers narratifs ; de la mode et du corps communiquant, et du design lui-même comme producteur de mythes, de mémoire, de participation et de démocratie.

  • L'acte de design étant considéré comme un acte de communication, les designers de tous les secteurs sont de plus en plus conscients de la nécessité de renforcer leur pratique par une bonne connaissance des grands principes de la communication. Ce numéro de MEI étudie la relation complexe qu'entretiennent la communication et le design et se demande comment les théories de la communication ont un impact sur la pratique du design. Les domaines de recherche étudiés concernent notamment le design graphique, le design interactif et numérique, le design de produits, le design architectural, paysager, urbain, l'éco-design, le co-design, le design textile, le design de mode, le design management mais aussi le design stratégique et le design social et de services...

  • 4e édition.

    Un ouvrage complet et pratique qui vous permettra, même sans culture de gestion, de comprendre l'enjeu des SEL, de vous familiariser avec des notions de base de la fiscalité moderne, d'exploiter les possibilités qu'offrent les nouveaux textes (dont certains ne sont pas réservés qu'aux chirurgiens-dentistes) et de déterminer l'intérêt pour votre cabinet de « passer en SEL ».
    Les auteurs accompagnent exclusivement des cabinets dentaires et forts d'une expérience de dizaines de passages en SEL, connaissent à la fois les difficultés rencontrées face à l'administration, au Conseil de l'Ordre, aux caisses... mais parfois avec votre expert-comptable lui-même.
    Cette expérience irremplaçable des auteurs dans les cabinets dentaires n'en fait pas pour autant des « tout SEL ». Ils sont conscients que cette structure ne convient pas à tous les cas de figure et proposent une auto-évaluation correspondant à votre situation spécifique. Car on ne peut envisager de passage en SEL qu'en fonction de critères multiples, tels que l'âge du praticien, sa situation patrimoniale, son éventuel contrat de mariage, le niveau de son chiffre d'affaires, ses projets d'avenir, ses besoins en frais de vie, les associations potentielles...Découvrez une autre manière de développer vos revenus et votre patrimoine. Envisagez votre avenir professionnel avec un éventail de possibilités inaccessibles sans SEL, et en toute légalité. Ouvrez-vous aux méthodes modernes de gestion des entreprises de santé.

    David Tournier a rejoint D6D, après un DESS en droit des affaires, où il a accompagné près d'une centaine de cabinets dans la création et la gestion quotidienne de leur SEL. Depuis 2005, il est avocat au barreau de Montréal au Canada.
    Stéphane Vial, après des études de droit, crée D6D, un cabinet de consultants spécialisé en gestion fiscalité qu'il continue de diriger. Il est co-fondateur de L'indépendentaire et Dentoscope, deux titres de presse dentaire bien connus dans lesquels il garde un rôle opérationnel.

empty