Éditions EMS


  • Dans une économie mondialisée, où les relations sociales se distendent et où les normes morales et sociales connaissent des évolutions très fortes, le besoin de confiance apparaît plus que jamais nécessaire. En formalisant les procédures, les mécanismes de contrôle et les règles de supervision, le contrôle interne apporte la garantie que le produit ou le service réalisé correspond bien aux caractéristiques qui lui sont attribuées. L'audit est le complément, la certification (le plus souvent externe) que les procédures de contrôle interne fonctionnent et sont adaptées, et que le produit ou le service réalisé respecte les normes en vigueur.


    Sans un système de contrôle interne efficace et efficient qui apporte la garantie d'un réel pilotage de l'organisation, et sans un audit de qualité qui apporte aux parties prenantes la confiance dans l'information transmise, c'est l'ensemble du système de gouvernance de l'entreprise qui s'effondre.


    Se former au contrôle interne et à l'audit ne devrait donc pas d'abord consister en l'apprentissage de normes qu'il suffirait d'appliquer, mais plutôt en la formation du jugement, de la capacité humaine à appréhender un système complexe pour en percevoir les forces et les faiblesses et pour en évaluer les risques qui pèsent sur les diverses parties prenantes.

  • La finance d'entreprise se préoccupe de la recherche et de l'allocation des ressources financières de façon à permettre à l'entreprise de créer de la valeur .
    L'évolution de l'environnement financier et de la recherche en finance a profondément fait évoluer le raisonnement financier au cours des dernières décennies. Ce dernier s'articule désormais autour de deux dimensions principales, la rentabilité et le risque, qui conditionnent l'ensemble des décisions financières et la mesure de la valeur créée.
    Ce manuel est un ouvrage d'introduction à la finance d'entreprise :
    - il s'adresse en particulier à des étudiants débutants dans le domaine et n'appartenant pas à des filières spécialisées en finance (options non financières des masters d'économie et de gestion ou des grandes écoles de gestion, écoles d'ingénieurs...) ;
    - il permet d'acquérir rapidement l'essentiel de la discipline (diagnostic financier, choix des investissements et des financements, options, évaluation, gestion financière à long et à court terme) ;
    - il privilégie l'apprentissage rigoureux du raisonnement financier ;
    - il ne requiert aucune connaissance préalable en comptabilité, économie, droit et mathématiques autre que les connaissances élémentaires de toute personne qui étudie la gestion.


  • Les organisations constituent une composante essentielle de nos sociétés et mobilisent de ce fait l'attention des spécialistes de différentes disciplines de sciences humaines et sociales, à la fois pour en comprendre le fonctionnement et proposer des modes d'agencement et de gestion pertinents.

    Cet ouvrage présente les éléments fondamentaux d'une compréhension du monde des organisations, à la fois divers et complexe, et restitue le contenu des principaux courants théoriques traitant des questions que l'on est en droit de se poser à leur propos : Qu'est-ce qui constitue l'essence de l'organisation ? De quoi se compose-t-elle ? Comment distinguer l'organisation d'autres types de collectivités humaines ? Sur quelles bases peut-on répertorier les différentes formes d'organisation ? Quelles sont les logiques de leur fonctionnement ? Qu'est-ce qui fonde la dynamique d'une organisation ?
    Sur toutes ces questions, les sciences humaines et sociales apportent des éléments de réponse dont cet ouvrage ordonne le contenu tout en soulignant le caractère composite des connaissances accumulées, la diversité des points de vue et la concurrence, voire le conflit des interprétations.
    L'ouvrage est plus particulièrement destiné aux étudiants qui s'engagent dans la formation doctorale en sciences de gestion, et plus largement en sciences sociales, ainsi qu'à tous ceux qui sont amenés à assurer des enseignements de théorie des organisations. Il s'adresse également aux étudiants de deuxième année de master qui suivent un cursus préparant aux métiers de conseil en organisation. Les praticiens qui s'interrogent sur leurs choix organisationnels y trouveront également des cadres d'analyse susceptibles de nourrir leur réflexion.


  • La crise économique de ce début de XXIe siècle a montré les limites de pratiques managériales uniquement centrées sur la valeur actionnariale et l'optimisation financière. La vision stratégique du contrôle de gestion s'était alignée sur les standards imposés par une vision purement financière issue de la globalisation des économies.
    Avec cet ouvrage, les auteurs défendent une vision intégrée du contrôle de gestion dont l'objectif consiste à intégrer stratégie, cognition et finance dans le pilotage d'une organisation.
    Cette approche redonne du sens au contrôle de gestion.
    Sans en renier les bases, elle devient complémentaire au contrôle de gestion à logique financière. Tout en rappelant la contrainte, difficilement contournable, de la gestion par la valeur, elle offre des perspectives stratégiques et managériales plus larges :
    o prise en compte des ressources humaines et compétences distinctives,
    o gestion de la base de connaissance (le « savoir-faire »),
    o développement de l'innovation et du capital immatériel,
    o recherche des sources de la création de valeur,
    o mise en place de relations durables avec les partenaires.
    Cet ouvrage propose donc une vision différente qui intéressera autant les professionnels du domaine que les enseignants et étudiants des filières gestion et finance.

  • L'entrepreneuriat est au coeur de l'actualité.
    Les aventures médiatisées de Steve Jobs, Bill Gales ou encore Richard Branson rappellent que les entrepreneurs sont les nouveaux héros de la mythologie économique. Les médias se passionnent pour ces aventures commencées modestement dans un garage ou dans une chambre d'étudiants et qui se poursuivent au Nasdaq. L'entrepreneuriat ne se limite pas à ces belles histoires ; il prend de multiples firmes, de la TPE à la multinationale, et s'inscrit dans des contextes aussi variés que la haute technologie ou l'économie sociale et solidaire.
    Au cours des vingt dernières années, l'entrepreneuriat est devenu un véritable phénomène de société laissant penser que nous pourrions tous devenir entrepreneur. Si l'entrepreneuriat est avant tout une pratique, il s'agit aussi d'une discipline de plus en plus enseignée tant à l'université que dans les écoles de commerce et d'ingénieur. L'objectif de cet ouvrage est de proposer des grilles de lecture et des outils utiles aux porteurs de projet.
    Il s'adresse aux étudiants, aux porteurs de projet et aux spécialistes de l'accompagnement entrepreneurial.

  • A la différence de la communication, le reporting ne vise pas à faire connaître mais à rendre compte.
    Il doit désormais intégrer non seulement des éléments monétaires issus du contrôle budgétaire mais également des éléments plus qualitatifs touchant au domaine social ou environnemental. L'existence simultanée d'une centralisation de l'information et d'une décentralisation de la prise de décision nécessite plus que jamais le recours à des processus budgétaires adossés à des processus de reporting. Cet ouvrage est construit en trois chapitres.
    Les deux premiers présentent successivement le contrôle budgétaire puis le reporting et le troisième s'attache à mettre en perspective ces outils dans le cadre de la gouvernance des Organisations. Pour répondre aux attentes multiples et diverses des parties prenantes de l'Organisation, les dirigeants doivent s'appuyer sur les budgets pour déléguer et sur le reporting pour rendre compte. Cette nouvelle édition enrichie intéressera les étudiants et enseignants des filières gestion, comptabilité et finance.
    Les praticiens des professions comptables, contrôle et audit y trouveront des outils concrets et actualisés.

  • L'audit est devenu un mot d'usage courant. Les scandales comptables et financiers qui ont abondé sans discontinuer depuis le début des années 2000 ont mis sur le devant de la scène une profession jusqu'ici plutôt discrète. Le souci de la société de se protéger, de définir des règles de comportement, mais aussi de collecte, de traitement et de transmission de l'information, ont conduit les gouvernements et les organismes internationaux à accroître considérablement le volume des normes en vigueur. Mais la normalisation est de peu d'intérêt si elle n'est pas respectée. L'audit constitue un des moyens essentiels pour s'assurer de la conformité d'un bien ou d'un service, et en particulier d'une information comptable et financière, à une norme. L'enjeu de la conformité à la norme dépasse donc le cadre du simple respect d'une réglementation pour toucher aux enjeux majeurs du vivre ensemble.
    Le contrôle interne, et l'ensemble des mécanismes qui y sont associés, vise ainsi à permettre à toute entreprise de s'assurer de sa conformité et de sa capacité à maîtriser la conduite et la gestion de son organisation dans le but d'atteindre les objectifs qu'elle s'est fixée. L'audit, comme le contrôle interne, sont eux-mêmes rentrés dans le cadre de la normalisation nationale et surtout internationale. Des organismes supranationaux édictent des règles, des normes qui s'imposent progressivement à tous les acteurs de l'audit et du contrôle interne. Il convient de les comprendre et de les connaître. Cette troisième édition inclut désormais des chapitres sur ces aspects.
    Professeur agrégé des Universités en Sciences de Gestion, enseignant à l'Université de Franche-Comté, Benoît Pigé est diplômé expert comptable et commissaire aux comptes. Ses recherches portent sur la gouvernance, le contrôle et l'audit des Organisations. Ancien auditeur de grandes entreprises françaises et étrangères cotées, puis contrôleur de gestion et responsable comptable en entreprise, il a fondé puis dirigé l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE) de Franche-Comté. Il travaille désormais sur le rôle de l'information (en particulier comptable et financière) dans la mise en place d'une gouvernance des Organisations qui soit orientée vers les parties prenantes et non uniquement vers les marchés financiers. Il est auteur de neuf ouvrages et de nombreux articles. Il est professeur invité dans de nombreux pays (notamment le Mexique, le Togo, la Tunisie, le Japon).

  • Mal aimée du grand public, la vente est pourtant une activité omniprésente et que chacun pratique dans sa vie quotidienne avec plus ou moins de succès. La vente couvre toute une série d'activités commerciales allant de l'échange ponctuel d'un bien ou d'un service entre un acheteur et un vendeur, jusqu'aux négociations de contrats et de partenariats à long terme menées aux plus hauts échelons des entreprises impliquées.
    Cet ouvrage s'efforce de montrer ce qu'il y a de commun à toutes les situations de vente, et d'en faire ressortir les grandes différences liées aux diverses situations auxquelles les entreprises et leurs commerciaux sont souvent confrontés.
    Bannissant les "recettes" et les stéréotypes trop souvent véhiculés par les ouvrages sur la vente, celui-ci s'attache au contraire à fournir aux lecteurs un cadre conceptuel qui devrait leur permettre d'aborder de façon critique n'importe quelle situation de vente. L'ouvrage est destiné principalement aux lecteurs qui veulent soit s'initier aux métiers de la vente, soit, d'une façon plus générale, devenir plus efficaces dans leurs relations avec autrui, puisque "vendre" est bien à la base de toute activité humaine...

  • Les informations sont de plus en plus considérées comme une ressource essentielle de l'entreprise, au même titre que les matières, l'argent, les personnes, les savoirs et les compétences. Dans certains cas extrêmes, les informations sont même la « matière » unique de production. Il ne devrait donc pas être étonnant que les informations fassent également l'objet d'une gestion rigoureuse. La qualité de l'information devrait être un objectif permanent des dirigeants et des managers de terrain. Dans le cas contraire, on doit s'attendre à ce que l'entreprise soit pénalisée de multiples façons, de même qu'elle serait pénalisée si elle gérait mal, ou pas du tout, ses matières ou ses finances. Pour dépasser les abstractions nous avons choisi une image et un fil directeur. L'image, c'est la maladie de l'information ; le fil directeur ce sont les diverses maladies de l'information dont peut souffrir une entreprise, ainsi que leurs conséquences sur ses performances économiques.
    Cet ouvrage traite des trois familles d'informations : les informations de fonctionnement (pour les opérations courantes de gestion), les informations d'influence (dans laquelle se situent la communication interne et la communication externe) et les informations anticipatives d'évolution ou d'anticipation (lesquelles concernent la veille anticipative stratégique). Dans cet ouvrage, l'information est considérée tour à tour comme un processus et comme un produit du processus. On parlera donc des maladies de l'information en tant que produit (appelées maladies organiques de l'information) et également en tant que processus (appelées maladies circulatoires). Pour chacune des maladies sont proposés des moyens de les dépister et de les soigner.


  • Ce livre a pour vocation d'aider les chercheurs à construire leur projet, le conduire, le finaliser.


    La conduite d'un projet - étude, mémoire, thèse - pose des problèmes particuliers lorsque le chercheur se place dans le cadre de recherches qualitatives.
    L'ouvrage utilise largement des terrains d'analyse qui ont été mobilisés par les auteurs eux-mêmes ou bien par leurs étudiants. Les étudiants de DEA, de DESS, les doctorants, les professionnels qui font appel à des chercheurs et plus généralement tous ceux s'intéressent aux démarches qualitatives pour l'étude des organisations, y trouveront un guide d'accompagnement.
    Les auteurs : Florence Allard-Poesi (Maître de Conférences à l'Université Paris XII) ; Christiane Demers (Professeur aux HEC Montréal) ; Yvonne Giordano (Professeur à l'Université de Nice-Sophia Antipolis) ; Nicole Giroux (Professeur à l'Université de Montréal) ; Carole Groleau (Professeur à l'Université de Montréal) ; Véronique Perret (Maître de Conférences à l'Université de Cergy-Pontoise) ; Linda Rouleau (Professeur aux HEC Montréal).


  • Le principal objectif de cet ouvrage est de rassembler sous une forme pédagogique et critique les différents thèmes qui concernent le choix et la réalisation d'une stratégie concurrentielle efficace.


    Depuis quelques années on peut observer une certaine recrudescence d'intérêt pour de nouvelles problématiques concurrentielles qui adoptent des perspectives originales et stimulantes. Dans cet esprit, le principal objectif de l'ouvrage est de rassembler sous une forme pédagogique et critique les différents thèmes qui concernent le choix et la réalisation d'une stratégie concurrentielle efficace. Pour cela, l'exposé privilégie une perspective dynamique. En effet, au-delà des approches structurelles classiques du positionnement stratégique largement développées par M.E. Porter, la dynamique concurrentielle constitue le fil conducteur de la présentation. Le management dynamique de l'avantage concurrentiel est observé à la lumière des aspects économiques et réglementaires mais aussi au regard de sa finalité légitime c'est-à-dire la valeur de l'entreprise.


    La synthèse présentée s'appuie sur la littérature académique actualisée du domaine. Les différents aspects théoriques sont illustrés par de nombreux exemples concrets tirés de la vie des entreprises.


    L'ouvrage s'adresse en priorité aux étudiants de gestion des universités et des écoles de commerce mais il peut intéresser aussi les professionnels de l'entreprise qui souhaitent actualiser leur savoir. Une bibliographie thématique, un glossaire et plusieurs index facilitent la lecture. Des synthèses et des questions en fin de chapitres permettent de résumer et de prolonger la réflexion.


  • La gestion de la production est un domaine en constante évolution. Les pressions de la concurrence, la mondialisation des marchés obligent à adapter en permanence les systèmes productifs.


    Cet ouvrage présente une mise à jour des méthodes théoriques de gestion de la production et détaille les pratiques d'entreprises qui deviennent ensuite des modèles.
    Après avoir rappelé les fondements du management opérationnel, l'auteur s'attache à le décrire et indique le parcours suivi par un produit.
    Après avoir décrit le objectifs, les fonctions et les acteurs de la gestion de production, l'ouvrage traite évidemment des techniques: stock, planification, contrôle de production.
    La dernière partie de l'ouvrage porte sur la stratégie opérationnelle et les concepts incontournables de roue Deming, juste-à-temps et de qualité.

  • Le contrôle de gestion est une discipline en pleine évolution.
    L'actualité y fait de plus en plus référence, même si son contenu et ses objectifs restent encore bien mystérieux. Les spécialistes, anglo-saxons pour la plupart, tentent de répondre à cet engouement en développant de nouveaux outils orientés sur le pilotage des coûts et des performances. L'objectif principal de cet ouvrage est de les étudier. Ce livre s'inscrit donc dans une démarche d'approfondissement et de réflexion.
    Il requiert des connaissances préalables en comptabilité de gestion, en contrôle de gestion et en management. Il s'adresse : à des étudiants en troisièmes cycles professionnels (Masters professionnels) spécialisés en contrôle de gestion, pilotage et finance des organisations, ainsi qu'à des étudiants préparant les examens d'expertise comptable (nouveaux programmes) ; aux chercheurs en Sciences de gestion spécialisés en contrôle de gestion et en pilotage des organisations ; et aux managers d'entreprises occupant des fonctions dans les domaines du contrôle de gestion et du pilotage organisationnel (responsables de divisions, de centres de profits...).

  • La gestion de trésorerie compte parmi les fonctions financières qui ont subi le plus d'évolutions durant les trois dernières décennies. Cet ouvrage présente en premier la trésorerie, sa dimension, son rôle et ses enjeux avant d'examiner l'environnement technique et financier du trésorier .
    A son rôle traditionnel de gestion de liquidités (adaptation des décisions de financement et de placement aux soldes de trésorerie prévisionnels), s'ajoute celui de la maîtrise des risques de change, de taux d'intérêt, de contrepartie et de signature. Les différentes techniques de couverture traditionnelles ou utilisant les instruments accessibles sur les marchés à terme ou d'options, sont illustrées au travers de nombreux exemples.
    Enfin, la fonction de trésorier est conditionnée par les choix organisationnels de l'entreprise : niveau de décentralisation au sein des groupes, contraintes techniques, juridiques et fiscales.
    Cette seconde version profondément remaniée intègre les évolutions récentes de la fonction ainsi que les aspects juridiques préoccupant les trésoriers depuis quelques années (environnement SEPA, évolution des moyens de règlements, incidence des normes IFRS, mise en place des ERP, arrêt de la cour de Cassation concernant les conditions de valeur...).
    Ce manuel s'adresse à tous les étudiants de formation généraliste ou non en économie, gestion et administration (master « Finance », « Management Administratif et Financier », « Comptabilité, contrôle, audit », écoles de commerce, sciences économiques, AES...) de même qu'aux enseignants et praticiens désirant acquérir rapidement l'essentiel des techniques utilisables dans le cadre de cette fonction.

  • Dans un monde économique en perpétuelle évolution, la stratégie de la chaîne de valeur et sa déclinaison en termes d'activités façonnent les méthodes de gestion stratégique des coûts les plus élaborées. Pourtant, cette logique d'association des consommations de ressources à la création de valeur repose sur une hypothèse fondamentale, la pertinence et le caractère complet de l'information de marché. Parallèlement au raffinement des méthodes de calcul des coûts, s'est développée la philosophie du Lean Management . Cette approche s'appuie sur la mise en tension permanente de l'entreprise. Celle-ci est contrainte à évoluer, à se modifier. C'est ce mouvement permanent d'amélioration qui permet de répondre aux évolutions incessantes de l'environnement.
    Dans cet ouvrage, non seulement nous présentons les principes et les méthodes qui structurent la gestion stratégique des coûts mais nous proposons une démarche pour aller au-delà d'une simple vision monétaire de l'entreprise. Passer d'un modèle de l'entreprise purement actionnariale à un modèle d'entreprise parties prenantes suppose également de modifier ses outils de développement stratégique et de suivi de ses processus. Les outils de management conditionnent aussi le modèle de gouvernance que l'on souhaite poursuivre.

  • La prestation logistique prend une importance grandissante en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et, plus récemment, en Afrique du Nord et en Amérique du Sud.
    Au coeur de ce secteur en cours de structuration, de puissants prestataires de services logistiques (PSL) couvrent désormais un large spectre d'activités pour le compte d'industriels et/ou de distributeurs. Omniprésents dans le management des flux physiques et d'informations, depuis les usines des fournisseurs jusqu'aux linéaires des magasins, en passant par les unités d'assemblage, les PSL les plus performants n'ont cessé d'élargir leur offre de services à valeur ajoutée.
    C'est cette réalité méconnue, véritable terra incognita pour le consommateur, et pourtant essentielle, qui est traitée de manière systématique et originale dans cet ouvrage. Celui-ci, premier dans la littérature académique en langue française à se consacrer exclusivement à la prestation logistique, intègre un très grand nombre d'illustrations et de cas d'entreprises, tout en s'appuyant sur des grilles d'analyse éprouvées.
    Cet ouvrage intéressera autant les enseignants et étudiants d'université, école de commerce et d'ingénieurs que les chercheurs et les praticiens.


  • L'élection du nouveau Président de la République a impulsé des réformes profondes du dialogue social. Les avantages et inconvénients des réponses possibles aux questions posées à cette occasion sont débattus sans parti pris aucun. Ce livre repose sur un défi : celui que personne ne termine sa lecture sans s'être forgé un avis éclairé, positif ou négatif, à l'égard du monde syndical.


    Pour ce faire, les questions essentielles qui traversent actuellement le domaine, sont abordées : Que signifie le concept de dialogue social ? Le syndicalisme est-il néfaste à la performance de l'entreprise ? Peut-on résumer le conflit à la grève ? Quelles sont les formes contemporaines de conflictualité ? Comment devient-on militant syndical ?


    Enfin est posée la question de l'avenir des partenaires sociaux et de la part que les responsables RH doivent prendre à cette évolution : doit-on accélérer le processus de désertification syndicale, accompagner la tendance à l'atomisation, forcer les regroupements, ou au contraire professionnaliser les délégués syndicaux pour en faire de véritables « entrepreneurs sociaux » ?


    Cet ouvrage, consacré aux acteurs du dialogue social, analyse les stratégies des partenaires sociaux représentatifs et autonomes ; présente l'organisation des syndicats et du patronat ; dissèque les rapports du contrat à la loi et au monde politique ; identifie les motivations individuelles des militants. Dans un contexte de tension sociale forte, il fait le point sur le fonctionnement de la démocratie sociale en France.


  • Un ouvrage de référence qui présente tous les outils à la disposition des territoires leur portée, leur efficacité et leur devenir.


    Le mouvement de mondialisation économique ouvre aux entreprises des opportunités de plus en plus large pour la localisation de leurs activités. Les territoires entrent donc en compétition pour l'accueil de ces investissements internationaux mobiles. Les méthodes de prospection et de promotion mises en oeuvre à cet effet ont des points communs importants avec le marketing d'entreprise, mais également des spécificités fortes liées à la nature du « produit » offert (une offre territoriale complexe) et du client (une entreprise à la recherche d'un lieu de localisation optimal). Ce livre présente les techniques et les principes de cette activité de marketing territorial en distinguant trois volets : le pilotage stratégique, l'action commerciale, la production et la gestion de l'information.


  • Cet ouvrage d'introduction à la gestion d'entreprise propose un tour d'horizon des problèmes contemporains de gestion d'entreprise.


    Fruit de la collaboration de plusieurs enseignants, cet ouvrage regroupe l'ensemble des notions fondamentales en gestion.
    En 9 chapitres, il est proposé un tour d'horizon complet des problèmes contemporains de gestion d'entreprise : analyse des organisations, comptabilité-contrôle et audit légal, comptabilité de gestion, finance d'entreprise, gestion des ressources humaines, gouvernement d'entreprise, marketing, stratégie, systèmes d'information.


    Cet ouvrage s'adresse à des étudiants débutants en gestion, ainsi qu'à des spécialistes de gestion, soucieux d'élargir leur vision de l'entreprise et d'acquérir de nouvelles connaissances.


  • La comptabilité générale, avant d'être une technique ayant fait l'objet d'une réglementation et d'une codification poussées, est surtout un outil d'information au service des décideurs et des tiers en relation avec l'entité.


    Si l'enseignement de la comptabilité générale s'attache souvent à mettre en évidence la maîtrise des difficultés comptables, c'est-à-dire l'utilisation adéquate des méthodes comptables pour appréhender des transactions spécifiques, il est parfois perdu de vue la raison d'être de la comptabilité générale en tant qu'outil d'information. La connaissance de la réglementation et des recommandations comptables ne doit pas masquer l'objectif premier : offrir une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats de l'entité. Cet ouvrage s'attache ainsi à replacer les méthodes et techniques comptables dans leur contexte, c'est-à-dire comme outils d'appréhension, sous forme monétaire, des transactions réalisées au cours d'une période.


  • La finance d'entreprise se préoccupe de la recherche et de l'allocation des ressources financières de façon à permettre à l'entreprise de créer de la valeur.


    L'évolution de l'environnement financier et de la recherche en finance a profondément fait évoluer le raisonnement financier qui s'articule désormais autour de deux dimensions principales, la rentabilité et le risque, qui conditionnent l'ensemble des décisions financières la mesure de la valeur crée.

  • Que leur activité soit ou non à but lucratif, leur propriété privée ou publique, leur taille modeste ou impressionnante, les organisations constituent un élément essentiel de nos sociétés.
    Elles sont un objet d'étude qui mobilise les spécialistes de nombreuses disciplines des sciences humaines et sociales, à la fois pour comprendre leur fonctionnement et proposer des modes d'agencement et de gestion pertinents. Les objectifs de cet ouvrage sont de présenter les éléments de base d'une compréhension du monde des organisations dans sa diversité et sa complexité, ainsi que les principales approches ou courant théoriques traitant des questions fondamentales que posent les organisations ? Qu'est-ce qui constitue l'essence de l'organisation ? Comment la distinguer d'autres types de collectivités ? Sur quelles bases peut-on répertorier les différentes formes d'organisation ? De quoi se compose une organisation ? Qu'est-ce qui en fonde la dynamique au cours du temps ? Sur toutes ces questions, les sciences humaines et sociales apportent des éléments de réponse dont cet ouvrage restitue l'essentiel tout en soulignant le caractère composite des connaissances accumulées, la diversité des points de vue et la concurrence, voire le conflit des interprétations.


  • L'objet de ce livre est de présenter les notions fondamentales des mathématiques financières.


    Il est composé de deux parties. La première rassemble les éléments de base nécessaires pour comprendre les opérations classiques de prêts d'emprunts ainsi que les instruments usuels de l'analyse des marchés financiers. La seconde utilise systématiquement le calcul des probabilités et le calcul stochastique dont elle donne les principaux résultats utilisés couramment en finance.


  • Quatre aspects fondamentaux forment la cohérence de cet ouvrage.


    Le premier porte sur la nature même des organisations, c'est-à-dire sur le rôle qu'elles remplissent, notamment par rapport aux marchés, dans la combinaison des ressources pour offrir un produit ou un service spécifique. Le second aspect porte sur la nature des ressources consommées et sur leur mode de consommation et d'appréhension. Le troisième aspect est l'utilisation du suivi des coûts pour le contrôle et la motivation du personnel, et pour la prise de décision, notamment dans un univers incertain connaissant des évolutions fortes et rapides. Le dernier aspect est l'exploitation stratégique du suivi des coûts afin de repenser l'organisation, et notamment la pertinence et la cohérence des activités qu'elle réalise.

empty