Sciences humaines & sociales


  • La philosophie d'Onfray, de A à Z.

    " Je n'imagine pas la philosophie sans la vie philosophique, et la vie philosophique sans le roman autobiographique qui l'accompagne, la rend possible et témoigne de l'authenticité du projet. Une existence doit produire une oeuvre exactement comme en retour une oeuvre doit générer une existence. "
    M. Onfray, Théorie du corps amoureux.
    Ce livre est le parfait résumé d'une oeuvre par son auteur. Composé de pensées, fragments, aphorismes, extraits de tous ses ouvrages, de 1989 à aujourd'hui, cela représente la véritable bible du philosophe français le plus connu dans le monde.
    Il s'y trouve tout ce qui constitue la philosophie d'Onfray : l'hédonisme, sa critique de la morale et des religions, son rejet de la psychanalyse, le libertinage, l'amour, la sexualité, les philosophes, Nietzsche, l'athéisme, le voyage, la politique, le vin, la diététique, la bourgeoisie, l'Europe, l'anarchie, le capitalisme, les Tziganes, ses visions toutes personnelles de la nature, de l'art, de l'écriture... Des sujets multiples comme autant de facettes d'une pensée polyphonique fascinante.
    Un dictionnaire de vie philosophique, pour tous.

  • Terroristes pour les nazis et le régime de Vichy, les résistants français de l'intérieur ont déployé un courage extraordinaire durant la Seconde Guerre mondiale. Cet ouvrage captivant nous fait découvrir la multiplicité de leurs actions, à travers les réseaux, les mouvements et les maquis, sur l'ensemble du territoire national. La lutte clandestine connaît une extension considérable, malgré les nombreuses arrestations. L'affaire Grandclément ne cesse de fasciner par les incroyables événements qui s'y rattachent. Les évadés de France sont les acteurs d'une épopée allant des Pyrénées à l'Afrique. Le colonel Rémy fonde l'un des réseaux de renseignement les plus performants. Ginette Vincent-Baudy incarne la place des femmes dans la Résistance et le martyre des déportés. Les maquis jouent un rôle reconnu par les Alliés dans la libération du territoire. La guérilla mobile de Romans-Petit et du corps franc Pommiès illustre parfaitement l'efficacité de la lutte armée contre l'occupant. Ces histoires relatent ainsi l'immense sacrifice consenti dans les rangs des combattants de l'ombre, voués en cas de capture à la torture, à la déportation et à la fusillade.

  • NOUVELLE EDITION - Janvier 2012 : CENTENAIRE de la naissance de Jacques Ellul
    Cet essai, publié en 1977 dans la collection " Liberté de l'Esprit " de Raymond Aron et longtemps introuvable en librairie, est la clef de voûte de sa trilogie (La Technique - Le Système technicien - Le Bluff technologique). Il est considéré comme son livre le plus abouti. La technique, pour Ellul, est le facteur déterminant de la société. Plus que le politique et l'économie. Elle n'est ni bonne ni mauvaise, mais ambivalente. Elle s'auto-accroît en suivant sa propre logique. Elle piétine la démocratie. Elle épuise les ressources naturelles. Elle uniformise les civilisations. Elle a des effets imprévisibles. Elle rend l'avenir impensable. Grâce à l'informatique, la Technique a changé de nature : elle forme, à l'intérieur de la société, un " système technicien ". L'informatique, en unifiant tous les sous-systèmes (téléphonique, aérien, de production et distribution d'énergie, etc.) lui a permis de devenir un tout organisé, lequel vit à l'intérieur de la société, le modèle, l'utilise, la transforme. Mais ce système, qui s'auto-engendre, est aveugle. Il ne sait pas où il va. Et il ne corrige pas ses propres erreurs. Un livre indispensable pour qui ne veut pas penser en rond.

  • Nicholas Alkemade, mitrailleur d'un bombardier britannique, survit à une chute de 6 000 mètres. Giorgio Perlasca, Italien en poste en Hongrie, sauve 5 200 Juifs de la déportation. L'aviateur américain Charlie Brown est épargné par un pilote de chasse allemand. Jacques Sztark subit les horreurs des camps nazis et sauve des prisonniers allemands de la mort. Yves La Prairie joue un rôle important dans la Résistance, s'évade par les Pyrénées et termine la guerre dans la marine. Amedeo Guillet, officier italien, devient un héros en Afrique orientale. Adolf Galland demeure un aviateur atypique de la Luftwaffe. Les pilotes britanniques Robert Tuck et Douglas Bader multiplient les exploits en plein ciel. Les Britanniques mènent des raids commandos en Gironde et en Norvège. Erich Hartmann devient l'as des as. Jean-Baptiste Piron et ses soldats belges sont les grands oubliés de la Libération. Les parachutistes japonais taillent les Alliés en pièces. Charles Wingate et ses soldats s'illustrent dans la jungle birmane. Matome Ugaki est le dernier kamikaze japonais mort au combat.
    Captivant.

  • NOUVELLE EDITION - 1944-2014 - 70e anniversaire de la Libération de ParisVoici
    des héros magnifiques, sortis tout droit d'une page d'histoire trop longtemps occultée : les soldats de la Nueve.
    Officiellement, la libération de Paris a commencé le 25 août 1944. En réalité, c'est la veille, le 24 août, que le général Leclerc a lancé l'offensive : il a donné l'ordre au capitaine Dronne, chef de la 9e compagnie de la 2e DB, d'entrer dans Paris sans délai.
    Le premier véhicule de cette 9e compagnie, appelée la Nueve, est arrivé place de l'Hôtel-de-Ville le 24 août 1944 peu après 20 heures, " heure allemande ". Le soldat Amado Granell - le premier libérateur de Paris ! - en est descendu pour être aussitôt reçu, à l'intérieur de la mairie, par Georges Bidault, successeur de Jean Moulin à la présidence du Conseil national de la Résistance.
    Comme 146 des 160 hommes de la Nueve, Granell était... un républicain espagnol ! Le 26 août, de Gaulle descendra les Champs-Élysées escorté et protégé par quatre véhicules de la Nueve. Ensuite, les républicains espagnols de la Nueve contribueront à libérer l'Alsace et la Lorraine et se battront en Allemagne jusqu'au nid d'aigle d'Hitler, à Berchtesgaden.
    Evelyn Mesquida leur rend la place qui leur est due dans la mémoire collective. Et elle donne la parole à neuf des survivants qu'elle a pu retrouver.
    Témoin de la libération de Paris, Albert Camus aura ces mots, en 1954, pour dire toute sa reconnaissance aux républicains espagnols : " Pour l'Europe et pour nous, sans le savoir, vous avez été et vous êtes des maîtres de liberté. "
    Préface de Jorge Semprùn précédée de deux textes d'Albert Camus

  • Le livre événement sur la collaboration française
    À la libération, le colonel Paul Paillole, responsable du contre-espionnage français, entreprend de dresser la liste des personnes ayant collaboré avec l'occupant allemand.
    En 1945, il donne dans deux volumes de plus de 2 000 pages les noms des 96 492 "suspects et douteux". Ce fichier très secret était connu du résistant Daniel Cordier, secrétaire de Jean Moulin, et d'Alexandre de Marenches, patron des services secrets français de 1970 à 1981.
    Il fut communiqué aux parties civiles lors du procès de Maurice Papon en 1997 et retourna dans le silence des archives en raison de son contenu explosif, et ce jusqu'à aujourd'hui, grâce au déclassement en 2015 des dossiers concernant cette période. Dominique Lormier nous raconte l'extraordinaire histoire de ce fichier des collabos, ce qu'il contient, ceux qui y figurent en bonne place comme ceux qui en sont bizarrement absents. L'analyse des différents types de collaboration et de leur répartition sur l'ensemble du territoire métropolitain apporte un éclairage étonnant sur la période de Vichy.
    Un document exceptionnel.


  • Best seller !

    L'amour dans le sang, ou l'incroyable histoire d'une femme qui a tant aimé la vie qu'elle eut besoin d'un autre coeur.

    À quinze ans, Anne-Charlotte Pascal quitte brutalement une vie d'adolescente insouciante pour devenir Charlotte Valandrey, l'héroïne éclatante du film Rouge Baiser. Vingt ans plus tard, à l'hôpital de la Salpétrière, on lui greffe un nouveau coeur.
    C'est cet itinéraire que la comédienne raconte ici, la gamine espiègle étouffée par une vie bourgeoise qui ne lui ressemble pas, la jeune fille entrée de plein fouet et sans aucune prévention dans le tourbillon du succès, les coulisses sans pitié du monde du cinéma et de la télé, enfin la jeune femme au coeur trop tendre, en quête éperdue d'amour.
    Une existence romanesque, faite de rencontres essentielles, de rendez-vous ratés, d'amours passionnées, de difficultés à s'aimer, à aimer, de démesure humaine, d'une envie de vivre " malgré tout ", de trouver un nouveau souffle.
    Dans un style direct et sans concessions, ce livre raconte l'histoire d'une renaissance. Plus qu'un témoignage, c'est une véritable leçon d'amour et de vie.

  • Les liaisons dangereuses.Il n'y a de plus belle vitrine que celle des Émirats arabes unis : plages paradisiaques, architecture avant gardiste, hymne à la tolérance...
    Et si nous traversions le miroir ? Quelques indices nous alertent en effet, des frasques de l'émir de Dubaï à l'inscription de ce pays des merveilles sur la liste européenne des paradis fiscaux, en passant par sa sale guerre menée au Yémen.
    Et pourtant, les Émirats sont l'un des pays les plus influents en France, en Europe et en Afrique, par exemple en Algérie aujourd'hui en pleine révolution... Faut-il s'étonner que les observateurs francophones se soient si peu intéressés à l'envers du décor ? Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...
    Cet ouvrage propose une plongée dans les profondeurs d'un système occulte régi par une stratégie subtile de dissimulation, de mensonges... et d'infiltration.
    Une enquête complexe, menée notamment dans le monde arabe et les pays anglo-saxons, qui nous ouvre enfin les yeux : avec les Émirats, qu'on la joue à pile ou face, nous avons en main une autre pièce que celle que l'on croit détenir.

  • Résistance chrétienne en terres sensibles !Dans un Moyen-Orient bouleversé par la barbarie de Daesh, la guerre n'épargne pas les minorités chrétiennes, lesquelles sont chassées, par la force, de cette terre qui est aussi la leur. Mgr Pascal Gollnisch veut mobiliser face au fléau qui frappe notamment la Syrie, l'Irak ou la Libye. Fort de son expérience du terrain sur ces zones menacées, il dresse un état des lieux de la situation. L'OEuvre d'Orient, qu'il dirige, est proactive : aider les Églises restées en première ligne, établir des ponts entre elles et la France, agir pour l'éducation, la santé, l'action sociale, la culture et la transmission de la foi...
    L'avenir de cette région ravagée ne se fera pas sans ses chrétiens. Non seulement parce que c'est en cette terre que le christianisme trouve son origine, mais aussi parce que chaque chrétien d'Orient est d'abord un citoyen arabe, syrien, irakien, libanais, égyptien, iranien... profondément lié à son pays. Encore faut-il que sa citoyenneté soit reconnue !
    Les Églises d'Orient ont l'expérience du dialogue avec l'Islam. Utilisons-la ! Mgr Gollnisch propose une laïcité à l'orientale, réaffirme le droit à la citoyenneté pour tous et se bat pour le retour des populations chrétiennes chez elles. Autant de motifs d'espérance pour ces victimes et ces résistants sans lesquels l'histoire ne pourra continuer de s'écrire.

  • Quels sont les objectifs de Daesh ? Quelles sont les responsabilités des États occidentaux ? Comment en sommes-nous arrivés là ?1999. Le gouvernement jordanien accorde l'amnistie à un groupe de prisonniers politiques. Parmi eux, se trouve Abu Musab al-Zarqaoui, un des maîtres à penser du terrorisme islamiste. En 2003, l'invasion de l'Irak par les États-Unis va lui donner l'occasion de mettre sur pied le vaste mouvement qu'il a conçu. D'abord connu sous le nom d'Al-Qaïda en Irak, celui-ci devient l'État islamique ou Daesh et continue de croître après la disparition d'al-Zarqaoui en 2006.
    2016. Sous l'impulsion d'Abou Bakr Al-Baghdadi, l'État islamique sème la terreur dans le monde entier.
    Joby Warrick est certainement le reporter le mieux informé sur le califat. À partir de sources inédites au Moyen-Orient, il nous offre le livre le plus complet à ce jour sur le sujet. Officiels de la CIA, figures religieuses et politiques, terroristes, il nous fait littéralement entrer dans le cerveau de chacun des protagonistes. Avec un travail digne d'un agent secret, l'esprit d'un journaliste et le style d'un romancier, il apporte ici un document aussi exclusif que pertinent sur la menace qui nous guette.
    " Vous voulez en savoir plus sur l'État islamique ? Vous ne trouverez pas un meilleur livre. " The New York Times" Inestimable pour tous ceux qui veulent comprendre Daesh et son incroyable essor. Le livre référence ! " Los Angeles Times

  • Le train des femmes pour Auschwitz.La plus jeune a 17 ans, la plus âgée, 67. Un matin glacé de janvier 1943, 230 femmes enfermées dans des camps d'internement français, ces " châteaux de la mort lente ", sont conduites par la Gestapo en gare de Compiègne. Leur destination : Auschwitz-Birkenau. C'est en chantant
    La Marseillaise qu'elles feront leur entrée dans le camp d'extermination. Seules 49 d'entre elles en reviendront vivantes.
    C'est l'histoire de ces femmes que Caroline Moorehead nous raconte ici. Des femmes " ordinaires ", dont beaucoup de résistantes, qui ont tout sacrifié pour combattre le nazisme. Venues d'horizons divers, de classes sociales variées, elles vont puiser leurs forces dans l'amitié, la solidarité et l'entraide.
    Depuis leur arrestation, leur torture par la police française ou la Gestapo, leur voyage dans le train de la mort, leur vie dans le camp jusqu'à leur libération par l'Armée rouge en janvier 1945, ce livre restitue, avec une émotion rare, leur traversée des cercles de l'enfer.
    " Aussi bouleversant qu'édifiant. " The New York Times Book Review " Un livre déchirant mais nécessaire. " The Washington Post

  • La vérité bretonne." Cette enquête rend à la Bretagne et aux Bretons leur identité et leurs racines. Pourquoi ? Parce que les Bretons ne connaissent pas leur histoire. Hormis Du Guesclin, le roi Arthur avec la série Kaamelott et Anne de Bretagne, ce passé reste confisqué. Par qui et pourquoi ?
    C'est le sens de cette recherche. Historien et Breton, j'ai voulu comprendre. J'ai puisé dans l'histoire de la Bretagne pour trouver des explications, des réponses, des remèdes. Il m'a fallu cinq ans d'écoute, d'échanges et de réflexion pour saisir ce malaise qui dépasse largement la Bretagne et les Bretons et déborder sur l'histoire de France. Pièce après pièce, j'ai reconstitué le puzzle d'un curieux fonctionnement que l'on cache. En réagissant à l'actualité, souvent dans l'émotion, toujours avec la même volonté d'éclaircir ce passé brumeux, j'ai tenté, lors de cette traversée, sur des mers calmes, agitées et tempétueuses, de faire le point. Et de rétablir la vérité. "
    F. M.

  • " Dans le combat contre la nuit... "En 1936, la musique est partout, se mêle à la foule. De la salle de concert où elle se tenait autrefois, distante et respectée, elle descend dans la rue, les stades, les usines en grève, les cinémas, les fêtes populaires et toutes les manifestations. La musique revendique la place qui lui est due, au premier rang, dans le combat contre la nuit qui s'avance...
    Dans le sillage de Jacques Prévert et du Groupe Octobre, Suzanne Cointe, professeur de piano, fille de général, partage les aventures, les expériences culturelles, les engagements des années d'entre-deux-guerres. La guerre venue, elle occupe un rôle-clé dans le dispositif parisien du réseau d'espionnage soviétique, l'Orchestre rouge. Prise par la Gestapo, elle est guillotinée à la prison de Berlin-Pltzensee. Puis l'oubli s'installe.
    Ce livre dénoue les sources de cet engagement patriotique et culturel. Il restitue la richesse de la vie musicale des années du Front populaire et fait enfin sortir de l'ombre une femme d'exception.
    " Ce que j'aime chez Christian Langeois, c'est son sens du temps historique, gage d'authenticité : il restitue gens et choses avec les caractéristiques de leur époque et de leur parcours personnel dans leur jus, comme disent les antiquaires des objets et des meubles. "
    Gilles Perrault

  • Humanitaire : à qui profite la cause ?Pratiques immobilières et financières douteuses, licenciements abusifs, témoins terrorisés à l'idée de parler... et un mort.
    Que se passe-t-il au sein de la Croix-Rouge française ?
    Dans cette enquête haletante, Yohan Blavignat et Bénédicte Poirier tentent de comprendre comment une poignée de cadres dirigeants ont pu mettre en place un système basé sur la terreur, la recherche du profit et la confusion des genres au sein d'une des plus grandes associations caritatives de France.
    Grâce à un travail de recherche minutieux, ils dressent le portrait d'un homme qui règne sans partage depuis plusieurs années sur cette institution. Un homme qui, dans sa quête de prestige, n'aura pas hésité à écarter tous les obstacles sur son passage.
    Digne d'une fiction, mais tristement réelle, cette enquête aux allures de thriller révèle l'une des dérives les plus retentissantes du
    charity business.

  • 1936-2016 - 80e anniversaire de la victoire politique et sociale du Front populaire.Face à la crise économique et sociale actuelle, à la montée de l'extrême droite, au discrédit de la politique, aux divisions de la gauche, voici un livre qui raconte l'aventure d'un projet mobilisateur associant des réformes de tous bords. Antifascisme et revendications sociales ont fondé une alliance de toute la gauche autour d'un programme commun, qui remporte une victoire électorale inattendue en 1936 : le Front populaire est au carrefour de plusieurs combats. C'est aussi un gouvernement porté par un mouvement de grève massif qui rassemble ouvriers, employés, français et étrangers, hommes et femmes.
    Ce volume est actualisé à la lumière inédite des archives russes, enfin accessibles. Fascisme allemand, guerre d'Espagne et rôle de l'URSS, la dimension internationale y est fortement présente. L'expérience gouvernementale, la première du parti socialiste au pouvoir, et la difficulté du Front populaire à tenir ses engagements, à s'appuyer durablement sur le mouvement social, sont analysées. Bien au-delà d'un " air de circonstance " qui associerait le gouvernement de Léon Blum à celui de François Hollande, l'histoire d'hier incite aux réflexions sur aujourd'hui, et pour demain.

  • Un portrait au vitriol de la nature humaine
    Je ne sais pas si un seul jour j'ai aimé cela, aller vite. Seule certitude : foncer encore et toujours, c'est usant, quelquefois désastreux. Chef de cabinet de Valérie Trierweiler puis conseiller de François Hollande, j'ai été plongé au coeur du pouvoir. Je suis devenu le témoin privilégié d'une déroute politique, où tout est surjoué, faussé, dévoyé. Où tout relève principalement du cynisme, du calcul et de la trahison. Une comédie humaine où les acteurs ne font jamais relâche.


  • Une violence révolutionnaire. Charlie Bauer, Jacques Mesrine, Monté Melkonian, Pierre Goldman et tous ces autres...

    Charlie Bauer vit le jour du côté de Marseille. Son père, résistant FTP, accomplissait ses droits et ses devoirs dans le maquis provençal. Sa famille fut les Jeunesses communistes auxquelles il adhéra très tôt. La guerre d'Algérie en opéra la fracture. Il s'engagea alors aux côtés des combattants du FLN.
    Constitués en bande armée, ils attaquaient trains, entrepôts, magasins, expropriaient la marchandise pour la redistribuer dans les quartiers miséreux de Marseille... jusqu'à l'arrêt brutal par l'arrestation de la bande. Vingt ans de réclusion criminelle sanctionnèrent les pratiques de ses idées. L'administration pénitentiaire se vit confrontée à une radicalité de tous les instants dans les luttes et les revendications du droit à exister, et donc l'accès au savoir. Les sciences humaines le virent effectuer un cursus en philo, psycho, sociologie.
    Il s'associe à Mesrine pour détruire les QHS. Rencontre Monté Melkonian, si héroïque dans l'engagement révolutionnaire. Puis tous ces autres, soldats oubliés ou perdus qui firent l'Histoire de cette humanité en devenir. Tous sont morts, for l'Idée et sa pratique de révolution dont il se fait encore aujourd'hui l'apologiste.
    Marathonien de l'espoir ? À suivre...

  • NOUVELLE EDITION - Janvier 2012 : CENTENAIRE de la naissance de Jacques EllulJACQUES ELLUL (1912-1994) est plus connu aux États-Unis qu'en France. Au début des années soixante, enthousiasmé, Aldous Huxley fit traduire et publier avec succès son maître-livre La technique ou l'enjeu du siècle, depuis élevé au rang de classique étudié à l'université. Aujourd'hui, la plupart de ses livres sont introuvables en librairie, même si le mouvement écologique, dont il fut un des précurseurs, lui doit beaucoup ; ainsi est-il le maître à penser de José Bové.Cet homme libre, à l'écart de toutes les chapelles, à la fois libertaire et croyant, solitaire et engagé dans son siècle, avait tout prévu, ou presque. Des crises comme celle de la vache folle, et notre brusque désarroi devant notre assiette ? Il les avait prévus. La très désagréable impression, dans ce domaine comme dans d'autres (OGM, réchauffement climatique, déchets nucléaires, pesticides, amiante, air pollué, antennes-relais, sites Seveso, etc.), d'être confrontés à des choix qui nous dépassent infiniment, et d'aller vers un monde de plus en plus incertain, risqué, aliénant ? Il l'avait prévue. La ferme volonté des scientifiques de fabriquer, par le clonage et les manipulations génétiques, non seulement des plantes et des animaux " améliorés ", mais un homme supérieur, un surhomme ? Il l'avait prévue.Non seulement il avait prévu ces phénomènes, mais il les avait pensés, analysés, jaugés tout au long d'une oeuvre aussi féconde que torrentielle (près de cinquante ouvrages). Persuadé que la technique mène le monde (bien plus que la politique et l'économique), il a passé sa vie à analyser les mutations qu'elle provoque dans nos sociétés, et son emprise totalitaire sur nos vies. Dans cet ouvrage, Jean-Luc Porquet expose vingt idées fortes d'Ellul, et les illustre par des sujets d'actualité. On verra qu'à l'heure où le mouvement critique contre la mondialisation cherche des clefs pour comprendre et agir, cette pensée radicale, généreuse et vivifiante a des chances de s'imposer comme une référence indispensable.

  • NOUVELLE EDITION
    Contrairement à une légende tenace, Drancy ne fut pas qu'un simple camp de transit. À seulement quelques kilomètres de Paris, on entrait dans la mort. La violence et les souffrances physiques infligées aux déportés montrent à quel point Drancy était bien un camp de concentration très ordinaire. Grâce à des archives inédites et de nombreux témoignages, ce livre dévoile des faits historiques trop vite passés sous silence. D'une grande richesse documentaire et avec une exhaustivité exemplaire, cet ouvrage présente des éléments indéniables d'un passé dont le procès reste encore à faire. Car, par ses révélations sans concession, Maurice Rajsfus réveille les consciences : plus de soixante-dix ans après, certaines vérités ne semblent toujours pas faciles à admettre. Nécessaire et suscitant des questionnements toujours d'actualité, ce document fait tomber les masques de notre histoire.

  • La parole communiste.
    Le 20 juin 2010, un nouveau visage prend la tête du PCF. Mais qui est Pierre Laurent ? Quel est son projet ? L'accession du directeur de la rédaction de L'Humanité à ce poste est-elle le signal d'un nouveau départ pour le PCF ? Pour la première fois, le secrétaire national du PCF s'explique. Il détaille ce qu'il nomme " le nouveau pari communiste " pour le XXIe siècle et pourquoi, selon lui, dans un monde capitaliste en pleine crise, c'est une autre histoire qui commence. Pierre Laurent dévoile le sens de son engagement et de sa vie. Il s'explique sur le projet totalement renouvelé que le PCF veut proposer au pays pour redevenir la force populaire et le grand parti national qui manque à la gauche. Il dit comment le PCF aborde la présidentielle avec le Front de gauche, comment il conçoit ses relations avec Jean-Luc Mélenchon, ses rapports avec le PS et les Verts. Il parle des transformations profondes qu'il engage dans son parti. Un livre qui fera date pour comprendre la rénovation en cours du communisme français.

  • Un ancien ministre de la défense contre l'arme nucléaire.
    En France, l'arme nucléaire et le concept de dissuasion associé, après avoir été combattus à leurs débuts par la gauche, ont rallié au fil des années l'opinion publique et les partis politiques. C'est ce qu'on appelle le " consensus ". Dans le discours officiel, l'arme nucléaire est ainsi dénommée comme " l'ultime garantie de notre sécurité ", " garante de l'indépendance nationale " ou encore notre " assurance vie ". Ce discours lénifiant, qui sous-tend la politique française de défense et de sécurité, masque une réalité totalement différente sur laquelle l'arme nucléaire n'a plus de prise. Ce livre a pour objet non seulement de démontrer que l'arme nucléaire n'a plus la même pertinence face aux défis du nouvel environnement stratégique, mais aussi de dénoncer la désinformation en France. Notre ambition est de briser " l'omerta " sur ce sujet. Nous souhaitons pour cela que le débat, fondamental pour notre stratégie de sécurité mais aussi pour la survie de l'humanité, puisse enfin s'ouvrir en France, sans que les différents éléments soient systématiquement tronqués et déformés par le discours officiel.En collaboration avec Bernard Norlain et Jean-Marie Collin

  • Bientôt porté à l'écran par Paul Greengrass (la saga Jason Bourne, Captain Phillips), le témoignage inédit et fascinant d'un agent double.Lors d'un séjour en prison, un jeune Danois, Morten Storm, cherche un nouveau sens à sa vie. Il se convertit à l'islam à l'âge de 21 ans et, guidé par un compagnon de cellule, en apprend les fondements et les principes. Peu à peu, il se radicalise, jusqu'à devenir très proche des membres d'Al-Qaïda. Tandis qu'il est en passe de devenir un véritable djihadiste, un renversement de situation bouleverse la vie du jeune homme qui décide alors de collaborer avec l'Occident. Il devient agent double pour trois grandes agences de renseignement occidentales, dont la CIA.
    Commence une vie de mensonges et de duplicité, faite de rencontres secrètes, de messages codés et de comptes rendus clandestins, un quotidien sans le moindre droit à l'erreur.
    D'autant que Morten Storm est petit à petit devenu l'élément-clé dans la traque et de l'élimination de l'un des djihadistes les plus recherchés de la planète, Anwar al-Awlaki, membre éminent d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique - et guide spirituel des frères Kouachi, auteurs du massacre à la rédaction de
    Charlie Hebdo.
    En collaboration avec deux reporters de guerre de CNN, Paul Cruickshank et Tim Lister, Morten Storm nous entraîne dans ses aventures haletantes aux quatre coins du monde et nous livre un témoignage sur la vie des djihadistes, les filières de recrutement islamistes en Europe et l'activité impitoyable des services secrets occidentaux.

  • La reproduction inédite du témoignage de Germaine Tillion au procès de Ravensbrück.
    À Hambourg, le 5 décembre 1946, s'ouvre le procès de Ravensbrück auquel Germaine Tillion (1907-2008) assiste en tant que représentante de l'ensemble des déportées résistantes françaises. Quinze ans avant Hannah Arendt et le célèbre procès Eichmann, elle questionne déjà le système concentrationnaire. Elle observe les criminels nazis, commente à chaud les réquisitoires, s'interroge, s'indigne... et rapporte le tout, par écrit, à ses camarades rescapées du camp.
    Marie-Laure Le Foulon revient sur ce procès et sur le parcours, pendant la Seconde Guerre mondiale, de cette ethnologue entrée en 2015 au Panthéon aux côtés de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay. Enrichi de documents précieux, tels les articles parus à l'époque dans le bulletin de l'Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance, Voix et Visages, ce livre est l'occasion de découvrir ou de réentendre une combattante de la liberté, une grande figure de la conscience humaine.
    Un travail de mémoire nécessaire qui éclaire le difficile exercice de la justice des hommes.

  • La première biographie sur Antoine Crozat, le milliardaire à qui Louis XIV céda la Louisiane.Il était trois fois plus riche que Bill Gates, habitait au Ritz, logeait sa fille à l'Élysée, possédait la Louisiane, achetait des châteaux par dizaines... mais son nom a sombré dans l'oubli. Antoine Crozat est pourtant l'une des personnalités les plus fascinantes de son époque. Parti de peu, celui que l'on croit fils de cocher doit multiplier les détournements de fonds, spéculations douteuses et autres manipulations pour parvenir au sommet. Au cours de son incroyable épopée, il développe le commerce du café et du tabac, diligente des opérations corsaires, devient le plus grand négociant d'esclaves d'Europe et met en place un trafic international - aussi lucratif qu'illégal - de marchandises et de métaux précieux. En 1712, consécration suprême d'une ascension fulgurante, Louis XIV lui cède une partie de l'Amérique, d'une surface alors équivalente à celle de son propre royaume ! Avec son réseau et sa fortune, Crozat finance des guerres et des coups d'État, participe à l'annexion de l'île Maurice, fait creuser le canal de Picardie et inspire le système de Law avant de contribuer à sa chute. Saura-t-il pour autant résister aux vicissitudes de l'époque ? Par son insolente opulence en ces temps de crise, il est une proie rêvée pour ses innombrables ennemis, comme pour un État prêt à tout pour renflouer ses caisses.
    L'histoire vraie, racontée pour la première fois, d'une destinée qui dépasse toutes les fictions.

empty