Anne Brouillard

  • Nino Nouv.

    Nino

    Anne Brouillard

    Personne n'a vu Nino, l'ours en peluche, tomber de la poussette. Personne, sauf Lapin, qui habite à quelques pas de là. Il aide Nino à se relever et l'invite chez lui pour prendre le thé. Nino fait la connaissance d'Écureuil, des mésanges noires, de Renard, qui lui font visiter leur forêt belle et sauvage... Mais bientôt, la nuit tombe. Nino reverra-t-il Simon, le petit humain qui l'avait adopté ?
    On retrouve dans cet album tout ce qui fait le charme des histoires d'Anne Brouillard : les animaux aux habitudes très humaines qui vivent au creux des arbres ou sous la terre dans de vraies petites maisons miniatures, la place importante de la nature, la peur de la nuit qui se révèle être aussi précieuse que le jour, l'imaginaire qui rencontre le réel.

  • Killiok, le chien noir, est inquiet. Il attend le retour de Vari Tchésou, le magicien rouge, dont il n'a pas de nouvelles depuis le printemps. D'après les oiseaux, une roulotte aurait été aperçue au fin fond de la Grande Forêt... Killiok convainc Véronica de l'accompagner pour savoir ce qu'il en est.

    Tous deux s'enfoncent dans la Grande Forêt et font des rencontres surprenantes : Pikkeli Mimou dans son refuge, le Chat Mystère qui va au festival de vol, Susy le cheval... et tous ces Bébés Mousse avec qui ils prendront le train !

    La Chintia, dont Anne Brouillard a imaginé la carte, est divisée en 11 pays. L'histoire prend vie au travers des personnages, des lieux, et de leurs influences. Tout est possible et a l'air réel. Le premier tome met en mouvement les habitants du Pays du Lac tranquille.

  • Après une aventure à travers la Grande Forêt, Killiok et ses amis embarquent à bord d'un bateau de croisière pour assister au spectacle de Vari Tchésou, le magicien rouge. Bien vite, ils découvrent que les Nuisibles se sont mêlés aux passagers et que des bébés Mousse se sont introduits clandestinement. Ce voyage ne sera donc pas de tout repos et les conduira dans les abysses du Pays Noyé et sur le sol du Pays Comici. De l'eau à la ville, ils exploreront une Atlantide habitée et ils découvriront le quotidien des citadins du Comici qui paient pour manger et où les chiens marchent à quatre pattes, au grand étonnement de Killiok. L'exploration de la Chintia, ce pays divisé en 11 régions, se poursuit avec les personnages du Pays du Lac tranquille découverts dans le premier tome. Cette fois, Anne Brouillard nous embarque à bord du Nilvaranda pour partir à la rencontre des habitants de Comici qui sont un peu comme nous et à la découverte du Pays Noyé.

  • La première neige de l'hiver arrive avec l'anniversaire de Pikkeli Mimou, l'ami de Killiok. Il décide de lui rendre visite. La terre entière parait figée dans la neige et le froid. Killiok emporte son sac de couchage et des provisions (en plus du gâteau et du cadeau de Pikkeli Mimou.) « Heureusement, la neige est là, dit Killiok. Elle m'éclaire un peu. Je ne sais vraiment plus où je suis. » Quand soudain, il reconnaît la forêt. « Bon anniversaire Pikkeli Mimou ! »

  • Dans la forêt sauvage, Gaspard, son lapin et la chatte Mimi ont construit une cabane. Ils partent à la pêche pour le dîner, avant d'aller découvrir le monde.
    Tout le talent d'Anne Brouillard est là : le monde, pour nos trois amis, s'arrête au bout du jardin. À quelques mètres de leur jungle, il y a la présence rassurante de la maison et des parents. L'artiste excelle dans ce basculement entre l'imaginaire, propre à l'enfance, et la réalité. On retrouve dans cet album les thématiques récurrentes de son oeuvre : l'évocation de la nature, la tendre complicité entre humains et animaux, le temps qui passe, la peur qui grandit à mesure que la nuit s'installe, le bleu qui assombrit peu à peu les pages... Du grand Anne Brouillard !

  • C'est un paysage qui se déplie en accordéon. Devant nos yeux ébahis, il défile. Nous sommes sans doute à la fenêtre d'un train. On quitte une gare et l'on rêve le long de l'eau. On y voit un lac, une maison rose, une île, une forêt, le reflet des arbres... avant d'arriver à destination.

    La peinture d'Anne Brouillard atteint une maturité de langage faite de finesse, de transparence, de poésie et de ce regard sur le monde qui lui appartient.

    Inspiré du trajet en train Dinant-Namur, ce long accordéon nous montre la beauté des paysages d'ici. D'abord, peint à l'huile sur une longue bande de tissu, ce leporello appartient à la famille des livres que l'on regarde intensément, qui nous font rêver et qui s'impriment au plus profond de nous.

  • Petit somme

    Anne Brouillard

    Au fond d'une forêt, devant une petite maisonnette, douillettement installé dans son landau, un bébé dort à poings fermés. Dans la maison, une grand-mère pèle des pommes pour le goûter.
    C'est alors que surgissent les animaux de la forêt : un blaireau, un renard, un lièvre, un écureuil, des mulots... Ils s'approchent, intrigués par le bébé qui s'éveille. Tous s'efforcent alors de le rendormir, de le distraire, de le faire patienter jusqu'au goûter.
    Enfin, c'est l'heure ! Pendant qu'il mange sa bouillie, les animaux de la forêt, eux, se régalent d'une assiette que leur a gentiment déposée la mamie.
    Comme toujours avec Anne Brouillard, une grande sérénité se dégage de cet album, où cohabitent en belle intelligence les hommes, les animaux et la nature, tout en faisant basculer l'apparente banalité du quotidien dans une fantaisie propre à l'imaginaire de l'auteur.

  • Trois chats

    Anne Brouillard

    Très remarqué, ce premier album d'Anne Brouillard est annonciateur de toute l'oeuvre qui va suivre. Trois chats nous plonge en effet dans un univers sans texte, espiègle et poétique, qui invite à mille promenades imaginaires.
    L'histoire : Trois chats noirs et blancs, perchés sur une branche, observe la rivière qui coule au pied de leur arbre. Lorsqu'ils y aperçoivent trois poissons rouges, ils plongent ! Les poissons jaillissent alors, et quand les chats remontent à la surface, ils voient, perchés sur leur branche, les trois poissons.

    Sur commande
  • ÿþAnne Brouillard dans cet album s'est attachée à restituer l'univers sensitif d'un bébé, les sons et les lumières qu'il perçoit au moment où il s'endort pour la sieste. Au fil de cette berceuse évocatrice des bruits du dehors, le temps semble suspendu.Un bébé dort dans une chambre. En arrière-plan s'affaire sa maman. Comme un traveling de cinéma, notre regard, au fil des pages, passe de la chambre à la fenêtre, puis de la fenêtre à l'arbre. Là, sur une branche, chante un merle, qui soudain prend son envol, au-dessus d'une cour où s'amusent des enfants... avant de revenir sur sa branche, et que notre regard revienne à la fenêtre puis à la chambre. Le bébé s'est réveillé, sa maman a préparé un bon goûter. Il est temps de le manger !Un petit texte, qui peut se chantonner sur l'air de la célèbre Berceuse de Brahms, rythme les pages de l'univers sonore qui entoure l'enfant. Le bruit que fait la maman dans la pièce d'à côté, celui des enfants qui jouent dehors, les sons plus lointains de la ville et, bien sûr, le chant du merle...Lauréat du Conseil général de la Seine-Saint-Denis pour son opération annuelle "Livre et petite enfance", ce projet est né à l'initiative et avec le concours de la Seine-Saint-Denis. Plus de 8000 exemplaires de cet ouvrage seront distribués aux enfants des crèches et des PMI du département.

    Sur commande
  • Sur commande
  • La grande vague

    Anne Brouillard

    • Grandir
    • 31 Décembre 2004
    Sur commande
  • Sur commande
  • Trois souris s'installent chez une vieille dame partie en voyage. La dame revient... Feront-elles bon ménageoe
    Une histoire sans texte, pour mieux lire les images.

    Sur commande
  • Dans la maison comme sur l'étang, on attend un heureux événement. Au cours des saisons, animaux et humains se croisent et se côtoient. Une histoire dans texte, pour mieux lire les images.

    Sur commande
  • L'orage

    Anne Brouillard

    • Grandir
    • 31 Décembre 1998
    Sur commande
  • Le rêve du poisson

    Anne Brouillard

    Colin et sa soeur Orphie ont une passion : vernir les cailloux qu'ils ramassent dans le grand champ, derrière la maison. Un jour, Colin brise l'un de ces galets par mégarde dans le lavabo, libérant sans le savoir le rêve d'un poisson emprisonné là depuis des millénaires.
    La maison se mue en monde sous-marin, tandis que Colin, soudain livré à lui-même dans ce monde parallèle, y croise d'étranges visiteurs.

  • La Terre tourne

    Anne Brouillard

    Un album phare d'Anne Brouillard, paru en 1997. Cet album, par sa poésie, son originalité et les multiples interprétations qu'il suscite, s'est imposé dans le paysage éditorial pour la jeunesse comme un incontournable. Il a fait l'objet de multiples analyses dans des livres spécialisés, articles, colloques. L'ouvrage de référenceLire l'album , paru à L'atelier du poisson soluble en 2006, en traite longuement. Ouvrage de fond du Sorbier, cet album, épuisé depuis plusieurs années, est aujourd'hui réédité avec une nouvelle couverture. L'idée de cet album est venue à Anne Brouillard à l'annonce d'une naissance. Fil rouge de l'album, cet attente de l'enfant à naître témoigne du temps qui passe et de l'éternel recommencement : "les bébés qui grandissaient bien au chaud dans le ventre de leur mère sont nés... Pendant ce temps, d'autres bébés grandissent bien au chaud...". Le texte, universel et poétique, évoque les phénomènes astronomiques, ("la terre tourne", "entre les étoiles, elle se déplace lentement"), météorologiques ("le vent d'hiver souffle dans la plaine"), humains ("des gens s'en vont et s'en viennent"), les petites choses du quotidien ("une porte qui claque", "le bourdonnement d'une mouche"). L'illustration, en regard, n'a pas à première vue de lien avec ce texte. Au fil des pages et des saisons, des personnages se retrouvent, vont au cinéma, prennent le train, préparent une fête. Cependant, des détails infimes de l'illustration ont des résonances avec le texte, créant des liens entre l'histoire racontée dans l'image et l'universalité du propos tenu par le texte.

  • Après bien des années à voyager, un homme revient dans son village. Il se souvient de ses rêves d'écoliers...
    Il voulait suivre le chemin bleu qui ne s'arrête jamais celui dessiné par l'ombre de l'arbre dans la cour de récréation... En regardant par la fenêtre de la classe, il s'inventait un autre monde pour partir avec le cheval blanc jusqu'au bout de la terre. Mais aujourd'hui, l'école est devenue une maison, sa maison, et les murs lui racontent des souvenirs d'enfance.

  • Deux histoires sans paroles qui mettent en scène des activités humaines et animales,
    leurs interactions et leur parallélisme, dans des situations tendres ou drôles.
    Un hall de gare. Une table de brasserie. Un voyageur attablé lit son journal et consulte sa montre.
    Les moineaux picorent le pain dans la panière. Le voyageur lève la tête et découvre la panière vide.
    L'homme appelle le serveur qui lui rapporte une corbeille pleine de pain. Alors que le voyageur se
    replonge dans son journal, deux pigeons s'approchent. Quand il lève la tête, la panière est vide.

  • Petit chien

    Anne Brouillard

    "Oh, un ballon !" se dit Petit chien en découvrant dans l'herbe une belle balle rouge à pois blancs. Mais la balle grossit, grossit... et c'est un champignon ! Mais... en voici un autre ici ! Et un troisième là ! Petit chien se trouve bientôt au beau milieu d'une forêt de champignons géants, qui grimpent jusqu'au ciel. Leurs pois deviennent alors flocons de neige... Tout est blanc ! De la neige surgit soudain un petit point rouge. À son tour, il grossit, grandit : c'est une fleur ! Le printemps est là !On retrouve dans ce livre les images simples, graphiques, jouant sur les anamorphoses et sur l'absurde, qui ont fait le succès des premiers albums d'Anne Brouillard.Le texte, court, s'adresse aux plus petits. En filigranne, l'importance de la nature et du temps qui passe, à travers les 4 saisons qui se succèdent dans l'album,viennent rappeler les constantes de l'univers de l'auteur.

empty