Le banquet des ombres

  • Vingt-cinq nouvelles « fantastironiques », vingt-cinq tranches de vie : le sens du devoir d'un certain général Hugo, la réinsertion de Canina le cannibale, une étrange représentation du roi Lear...
    Chaque nouvelle est suivie de sa version revisitée : l'auteur, se souvenant d'un texte sorti de son clavier il y a six mois, ou six ans, éprouve une certaine nostalgie. Il a envie de retrouver ses personnages : que sont-ils devenus ?
    Il les invite donc à un banquet et s'entretient avec eux, parfois comblé, souvent agacé, voire indigné par un parcours dont il n'est plus le maître... Il pêche dans leurs récits des idées utiles et (peut-être) un peu de modestie.
    Le lecteur redécouvre alors chaque nouvelle sous un autre angle, tandis que l'auteur, en clair-obscur, rejoint la galerie de ses personnages.

    Sur commande
empty