Plagiat

  • On ne cesse d'évoquer l'influence des écrivains et des artistes sur leurs successeurs, sans jamais envisager que l'inverse soit possible et que Sophocle ait plagié Freud, Voltaire Conan Doyle, ou Fra Angelico Jackson Pollock.
    S'il est imaginable de s'inspirer de créateurs qui ne sont pas encore nés, il convient alors de réécrire entièrement l'histoire de la littérature et de l'art, afin de mettre en évidence les véritables filiations et de rendre à chacun son dû.

  • Le plagiat est désormais l'objet de tous les débats.
    Lorsqu'au XVIe siècle Montaigne cite Sénèque sans guillemets, il s'adresse à une même communauté de lecteurs formés à la même culture humaniste et détenteurs des mêmes références textuelles. Aujourd'hui, l'éclatement des champs de la connaissance en une multitude de domaines de spécialisation rend impossible le partage d'un savoir stable et commun.
    La tentation est grande pour certains de puiser sans vergogne dans le vaste champ des publications, d'une richesse infinie, tant les outils de lecture et d'écriture ont évolué vers une plus grande fluidité du texte, via le copier-coller, le téléchargement et la mise en ligne des sommes de connaissances. Le grand rêve d'un libre partage, dans le respect de la contribution de chacun au sein de la collectivité, s'effrite au profit de l'intérêt particulier. Le plagiat est en cela un problème non plus uniquement littéraire mais de société et dont les ressorts sont également économiques et techniques.
    Cet ouvrage offre tous les repères nécessaires à une approche à la fois littéraire, esthétique mais aussi juridique des pratiques d'écriture.

    Sur commande
  • Le Manifeste communiste, publié anonymement en 1848 pour le parti communiste allemand, a été revendiqué en 1872 par Karl Marx et Friedrich Engels. Il n'a pas cessé depuis lors d'être diffusé sous leurs deux noms, alors qu'en réalité Marx a été son seul auteur. Mais son originalité a été mise en doute dès 1899.

    Depuis, la question est restée ouverte. La présente étude fait le point pour établir dans quelle mesure il s'agirait effectivement d'un plagiat du Manifeste de la Démocratie au XIXe siècle de Victor Considerant, publié en 1843. Principal propagandiste du fouriérisme, cet auteur a été en outre l'inventeur, en juin 1848, de la représentation proportionnelle et le seul à voter en faveur du droit de vote des femmes.

    Sur commande
  • Il s'agit à la fois d'un traité et d'une plaisanterie. Avec un sérieux qui l'honore, Charles Nodier, génial conteur et bibliophile invétéré, établit ici la toute première typologie des fraudes littéraires : du plagiat jusqu'au changement de date, en passant par l'interpolation de passages apocryphes ou l'invention de fausses références, il isole et définit une à une des pratiques qu'Internet rend aujourd'hui omniprésentes. Mais ces fraudes sont aussi des jeux, et le traité en donne lui-même l'exemple : avec une drôlerie irrésistible, Nodier (qui n'était pas en reste quant à ses propres fraudes) alimente sa réflexion à sa fantaisie, inventant d'une page à l'autre des fictions livresques dignes de Borgès.

    Sur commande
  • Plagiats

    Luc Peyraud

    Cinq nouvelles différentes par leur univers et le rythme de l'écriture utilisée à dessin par l'auteur. Un premier récit « Die Hölle » dans lequel un « huissier » jaunâtre, à la recherche de sa fille Hilda, vient un matin sonnait à la porte du narrateur. La suite nous entraine dans une période sombre de l'Histoire qui vient vous envahir par la présence de ce personnage maigre et inquiétant d'ou remonte une sensation de malaise profond. Parsemés d'épisodes historiques De la famille G....... . « Trois jours chez mon père « en référence au roman de F . Weyergans ' Mais ces trois jours là n'ont rien a voir ... dans « trois jours chez mon père » le narrateur retrouve son géniteur avec ses fantômes indochinois habituels , le gigot de Noel et la maladie qui le mine de plus en plus, et remonte à la surface « comme une gigote obscène » Récit tendre et puissant. Avec « L'usurpateur » on pénètre dans la caricature ou cet écrivain inconnu fréquente ( par intérêt ) et avec cynisme certains autres écrivains (tirés de personnage réel ) connus eux , des scènes sordides ou drôles , voir croquantes ... On ne passe pas a cote de la visite du Riad de BHL à Marrakech et d'une description théâtrale de l'épouse célèbre du philosophe .. bien entendu en fin de compte l'usurpateur est démasqué .. et tout rentre dans le droit chemin ... ou presque ? Les Plaines. Le style est haché , concis , simplifié et limpide comme un endroit retiré , dans un village de France , un village d'hiver , une femme seule et âgée prépare le repas du soir , , elle ressasse ses souvenirs et ceux d'un enfant de la ville venu , 40 ans plus tôt , partager leurs vies à eux . Rêveur et distrait , elle le revoit au soir de sa vie à elle , dans ses souvenirs , juste avant un dernière nuit trop .. Froide. Elle l'appelle ... . Sandre. Allégorie est un morceau de bravoure, littéraire et ... presque culinaire. Un repas dans le midi ;... [

    Sur commande
  • Dans ce texte incisif, Anatole France se penche sur la notion de plagiat, procédé qui a émaillé l'histoire de la littérature. Il porte un regard aigu comme souvent dans son eouvre sur un point décisif de la création, qui a donné lieu, tout récemment encore, à de retentissants procès.

    Sur commande
  • Étrange passion que celle de Freud et de ses disciples aspirant au «communisme des idées» et finissant par s'entre-déchirer pour des histoires de propriété de mots et de transmission de pensées. Surpris de rencontrer dans la psychanalyse comme chez les écrivains ces mêmes jeux avec les mots de l'autre - plagiat, palimpseste, pastiche - et ce même rêve nostalgique des greffiers du déjà dit - «copier comme autrefois» -, l'auteur de ce livre doit se rendre à l'évidence : le propre des mots est d'être impropres ; leur destin, d'être volés. Ou de vous voler. Ne vous dérobent-ils pas à vous-même, déposant en vous des pensées insues, des réminiscences involontaires ?
    Sur la carte, des mots sans pays ; on laisse derrière soi la propriété littéraire - contradiction dans les termes - pour arriver à la propriété psychique, elle aussi faite de colonies, de frontières, d'invasions étrangères, de reconquêtes. Vous parlez, pensez, écrivez, vous créez ; mais ces mots que vous utilisez, à qui les avez-vous volés ? Comment dès lors situer dans une relation à deux - le transfert analytique, la passion amoureuse, l'influence intellectuelle - la propriété des mots et des pensées ? Comment discerner dans le propre de celui qui écrit, dans son identité de papier, la possession démoniaque et l'appropriation créatrice ? Le parcours, ici, est buissonnier, parfois égaré. Les questions changent en chemin, à force d'être répétées. Commençant par «peut-on être original ?», on en vient à «de qui tenir son être, son style ?»

    Sur commande
  • Lorsque la musique tourne en rond et qu'on est manque d'inspiration, il reste toujours la solution de faire du neuf avec du vieux. Trois recettes infaillibles (enfin, pas toujours !) : 1) traduire des titres étrangers qui ont déjà fait leurs preuves (« Si ça a marché là-bas, ça doit marcher ici »), 2) rafraîchir des tubes du passé (« le public l'a oublié, il va croire que c'est nouveau ») et 3)carrément piller le patrimoine culturel, qu'il soit ou non tombé dans le domaine public. Ça passe ou ça casse ! De la simple traduction rigoureuse et sans problème, au vol pur et simple de paroles et de musiques, notre ouvrage passe en revue plusieurs milliers de chansons qui, depuis l'invention du disque, ont voyagé dans l'espace et dans le temps, le plus souvent sans encombre, parfois après un détour devant les tribunaux.

    Sur commande
  • Ce volume regroupe trois histoires d'un représentant tardif mais non moins inspiré de la célèbre "ligne claire", quelque part entre Jacobs et Floc'h. Chaque récit s'inscrit dans une veine où le policier ou l'espionnage se mêle d'une touche d'insolite ou d'étrange. Ainsi PLAGIAT ! raconte les tourments d'un peintre victime d'un imitateur qui semble devoir dépasser son modèle... LE THEOREME DE MORCOM nous lance à la recherche d'une prodigieuse "machine universelle" après la mort suspecte de son mathématicien de créateur. Quant à NORTHREED PROJECT (initialement paru chez Dargaud), sur fond de tension Est-Ouest, c'est une affaire d'espionnage qui débouche sur une incroyable manipulation. Mystère, fausses pistes, double jeu, dans ces histoires le réel se dérobe sans cesse sous nos pieds et pourtant, il est toujours là, comme dans les tours les plus vertigineux des prestidigitateurs.

    Sur commande
  • Le traitement du plagiat dans l'univers académique paraît insurmontable car il renvoie l'académique et le juridique dos à dos. Cet ouvrage propose une méthodologie concrète de compréhension et d'action tant pour les acteurs, plagiés et plagieurs, que pour les institutions et associations. En refermant ce livre, le lecteur pourra choisir son rôle pour préserver, voire sauver, la connaissance académique en mutation avec l'Internet. Chercheurs, étudiants, directeurs de revues et d'établissement ou autres acteurs des domaines scientifiques, politiques et juridiques sont concernés par cet ouvrage.

    Sur commande
  • Sous le plagiat la mort

    Jean-Marie Charron

    • Lulu
    • 26 Octobre 2015

    Arthur, retraité, est fébrile. Il vient de terminer - mais est-ce jamais terminé ? - un roman que sa femme, Claude, agrégée de littérature, a adoré. Elle pousse son mari à trouver un éditeur et l'aide à envoyer des manuscrits. Les retours des maisons d

    Sur commande
  • Apologie du plagiat

    Jean-Luc Hennig

    Sur commande
  • Depuis la publication de l'ouvrage Du Plagiat (PUF, 1999), qui fait désormais référence sur les questions d'emprunt et d'originalité en littérature, l'actualité a apporté de nouveaux éléments de réflexion, qu'il s'agisse des débats théoriques sur la notion de droit d'auteur ou de récentes affaires de plagiat et de contrefaçon. Ce nouvel essai, Plagiats ou Les Coulisses de l'écriture, prolonge ces investigations, soit par des éclairages historiques qui permettent de mieux comprendre le présent, soit par des enquêtes inédites concernant des cas précis et contemporains de falsification ou de contrefaçon. On touche désormais de très près à l'actualité littéraire. L'auteur procède par démonstrations et constats ; jamais il ne fait de procès d'intention. Il s'agit simplement d'observer, dans les coulisses des cabinets d'écrivain et des maisons d'édition, la gestation des oeuvres et leur divulgation.

  • Le «plagiat», depuis ses définitions et ses perceptions dans les cadres de la recherche universitaire et scientifique jusqu'aux méthodes de détection et aux procédures de dénonciation de ses fabrications, induit des questionnements diversifiés et suscite des réactions contrastées. Pourtant devant la recrudescence des cas de plagiat tant de la part des enseignants, des enseignants- chercheurs et des chercheurs que du fait des étudiants notamment doctorants, la question est d'importance au sein des communautés scientifiques.
    Prolongeant la prise de conscience, depuis longtemps commencée, de la dégradation de tout système de recherche que créent la résignation et le consentement au plagiat en toutes disciplines, les contributions réunies en ce volume présentent quelques approches de ce phénomène afin de repérer ses fondements, ses formes, les lieux de son éclosion et, ainsi, de réfléchir aux moyens de le prévenir ou de le sanctionner, en évitant de porter atteinte à l'indépendance de la recherche.
    Les développements de la société de l'information ont transformé le rapport de chacun à la création authentique, à l'originalité créatrice. Les savoirs par la recherche, publique ou privée, ne peuvent progresser si la duplication, la répétition et l'imitation se perpétuent.
    Le plagiat, quelles que soient ses formes, du copier-coller jusqu'au travestissement falsificateur des projets ou des résultats de recherche d'un autre que soi, mérite désormais un traitement juridique qui soit à la hauteur des risques qu'il fait courir à la société de la connaissance.
    Le plagiat touche toutes les disciplines scientifiques. Son analyse interpelle les étudiants, les doctorants, les chercheurs et les enseignants-chercheurs dans les universités et les laboratoires, publics et privés. Elle intéresse aussi tous ceux qui, dans tous les secteurs, sont conduits à produire des rapports et des études.

    Ont contribué à cet ouvrage : Pierre-Jean BENGHOZI (École Polytechnique), Michelle BERGADAÀ (Université Genève, Suisse), Joël BIRMAN (Université Rio de Janeiro, Brésil), Olgaria MATOS (Université Sao Paulo, Brésil), Jean-Noël DARDE (Université Paris 8), David DOUYÈRE (Université Paris 13), Claudine HAROCHE (CNRS), Thomas HOCHMANN (Université libre de Bruxelles, Belgique), Emmanuel DREYER (Université Paris 2), Gilles J. GUGLIELMI (Université Paris 2), Geneviève KOUBI (Université Paris 8), Laure MARINO (Université Strasbourg), Hélène MAUREL-INDART (Université Tours), Joël MORET- AILLY (Université Saint-Etienne), Jean-Claude PACITTO (Université Paris Est, IRG), Francis SEGOND (écrivain et éditeur, France), Christophe SINNASSAMY (Université Paris 2), Elisabeth G. SLEDZIEWSKI (Université Paris Est Créteil), Mathieu TOUZEIL- IVINA (Université Le Mans).

    Sur commande
  • Le massacre d'une amazone : quelques plagiats de M. Jean Lorrain / Hector Fleischmann ; préface de Han Ryner Date de l'édition originale : 1904 Sujet de l'ouvrage : Lorrain, Jean Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • La Fille de Madame Roland, plagiat en 2 actes, à peu près en vers, par Clément Justet Date de l'édition originale : 1875 Appartient à l'ensemble documentaire : PACA1 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • De la propriété dramatique, du plagiat, et de l'établissement d'un jury littéraire ; par J.-B.-A. Hapdé,...
    Date de l'édition originale : 1819 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Sur commande
  • Au cours de la derniEre dEcennie, le nombre de cas de plagiat a augmentE et est devenu un problEme d'actualitE dans le monde scienti que moderne, en raison de la quantitE d'informations textuelles disponibles en ligne / hors ligne. Notre travail porte sur le dEveloppement d'un nouveau systEme de dEtection de plagiat prenant comme entrEe les textes suspects (A analyser) et les textes originaux (base d'apprentissage). Il peut dEtecter les diffErentes formes de plagiat basEes sur : Google API pour dEtecter les cas de plagiat avec traduction; rEsumE du texte pour dEtecter le plagiat d'idEe, transformation conceptuelle pour dEtecter le plagiat avec synonymie; sac de phrases pour dEtecter le plagiat paraphrasE; l'algorithme d'abeilles travailleuses - social inspirant du style de vie des abeilles (butineur, gardien et nettoyeur) pour classer le texte suspect en plagiat ou sans classe de plagiat. Nos expEriences ont EtE effectuEes sur le jeu de donnEes Pan09 et en utilisant les mesures de validation (rappel, prEcision, taux erreur, mesure f et entropie, taux succEs).

  • Selon une légende tenace, la psychanalyse serait née de l'auto-analyse de Freud avec Fliess. Dans une ardente collaboration, les deux amis partagent projets et théories. À la suite de leur rupture, naît chez Fliess la conviction qu'il est la victime d'un double plagiat.
    O. Weininger et H. Swoboda - instruit par Freud dont il fut le patient - lui auraient volé ses idées.
    Erik Porge rassemble pour la première fois les données de la biographie de Fliess, livrant les pièces d'un dossier resté confidentiel dans l'histoire de la psychanalyse et donnant enfin la parole à Fliess.

  • Nul n'est parvenu à savoir ce qui le poussa à mettre fin, brutalement, à ses interminables beuveries. Sans doute un regain de fierté arraché à la légende de ses spectacles honteux, la peur de mourir prématurément, le sentiment d'avoir fait le tour de la question, l'impécuniosité chronique qui guette les jamais désaltérés, le fait de supporter de moins en moins les réveils migraineux aux relents de vomis séchés, la cruauté du miroir qui ne vous cache pas les traits osseux de votre visage, ni le ridicule sourire qui s'échappe de votre regard hagard et halluciné, l'envie de ressentir le goût de la nourriture si amoureusement préparée et apprêtée, que l'on avait l'habitude d'envoyer au diable, et le cordon bleu avec, l'espoir de retrouver au plus vite une démarche moins ébrieuse, car il est malaisé d'arpenter les marches d'escalier en les gravissant en crabe, sur le ventre, à reculons, ou - rien n'est impossible pour les saoulards, je parle en connaissance de cause - sur la tête.

    Sur commande
empty