A perte de vue la lumière

  • Longtemps sous-évaluée dans la tradition exégétique, la Critique de la faculté de juger (1790) réapparaît aujourd'hui, au fil du libre dialogue entretenu avec elle par une série de philosophes contemporains, pour ce qu'elle est vraiment : le couronnement du criticisme en même temps que l'un des plus profonds ouvrages auxquels la réflexion philosophique a donné naissance. En organisant sa réflexion autour de trois axes (la finalité de la nature, l'expérience esthétique, les individualités biologiques), Kant affrontait le problème de l'irrationnel qui, à travers le défi lancé aux Lumières par Jacobi, faisait vaciller la toute-puissance de la raison.
    Cette traduction nouvelle, qui invite à relire la Critique de la faculté de juger à partir de sa première introduction, laissée inédite par Kant, montre que consolider la rationalité, c'était aussi sauver l'unité de la philosophie par la mise en évidence de l'articulation entre raison théorique et raison pratique. Véritable lieu de la politique kantienne selon Hannah Arendt, émergence d'une pensée de la communication selon Jürgen Habermas ou Karl Otto Apel, la dernière des trois Critiques constituait ainsi, surtout, la réponse la plus subtile de la modernité à l'antirationalisme naissant.

  • " Homme-époque ", ami des peintres, journaliste, Apollinaire est un poète pluriel. Cette incursion dans sa vie et dans son oeuvre est avant tout un voyage : lieux visités, de rêverie, et de bohème, espace de l'amour et de la guerre, territoires imaginaires et poétiques. Considérant que la poésie n'a pas de frontières, qu'elle unit la vie, l'imagination et le langage, il chante et invente " la poésie à perte de vue ".
    À travers 500 documents, ce livre brosse le portrait intime d'un inventeur de formes qui voulait être ici et ailleurs, tout le temps, et avec tous et dépeint aussi une oeuvre d'art à l'art cinétique sans égal.
    Laurence Campa et Michel Décaudin nous transmettent la grâce poétique et le charisme subtil d'Apollinaire, poète solaire. Ils nous rappellent la surprenante modernité de son oeuvre, issue d'un monde bouillonnant, assassiné par l'hécatombe de la Grande Guerre.

    Sur commande
  • A perte de vue la mer gelee Nouv.

  • David Labarre naît atteint d'une irréversible déficience visuelle. Ce handicap rend son enfance difficile : brimades de son père, harcèlement de ses camarades de classe, difficultés scolaires. L'école ne l'intéresse pas. La seule chose qui le motive, c'est le foot.
    Il parvient à créer une division de cécifoot à Toulouse :
    Un premier rêve qui se réalise et qu'il poursuivra en enchaînant les victoires jusqu'aux jeux paralympiques de Londres.
    David Labarre s'essaie ensuite à l'alpinisme. Il y prend goût, l'altitude le grise ; il entame l'ascension des plus hautes montagnes françaises. Il parvient à vaincre le Mont-Blanc. Prochainement, il a décidé de s'attaquer au Toubkal, au Maroc, puis à l'Everest.
    Cet ouvrage propose la biographie inspirante d'une destinée hors-norme.

  • L'ouvrage reprend un entretien d'André S. Labarthe avec Olivier Meunier en 2014 et une correspondance entre le réalisateur et Michel Surya, durant la préparation du film. Le livre rassemble également une abondante iconographie tirée du film et des photos inédites de la photographe Anne-Lise Broyer.
    Une préface de Mathilde Girard et une postface de Vincent Roget, accompagnent une lettre inédite d'André S. Labarthe.

  • A perte de vue

    Amanda Eyre Ward

    Ce jour-là, Caroline, Madeline et Ellie avaient décidé de fuguer. Deux adolescentes et leur petite soeur de cinq ans qui rêvaient d'aventure et de liberté, de fuir un père alcoolique et une mère trop faible. Dans la voiture, les grandes ont attendu qu'Ellie sorte de classe. Et Ellie n'est jamais venue. C'était il y a seize ans. Depuis, aucune nouvelle, aucune trace, aucun indice. Seulement une famille rongée par le doute et la culpabilité. Enceinte, Madeline voudrait voir l'affaire classée pour enfin avancer. Caroline, elle, se raccroche à un minuscule espoir : un visage sur une photo de presse prise dans le Montana, une jeune fille au sourire si ressemblant... Improbable, impossible, mais comment hésiter ? Caroline prend à nouveau le volant. Direction le Montana...

  • Une approche pluridisciplinaire inédite des Visual Studies, avec les contributions d'une quarantaine de spécialistes (psycho-cogniticiens, historiens de l'art, informaticiens, sociologues, artistes, spécialistes de la communication et de la muséologie) qui présentent leur conception et les bases théoriques de leur approche des phénomènes visuels.

    Sur commande
  • Née aveugle en 1971, Aurélie relate son expérience. A la suite d'une intervention chirurgicale, elle retrouve la vue très imparfaite d'un oeil. Elle distingue les couleurs et des ombres jusqu'à l'âge de dix-huit ans où elle reperd complètement la vue. Elle décrit son enfance, ainsi que son combat pour devenir enseignante, un projet qu'elle parvient à satisfaire.

    Sur commande
  • Rappelons-nous les nouveaux quartiers bâtis dans les années soixante, présentés à l'époque comme des summums de modernité et de progrès, une réponse innovante aux défis du moment, de véritables paradis... 50 ans plus tard, nous savons ce qu'il en est : la seule solution à ces belles démonstrations d'urbanisme est le dynamitage pur et simple.
    Aujourd'hui, les nouveaux discours bâtissent des villes durables, des éco-quartiers, des bâtiments écologiques... Mais est-on sûr qu'ils ne mèneront pas aux mêmes fiascos ?
    Il est donc indispensable de revenir à la question, simple d'apparence mais redoutable dans ses implications : qu'est-ce qu'habiter ?
    Entre le village d'hier et la sharing city de demain, quels sont les lieux communs, les voisinages, les déplacements ?
    Les six chapitres du livre, indépendants les uns des autres, explorent ces questions avec des tons et des angles novateurs, entre investigation, anticipation et imagination.

  • Un rédacteur publicitaire sur le retour reçoit, à son domicile campagnard de l'Oise, Iris, une escort girl parisienne. Se noue entre elle et l'écrivain raté une relation ambiguë, jusqu'à ce que la jeune femme disparaisse dans les brumes picardes... Commence alors pour le publicitaire un cauchemar éveillé : confronté aux soupçons des policiers à la recherche d'Iris, il doit affronter l'opprobre du village et subir des menaces de plus en plus inquiétantes de la part de curieux personnages dont il ignore bien qui ils peuvent être. Il subit attentats et agressions physiques jusqu'à en venir lui-même, à l'image des solitaires héros hollywoodiens, à passer à l'action, tant l'amour rend inconséquent. Mais la jeune femme réapparaît, plus séductrice que jamais... et l'entraîne, entre l'Oise et la Côte d'Opale, dans l'engrenage infernal d'une réalité bien éloignée de ses rêves, vers un mirage qui s'effacera à peine atteint. Tout comme sa vie rêvée - mais peut-être est-ce la réalité ? - dans une Amérique mythique, troublée seulement par les relents du passé.

  • Sur commande
  • En amont de la main invisible et des théorisations faisant de la raison économique une nouvelle Providence, les romans de la première moitié du xviiie siècle explorent les déséquilibres des échanges. Cet ouvrage éclaire la dimension critique des modalités énonciatives de la fiction narrative.

    Sur commande
  • Des émotions aussi nombreuses que les lumières et les couleurs de la mer qui s'offrent à nos yeux.

    Les calendriers Calvendo sont des produits haut de gamme - avec ces plus qui font la différence : nos calendriers présentent bien toute l'année grâce à leur papier de qualité supérieure et leur reliure à spirales pour une manipulation des pages plus aisée et une tenue parfaitement droite contre le mur. Un film plastique transparent protège la couverture de ces calendriers toujours plus solides, qui se déclinent désormais en cinq langues. Offrez-vous un calendrier Calvendo qui reste beau tout au long de l'année.

    Ce calendrier à succès a été réédité cette année avec les mêmes images et une grille calendaire mise à jour.
    Ce calendrier réussi a été réédité cette année avec les mêmes images et le calendrier mis à jour.

  • Des émotions aussi nombreuses que les lumières et les couleurs de la mer qui s'offrent à nos yeux.

    Les calendriers Calvendo sont des produits haut de gamme - avec ces plus qui font la différence : nos calendriers présentent bien toute l'année grâce à leur papier de qualité supérieure et leur reliure à spirales pour une manipulation des pages plus aisée et une tenue parfaitement droite contre le mur. Un film plastique transparent protège la couverture de ces calendriers toujours plus solides, qui se déclinent désormais en cinq langues. Offrez-vous un calendrier Calvendo qui reste beau tout au long de l'année.

    Ce calendrier à succès a été réédité cette année avec les mêmes images et une grille calendaire mise à jour.
    Ce calendrier réussi a été réédité cette année avec les mêmes images et le calendrier mis à jour.

  • Sur commande
  • Ce sont là les notes prises au jour le jour pendant la préparation et la réalisation d'un film consacré à l'auteur d'histoire de l'oeil : Bataille à perte de vue. Tour à tour ou à la fois aide-mémoire et catéchisme, ce carnet désigne assez bien les circuits souvent misérables qu'est tenu d'emprunter le cinéaste dès qu'il se voit confier la redoutable mission d'affronter l'impossible.

    "Les notes d'ASL sont présentées comme dans un véritable cahier d'écolier, avec le quadrillage bleu clair et bleu foncé, la marge que délimite un filet rouge, et l'édition respecte les encres de couleur dont a usé le scriptomane. Comme la lecture n'en est pas nécessairement très pratique, dans un mouvement de pure complaisance à l'encontre du lecteur, en léger biais, se surimprime la page où le texte est dactylographié selon les normes classiques de l'édition occidentale. Cela s'appelle avoir le beurre et l'argent du beurre...
    Ce cahier est d'une part une réflexion sur l'oeuvre de Bataille et la place de cet écrivain aujourd'hui, mais aussi un véritable manifeste tranquille sur le travail de cinéaste. Labarthe ne fait pas de fiction. Il n'en a pas besoin. Son approche du réel vise à le transformer pour qu'il devienne ainsi plus limpide." Les Saisons de la Danse "Georges Bataille fut un autre artiste hanté par Dieu, mais c'était un autre Dieu, d'interdits et de jouissance. André S. Labarthe lui consacra un film dans la série des « Ecrivains du siècle ». Il nous livre aujourd'hui ses carnets de préparation et de tournage, dans une mise en pages de cahier d'écolier..." Les Cahiers du cinéma

  • L'île de Sylt est en sursis. Chaque année, les tempêtes de la Mer du Nord grignotent un peu plus les morceaux d'un paysage austère mais précieux comme un joyau. Au drame de la disparition annoncée de l'île répondent alors les gestes frénétiques et obsessionnels des hommes.

    Sur commande
  • La lumière et les couleurs au point de vue physiologique / par le Dr Augustin Charpentier,...
    Date de l'édition originale : 1888 Sujet de l'ouvrage : Vision Collection : Bibliothèque scientifique contemporaine Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    /> Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • L art a perte de vue

    Virilio P

    • Galilee
    • 13 Octobre 2005

    Un constat s'impose : si voir et savoir étaient bien les grandes interrogations éthiques et esthétiques depuis le siècle des lumières, voir et pouvoir deviennent celles du xxie siècle.
    En effet, si les sociétés totalitaires ont tenté sans succès de réaliser cette " politique panoptique ", la société globalitaire qui s'annonce possède, elle, les moyens audiovisuels pour y parvenir, grâce à cette accélération de la réalité dont " l'art de voir " est la première victime. a une époque oú notre vision est devenue moins objective que téléobjective, comment persister dans l'être ? comment résister à cette déréalisation d'un monde oú tout est en vue, déjà vu et instantanément oublié ? comment persister dans l'espace réel de l'oeuvre, alors même que l'accélération du temps réel emporte tout sur son passage ? art-lumière en route vers le devenir-musique de l'image télévisée ou art-matière de la plasticité, il faut choisir ; choisir entre la dynamique et sa panique, la mise en transe des foules subjuguées ou la statique et la résistance des matériaux.
    C'est ici et nulle part ailleurs que se joue aujourd'hui le sort de l'économie politique de la démocratie.

empty