• L'Appel de la forêt est un roman de formation. Ou plutôt de dé-formation : La métamorphose d'un étrange chien des terres du Sud en un loup affrontant les déserts blancs du Grand Nord. C'est l'histoire d'un retour aux origines primitives, du réveil des instincts sauvages trop longtemps anesthésiés par la domestication. En s'identifiant au chien-loup, le lecteur éprouve toutes les passions qui se bousculent dans une vie et un coeur d'homme au hasard des rencontres.
    Au-delà d'un grand récit sur la conquête de la liberté individuelle et sur l'amour qui transcende l'hostilité d'un monde cruel, London défend ici l'idée d'une intelligence animale : pour lui, elle se manifeste par des sensations, des émotions et une forme de conscience et de raison rudimentaires. Ce chien sent, aime, comprend, souffre : il est notre frère. En donnant à son héros la dignité d'un membre de la famille 'différent', London anticipe nos débats contemporains sur la place de l'animal dans la société et sur l'acceptation de la différence. Buck, le chien-loup qui voulait vivre parmi les hommes, est à jamais une figure de notre humanité, et l'un des plus grands personnages de notre littérature.

  • Une année, avec ses joies et ses peines, de la vie de Meg, Jo, Beth et Amy March, quatre soeurs âgées de onze à seize ans. Leur père absent - la guerre de Sécession fait rage et il est aumônier dans l'armée nordiste -, elles aident leur mère à assumer les tâches quotidiennes. Ce qu'elles font avec leur caractère bien différent : Meg, la romantique, qui va éprouver les émois d'un premier amour ; Jo, qui ne se départit jamais d'un humour à toute épreuve ; la généreuse Beth ; la blonde Amy, enfin, qui se laisse aller parfois à une certaine vanité...

  • Croc-Blanc

    Jack London

    Préface de Philippe Jaworski.

    Dans les bars de Dawson City, Jack London écoute les histoires de bêtes sauvages rencontrées dans les forêts du Grand Nord, que racontent les chercheurs d'or. Il lit Darwin, se passionne pour la théorie de l'évolution. Se nourrissant à toutes les sources, travaillant avec une énergie indomptable, il écrit en 1906 ce conte cruel. Roman de formation, Croc-Blanc fait entrer le lecteur dans la conscience d'un loup : nous partageons ses émotions, nous vivons ses aventures de liberté et de servitude, de souffrance, de combat, d'amour filial. Précurseur, London montre le caractère relatif de la frontière entre les espèces, installe l'hypothèse d'une intelligence animale et fait l'éloge de l'élan vital qui régit l'existence de toute créature vivante.

  • L'adresse d'un vignoble en Nouvelle-Zélande et le dessin d'une étrange bague sertie d'une émeraude en forme d'étoile, ce sont les seuls éléments dont disposent les soeurs d'Aplièse pour partir à la recherche de leur septième soeur, celle grâce à laquelle elles seront enfin au complet et pourront rendre hommage à Pa Salt, à l'endroit où son bateau a disparu.
    Une quête qui les conduira aux quatre coins du monde, de Nouvelle-Zélande en Irlande, en passant par le Canada et la France, sur les traces d'une mystérieuse Mary McDougal, la propriétaire de cette étrange bague, qui seule connaîtrait l'identité de leur soeur disparue...
    Lucinda Riley est née en Irlande. Après une carrière d'actrice, elle écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans plus de trente langues et se sont vendus à 25 millions d'exemplaires dans le monde entier. Elle figure souvent dans la liste des auteurs best-sellers du New York Times et du Sunday Times. Les six premiers tomes de sa série Les Sept Soeurs se sont hissés en tête des meilleures ventes dans toute l'Europe.

  • Comme tous les garçons de son âge, Tom Sawyer adore manquer l'école. Il préfère jouer aux pirates sur le Mississippi et faire les quatre cents coups avec son ami Huckleberry, le petit vagabond... Une nuit, lors d'une expédition dans le cimetière du village, Tom et Huck assistent à un crime abominable. Dès lors, ils n'ont plus qu'une idée en tête: retrouver l'assassin et s'emparer de son trésor. Un héros irrésistible, un chef-d'oeuvre du roman d'aventures.

  • Un final grandiose
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch
    Art Keller, ancien agent de la DEA, est recruté par le sénateur républicain O'Brien pour participer à une opération officieuse au Guatemala  : aider le cartel de Sinaloa, dont la mainmise sur le Mexique assure un semblant de stabilité à la région, à se débarrasser d'une organisation rivale sanguinaire, Los Zetas. La rencontre organisée entre les dirigeants des deux cartels tourne au bain de sang  : les trafiquants s'entretuent et le parrain de Sinaloa disparaît. Keller retourne alors au Mexique, où il retrouve la femme qu'il aime, Marisol. Maire d'une petite ville, celle-ci résiste vaillamment aux cartels, malgré la tentative d'assassinat qui l'a laissée infirme quelques années plus tôt. Quand O'Brien propose à Keller de prendre la tête de la DEA, il y voit l'occasion de lutter contre les organisations qui sèment la mort en Amérique. Il accepte.Après quatorze années consacrées à l'écriture de la trilogie Cartel, Don Winslow conclut l'épopée d'Art Keller avec un réquisitoire sans appel contre la gestion corrompue de la guerre anti-drogue par les gouvernements en place - et les responsables politiques fantoches comme Donald Trump.
        « Le meilleur. »
    STEPHEN KING
      « Une spectaculaire conclusion à la trilogie de Don Winslow sur les cartels.  »
    NEW YORK TIMES
    À propos de l'auteur
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers  Cartel  (Seuil, 2016) en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott, et  La griffe du chien  (Fayard Noir, 2007). Il vit en Californie.

  • "Je voyais maintenant que c'étaient les créatures les moins terrestres qu'il soit possible de concevoir. Ils étaient formés d'un grand corps rond, ou plutôt d'une grande tête ronde d'environ quatre pieds de diamètre et pourvue d'une figure. Cette face n'avait pas de narines - à vrai dire les Martiens ne semblent pas avoir été doués d'un odorat - mais possédait deux grands yeux sombres, au-dessous desquels se trouvait immédiatement une sorte de bec cartilagineux. [...] En groupe autour de la bouche, seize tentacules minces, presque des lanières, étaient disposés en deux faisceaux de huit chacun. Depuis lors, avec assez de justesse, le professeur Stowes, le distingué anatomiste, a nommé ces deux faisceaux des mains."

  • Tous les présidents font des cauchemars. Celui-ci va se réaliser.  Matthew Keating, ex-Navy SEAL et ancien président des États-Unis, a toujours ardemment défendu sa famille et son pays. Lorsqu'un terroriste kidnappe Melanie, sa fille adolescente, il se lance dans une opération qui sera l'épreuve de sa vie - celle d'un chef politique, d'un soldat et d'un père.
    Tout est exact, jusque dans les moindres détails...car l'un des auteurs est le président Bill Clinton.
    Le suspense ne retombe jamais... car l'autre auteur est le grand James Patterson.
    Le Président a disparu, première collaboration du tandem Clinton Patterson et numéro un des ventes aux États-Unis en 2018, a été largement salué par la critique.
    Traduit de l'anglais par Dominique Defert 
    « Clinton et Patterson forment une équipe de choc. »  Michael Connelly
    « Captivant dès la première page. Une lecture incroyable !  »  Mary Higgins  Clark
    « On tourne les pages sans même s'en rendre compte et surtout, on se régale des détails fournis par Clinton. Un roman maîtrisé de la première à la dernière ligne. »  Le Parisien

  • Japon, 1919.
    Un bateau quitte l'Empire du Levant avec à son bord plusieurs dizaines de jeunes femmes promises à des Japonais travaillant aux États-Unis, toutes mariées par procuration. À la façon d'un choeur antique, leurs voix s'élèvent et racontent leurs misérables vies d'exilées... leur nuit de noces, souvent brutale, leurs rudes journées de travail dans les champs, leurs combats pour apprivoiser une langue inconnue, l'humiliation des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine et de leur histoire... Une véritable clameur jusqu'au silence de la guerre. Et l'oubli.

    Prix Femina étranger 2012

  • S'il faut dire la vérité, Jay Gatsby, de West Egg, Long Island, naquit de la conception platonicienne qu'il avait de lui-même. Il était fils de Dieu - expression qui ne signifie peut-être rien d'autre que cela - et il lui incombait de s'occuper des affaires de Son Père, de servir une beauté immense, vulgaire, clinquante. Aussi inventa-t-il la seule sorte de Jay Gatsby qu'un garçon de dix-sept ans était susceptible d'inventer, et il demeura fidèle à cette conception jusqu'à la fin.

    Le chef-d'oeuvre de Francis Scott Fitzgerald paraît ici dans une traduction inédite.

  • Voyage en Amérique

    Charles Dickens

    A tout juste 30 ans, Charles Dickens est un écrivain déjà célèbre des deux côtés de l'Atlantique. Lorsqu'il embarque sur le navire qui le conduit pour la première fois en Amérique, il est plein de rêves et d'espoir.
    Les cinq mois de son périple l'emmèneront dans tous les lieux phares du Nouveau monde. Mais où qu'il aille, il observe l'envers du décor : la cupidité, le conformisme, l'esclavage...
    Aussitôt rentré, il témoigne de son expérience dans Voyage en Amérique. Un livre qui fera scandale, et dont le propos résonne encore aujourd'hui.

  • "Un thriller psychologique qui tient en haleine jusqu'à un final renversant." Jérôme Vermelin, METRO
    "Une petite merveille ! (...) La construction de ce livre est extraordinaire." Gérard Collard, La Griffe noire
    Alice et Gabriel n'ont aucun souvenir de la nuit dernière...
    ... pourtant, ils ne sont pas près de l'oublier.
    New York, 8 heures du matin.
    Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l'un à l'autre sur un banc de Central Park.
    Ils ne se connaissent pas et n'ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
    Impossible ? Et pourtant...

  • En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.

    À Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain. Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu'irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit, laissé à la merci d'une faune sauvage monstrueuse.
    Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancoeurs plus tenaces, les haines plus exacerbées. Une oeuvre sombre et baroque, en trois volumes : Rive Gauche, Rive Droite, Cité.
    « Une épopée tourbillonnante. » Télérama

  • Remparts t.1 : le livre de Koli Nouv.

    Je m'appelle Koli et j'ai une histoire à vous raconter.

    La vie est rude à Mythen-Croyd, deux centaines d'âmes, au nord d'un pays qui s'appelle l'Engleterre. Et au-delà des murs du village règne une nature sauvage, ce qui n'est pas une façon de parler : tout ce qui vit est dangereux ; ce qu'on veut manger se défend et ce qui veut vous manger est innombrable.
    Pour Koli, quinze ans, l'avenir est tracé à la scierie familiale, sauf à devenir un Rempart, un des privilégiés du village, ceux qu'ont reconnus et choisis les « techs » anciens qui permettent d'assurer la protection de la communauté. Pas facile de réussir l'épreuve : une seule famille accapare les techs et les garde jalousement.
    Mais Koli ne renonce pas. Il se fera Rempart à Mythen-Croyd.
    Il a tout faux.
    « Rien ici ne paraît forcé ni amateur ; c'est plutôt l'oeuvre d'un conteur au sommet de son art. La facilité et la douleur avec lesquelles se déroule le récit de Koli m'ont époustouflée. C'est une histoire authentique, une histoire profondément humaine. » - Katharine Coldiron, Locusmag

    Prix spécial du jury au Philip K. Dick Award 2021

  • Nouvelles de la mère patrie est un recueil de textes écrits à l'origine pour la presse russe, car, avant même d'être romancier, Dmitry Glukhovsky est journaliste.

    Et rien ni personne n'échappe à sa plume acerbe, à commencer, bien sûr, par le numéro 1 (qui échange parfois sa place avec le numéro 2) - le Leader de la Nation -, suivi de près par les strates corrompues de l'administration, les mafieux reconvertis en hommes d'affaires, les nouveaux riches, les gens modestes, les travailleurs immigrés, les flics intègres, les journalistes, la télévision, l'alcoolisme omniprésent, les extraterrestres, le diable et ses hordes de démons, et les habitants oubliés des steppes sibériennes. Chacun reçoit son dû, qui pour ses vices, qui pour sa complaisance, qui pour sa naïveté et son incapacité à ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure. L'absurde et le fantastique, qui jalonnent le quotidien russe, ne sont jamais loin, et l'on se surprend même parfois à ressentir de la tendresse pour certains protagonistes.
    Pour un lecteur occidental, la fenêtre que Dmitry Glukhovsky ouvre sur le quotidien des gens du peuple comme sur celui des affidés du pouvoir peut sembler un miroir déformant, tant on a l'impression que l'auteur prend le pas sur le journaliste pour forcer le trait sur la naïveté des uns et les compromissions des autres. Malheureusement, la fiction n'est pas très loin de la réalité.
    C'est la génération la plus intéressante. Ses représentants ne sont ni soviétiques, ni antisovié¬tiques, ni postmodernes, mais écrivains tout court. Dmitry Glukhovsky, écrivain polyglotte de 38 ans, fait partie de cette génération décomplexée. L'Express, Marianne Payot

  • Édition illustrée et enrichie (illustrations originales de la collection Hetzel et dossier sur l'auteur)A la fin de la guerre fédérale des états-Unis, les fanatiques artilleurs du Gun-Club (Club-Canon) de Baltimore sont bien désoeuvrés. Un beau jour, le président, Impey Barbicane, leur fait une proposition qui, le premier moment de stupeur passé, est accueillie avec un enthousiasme délirant. Il s'agit de se mettre en communication avec la Lune en lui envoyant un boulet, un énorme projectile qui serait lancé par un gigantesque canon ! Tandis que ce projet inouï est en voie d'exécution, un Parisien, Michel Ardan, un de ces originaux que le Créateur invente dans un moment de fantaisie, et dont il brise aussitôt le moule, télégraphie à Barbicane : « Remplacez obus sphérique par projectile cylindroconique. Partirai dedans »... Avec ses personnages parfaitement campés, son humour toujours présent, De la Terre à la Lune est une des grandes oeuvres de Jules Verne, une de ses plus audacieuses anticipations.

  • Invasion

    Luke Rhinehart

    Des boules de poils intelligentes débarquent sur Terre. Venues d'un autre univers, elles n'ont d'autre but que de s'amuser.

    L'une d'entre elles, Louie, est adoptée par Billy Morton, un Américain moyen plein de bon sens.
    Quand les autorités décident de se saisir de ces bestioles, Billy et sa famille, échaudés par l'Amérique contemporaine où ils se sentent de moins en moins à l'aise, prennent la tangente : peut-être que, finalement, la sagesse n'est pas du côté du pouvoir politique, mais du côté de cette anarchie sympathique, de cette libération improbable que cette invasion apporte.
    Luke Rhinehart est né en 1932 à Albany dans l'État de New York. Il est l'auteur de neuf romans dont le plus connu est L'Homme-dé, roman semi-autobiographique racontant l'histoire d'un homme jouant le destin de sa vie aux dés.
    Invasion est son dernier roman.

  • Bruna Husky, la réplicante de combat des Larmes sous la pluie, a du vague à l'âme, la brièveté de sa vie programmée l'angoisse.
    Sa nouvelle enquête l'embarque dans une sombre affaire de poubelles atomiques aux confins du monde connu, dans une zone où règne une guerre permanente.
    Elle est accompagnée dans son aventure d'un "tripoteur" séduisant autant qu'inquiétant et d'une réplicante née de la même matrice industrielle qu'elle, son portrait craché. Cet alter ego plus jeune l'amène à s'interroger sur son humanité et son destin.
    Ses vieux amis, Yiannis l'archiviste, qui change d'humeur au gré de sa pompe à endorphines, Bartolo le boubi glouton, le taciturne inspecteur Lizard sont toujours là pour lui sauver la mise. Bruna Husky est une survivante qui se débat entre l'indépendance totale et un besoin d'affection désespéré, un animal sauvage prisonnier de sa courte vie.
    Rosa Montero construit des mondes extraordinaires, étranges et cohérents, avec une maestria de conteuse hors pair. Elle écrit tout à la fois un roman d'aventures politique et écologique, un thriller futuriste, une réflexion sur la création littéraire, une métaphore sur le poids de la vie et l'obscurité de la mort... et rappelle l'urgence de vivre et d'aimer quel que soit le monde qui nous est dévolu.
    "Un univers fascinant, un personnage inoubliable." - Culturamas
    "La première dystopie noire du siècle, toujours plus prometteuse." - El Mundo

  • États Unis de la Terre 2119, les réplicants meurent dans des crises de folie meurtrière tandis qu'une main anonyme corrige les Archives Centrales de la Terre pour réécrire l'histoire de l'humanité et la rendre manipulable.
    Bruna Husky, une réplicante guerrière, seule et inadaptée, décide de comprendre ce qui se passe et mène une enquête à la fois sur les meurtres et sur elle-même, sur le mémoriste qui a créé les souvenirs qu'elle porte en elle et qui la rapprochent des humains. Aux prises avec le compte à rebours de sa mort programmée, elle n'a d'alliés que marginaux ou aliens, les seuls encore capables de raison et de tendresse dans ce tourbillon répressif de vertige paranoïaque.
    Rosa Montero choisit un avenir lointain pour nous parler de ce qui fait notre humanité, notre mémoire et notre identité, la certitude de notre mort et de celle de ceux que nous aimons. Ses personnages sont des survivants qui s'accrochent à la morale politique, à l'éthique individuelle, à l'amitié et à l'amour.
    Elle construit pour nous un futur cohérent, une intrigue vertigineuse et prenante pour nous parler de notre mort et de l'usage que nous faisons du temps qui nous est imparti. Elle écrit avec passion et humour, les outils essentiels pour comprendre le monde.
    Rosa Montero est née à Madrid où elle vit. Après des études de journalisme et de psychologie, elle devient journaliste puis chroniqueuse à El País. Elle est l'auteure de nombreux romans traduits dans plusieurs langues, parmi lesquels Le Territoire des Barbares, La Folle du logis, La Fille du cannibale (Prix Primavera et best-seller en Espagne), Le Roi transparent et Instructions pour sauver le monde.


  • Édition anniversaire avec une préface inédite de l'auteur
    REVUE DE PRESSE :
    « Ce roman est dangereux : une fois ouvert, vous ne pourrez plus le quitter avant la dernière page. » RTL
    « Une histoire d'amour, de suspense et d'illumination. Le début d'un style. » METRO
    « Les scènes s'enchaînent, tenant en haleine le lecteur dans ce thriller existentiel. » LA PROVENCE
    « Vraiment troublant. » LE PARISIEN
    « Une ambiance haletante, entre suspense amoureux et incertitude policière. » NICE MATIN
    « Chez Guillaume Musso, le suspense est un art littéraire à part entière. » MARIE-CLAIRE
    « Une course contre la montre, un polar sentimental bien rodé. » ELLE
    Dépêchez-vous de vivre, dépêchez-vous d'aimer.
    À huit ans, Nathan s'est noyé en plongeant dans un lac pour sauver une fillette.
    Arrêt cardiaque, tunnel de lumière, mort clinique.
    Et puis, contre toute attente, de nouveau la vie.
    Vingt ans plus tard, Nathan est devenu un brillant avocat new-yorkais. Meurtri par son divorce, il s'est barricadé dans son travail.
    C'est alors qu'un mystérieux médecin fait irruption dans son existence.
    Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu.

  • Un manoir isolé. Un aristocrate dangereusement séduisant. Et une jeune mondaine poussée à dévoiler leurs atroces secrets.

    Après avoir reçu un mystérieux appel à l'aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu'elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais.
    Avec ses robes chic et son rouge à lèvre, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n'a pourtant peur ni de l'époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée... ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang.
    Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd'hui, Noemí découvre peu à peu d'effrayantes histoires de violence et de folie.
    Si elle ne s'en échappe pas très vite, elle risque fort de ne plus jamais pouvoir quitter cette demeure énigmatique...
    « Lovecraft rencontre les soeurs Brontë en Amérique latine. » - The Guardian
    « Une terrifiante réécriture du roman d'horreur gothique. » - Kirkus Reviews
    « C'est comme si une puissance surnaturelle nous forçait à tourner les pages de ce captivant roman. » - The Washington Post
    « Un thriller d'époque, riche en suspense, avec une belle atmosphère évoquant les années 50. » - Entertainment Weekly

  • Après tout

    Jojo Moyes

    Découvrez la suite des best-sellers Avant toi et Après toi !

    « Il y a tellement de versions de soi qu'on peut choisir de faire éclore. Longtemps, mon avenir m'a paru tout tracé, affreusement banal. Mais un homme qui refusait d'être une version diminuée de lui-même m'a appris qu'on a toujours le choix. Alors le moment était venu de choisir : je pouvais être la Louisa Clark de New York ou la Louisa Clark de Stortfold. Ou encore une autre que je n'avais pas encore eu l'occasion de rencontrer. L'essentiel, c'était de ne pas laisser les autres choisir à ma place laquelle de ces Louisa j'allais devenir. Il y a toujours une façon de se réinventer. »
    Quand Lou s'envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C'est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s'évertue à rassembler les deux parties de son coeur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n'est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?
    « Moyes a l'art de faire du sentiment avec élégance. Vous ne serez pas déçus du voyage. » Elle
    « Moyes sait décrire le quotidien avec un charme et un esprit jamais égalés. » Sunday Express
    « Les personnages de Moyes sont si vrais que vous voulez à tout prix savoir ce qui va leur arriver. » Choice
    « Moyes nous rappelle que même quand ça se termine mal,tant qu'il y a de l'amour, il y a de l'espoir. » Miami Herald

    À propos de Avant toi et Après toi :

    « Drôle, émouvant, et toujours imprévisible ! » New York Times
    « Cette histoire d'amour inespérée est un véritable choc - sortez les mouchoirs. » Elle
    « Un roman irresistible, magique et déchirant qui ne nous épargne aucune émotion. » Marie Claire

  • Sur une Terre dévastée, le Pays des Mères a pu s'établir grâce au recours des femmes à une insémination artificielle incertaine car les hommes sont devenus rares, un virus déséquilibrant les naissances. La jeune Lisbeï sait qu'elle est promise au titre de « Mère ».
    Pourtant, son destin se révélera tout autre quand elle apprend sa stérilité. Loin de chez elle, devenue « exploratrice », elle accomplira l'un de ses rêves les plus chers : découvrir les secrets du lointain passé du Pays des Mères.
    Chroniques du Pays des Mères nous propose une réflexion douce, intime et profonde sur ce que pourrait être un monde blessé, entretenu et réparé par les femmes.
    Son écriture, son style comme ses thématiques entrent tout particulièrement en résonance avec les questions contemporaines.
    Élisabeth Vonarburg est une des figures les plus marquantes de la science-fiction, reconnue tant dans la francophonie que dans l'ensemble du monde anglo-saxon.
    Chroniques du pays des Mères a remporté le prix spécial Philip K. Dick, le Grand Prix québécois de la SF, ainsi que le prix Aurora et le prix Boréal.
    L'autrice a reçu en 2018 le Prix Extraordinaire des Utopiales pour l'ensemble de sa carrière littéraire.
    Préface de Jeanne-A Debats

  • 1945.
    Un bombardier allemand, pris dans le blizzard en survolant l'Islande, s'écrase sur le Vatnajkull, le plus grand glacier d'Europe. Parmi les survivants, étrangement, des officiers allemands et américains. L'Allemand le plus gradé affirme que leur meilleure chance de survie est de marcher vers la ferme la plus proche. Une mallette menottée au poignet, il disparaît dans l'immensité blanche.
    Dans les années qui suivent les Américains lancent en vain des expéditions pour faire disparaître cette opération militaire mystérieuse et encombrante.
    1999.
    Le glacier fond et les satellites repèrent une carcasse d'avion, les forces spéciales de l'armée américaine envahissent immédiatement le Vatnajkull et tentent en secret de dégager l'avion. Deux jeunes randonneurs surprennent ces manoeuvres et sont rapidement réduits au silence.
    Avant d'être capturé l'un d'eux contacte sa soeur Kristin, une jeune avocate sans histoires. Celle-ci se lance sur les traces de son frère dans une course poursuite au coeur d'une nature glaçante.

    Les événements se précipitent. Les hypothèses historiques déconcertantes, parfois dérangeantes, et la séduction inoubliable qu'exerce cette héroïne à la fois tenace et perspicace, font de ce texte un formidable roman à suspense.

empty