• Le prince

    Machiavel

    Ecrit il y a plus de vingt-cinq siècles, l'Arthashâstra propose une véritable doctrine de l'État, moderne, bienveillant et efficace. Kautilya, surnommé le Machiavel indien, porteur d'un conservatisme éclairé y défend autant le bien-être du peuple que l'autorité de son Roi. De cet immense traité, Jean-Joseph Boillot a extrait, traduit et adapté les grands principes de la bonne gouvernance. Parfaitement intemporelles, les questions qu'il aborde sont parfois même d'une étonnante actualité. Comment choisir ses ministres et mettre à l'épreuve leur moralité ? Comment assurer la sécurité des biens et des personnes ? Quel soin porter aux finances publiques et en prévenir les détournements ? Quelle place accorder à la justice ? Qu'est-ce que la souveraineté de l'État ? Alors que les grandes démocraties occidentales souffrent d'une profonde crise de gouvernance, que leurs dirigeants et leurs programmes ne sont plus capables d'enrayer la montée des populismes, le citoyen trouvera peut-être un peu de réconfort et le politique un peu d'inspiration à la lecture de l'un des plus grands traités de l'Inde ancienne.

  • Inferno

    Dan Brown

    Dans ses best-sellers internationaux, Da Vinci Code, Anges et Démons et Le Symbole perdu, Dan Brown mêle avec brio l´histoire, l´art, les codes et les symboles. En retrouvant ses thèmes favoris, Dan Brown a certainement construit l´un de ses romans les plus stupéfiants, au coeur des grands enjeux de notre époque.C´est l´une des plus grandioses oeuvres de la littérature italienne, L´Enfer de Dante, qui est le fil conducteur de cette nouvelle aventure. En Italie, plongé dans une atmosphère aussi opaque que mystérieuse, le héros de Dan Brown, Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard va devoir affronter un adversaire diabolique sorti des limbes de l´Enfer et déchiffrer l´énigme la plus complexe de sa carrière. Elle le fait plonger dans un monde où l´art et la science de pointe tissent un écheveau qui exige de sa part toute son érudition et son courage pour le démêler. S´inspirant du poème épique de Dante, Langdon se lance dans une course contre la montre pour trouver des réponses et découvrir en traversant les Cercles de l´Enfer ceux qui détiennent la vérité... avant que le monde ne soit irrévocablement changé.Traduit l´anglais par Dominique Defert et Carole Delporte

  • Un jeune peintre sicilien, Antonello, part à dos de mulet pour aller chercher jusqu'à Bruges un secret bien gardé, celui de la peinture à l'huile, découvert par Van Eyck. Un pari fou qu'il gagnera. Antonello de Messine rapportera en Italie la formule du nouveau solvant, après trois années de péripéties dramatiques, drôles et amoureuses.
    De Florence à Rome, de Naples en Flandre, de Milan à la cour de François 1er, nous suivons le prodigieux théâtre ambulant des génies de la Renaissance. Ces acteurs qui se donnent la réplique avec passion, qui vivent leur art et leur foi jusqu'à en mourir, aiment et haïssent, se nomment Léonard de Vinci, Michel Ange, Botticelli, Savonarole, les Médicis, Raphaël, Machiavel, Lucrèce et César Borgia... Encore faut-il ajouter à cette distribution fabuleuse les papes, les princes, les condottieri qui accompagnent du fracas de leurs armes la plus magnifique éclosion de chefs-d'oeuvre de l'histoire.
    C'est le temps où Léonard, entre deux inventions de machines volantes, écoute parler Mona Lisa dont il peint le visage mystérieux. Ce panneau de peuplier qu'il apportera dix ans plus tard à Amboise dans ses bagages deviendra la mythique "Joconde".
    Ceux qui ont aimé Les Dames du faubourg et Les Violons du Roi retrouveront, dans le roman de ce siècle magique, l'art simple et direct de Jean Diwo et le plaisir d'apprendre l'histoire à travers la vie quotidienne de ceux qui l'ont faite.

    Couverture : Le Jardin d'amour, Francesco del Cossa. Palais Schifanoia, Ferrare.
    © Flammarion, 1992

  • Considéré comme un classique par les historiens de l'art, le Léonard de Vinci de Kenneth Clark fut publié en 1939. Certes, d'autres points de vue ont depuis été développés à propos de cet artiste hors normes, mais l'ouvrage n'a rien perdu de son intérêt ni de son originalité. Avec une passion communicative, Clark présente la vie et l'oeuvre de Léonard de Vinci (1452-1519) selon une approche chronologique, de ses débuts dans l'atelier de Verrocchio à Florence jusqu'à ses dernières années en France, en passant par ses longs séjours à la cour des Sforza à Milan. Plus que ses recherches scientifiques, c'est son génie pictural qui est ici analysé et décrypté de façon lumineuse, ainsi que son apport unique dans l'histoire de l'art.


  • Thriller Fantasy dans une Florence sublimée et renaissance italienne décalée, saupoudré de steampunk, de culte des fées et de peinture, sur fond d'enquête policière.

    Dans Foranza, cité éclairée de la tolérance et des peintres, un meurtrier s'attaque sauvagement aux femmes, assassinées dans des conditions atroces.
    Tandis qu'Aphrodisia Malatesta mène l'enquête la plus difficile de sa carrière, son ami Pasquale Del'Auri invente d'incroyables machines avec l'aide de son assistante Leona Da Veni ; Martin, le mercenaire étranger, forme une milice de femmes pour protéger les artisanes et les ouvrières qui, comme Lupa et Callista craignent désormais pour leur vie ; enfin, derrière son bar, au Fée-z-Alys, Chiara espère que tout finira par s'arranger. Mais la principauté portuaire n'est pas au bout de ses peines, comme si les Fées adorées et le destin souhaitaient s'acharner contre elle.

  • Machiavel

    Marcel Brion

    Cinq siècles après sa mort, Nicolas Machiavel (1469-1527), philosophe italien de la Renaissance, est le plus controversé des théoriciens de la politique moderne. Était-il un homme cynique ou un penseur humaniste ? Né dans une Florence dominée depuis quatre générations par la toute-puissance des Médicis, Machiavel accomplit diverses missions diplomatiques qui le mènent de la cour de petits potentats à celles de César Borgia, de Louis XII et de Maximilien Ier de Habsbourg. En démasquant les recoins obscurs de l'âme humaine derrière les paravents d'idéalisme, il expose dans un court traité, Le Prince, ses conceptions politiques où l'effi cacité l'emporte sur la morale. Dans l'Italie morcelée de son temps où royaumes et principautés passent de main en main au gré des combats, des alliances qui se nouent et se dénouent, Machiavel appelle de toutes ses forces un « Prince » capable de faire régner l'ordre, l'unité et la paix, au prix même de certaines cruautés et fourberies.

  • Description du livre Rome, Florence ou Turin Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre week-end ou séjour en Italie.

    °Initiation à la langue : 21 leçons d´italien °Les phrases et l

  • Raphael

    Eugene Muntz

    • Geo art
    • 4 Décembre 2014

    Peintre et architecte de la Haute Renaissance italienne, Raphaël (1483-1520) était aussi bien en phase avec son temps que visionnaire. Son oeuvre comprend des thèmes variés de théologie, avec de nombreuses représentations de Madones, ou de philosophie. Son entourage et ses expériences lui ont permis de combiner des idéaux humanistes avec des idéaux religieux, et l'ont convaincu que l'art était le meilleur moyen pour révéler la beauté de la nature.

  • Dans ces souvenirs d'enfance et de jeunesse publiés ici pour la première fois, Magda Trocmé reconstitue un parcours tout à fait hors du commun. Elle grandit à Florence dans un milieu aisé mais plutôt original dans la société italienne du début du xxe siècle, qui la rattache à la fois à la petite minorité religieuse des protestants vaudois et aux conjurés décembristes de 1825 en Russie. Perturbée par l'absence de sa mère, morte en couches, et par le remariage de son père, mise très tôt en pension dans un couvent, Magda fait revivre avec talent son milieu social et réfléchit sur son cheminement personnel à travers plusieurs influences religieuses contradictoires. Elle fait des études universitaires et s'investit dans le travail social parmi les déshérités de Florence, jusqu'à sa rencontre avec André Trocmé en 1925. Ce récit rétrospectif offre ainsi un éclairage original sur la société cosmopolite de Florence du début du xxe siècle, sur la place de la minorité protestante en Italie et sur l'éducation des filles à l'époque de la monarchie libérale, avant l'avènement du fascisme.

  • Justicia est anima civitatis : les vingt-deux contributions rassemblées ici tentent de rendre aux villes une composante fondamentale de leur identité, l´exercice de la justice, tel qu´elles le revendiquent dès que le droit urbain prend corps à partir du XIIe siècle. De la Flandre à l´Italie du Nord et du Centre, la fameuse « Urban belt » de l´Europe ancienne a constitué le champ privilégié de cette recherche pour laquelle les historiens et les historiens du droit ont échangé leurs points de vue. Entre 1200 et 1500, des évolutions chronologiques parfois différenciées ont permis de cerner les transformations du droit écrit et le développement dynamique des nouvelles procédures. En favorisant le pénal, la question a été de comprendre quelles possibilités ont été offertes aux justiciables pour user de différents modes de résolution des conflits et comment les gouvernants des villes ont pu instituer des politiques judiciaires de type étatique. La justice est ainsi apparue comme un pan du lien politique et social des milieux urbains.

  • Étape la plus emblématique du Grand Tour que les élites européennes accomplissaient au XVIIIe siècle, le voyage en Italie ne se réduit pas à une expérience de jeunes nobles complétant leur éducation. En temps de paix comme à la faveur des guerres, des Français de tous âges ont traversé les Alpes ou pris la mer avec les buts les plus variés. Riches ou pauvres, guidés par des modèles qui canalisaient leurs attentes, ils ont contribué à transformer le visage d'une terre engagée dans le processus unitaire en inventant des capitales, comme Milan, et en parcourant les Alpes ou le Sud marqué par les restes antiques. Terre des arts, de la culture classique et du catholicisme, l'Italie des Lumières est alors devenue le «laboratoire» d'une connaissance plus systématique de la nature, des hommes et de l'organisation des sociétés. Mais tandis que l'encyclopédisme fit place au seuil du XIXe siècle à des savoirs plus spécialisés, nobles et marchands, artistes et gens de lettres renouèrent avec un regard simplificateur et stéréotypé et le voyageur du XVIIIe siècle se mua en un touriste pressé et conquérant. C'est pour mieux comprendre le passage de ces formes complexes du voyage vers le tourisme que la présente enquête s'est attachée à dépouiller les guides, récits et journaux de voyage laissés par les Français sur l'Italie entre 1750 et 1815.

  • Dans ces trois textes, écrits de 1520 à 1522, Machiavel tente de convaincre les Médicis de remettre en fonction le Grand Conseil, institution emblématique de la Florence républicaine de 1494 à 1512, alors même qu´ils l´avaient aboli à leur retour en 1512. Derrière ce pari machiavélien, il y a une position éthique qui n´a jamais abandonné le Secrétaire florentin :
    Non si abbandonare mai, ne jamais abandonner, ne jamais renoncer, car c´est là le seul moyen de faire front à la « fortune » adverse.





    Texte italien établi par Jean-Jacques Marchand Traduction, introduction et notes de Jean-Claude Zancarini

  • Souvent méconnues, les sacre rappresentazioni naissent à Florence, au début du XVe siècle, sous l'impulsion des dominicains de Saint-Marc. Les buts de ce théâtre sont d'abord pédagogiques. Les enfants sont, à cette époque, au centre d'intérêts civils et religieux importants : il s'agit d'en faire de bons citoyens et de bons chrétiens. Mais les auteurs de sacre rappresentazioni sont des laïcs. Artisans ou fonctionnaires de l'État, leurs intérêts privés et leurs liens d'amitié les rattachent souvent aux Médicis. La représentation sacrée cèle alors et nourrit parfois un discours politique. Cette étude, résolument interdisciplinaire, retrace l'histoire de ce théâtre et plonge le lecteur dans l'esprit d'une époque. Elle décrypte les modes de pensée et les enjeux culturels ou politiques de ceux qui ont inauguré la Renaissance en Europe.

  • Attention, livre numérique hautement enrichi !
    Rome, Florence ou Turin ? Avec plus de 2 heures de conversation audio, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre week-end ou séjour en Italie.

    °Plus de 2h d´audio °Initiation à la langue : 21 leçons d´italien °Les phrases et les mots indispensables °Toute la prononciation °Toutes les situations du voyage




  • Mais que faisaient tous ces hommes et ces femmes agités qui ont fait leur apparition en l'espace de quelques années sur les tableaux à la Renaissance ? On s'était habitué aux histoires du Nouveau Testament, on en connaissait quelques-unes de l'Ancien, et tout à coup des nouveaux venus ont envahi l'espace pictural. Jupiter, Junon, et autres Apollon, Diane et Vénus avaient disparu vers l'an 300. Mais là, ils sortaient de leur exil et peuplaient les peintures.


    Que venaient-ils nous dire et pourquoi ?


    Le but de cet ouvrage est de rapprocher ces légendes des dieux du mont Olympe, des tableaux qui les évoquent. Nous souhaitons permettre aux amateurs d'art, aux visiteurs de musée d'être touchés par des scènes dont les personnages leur sont parfois méconnus. Les dieux grecs, devenus ensuite latins, avaient un avantage. Ils étaient, avec toutes leurs qualités et leurs défauts, profondément humains, et leurs aventures racontaient de belles histoires.

    Alors le but sera atteint si, devant ces tableaux, vous vous sentez touchés par les aventures des protagonistes, et par les trésors d'invention et d'imagination des artistes qui ont su, sur la surface plane du tableau, synthétiser leur histoire en une scène.
    223 tableaux de Botticelli, Mantegna, Giorgione, Léonard, Raphaël, Corrège, Titien, Tintoret, Véronèse, Cranach, Rubens, Poussin, Lorrain, Tiepolo, Boucher, etc. avec les textes originels des mythes mis en regard des tableaux. Pour les plus connus de ces derniers, un commentaire rappelle les circonstances de leur création et les liens avec leurs commanditaires célèbres.

    Des histoires vues depuis la Renaissance, les ères maniériste, baroque et rococo. On y voit que la mythologie sert aussi les intérêts des peintres et de leurs commanditaires, quand pouvoirs temporel et spirituel se défient.


    On y croise les manifestations des différents péchés capitaux, et au détour d'une phrase, on retrouve par exemple le sens de l'expression « sous l'égide de » ou « la cuisse de Jupiter », l'origine de la Grande Ourse, celle des satellites de Jupiter, du fil d'Ariane, ou des couronnes de laurier.

    En replaçant les tableaux et les textes dans les thèmes mythologiques, VisiMuZ rend la lecture plus attrayante et pédagogique. Pour un livre d'art, voici au moins 5 bonnes raisons de préférer un livre numérique au papier :
    o disponibilité permanente où que vous soyez, avec un encombrement minimal,
    o adaptation de la taille des caractères à la vue de chacun,
    o agrandissement des photos pour mise en valeur des détails, et tableaux mis en valeur, encadrés par la tablette,
    o création d'une photothèque personnelle avec les photos de l'ebook,
    o constitution d'une bibliothèque « Beaux-Arts » pour un budget très raisonnable.



  • Les peintres florentins de la Renaissance est le deuxième tome d'un essai (en quatre volumes) de Bernard Berenson (1865-1959) sur les peintres italiens de la Renaissance et après . Cet ensemble est devenu une référence classique. On a coutume de le citer en parlant des « quatre évangiles ». Ils ont consacré la réputation internationale de leur auteur. À l'opposé des conceptions qui prévalaient à l'époque, Berenson a fait dialoguer les oeuvres avec le point de vue du spectateur sur l'oeuvre. Cet ouvrage fameux est paru d'abord en langue anglaise en 1895. La critique a été unanime.
    Louis Gillet, de l'Académie française, écrivait à l'auteur dès 1908 : « C'est peut-être le plus grand service que vous avez rendu à l'histoire de l'art, que d'avoir défini mieux qu'aucun autre critique la personnalité des différentes écoles, d'avoir distingué à côté de l'école florentine, la physionomie spéciale des écoles ombriennes, et à côté de Venise, la figure de l'école du Nord ; d'en avoir caractérisé les différents génies, d'en avoir plus précisément qu'aucun autre délimité la carte. ». Louis Gillet a ensuite réalisé la traduction en français.
    Dans ce deuxième tome dédié à Florence, l'auteur nous fait découvrir ou retrouver les peintres qui ont façonné Florence. Retrouvez Giotto, Masaccio, Fra Angelico, Botticelli, Filippo Lippi, Verrocchio, Léonard, Michel-Ange...
    Berenson expose aussi et développe sa fameuse théorie des « valeurs tactiles » et des valeurs de mouvement » qui a transformé l'oeil de tous ceux qui l'ont découverte.
    Maintes fois réédité ensuite, illustré de 138 reproductions noir et blanc en fin d'ouvrage, cet ouvrage n'était plus disponible en français depuis plus de soixante ans.
    L'édition numérique de VisiMuZ est donc doublement une première : première édition numérique de ce livre en français, mais aussi première édition incluant des reproductions en couleur des tableaux cités par l'auteur.
    Un livre indispensable, pour les amateurs d'art, les étudiants, les professionnels des musées et du marché de l'art, mais d'abord pour tous les amoureux de Florence et de la Renaissance.

  • Pour que vous soyez acteur de votre visite au plus beau des musées de Florence, pour rendre celle-ci plus riche et plus réussie, pour visiter à votre guise en fonction du temps que vous avez et selon l'itinéraire que vous souhaitez, pour éviter de sortir du musée en étant frustré de ne pas avoir vu ce que vous auriez aimé voir, Emportez votre guide de la galerie des Offices sur votre tablette. Il vous permet de préparer votre visite, vous immerge ensuite dans les salles et les oeuvres, et vous permettra ensuite de revivre votre expérience. La galerie des Offices est le musée le plus important de l'histoire de la Renaissance. Retrouvez Giotto, Botticelli, Léonard de Vinci, Michel-Ange, Raphaël, Titien, Tintoret, Véronèse, Corrège, Parmesan, Cararavage. Depuis les travaux d'agrandissement du musée des années 2010, vous pouvez aussi admirer les peintres flamands, néerlandais, français, espagnols. Ce sont plus de 400 oeuvres majeures qui sont décrites dans ce guides dont 189 sont illustrées (et vous pouvez faire défiler un diaporama en plein écran de toutes les oeuvres à la fin du guide). Pour les tableaux et sculptures les plus importants (15

  • Botticelli

    Jacques Mesnil

    Jacques Mesnil, connaisseur érudit de la Renaissance florentine, a réussi l'exploit de nous montrer à la fois l'évolution de l'art de Botticelli sur près de 50 ans au travers de ses oeuvres et de nous faire partager la vie quotidienne de son atelier dans une Florence du XVe siècle qu'on découvre avec admiration à chaque page.
    L'édition de VisiMuZ propose 186 reproductions de tableaux et dessins, agrandissables en plein écran, sur votre tablette. Les tableaux sont insérés au sein du texte, à l'endroit où l'auteur les évoque. La documentation a été mise à jour et reflète l'état des connaissances et la localisation des tableaux en 2017. Un diaporama des oeuvres, avec leur nomenclature dans le catalogue raisonné de Gabriele Mandel, permet de contempler facilement en fin d'ouvrage toutes les facettes du talent de l'artiste.

  • Nouvelle édition 2019 sans DRM de Les Médicis de Alexandre Dumas augmentée d'annexes (Dumas, sa vie, son temps, son oeuvre par de Bury).
    ERGONOMIE AMÉLIORÉE :
    L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
    - Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
    - Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
    - Une table des matières est placée également au début de chaque titre.
    A PROPOS DE L'ÉDITEUR :
    Les éditions Arvensa, leaders de la littérature classique numérique, ont l'objectif de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin et bénéficient d'un système de navigation optimale. Le service qualité s'engage à vous répondre dans les 48h.



  • Chaque histoire met en scène des personnages de la réalité contemporaine au moyen de registres variés ( héroïque, comique, picaresque...). Boccace se concentre sur l'être humain, son comportement et ses capacités qui lui permettent de s'adapter aux aléas de la vie et d'en abattre les obstacles. La plupart des personnages font peu de cas des valeurs morales de l'Église, leur préférant le bon sens et l'initiative personnelle pour se sortir des situations difficiles. Ce tableau est aussi le reflet de la nouvelle société bourgeoise de l'époque, dont les valeurs pratiques l'emportent sur l'ordre ancien, chevaleresque et aristocratique. Le comportement des dix conteurs, empreint d'élégance et de courtoisie fondée sur la dignité, le bon goût et le respect, est aussi l'occasion pour Boccace de tracer une esquisse d'un idéal de vie.



  • Lumière qui secours ma vue insuffisante,
    tes explications sont un si grand plaisir,
    que j'en aime mon doute autant que ton savoir.

empty