• « C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit être en quête d'une épouse. »Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu'à les marier. Quand parvient la nouvelle de l'installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d'autant plus qu'il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits...Jane Austen peint avec ce qu'il faut d'ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd'hui comme hier, on s'indigne avec l'orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu'emprunte l'amour.Traduit de l'anglais par Sophie Chiari.

  • Alors que la Première Guerre mondiale bat son plein, un adolescent de quinze ans entame une idylle passionnée avec une femme de trois ans son aînée, fiancée à un soldat parti au front. Bien loin des tranchées, les amants goûtent un bonheur aussi intense qu'égoïste. Mais peuvent-ils braver la morale en toute impunité ? Leur romance peut-elle survivre à l'un des plus grands traumatismes du XXe siècle ? Récit d'un amour interdit, portrait féroce d'une société conformiste et repliée sur elle-même, mais aussi atteinte portée à la stature héroïque du soldat, Le Diable au corps fit scandale lors de sa parution, en 1923. Aujourd'hui, l'oeuvre et son auteur, écrivain précoce mort prématurément à l'âge de vingt ans, n'en finissent pas de nous fasciner.

    Création Studio Flammarion Illustration : Mathilde Aubier © Flammarion ; d'après une photographie © Hulton Archive / Getty Images

  • Barré

    François Clapeau

    Un mouvement des paupières, un frottement de doigts, une simple ligne douloureusement tracée au feutre sur une ardoise... Des gestes rudimentaires devenus précieux.
    Foudroyé en pleine filature par le syndrome de Guillain-Barré, le lieutenant Donat Vigier est prisonnier d'un lit de réanimation. Il doit pourtant stopper l'errance meurtrière d'un inquiétant braqueur, alors qu'un autre danger le menace insidieusement, jusqu'à la porte de sa chambre d`hôpital.


    De la tension des urgences aux frasques des étudiants en médecine, il découvre un univers déroutant où il ne peut avoir confiance en personne ; pas même en ses propres sens.

  • 1920. Sur le site minier de Faymoreau en Vendée, un coup de grisou a provoqué l'effondrement d'une galerie. Apprenant la tragédie, Isaure Millet, la fille des métayers du château, s'est précipitée sur les lieux. Thomas Marot, l'homme qu'elle aime depuis toujours, fait partie des mineurs pris au piège. Les secours s'activent. Thomas est sauvé mais le soulagement d'Isaure est de courte durée : le jeune homme est déjà fiancé à une ouvrière polonaise. Comment pourra-t-elle se résoudre à renoncer à lui ?
    Les suites de la catastrophe prennent une tournure inattendue: l'une des victimes retrouvées sans vie au fond de la mine a, en fait, été assassinée d'une balle dans le dos... L'enquête bute sur le mutisme des témoins. La belle Isaure, qui lutte pour dissimuler les sentiments qu'elle voue à Thomas, en sait-elle plus qu'elle ne prétend ? Quel secret cache la petite communauté de gueules noires ?
    Marie-Bernadette Dupuy est l'auteur d'une oeuvre extrêmement riche et variée, traduite jusqu'en Russie, qui lui a permis de conquérir le coeur de nombreux lecteurs. Elle revient avec une époustouflante saga, dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.
     

  • Dans le village minier de Feymorau, en Vendée, dans les années vingt, Isaure, fille de paysans de la région, et Thomas, un mineur dont la femme, d'origine polonaise, est repartie vivre dans sa patrie, décident de faire fi de la morale et de leur culpabilité : ils s'aiment et se retrouvent en cachette sous le vieux chêne qui abritait leurs rendez-vous adolescents.
    Un dimanche, alors qu'elle vient de passer la nuit avec Thomas, Isaure est appelée d'urgence au chevet de sa mère, Lucienne. Celle-ci est au plus mal. Avant de mourir, elle tient à avouer à sa fille le secret de sa naissance : le véritable père d'Isaure n'est autre que le châtelain local, le comte de Régnier, l'amour de jeunesse de Lucienne.
    Cette terrible révélation bouleverse Isaure, qui voit ses tourments familiaux s'éclairer d'un jour nouveau. Mais elle ignore encore à quel point cet aveu va faire basculer son destin...
    Marie-Bernadette Dupuy  nous entraîne dans une époustouflante saga dédiée au monde de la mine, sur les pas d'une héroïne extraordinairement attachante.

  • à vif

    René Manzor

    Sélection du Prix Landerneau Polar 2021 !

    Dans la forêt qui borde le village de Gévaugnac, on découvre une toute jeune fille brûlée sur un bûcher. La capitaine Julie Fraysse, du SRPJ de Toulouse, est priée de différer ses vacances et de consulter Novak Marrec, le policier qui a mené l'enquête sur des meurtres très similaires, attribués à un mystérieux « Immoleur » jamais arrêté.
    Le problème c'est que Novak est interné en hôpital psychiatrique. Depuis son échec dans l'affaire de l'Immoleur, ce flic intelligent, cultivé et peu loquace est atteint de troubles obsessionnels délirants : par moments son cerveau lui crée de fausses certitudes, qu'il n'arrive pas à distinguer de la réalité.
    Convaincu que l'Immoleur est de retour, Novak se lance à corps perdu dans l'enquête avec Julie. Mais comment découvrir la vérité quand votre propre esprit joue contre vous ? Parviendront-ils à mettre au jour les secrets de la petite communauté de Gévaugnac ?
    En seulement quatre romans, René Manzor s'est imposé comme une des références du thriller français. Il a reçu pour Celui dont le nom n'est plus le Prix Cognac du Polar francophone.

  • Marie, l'orpheline du bois des Loups, est devenue une femme accomplie. En Corrèze, à Aubazine, le village de son enfance, elle mène de front son métier d'institutrice et sa vie de famille. Mais les rancoeurs du passé la rattrapent... Suite de L'Orpheline du bois des Loups.
    Epouse comblée, mère de quatre enfants aimants, institutrice consciencieuse, Marie s'épanouit dans sa vie à Aubazine, le village où elle a grandi. Sa réussite tant privée que professionnelle est incontestable. Pourtant elle n'a pas oublié son enfance difficile, ses jeunes années à l'orphelinat et tous ceux qui lui ont fait du mal. Deux événements vont bouleverser sa tranquillité : la diffusion de lettres diffamantes à l'encontre de son couple et sa rencontre inopinée avec une jeune orpheline, Mélina, font resurgir de douloureux souvenirs... .

  • Une traversée du siècle dernier, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces de Marie dont la vie marquée d'épreuves et de joies nous livre un tableau réaliste de la vie des femmes d'autrefois.Orpheline, Marie espère pouvoir un jour goûter à la douceur d'un foyer. Recueillie par une riche famille charentaise, les Cuzenac, elle perd rapidement ses illusions. Elle est employée comme servante dans leur belle propriété, aux Bories. Elle travaille dur, confrontée quotidiennement à l'animosité de sa patronne ainsi qu'au mépris du neveu Macaire. Heureusement, Pierre, son ami et voisin, vient la réconforter et jouer inlassablement avec elle près du bois des Loups. Les années passent, Marie connaîtra la révélation de ses singulières origines. Soulagée de retrouver un pan de sa propre histoire, elle épouse son compagnon d'enfance, Pierre. Une vie somme toute tranquille s'annonce pour eux, n'étaient les mauvais penchants de Pierre, la jalousie de l'imprévisible Macaire mais aussi les affres de la Seconde Guerre mondiale...

  • Considéré comme l'oeuvre majeur de Bernanos, Monsieur Ouine démarre dans la fournaise d'une journée d'été. Dans un village, un crime a été commis et les dénonciations anonymes vont bon train, engendrant un climat délétère. Quelle est la responsabilité de cet étrange Monsieur Ouine, personnage au corps flasque et suintant ? C'est tout le mystère du mal qui est ici relaté.
    Georges Bernanos (1888-1948), a écrit quelques-unes des oeuvres majeures de la France littéraire du XXe siècle. On lui doit Sous le soleil de Satan, Les Grands cimetières sous la lune ou encore La France contre les robots.
    « Monsieur Ouine est le chef-d'oeuvre de la littérature bernanosienne. » - Juan Asensio, Stalker.
    « Le titre le plus prisé aujourd'hui des inconditionnels de Bernanos. » - Le Monde

  • Une oeuvre très représentative de l'univers romanesque d'Emmanuel Bove, adaptée au cinéma avec Jean-Pierre Darroussin. Son anti-héros décide de quitter famille, amis, situation et richesse pour chercher la liberté dans la solitude et l'exil intérieur. Pris dans une spirale kafkaïenne, il exprime la question fondamentale de la maîtrise ou de la fatalité de notre destinée.
    Emmanuel Bove est sans nul doute le plus méconnu des grands auteurs français. Né dans un milieu très modeste, le jeune homme décide très tôt de ne vivre que de sa plume. Mes amis (1924), son premier roman, est une révélation dans le monde des lettres françaises. Après une vingtaine d'ouvrages, il décide ne publier aucun livre durant la Seconde guerre mondiale. De l'avis de nombreux lecteurs, il y a un avant et un après la lecture des romans de Bove.
    « Bove a comme personne le sens du détail touchant. » - Samuel Beckett
    « Bove avait le génie de parler de soi sans parler de lui. » - Pierre Assouline, Le Magazine littéraire
    « L'expérience de la lecture de Bove est unique. » - Pierre Michon, Le Monde

  • Arnold, archétype du héros bovien, vit dans une chambre obscure d'un petit hôtel de Montmartre. En pleine crise de désespoir, il est en proie à de vives angoisses... Il s'offre alors l'un des plus grands moments de bravoure de sa vie, et de l'oeuvre littéraire d'Emmanuel Bove : la saisissante description de son suicide, qu'Arnold pense pouvoir contrôler.
    Emmanuel Bove est sans nul doute le plus méconnu des grands auteurs français. Né dans un milieu très modeste, le jeune homme décide très tôt de ne vivre que de sa plume. Mes amis (1924), son premier roman, est une révélation dans le monde des lettres françaises. Après une vingtaine d'ouvrages, il décide ne publier aucun livre durant la Seconde guerre mondiale. De l'avis de nombreux lecteurs, il y a un avant et un après la lecture des romans de Bove.
    « Bove a comme personne le sens du détail touchant. » - Samuel Beckett
    « L'expérience de la lecture de Bove est unique. » - Pierre Michon, Le Monde
    « C'est comme si, à cause de ou malgré son humour, l'oeuvre de Bove finissait par faire peur, à frapper si juste. » - Mathieu Lindon, Libération

  • L'Adieu Nouv.

    L'Adieu

    Pascal Tissier

    Séduisante Bretonne au caractère affirmé, Solène Melchior, élevée au grade de capitaine, mène une carrière remarquée au 36 quai des Orfèvres. Alors que l'orage gronde sur Paris, Vulpescu, un tueur en série qu'elle vient d'interpeller, s'échappe d'un hôpital psychiatrique en promettant de se venger. Sa hiérarchie lui refusant le droit de traquer le fugitif, Solène enquête sur l'agression d'Axel Saint-Ambroix, un célèbre violoniste. Confrontée à de sordides histoires de cette famille lui rappelant son terrible passé, ses recherches la mènent malgré elle sur la piste de Vulpescu. Que découvrira-t-elle au péril de sa vie quand le concertiste lui interprétera l'air de « L'Adieu » en guise de premier opus d'une série d'enquêtes terrifiantes ?

    L'Adieu est le premier opus des enquêtes de Solène Melchior. La suite est prévue pour 2022.

    Pascal Tissier est romancier depuis 2008. Durant une vingtaine d'années, il a exercé comme Expert criminaliste (Police scientifique) au sein de l'IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale), puis dans un laboratoire privé spécialisé en analyse génétique près d'Aix-en-Provence. Après avoir sillonné la planète, Pascal Tissier pose ses valises en Bretagne, terre de ses ancêtres. Il est l'organisateur du salon du polar (Le Roz & le Noir) à Perros-Guirrec, où il vit.

  • J'ai vingt ans. Mon père est l'amour de ma vie. Je m'appelle Rubis. J'ai de vilaines pensées : autour de moi les méchants tombent comme des mouches. Je n'ai aucune excuse, je suis née dans l'un des plus beaux quartiers de Paris. Donc loin de la Vologne et du petit Grégory. Ma vie a basculé en une fraction de seconde. Partie à la recherche de mes origines, j'ai découvert des secrets familieux sordides. On a blessé papa, on m'a fait du mal : je me suis vengée ! Si vous pensez que je suis possédée et que cela vous effraie, n'ouvrez pas ce livre : j'ai le don pour entraîner tout le monde dans des histoires de dingues !

  • Bruno, un scénariste de film devenu alcoolique part s'isoler dans une chartreuse située au sommet d'un pic enneigé pour se reconstruire et retrouver l'inspiration après le décès de son épouse. Ce qui s'annonçait comme une retraite studieuse et tranquille se transforme en cauchemar : une fillette est enlevée, un moine disparaît et d'étranges phénomènes viennent perturber la quiétude des lieux. S'agit-il de phénomènes paranormaux ou bien est-ce l'oeuvre de la main de l'homme ? Qui paraît suspect parmi les moines et les résidents ? Les apparences sont trompeuses et la mort rôde ! Le silence glacial du monastère cache de terribles secrets. Bruno y survivra-t-il ?

  • Elle est jeune, belle et capable de déplacer des objets à distance et de guérir par l'imposition des mains. On cherche à la tuer.
    Il est beau, Américain, et coule une retraite paisible et prématurée dans les montagnes françaises. C'est un ancien membre des forces spéciales. Il veut la sauver.
    Ils se sont rencontrés dans des circonstances peu communes : deux malfrats avaient kidnappé la belle et projetaient de l'exécuter. Pas de chance, ils opéraient à deux pas de la bergerie de l'ancien soldat...
    Gravitent autour de ce duo deux psychiatres allemands au passé chargé ; un jeune hacker un brin introverti partageant son temps entre balades dans ses Pyrénées natales et curieuses missions à travers le monde ; une brigade de policiers d'outre-Rhin ; un commissaire français débonnaire, et un sacré nombre de gens bien décidés à faire disparaître définitivement l'héroïne.

    De l'action, de l'amour, du suspense, des rebondissements... tous les ingrédients, en somme, d'un roman que ne renieraient pas les maîtres du genre.

  • K-144

    Alexis Giacomuzzi

    Paris 2050. Fred est effrayé, l'enfer a frappé à sa porte : les habitations sont vides, les rues sont désertes, du sable noir jonche le sol ! Sa femme, ses amis et ses voisins ont disparu. Il est SEUL !Du moins le croit-il ! Pourchassé par des mercenaires, parviendra-t-il à survivre dans un univers dont la destruction a été programmée par un scientifique mégalomane ? Dans sa fuite éperdue, Fred comprendra-t-il que ce cataclysme est à l'origine de son passé ? Appartiendra-t-il au cercle restreint des 144 000 humains appelés à reconstruire le monde ?

    Un thriller post-apocalyptique précis et millimétré. Une intrigue soutenue par de multiples révélations qui s'assemblent comme un puzzle jusqu'au final.

  • Le verbe haut et le revolver à portée de main, le célèbre commissaire César Campana est nommé à Marseille pour débarrasser la ville des incivilités qui la gangrènent. Mais alors qu'il s'installe à l'Évêché (Hôtel de Police de Marseille), une vague d'attentats terrorise Paris et la cité Phocéenne où des jurés de cour d'assises sont assassinés les uns après les autres. Alerté par la vivacité d'esprit de Paola, une jeune journaliste séduisante et dangereuse, Campana reliera-t-il ces affaires ? À quelles compromissions devra-t-il se résoudre pour briser l'omerta dans une région où entre flics et voyous, la frontière est ténue si on veut obtenir des résultats ? Au sommet de sa gloire, cette ancienne star du 36 quai des Orfèvres échangera-t-il sa vie pour sauver celle de Paola ?

    Panique à l'Evêché est arrivé second au Prix Quai des Orfèvres 2015. Il ne lui a manqué qu'une voix pour être le lauréat.
    En 2015, il n'a été édité qu'au format poche par les Editions De Borée.
    IGB EDITION le réédite optimisé et au format broché en 2021.

    Pascal Tissier est un ex-expert de la police scientifique. Il est l'auteur de plusieurs romans policier et le fondateur du Salon du polar de Perros-Guirec (Le Roz et le Noir) qui se tient en septembre.

  • L'Hôtel hanté

    Wilkie Collins

    Le précurseur de la «detective novel», le «Gaboriau anglais», les qualificatifs ne manquent pas pour qualifier le premier grand auteur de romans policiers anglais, des années avant Arthur Conan Doyle et son SHerlock Holmes. Après un mariage scandaleux, Lord Montbarry décède en voyage de noces dans un hôtel à Venise. Malgré les circonstances troubles ,une enquête diligentée par les assurances ne trouve rien de suspect... Mais alors, pourquoi la veuve Montbarry semble sombrer dans la folie, comme sous le poids d'un secret terrible ?... Extrait : Elle avait demandé qu'on l'écoutât, et maintenant elle semblait n'avoir plus rien à dire. Une torpeur étrange s'était emparée de cette femme si résolue. Forcé de parler le premier, le docteur lui demanda simplement, avec la phrase sacramentelle, ce qu'il pouvait faire pour elle. Le son de cette voix parut la réveiller ; fixant toujours la lumière, elle dit tout à coup :

  • Il y a vingt ans, David était un jeune homme amoureux au succès grandissant.
    Aujourd'hui David, reclus dans sa maison, est brisé, fatigué. Rien ne le prédestinait à rencontrer Blanche, puis Bruce.
    Qui sont-ils ? Cette jeune femme qui semble le réanimer... Ce jeune homme mystérieux, toujours là au bon moment...
    Pourquoi s'intéressent-ils autant à lui ?
    Et s'il n'y avait pas de hasard et que l'incroyable était possible ?

  • Charles Corvec, condamné à perpétuité pour neuf homicides, sollicite un modeste auteur régional, René Salan, pour qu'il rédige un livre démontrant son innocence.
    Pour René Salan, écrire sur un criminel aussi sulfureux permet d'envisager le carton éditorial... Aux dépens de la mémoire des victimes ? Sur Internet, les documents accusant Corvec foisonnent. Les écrits du prisonnier, eux, clament son innocence... L'auteur interroge sa conscience : quel est son rapport à la mort ? À l'ambition ? Au chagrin ?
    René Salan commence à écrire... à reculons.
    Son épouse tente de le dissuader. Les proches des victimes le menacent.Mais le chemin de René Salan,balisé par un hasard vénéneux, le conduit inexorablement vers Charles Corvec... et peut-être pire encore.

    /> Dans ce roman à la première personne, Daniel Hernandez fait une pause dans sa saga de polars pour s'immerger dans les démons de l'écriture. Inspirée de faits réels, cette fiction est habitée d'une tension puissante et obscure qui ne faiblit jamais.

  • C'est un drame féminin, sincère et passionné, sur une maladie qui dévaste le corps et l'âme. Le quotidien d'une mère désemparée et de sa fille boulimique, qui libère sa parole dans un journal intime noirci de confessions à la fois tendres et implacables.
    Nous pourrons parcourir les rues d'un village refermé sur lui-même, entendre les propos malveillants de ses habitants et compter les pas que l'héroïne accomplit dans son enfer quotidien, de la cuisine à la salle de bains.
    Au fil d'une plume indocile, Lucrezia Lerro nous convie dans les méandres d'une maladie perverse et dépeint une mère rongée par la culpabilité, ainsi que la souffrance de se sentir différent dans un monde sans relief.

    La version italienne originale a été sélectionnée à sa sortie pour le prix Strega.

  • Liang, quarantenaire épanoui, était loin de se douter qu'en croisant son double féminin à la descente du métro, sa vie allait inexorablement basculer.
    Cette femme croisée au détour d'une rame allait-elle faire éclater sa vie construite sur des silences et des mensonges? Cette rencontre foudroyante va faire naître mille questions chez Liang, qui ne s'en était pourtant jamais posé sur son histoire familiale ni sur ses origines. Mais apportera-t-elle autant de réponses ? N'aurait-il pas mieux valu pour lui de continuer à vivre dans l'ignorance de ce passé qui ne demandait qu'à rester enfoui plutôt qu'affronter un avenir au péril de sa vie ?
    Liang remontera le fil du temps et traversera les continents pour découvrir l'histoire de Mei. Au risque d'être happé par son ombre.


    Lysiane Gardino signe un roman noir contemporain terriblement addictif !

  • Maximilien Destroy, petit musicien de profession, retrouve lors d'une promenade au jardin du Luxembourg un ami, Clément, qu'il avait récemment perdu de vue. Max va rentrer dans le cercle intime de Clément et découvrir au fil de ses visites, la vie tumultueuse de cet ami... Extrait : On peut contredire, repartit Max avec vivacité. Depuis ma liaison au collège avec lui, à part cette année et la précédente, je l'ai à peine perdu de vue. Je connais ses tentatives désespérées contre une misère innommable. Maître de lui-même à moins de seize ans, sans famille et sans ressources, de tous ces états où l'apprentissage n'est pas rigoureusement nécessaire, je n'en sais aucun qu'il n'ait essayé. Il a été tour à tour plieur de bandes dans un journal, correcteur d'épreuves, journaliste, homme de lettres, vaudevilliste, que sais-je ? Un moment, ne s'est-il pas résolu à étudier la pharmacie, et, à cet effet, n'est-il pas resté six mois chez un apothicaire ? Enfin, ce que sans doute vous ignorez, il n'y a pas encore dix-huit mois, en sortant de l'hôpital, réduit au dénuement le plus horrible, couvert littéralement de haillons, impuissant à trouver un ami, pitoyable, obligé, en outre, de pourvoir aux besoins de cette Rosalie avec qui il vivait depuis trois ans, il est entré, ce qui de sa part exigeait certainement plus que du courage, chez un agent de change, à titre de garçon de bureau. Aussi je le déclare, loin de lui jeter la pierre à cause de ses vices, suis-je prêt à m'étonner de ne pas le voir plus méprisable.

  • L'éditrice

    Marc Gervais

    Un psychopathe assassine des fillettes à fréquence régulière, alors qu'un as de la PJ tente de résoudre des crimes non élucidés. Cherchant les recettes pour être éditée, une jeune provinciale à l'humour dévastateur décroche l'emploi de ses rêves dans une maison parisienne où sévit une directrice dont le management par la terreur ringardise tout diable s'habillant en Prada ! Humiliée par son conjoint, une mère de famille s'engage dans une liaison avec un auteur qu'elle n'a jamais rencontré. En quête d'un récit fort, une primo-romancière transcrit leur romance. Changera-t-elle le cours d'une histoire aussi insensée qu'improbable ? Quels liens relient ces héros anonymes ? Qui manipule qui ? Si entre réalité et fiction, la frontière est ténue, peut-on échapper aux fantômes tapis dans l'ombre de passés inavouables ? Jusqu'où ira-t-on pour publier un best-seller ?

empty