• Le chef-d'oeuvre inachevé de Jane Austen.

    Cette petite ville renferme bien des mystères...
    D'abord heureuse de contempler le spectacle tranquille de la plage depuis la vaste fenêtre de sa chambre, Charlotte Heywood ne tarde pas à deviner les nombreux scandales dissimulés sous cet abord serein, tout en se laissant séduire par le charme romantique de la vie au bord de la mer et par ces résidents hauts en couleur. Au fil de ses rencontres, elle va croiser le chemin du vaniteux Edward Dunham, qui ne la laissera pas indifférente. Mais Sanditon est-il réellement le petit paradis annoncé et Charlotte y trouvera-t-elle le bonheur ?

    Aujourd'hui achevée par Juliette Shapiro, auteure respectée et spécialiste de Jane Austen, cette nouvelle édition de Sanditon nous offre la fin de cette histoire, dans un style vivant que tous les admirateurs d'Austen reconnaîtront.

  • Northanger Abbey

    Jane Austen

    À dix-sept ans, Catherine Morland est férue de romans gothiques. Lors d'un voyage à Bath, elle y fait la rencontre de Henry Tilney et de sa famille qui l'invitent à séjourner dans leur mystérieux manoir.
    L'imagination débordante de la jeune fille va la mener au-delà de ses rêves en la guidant vers l'âge adulte et l'amour...
    OEuvre de jeunesse, Northanger Abbey a été publié après la mort de Jane Austen.
    Avec cette ironie qui lui est propre, l'autrice y parodie les romans gothiques tout en inscrivant ce livre dans la lignée des romans d'apprentissage.

  • Pour fuir l'oppression anglaise, Claire et Jamie embarquent pour le Nouveau Monde, où ils espèrent enfin trouver la paix. Toutefois, lorsqu'ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767, l'Amérique est à l'aube de son Indépendance : tandis que la révolution se prépare, les deux amants vont une fois de plus être emportés par le tourbillon de l'Histoire.
    Restée en sécurité dans le XXe siècle, leur fille Brianna cherche à percer le secret de sa naissance. Quand elle découvre qu'un sort tragique guette ses parents, elle met tout en oeuvre pour les rejoindre dans le passé... avant que les portes du temps ne se referment sur eux.

  • « Un démon ! » C'est ainsi qu'on décrit le marquis de Dain. Tout petit déjà, chétif et fort laid, il était la risée de tous. Son père, qui le détestait, voyait en lui l'oeuvre du diable. Adolescent, il a fait les quatre cents coups avant de devenir celui qu'il est aujourd'hui : un libertin avide de sensations fortes. Et cet infâme dépravé tenterait d'entraîner dans la débauche Bertie, le jeune frère de Jessica Trent ? Elle vivante, jamais ! Aussi résolue que son frère est veule, la jeune femme part en guerre contre le marquis et, à sa grande stupeur, est vite désarmée par son charme, puis séduite. Mais comment un homme qui se déteste autant pourrait-il croire à l'amour d'une lady ?

  • Après avoir repoussé vingt-deux demandes en mariage, Sophie York se résigne à dire oui à Braddon Chatwin, comte de Slaslow. Il aurait certes été bien plus excitant d'accepter la demande de Patrick Foakes. Entre ses bras, elle se sentait fondre et perdait tout sens des convenances. Mais pour sûr, ce séducteur impénitent l'aurait trompée et humiliée à maintes reprises. Pourtant, elle ne tarde pas à céder aux caresses de cet amant incomparable lorsque ce dernier, dans une rocambolesque tentative d'enlèvement, se fait passer pour Braddon, son fiancé...

  • James Miranda Barry fut médecin militaire, chirurgien avant-gardiste, inspecteur général des hôpitaux de Sa Majesté et... l'un des plus grands imposteurs de tous les temps.

    Au moment de sa mort en 1865, au terme d'une carrière de plus de quarante ans au sein de l'armée britannique, James Miranda Barry n'a pas eu droit aux honneurs dus à son rang. Les autorités militaires ont plutôt jugé bon de l'enterrer à la sauvette, dans un coin reculé d'un cimetière quelconque. Car le scandale qui éclata à sa mort était d'une telle ampleur, qu'il devint la principale raison pour laquelle Barry passerait à l'histoire, reléguant dans l'ombre presque tout ce que le médecin avait mis tant d'efforts et d'années à accomplir.
    />
    Dans chacune des colonies où on l'avait posté, James Barry avait fait tout en son pouvoir pour améliorer les conditions de vie et les soins de ses patients. Il avait forgé sa réputation sur une pratique nouvelle et moderne de la médecine, par sa spécialisation dans les domaines de la chirurgie, des maladies tropicales, de l'obstétrique, du traitement de la lèpre et des maladies vénériennes. Sur trois continents, Barry a imposé des nouvelles conditions sanitaires, des méthodes révolutionnaires de quarantaine, des diètes alimentaires, ainsi que des traitements efficaces contre les plus terribles maladies connues à l'époque. Sans contredit, les réformes de James Barry ont sauvé des milliers de vies à travers le monde.

    Mais pourquoi a-t-on profané ainsi la mémoire d'un brillant médecin, dont les accomplissements n'avaient d'égal que la controverse dont Barry aura été l'auteur presque tout au long de sa vie? Sylvie Ouellette retrace ici la vie et la carrière d'un être humain hors de l'ordinaire, qui n'était absolument pas ce que ses contemporains auraient pu croire.

  • Ce livre retrace la vie de Nicolas Desmaretz, dernier ministre des Finances de Louis XIV. Ce neveu de Colbert en raison de la nouvelle forme d'expertise qu'il incarne et de la puissance de ses réseaux a traversé tout le règne personnel en exerçant directement le pouvoir ou en conseillant ceux qui gouvernent.
    Il contribue à forger sous la direction de son oncle l'État de finance. Chassé par le roi et frappé d'indignité, il revient vingt ans plus tard comme directeur des Finances, puis Contrôleur général. Il remodèle l'administration et procède à des réformes d'ampleur témoignant de la capacité de la monarchie à se repenser. Reconstituer sa carrière permet d'opérer une radiographie de l'État sur le temps long et de poser le problème de la prise de décision dans une conjoncture d'exception.

    Stéphane Guerre, né en 1975, est professeur agrégé d'histoire, docteur en histoire moderne de l'université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis. Ses recherches portent sur l'histoire financière de la fin du règne de Louis XIV ainsi que sur la prise de décision politique et le fonctionnement réel de l'État absolu.

  • Déshonorée par un coureur de dot qui a abusé de sa naïveté, la ravissante et très riche Augusta Meredith a juré de ne pas se marier. Résolue, pourtant, à vivre une aventure avec un homme qui la courtisera pour elle-même et non par cupidité, elle part en villégiature à Bath, sous un nom d'emprunt. Or Joss Everett, jeune fondé de pouvoir croisé à Londres, la reconnaît. Elle le supplie de garder le secret sur son identité et lui propose un marché. Il l'aidera à choisir un amant. En échange, elle lui prêtera main-forte dans ses démêlés avec un maître chanteur. Joss accepte. Mais, lorsque deux coeurs complices se mettent à nu, les passions se réveillent.

  • Alix, 23 ans, revient sur sa terre natale, le temps d'un été pour être guide touristique au Château de Montluçon, récemment restauré, il ouvre enfin ses portes au public après des années d'oubli. Elle va faire la rencontre d'un homme étrange dans une chapelle mais celui-ci disparaît en une fraction de seconde. Elle est intriguée et fascinée par cette apparition mystérieuse qui hante son esprit. Elle va chercher à en savoir davantage et va inévitablement découvrir malgré elle, un monde secret qui se cache à l'intérieur même de sa famille depuis des siècles et de sa petite ville qu'elle croyait bien tranquille...Le Prince Maudit « aeternum », un roman inédit qui vous transportera dans un voyage au coeur du Bourbonnais et du Berry du Moyen Âge jusqu'à aujourd'hui, de Montluçon à Vallon en Sully en passant par Culan, Bourbon l'Archambault et Souvigny. Préparez-vous à vivre une aventure épique et romanesque qui va bouleverser votre vie...
    Une romance fantastique historique dans le sablier du temps.
    ADAPTATION AU CINEMA EN 2021 AVEC LE SOUTIEN DE LA REGION AUVERGNE RHONE ALPES.

  • Par une nuit d'orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s'empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s'embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé la femme de sa vie ? Mais n'est-il pas déjà fiancé ? À la soeur d'Olivia, très précisément ?

  • De passage à Londres, le duc de Kinross succombe au charme de la ravissante Edith Gilchrist. Parée de toutes les qualités nécessaires à une épouse, elle joue en prime divinement bien du violoncelle. Quelques baisers volés leur promettent déjà mille délices. Pourquoi faire traîner les fiançailles ? Le mariage est rondement célébré. Mais, contre toute attente, la nuit de noces se passe mal. La jeune femme s'isole dans la plus haute chambre du château de Craigievar. Et Gowan se retrouve face à un sacré défi : conquérir le coeur et le corps de la Belle de la Tour... sa duchesse.

  • Le mariage de Poppy avec le duc de Fletcher s'annonçait idyllique. Hélas, quatre ans plus tard, Poppy est délaissée par son bel époux. Élevée dans la pruderie par son dragon de mère, elle s'est efforcée de remplir son devoir conjugal, mais le duc, lassé de sa passivité, a déserté son lit. Comment le retenir ? Elle n'a rien d'une séductrice ! Devra-t-elle alors quitter celui qu'elle aime pourtant de tout son coeur ? Par chance, Poppy a de bonnes amies. Et elle va comprendre que, pour devenir une amante et s'abandonner à la sensualité, il lui faut d'abord prendre en mains son destin de femme...

  • Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s'habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle... Il doit se décider. Villiers fera son choix d'une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de coeur, et le sien risque fort de ne pas sortir indemne de cette foire à la duchesse...

  • Ce jour-là, à la réunion du conseil de Cuelebre Enterprises, un siège est vide. Celui de Tricks, la porte-parole de la société et l'une des plus célèbres personnalités des Anciens. Quelques jours plus tôt, on apprenait que Tricks était en réalité Niniane Lorelle, la fille de feu Rhian, le roi des Faes noires. L'héritière du trône, au coeur de toutes les convoitises, est portée disparue depuis la nuit dernière. Seul indice : une vidéo amateur de son agression dans une ruelle de Chicago. Tiago, seigneur de la guerre et puissant oiseau-tonnerre, part sur ses traces. Il la retrouvera, même s'il doit y laisser son coeur...

  • Sous la Régence, en pleine période d'agiotage, de liberté et de corruption, Louis-Dominique Cartouche (1693-1721), fameux bandit français, terrorisa Paris et ses faubourgs. Il dirigea une centaine de voleurs, échappa longtemps à la police et fut roué vif en place de Grève. Célèbre de son vivant, il devint le héros de la littérature populaire. Michel Ellenberger narre sa vie, interroge ses péripéties et le mythe de Cartouche qui ne cessa de croître.

  • A l'image de la Régence, période longtemps réduite à une époque de libertinage et de corruption des moeurs, suspendue entre l'imposant siècle de Louis XIV qui s'achève et le non moins imposant siècle des Lumières qui commence, la polysynodie ou gouvernement par conseils, mis en place par Philippe D'Orléans en 1715, est souvent présentée comme une vaine réforme qui ne suscita que désordre et embarras dans l'administration. Pourtant, de son fonctionnement, nous n'avons qu'une connaissance superficielle. C'est ce vide historiographique que cet ouvrage entend combler, en démontant la mécanique de cet édifice institutionnel et en revenant sur les circonstances de sa création et les motifs de sa suppression. Réflexion sur le fonctionnement de la Monarchie et sur l'activité au quotidien des conseils du Roi, analyse des rouages et des mécanismes de la gestion administrative du royaume, essai sur la vie politique des premières années de la Régence, une Régence absolue bien éloignée des clichés qui lui sont souvent accolés, ce livre résolument novateur apporte un éclairage nouveau sur les arcanes de l'État moderne.Suivi d'un Dictionnaire de la polysynodie.

  • Un parfum de danger dans l'air, deux amants au bord du gouffre.

    Alors que les forces de l'ordre de la régence peinent à gérer leurs dossiers, le magicien, Stephen Day, travaille sous grande pression. Entre une série d'affreux meurtres occultes et une jeune étudiante qui perd complètement les pédales, son niveau de stress atteint des sommets. Cela commence d'ailleurs à se faire ressentir dans sa relation avec son amant, lord Crane.
    Crane, qui se rebiffe contre les restrictions imposées par les lois de l'Angleterre, d'autant plus lorsqu'un développement inattendu dans son lien magique avec Stephen le pousse à remettre en question leur couple.
    Quand un événement dévastateur s'abat sur eux, les personnes qu'ils aiment le plus se jettent corps et âme dans d'abjects conflits. Leurs ennemis, aussi bien anciens que nouveaux, et d'autres complètement imprévisibles, sont bien décidés à mettre Crane et Stephen au pied du mur : une terrible pression qui menace de les séparer à jamais...
    #Magie #MM #Historique #Enquete
    Retrouvez enfin la suite de La Magie des Magpie, publié chez Milady.

  • 1066. Rohan du Luc, dit la Lame noire, assiège le fief de Rossmoore. Au nom du roi Guillaume, il réclame les terres, les habitants... et la fille du château, qui a vaillamment tenté de résister à l'assaut. Quelle pitié Isabel peut-elle attendre d'un mercenaire qui a survécu au pire dans les geôles sarrasines ? Tel David devant Goliath, elle ose cependant lui tenir tête. Amusé, Rohan promet de ne pas la violenter. Il est son maître désormais, il saura la soumettre. L'orgueilleuse se rebelle. Pourtant, ce n'est pas son innocence qu'elle doit bientôt protéger, mais bel et bien son coeur...

  • Surnommé le Duc fou, Michael de Wyverne vit reclus sur son domaine du Lancashire où il se passionne pour les innovations techniques qui révolutionnent le monde agricole. Mais, lorsque les banques lui coupent tout crédit, il lui faut se rendre à l'évidence : il doit rejoindre Londres pour dénicher une héritière qui acceptera de devenir sa femme.Là-bas, il retrouve Caroline, comtesse de Stratton, jeune veuve farouchement indépendante qui promet de l'aider à trouver la débutante idéale. Pourtant, plus on lui présente d'insipides ingénues, et plus Michael retombe sous le charme de Caroline pour qui il brûlait déjà de passion onze ans plus tôt. Parviendra-t-il à conquérir cette femme remarquable qu'il a odieusement trahie jadis ?

  • Fin du XIXe siècle. Séparés par des milliers de kilomètres, une fille et un garçon qui ne se connaissent pas grandissent dans des univers hostiles et luttent pour leur survie. Elle, Ying-ying, fille d'un Anglais et d'une concubine chinoise, initiée par un maître de l'ordre des Déesses sans Ombre, devient experte en arts martiaux. Lui, Leighton, fuit l'Angleterre et un oncle sadique pour se lancer à la recherche de son mentor bien-aimé, jusqu'aux confins de l'Asie. Et c'est dans la cité impériale de Pékin qu'après mille aventures leurs destinées se rejoindront...

  • « Entendu, lord Erith. Je serai votre maîtresse. »Olivia Raines a posé ses conditions. Son nouveau protecteur est riche, généreux. Parfait, donc. Alors pourquoi cette peur qui l'étreint ? Parce que le comte n'est visiblement pas de la même étoffe que ses amants habituels qu'elle comble de jouissances sans jamais s'abandonner. De fait, Erith s'en aperçoit et lui lance un défi : il sera le premier à la faire se pâmer de volupté. Olivia lui rit au nez. Elle sait que tout plaisir lui est interdit. Entre la courtisane désabusée et l'aristocrate sans âme, un duel sensuel s'engage.

  • Dans la diligence qui l'emmène chez sa tante, la sage Judith échappe à son avenir tout tracé de parente pauvre en rêvant qu'elle est enlevée par un bandit de grand chemin. Or, la voiture verse dans le fossé et Judith est sauvée par un beau cavalier qui dit s'appeler Ralf. Grisée par l'aventure, elle se prétend actrice et, lors d'une nuit d'ivresse, s'abandonne dans ses bras. Puis la réalité reprend son cours. Parvenue chez sa tante, Judith fait la connaissance du fiancé de sa cousine. Un certain lord Rannulf Bedwyn. Qu'elle reconnaît au premier regard...

  • - Le mot que vous cherchez est... style, Votre Grâce.
    Le duc de Clevedon se demandait justement quelle qualité indéfinissable rendait Mme Noirot si fascinante. Celle qui ose se présenter comme « la plus grande couturière du monde » veut le convaincre que sa future femme doit lui commander toutes ses toilettes si elle veut tenir dignement son rang. Sous cette apparence gracieuse, Mme Noirot est une redoutable femme d'affaires. Clevedon devrait lui rire au nez. Il en est incapable. Car, bien que ses fiançailles soient sur le point d'être annoncées, c'est cette adorable roturière qui occupe toutes ses pensées.

  • Lady Pierson a rencontré le comte de Falconridge à l'époque où il n'était qu'un jeune diplomate et elle, une petite sotte naïve qu'il a abandonnée sans explication pour partir sur le Continent. Douze années se sont écoulées. Jordan revient à Londres, et tout a changé. Veuve, Mara est devenue une mondaine sûre d'elle-même. On lui prête une liaison avec le Régent et, pour contrecarrer cette rumeur, elle feint de retomber dans les bras de Jordan, qui est membre d'une sulfureuse société de libertins. À son grand étonnement, leur ancienne passion renaît de ses cendres. Mais comment se fier à un homme qui l'a déjà trahie et qui semble encore dissimuler bien des choses ?

empty