• Édition établie et présentée par Michel Le Bris


    En 1803, tandis que les États-Unis achètent à la France la province de Louisiane, le président Thomas Jefferson décide d'une traversée du continent américain, dans le but de trouver une voie navigable entre le grand fleuve du Mississippi et l'océan Pacifique. Bien plus qu'une aventure économique et politique, cette expédition dirigée par Meriwether Lewis, âgé de vingt-neuf ans, et William Clark, de quatre ans son aîné, part à la rencontre des peuples indiens, et ne cessera d'alimenter l'imaginaire américain.

    « Une fabuleuse aventure humaine... Huit cents pages de rêve - et deux noms, ceux de Lewis et Clark, à ranger au Parnasse de nos immortels. » Patrick Raynal. Le Monde.

    Meriwether Lewis, né en 1774 en Virginie, s'engagea à vingt ans dans la milice de son État avant d'intégrer l'année suivante l'armée nationale, qu'il servit jusqu'en 1801. Il devint par la suite le secrétaire particulier du président Thomas Jefferson, qui le choisit pour diriger la première expédition vers l'Ouest, de 1804 à 1806. Afin de préparer le voyage, Meriwether Lewis fut initié aux sciences de la nature par d'éminents spécialistes, et à la paléontologie par le président Jefferson lui-même. Homme cultivé, intellectuel, rêveur et introverti, Meriwether Lewis était âgé de vingt-neuf ans lorsqu'il devint commandant d'une troupe de quarante-cinq hommes. Promu gouverneur du Missouri à son retour, il s'installa à Saint Louis et, dans l'incapacité de se réadapter à la vie américaine citadine, sombra dans l'alcoolisme avant de se donner la mort en 1809.

    William Clark, né dans le comté de Virginie en 1770, entra comme lieutenant dans l'armée lors des guerres contre les Indiens dans les années 1789-1790. C'est à cette époque qu'il fit la rencontre de Meriwether Lewis, qui lui proposera de l'accompagner dans sa grande traversée de l'Amérique. Homme pragmatique, au contact facile, Clark accepta de devenir son compagnon de route. Il quitta définitivement l'armée après cette expédition et créa une compagnie prospère de traite des fourrures. En parallèle, il devint brigadier général de la milice de Louisiane puis occupa, après le décès de Meriwether Lewis, les postes de gouverneur du Missouri et, en 1822, de surintendant des Affaires indiennes. William Clark est mort en 1838.

  • Loups sombres

    Jacques Martel

    Un roman initiatique riche en références historiques, de l'aube des temps au dangereux far west américain, époque où vit Diane, au sein d'une troupe de saltimbanques.
    À travers la lecture d'un manuscrit ancien, elle découvre l'histoire des Loups sombres et sa véritable nature...
    Diane vit au sein d'une troupe de saltimbanques qui trace son chemin dans le dangereux far west américain (indiens, conquête de l'Ouest...). Elle se sent différente de ses congénères humains sans savoir pourquoi.
    Un mystérieux livre - écrit dans une langue antique qu'on lui a enseignée, depuis son enfance, dans cet unique dessein - légué par son vieil oncle resté sur le vieux continent va progressivement la mettre sur la voie de sa véritable nature : une louve sombre, une espèce de « surhumain » qui s'apparenterait aux ogres...
    Un roman initiatique et d'aventures, qui flirte avec les sujets de la bit-lit, avec une écriture travaillée et de nombreuses références historiques, réflexions sur la société humaine à travers les âges, enjeux de pouvoir, ...

empty