• Ils sont hors-la-loiMais ils oeuvrent pour le bienIls sont amis et partagent leurs secretsPourtant ils ne se sont jamais rencontrésJusqu'au jour où...C'est arrivé la nuit Le premier tome de la série 9.
    Ils en parlent:" Les portraits des personnages sont magnifiques avec leur fêlure et leur passé... Le fabuleux conteur sait tenir en haleine son lecteur. "
    Le Figaro Littéraire, Mohammed Aïssaoui" Marc Levy signe une fresque ambitieuse. Un panaché de
    Millénium et de James Bond. "
    RTL, Bernard Lehut" Un roman à cent à l'heure qui se dévore comme une excellente série. Émouvant, intelligent et très engagé. Vivement le tome 2 ! "
    Le Parisien" Un suspens trépidant à travers le monde. Vous allez adorer ces 9 personnages."
    Patrick Simonin, TV5 Monde" Les personnages sont formidables, on les aime tout de suite."
    BFM" Un roman fort et palpitant."
    Version Femina" Il y a du suspens, c'est haletant tout du long."
    Catherine Ceylac, Clique, Canal PlusMot de l'auteur :" Depuis vingt ans, j'écris pour voir le monde en couleurs...
    Pour me calmer aussi.
    À quoi sert d'être écrivain, si ce n'est pour raconter des histoires qui interpellent, pour se poser des questions ?
    Je m'en suis posé à chaque page, alors j'ai mené l'enquête, résolu, aussi mordu qu'un reporter.
    Je suis parti à la rencontre des vrais protagonistes, des hors-la-loi au coeur d'or, des vilains bien sous tous rapports, des manipulateurs, des faussaires, des passeurs, des assassins en col blanc, des putains magnifiques, des journalistes risquant leur peau pour que la vérité éclate, et ce faisant j'ai découvert l'indicible.
    J'avais pour habitude de me laisser entraîner par deux personnages.
    Cette fois, ils sont 9.
    J'ai tout fait pour entrer dans leur bande.
    Et ils m'ont accepté.
    Cette année, nul besoin de leur dire au revoir à la dernière page.
    Parce que l'histoire continue, et elle est loin d'être terminée.
    Bienvenue dans le monde de 9 ! "
    Marc Levy

  • La cité des marges Nouv.

    Brooklyn, années 1990. Donnie Parascandolo, flic brutal et corrompu, rend des services à un truand local avec deux comparses. Décidé à donner une petite leçon à un joueur minable, il outrepasse quelque peu ses instructions et jette l'homme d'un pont. Malheureusement, le joueur minable ne savait pas nager. Ce qui n'empêchera jamais Donnie de dormir. Il sait bien que dans ce quartier les Italiens règlent leurs affaires entre eux, et que lui n'a rien à craindre de personne. Mais quelques années plus tard, un gamin que Donnie avait tabassé découvre une vérité qu'il n'avait jamais imaginée et prend une décision qui va changer sa vie. Et pas seulement la sienne, tant les destinées des habitants de ce quartier s'entremêlent de toutes les manières possibles.

  • Maya a disparu.Une course contre la montre s'engage sur le terrain pour les hackeurs du Groupe 9 qui cherchent à déjouer la conspiration des fauves.Les fauves, une poignée de puissants qui s'attaquent à nos libertés.Leur plan : créer le chaos, s'approprier toutes les richesses et régner sans limites.Mais qui est 9 ?*
    Ce nouveau thriller de Marc Levy est la suite passionnante de l'aventure des 9 héros intrépides et attachants rencontrés dans
    C'est arrivé la nuit.9 Robins des Bois d'aujourd'hui, 9 hors la loi qui oeuvrent pour le bien au péril de leur vie.
    Un roman d'espionnage engagé qui dévoile de manière éblouissante les dérives de notre époque.
    *À propos de C'est arrivé la nuit (tome 1)" Un roman qu'on ne peut pas lâcher, avec un rythme haletant, une écriture électrique. Il se dévore comme une série. " François Busnel,
    La Grande Librairie" Un panaché de
    Millénium et de
    James Bond. " Bernard Lehut, RTL
    " Les portraits des personnages sont magnifiques avec leurs fêlures et leur passé... Le fabuleux conteur sait tenir en haleine son lecteur. " Mohammed Aïssaoui,
    Le Figaro littéraire" Un roman à cent à l'heure... Ce polar remue les tripes et donne envie de rejoindre ces Robin des Bois d'aujourd'hui. Émouvant, intelligent et très engagé. " Sandrine Bajos,
    Le Parisien" Un roman fort et palpitant. " Anne Michelet,
    Version Femina

  • 1895. Le vice règne en maître à Denver, minée par la pauvreté et la violence. Une poignée d'orphelins s'est réfugiée dans une usine désaffectée. À leur tête, Cora les protège farouchement du haut de ses quinze ans, avec l'aide de Sam, un an de moins, éperdument amoureux d'elle. Sam est le seul qui sache lire : c'est ainsi qu'il devient l'interprète de Goodnight, un géant défiguré et muet, homme de main d'un gangster local. Expéditions punitives, lynchages et explosions précipitent l'adolescent dans l'univers honni des adultes, qui le fascine et le repousse à la fois. Au point de dynamiter son enfance, et de l'éloigner insidieusement de Cora.

  • 'Les baisers féroces ne naissent pas du bien ou du mal. Ils existent, tout comme les alliances. Et ils laissent toujours un goût de sang.'

    Retour à Forcella. À la suite des événements tragiques qui clôturent Piranhas, Nicolas - dit Maharaja - a juré d'obtenir vengeance. Entouré de son baby-gang, le jeune homme n'a jamais semblé aussi proche de son rêve. Mais dans cette quête de pouvoir, les alliances durent tant que l'argent coule à flots. Désormais craints et respectés, Nicolas et ses frères brûlent leur vie par les deux bouts, au risque de sacrifier ceux qu'ils aiment le plus.
    Après le succès de Piranhas, Roberto Saviano achève son immersion dans l'univers criminel napolitain par une apothéose digne des plus grands films de gangsters.

  • Un final grandiose
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch
    Art Keller, ancien agent de la DEA, est recruté par le sénateur républicain O'Brien pour participer à une opération officieuse au Guatemala  : aider le cartel de Sinaloa, dont la mainmise sur le Mexique assure un semblant de stabilité à la région, à se débarrasser d'une organisation rivale sanguinaire, Los Zetas. La rencontre organisée entre les dirigeants des deux cartels tourne au bain de sang  : les trafiquants s'entretuent et le parrain de Sinaloa disparaît. Keller retourne alors au Mexique, où il retrouve la femme qu'il aime, Marisol. Maire d'une petite ville, celle-ci résiste vaillamment aux cartels, malgré la tentative d'assassinat qui l'a laissée infirme quelques années plus tôt. Quand O'Brien propose à Keller de prendre la tête de la DEA, il y voit l'occasion de lutter contre les organisations qui sèment la mort en Amérique. Il accepte.Après quatorze années consacrées à l'écriture de la trilogie Cartel, Don Winslow conclut l'épopée d'Art Keller avec un réquisitoire sans appel contre la gestion corrompue de la guerre anti-drogue par les gouvernements en place - et les responsables politiques fantoches comme Donald Trump.
        « Le meilleur. »
    STEPHEN KING
      « Une spectaculaire conclusion à la trilogie de Don Winslow sur les cartels.  »
    NEW YORK TIMES
    À propos de l'auteur
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers  Cartel  (Seuil, 2016) en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott, et  La griffe du chien  (Fayard Noir, 2007). Il vit en Californie.

  • Bel-Ami

    Guy de Maupassant

    Le second roman de Guy de Maupassant, retrace l'ascension sociale de Georges Duroy, homme ambi- tieux et séducteur sans scrupule, arriviste et oppor- tuniste, employé au bureau des chemins de fer du Nord, qui parviendra au sommet de la pyramide sociale Parisienne grâce à ses maîtresses et à la col- lusion entre la finance, la presse et la politique.

  • L'histoire vraie d'une jeune femme disparue dans les rues de Tokyo et du démon qui l'a engloutie.Lucie Blackman est grande, blonde et sévèrement endettée. En 2000, l'été de ses 21 ans, cette jeune Anglaise travaille dans un bar à hôtesses de Roppongi - quartier chaud de Tokyo - lorsqu'elle disparaît sans laisser de traces. Ses parents lancent alors une vaste campagne de mobilisation pour la retrouver. Bien vite, l'enquête des autorités japonaises devient sujette à caution : veut-on vraiment savoir ce qui s'est passé ?
    Journaliste, Richard Lloyd Parry se passionne pour l'affaire. Voulant savoir ce qui est arrivé à Lucie, il s'immerge dans le Tokyo interlope, où il ira de surprise en surprise. De l'industrie du sexe au fonctionnement sidérant de la justice, il lève ainsi le voile sur une ville hantée par le mal, aussi fascinante qu'effrayante. Au coeur de cette toile invraisemblable, un mystérieux millionnaire, véritable figure du vice, sur lequel vont se porter tous les les soupçons. Espionné, menacé, attaqué en justice, Richard Lloyd Parry ne laissera rien l'arrêter dans sa recherche de la vérité.

  • Le légendaire et dérangeant inspecteur Chen est sur la touche. Le Bureau de la réforme du système judiciaire, une voie de garage destinée à l'éloigner des enquêtes trop indiscrètes, pourrait le satisfaire en lui laissant le temps d'écrire un roman inspiré par le célèbre juge Ti. Mais on ne se refait pas, et la tentation d'aller fourrer son nez dans une affaire qui bruisse dans Shanghai-celle mettant en cause une belle courtisane qui ouvre sa table privée aux éminences et aux Gros-Sous de la ville-est plus forte que la sagesse. Tout en s'abritant derrière sa très efficace secrétaire, la jolie Jin, l'inspecteur finit par découvrir que le commerce des antiquités chinoises peut s'avérer extrêmement rentable mais parfois dangereux. Et qu'il vaut mieux ne pas se mettre à dos la Sécurité intérieure et les puissants princes rouges...

  • Le bal des porcs

    Arpad Soltesz

    " Finalement, il se rend compte que cette histoire est d'une effarante simplicité. Pouvoir, argent et sexe. Probablement drogue et alcool. Une poignée de personnes qui se croient toutes-puissantes. Et un maître-chanteur ordinaire qui tient la plupart d'entre elles par les couilles. "
    Lorsqu'une adolescente disparaît d'un centre de désintoxication, personne ne s'en inquiète : tout le monde sait bien que les junkies mentent, volent, et disparaissent dans la nature. Tout le monde le sait, et tout le monde s'en fiche. Alors quand on retrouve le corps sans vie de la jeune Bronya, le médecin légiste et le policier qui mène l'enquête s'empressent de conclure à une mort accidentelle, malgré le témoignage de Nadia, une amie de la victime, qui affirme avoir vu le coupable maquiller le meurtre en overdose. Affaire classée ? C'est compter sans le journaliste Schlesinger qui, flairant le scandale étouffé, décide de mener sa propre investigation. Peu à peu, il met à jour un vaste réseau de prostitution, de corruption et de chantage organisé par la mafia calabraise qui a bien l'intention de faire main basse sur tous les trafics possibles en Slovaquie. Et quand le Premier ministre lui-même devient la pièce maîtresse de la pyramide mafieuse, plus personne n'est à l'abri. Même pas les journalistes... L'assassinat de l'un d'entre eux suffira-t-il à réveiller les hommes et femmes intègres du pays ?
    Dans ce deuxième roman, Arpad Soltesz décrit un monde dans lequel il n'y a pas de frontière entre la mafia et la politique, ni entre le crime et la loi. Où la vie ne vaut rien, et la mort est une marchandise.
    Il était une fois dans l'Est, son premier roman, a été lauréat du prix du Premier roman slovaque en 2017.

  • Pour services rendus

    Iain Levison

    En 1969, ils étaient au Vietnam, embourbés dans la jungle et dans une guerre de plus en plus absurde. Fremantle, sergent aguerri, à la tête d'une section de combat, Drake, jeune recrue pas très douée. En 2016, ces deux-là se retrouvent, après quarante-sept ans. L'ancien sergent dirige sans enthousiasme le commissariat d'une petite ville du Michigan, et le soldat malhabile est un sénateur en campagne pour sa réélection. Ce dernier a raconté ses faits d'armes au Vietnam, version Disney Channel, pour s'attirer un électorat de vétérans, et il recourt à son ancien chef pour les corroborer. Ce ne sera qu'une petite formalité, une interview télévisée amicale, dans laquelle Fremantle ne devra pas vraiment mentir, non, il devra juste omettre de dire toute la vérité. Pas de quoi fouetter un flic...

  • Veuve au matin d'une nuit de noces hallucinante, lorsque son époux, un jeune pasteur, se suicide en se jetant dans les Chutes du Niagara, Ariah Littrell se considère désormais comme vouée au malheur. Pourtant, au cours de sa semaine de veille au bord de l'abîme, en attendant qu'on retrouve le corps de son mari d'un jour, La Veuve banche des Chutes (ainsi que la presse l'a surnommée avant d'en faire une légende) attire l'attention de Dirk Burnaby, un brillant avocat au cœur tendre, très vite fasciné par cette jeune femme étrange.Une passion improbable et néanmoins absolue lie très vite ce couple qui va connaître dix ans d'un bonheur total avant que la malédiction des Chutes s'abatte de nouveau sur la famille.Désamour, trahison, meurtre ? C'est aux enfants Burnaby qu'il reviendra de découvrir les secrets de la tragédie qui a détruit la vie de leurs parents. Une quête qui les obligera à affronter non seulement leur histoire personnelle mais aussi un sombre épisode du passé de l'Amérique : les ravages infligés à toute une région par l'expansion industrielle gigantesque des années 50 et 60, expansion nourrie par la cupidité et la corruption des pouvoirs en place.Ce roman aussi beau et tumultueux que ces Chutes au charme maléfique a remporté le Prix Femina étranger en 2005.

  • Incarcéré dans une prison où il retrouve des Hell's Angels prêts à lui faire la peau pour avoir tué l'un des leurs, Tim Kearney comprend vite que son espérance de vie est limitée. Jusqu'à ce que le chef de la brigade des stups lui propose un marché  : se faire passer pour Bobby Z, baron de la drogue dont il est le parfait sosie, et se livrer à un caïd mexicain. L'objectif  ? Obtenir la libération d'un agent infiltré. Seulement voilà  : Bobby Z est mort. Qu'à cela ne tienne, Tim Kearney décide de tenter sa chance. Mais lorsqu'on incarne un légendaire trafiquant de drogue, on ne se fait pas que des amis. Et Tim va le découvrir à ses dépens.
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Oristelle Bonis
     
    À propos de l'auteur  :
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers Cartel (en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott) et La Griffe du chien. Il vit en Californie.
     

  • Une trace de suie suspecte, un chien retrouvé à l'abri du brasier dans le jardin. En quelques minutes, Jack Wade comprend que le sinistre qui a ravagé la splendide propriété du riche homme d'affaire russe Nick Vale et emporté sa jeune épouse n'a rien d'accidentel.
    Enquêteur pour la Californienne d'Incendies depuis douze ans, Jack n'en est pas à son premier cas de fraude à l'assurance. Mais il ignore tout de l'incroyable machination qu'il est sur le point de découvrir. Face à la mafia russe, fera-t-il le poids  ?
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Oristelle Bonis
    À propos de l'auteur :
    Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers  Cartel  (Seuil, 2016), en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott, et  La Griffe du chien  (Fayard Noir, 2007). Il vit en Californie.

  • Le corps d'un homme, la gorge tranchée au bas de son immeuble jette le lieutenant Ma et son adjoint Zhou dans une enquête au cours de laquelle ils vont remuer le ciel et la terre de Pékin menacé d'attentats par des séparatistes Ouighours.
    Treize jours dans une voiture pie à ne connaître que des nuits blanches et des bols de nouille, treize jours à sillonner les rues et les quartiers les plus louches de la Capitale, dans le Pékin des bas-fonds, des junkies punk et des prostituées.
    La corruption liant l'urbanisme de la capitale chinoise au milieu de la drogue et de la pègre les amène, lui, le lieutenant désabusé par un mariage raté et son coéquipier borderline à relier plusieurs meurtres identiques et tenter de remonter la piste des égorgeurs pékinois.

    Mi Jianxiu est un écrivain né en 1961. Trois de ses romans policiers ont été publiés aux éditions de L'Aube.

  • Les ombres

    Wojciech Chmielarz

    • Agullo
    • 1 Avril 2021

    " Les années passent, mais la police polonaise ne change pas. Elle est toujours comme les trois singes. " Dans ce dernier volet des aventures de l'inspecteur Mortka, le Kub règlera enfin ses comtpes avec l'ombre maléfique qui plane sur Varsovie, le boss Borzestowski. Et pour ce faire, il devra faire le ménage parmi quelques collègues ripoux...
    Récemment, le cadavre d'un gangster disparu dans des circonstances mystérieuses six ans plus tôt a été retrouvé par l'inspecteur Kochan, ex-partenaire d'enquêtes de Jacub Mortka, dit le Kub. Quelques jours plus tard, la femme et la fille du gangster sont retrouvées mortes, abattues avec l'arme de Kochan. Flic et mari violent, ce dernier ne trouve pas grand monde pour le défendre et décide de se planquer. Il appelle tout de même Mortka, qui ne croit pas à la culpabilité de son collègue et va donc s'efforcer de trouver la vérité en travaillant discrètement.
    Pendant ce temps, la Sèche, la jeune adjointe du Kub, découvre sur une clé USB la vidéo du viol collectif d'un jeune garçon où figurent des politiciens de haut rang. Si elle révèle ce film à sa hiérarchie, elle sait que l'affaire sera étouffée, vu la stature des hommes impliqués. Mortka et la Sèche décident de s'entraider - ils ne savent pas encore que leurs enquêtes sont liées et qu'ils feront face à la mort en essayant de résoudre ces crimes. Et au centre de tout, il y a Borzsestowski, le grand requin du crime organisé à Varsovie...
    Prix du meilleur polar de l'année en Pologne.

  • Vimbai est la meilleure coiffeuse du Zimbabwe. Fille-mère au caractère bien trempé, c'est la reine du salon de Madame Khumala; jusqu'à l'arrivée de Dumi, surdoué, beau, généreux, attentionné, très vite il va détrôner Vimbai.Quand Vimbai comprend enfin le secret de Dumi, elle fait un chemin intérieur que le pouvoir au Zimbabwe est loin de suivre.Le meilleur coiffeur de Harare ne se contente pas d'une romance aigre-douce et des cancans d'un salon de coiffure. Outre la dénonciation de l'homophobie, il propose une peinture légère, mais implacable de la vie quotidienne et politique au Zimbabwe.

  • Des vitrines vides et sombres, des façades aveugles, des stores métalliques baissés. Calais, Agen, Landerneau, Avignon, Lunéville... La crise urbaine ronge les préfectures et sous-préfectures, les détruit de l'intérieur. Les boutiques abandonnées ne constituent que le symptôme le plus fl agrant d'un phénomène plus large : la population stagne, les logements sont vacants, le niveau de vie baisse. Alors que se passe-t-il ? L'offensive délibérée de la grande distribution, en périphérie, tue les commerces du centre-ville et des quartiers anciens, et sacrifi e les emplois de proximité. En outre, les modes de vie sont fortement liés aux modes de déplacement. Partout, la voiture individuelle reste considérée comme une obligation, un dû. Or, parce qu'elle occupe de l'espace et génère bruit et pollution, la motorisation contribue largement à l'asphyxie des villes. Comment la France peut-elle sauver ses villes ? Aucune solution miraculeuse, mais une série de petits pas, de décisions empreintes de sobriété.

    Nouvelle édition revue et enrichie avec une introduction inédite de l'auteur et 40 recommandations pour comprendre la crise urbaine et y remédier.

  • Après quinze ans, Aurelio Blanco sort de la prison où il a été incarcéré pour son implication dans l'escroquerie d'Olinka, un complexe de luxe construit suite à l'appropriation de terrains publics. À nouveau libre, il compte bien récupérer ce qu'on lui a volé : son foyer, sa fille, sa vie. Après tout, par loyauté aux Flores, sa belle-famille, il avait endossé la faute contre la promesse de sortir tôt de prison... avant qu'on l'abandonne à son sort.
    Olinka décrit les affaires et secrets d'un clan de Guadalajara, capitale et paradis du blanchiment d'argent. C'est là que les Flores ont construit leur ville. Mais la réalité mexicaine transforme les utopies en farces sanglantes, et la multiplication des projets immobiliers est un signe clair de la corruption rampante.
    Avec ce roman noir, Antonio Ortuño confirme qu'il est l'un des observateurs les plus lucides des impasses et de la violence, sous toutes ses formes, de son pays.

  • Au coeur des Pyrénées, dans la vallée de la Himone, coule la Lisette, cours d'eau paisible dont la beauté n'est altérée que par la présence de l'usine Laely et de ses rejets toxiques. C'est sur la rive, non loin de ce monstre de ferraille, que le corps d'une jeune femme brûlée au troisième degré est retrouvé. L'hypothèse de l'accident chimique est sur toutes les lèvres. Convaincus qu'il ne peut en être autrement, Mélanie, une saisonnière idéaliste en manque de combats, et son compagnon Abdel, ouvrier de l'usine et lascar repenti, vont se mettre en quête d'une justice que personne ne semble vouloir appliquer. Au fil d'une écriture tranchante, une imprévisible spirale de violence va déferler sur les personnages. Seule la nature, majestueuse, pourra rivaliser avec la noirceur de l'âme humaine.

    Né en 1985, Sylvain Matoré est psychologue. Grand lecteur (Steinbeck, Kerouac, Burroughs...) passionné depuis toujours par l'écriture, il est passé par la musique avant de prendre la plume. Il est l'auteur de Cercles paru chez Alma en 2014. Son deuxième roman, Emprisonnés est paru aux éditions Le mot et le reste en 2019.

  • À Port-au-Prince, la violence n'est jamais totale. Elle trouve son pendant dans une « douceur suraiguë », douceur qui submerge Francis, un journaliste français, un soir au Korosòl Resto-Bar, quand s'élève la voix cassée et profonde de la chanteuse, Brune.
    Le père de Brune, le juge Berthier, a été assassiné, coupable d'être resté intègre dans la ville où tout s'achète. À l'annonce de la mort de ce père qui lui a appris à « ne jamais souiller son regard », la raison de sa fille a manqué basculer. Six mois après cette disparition, tout son être refuse encore de consentir à la résignation.
    Son oncle Pierre n'a pas non plus renoncé à élucider ce crime toujours impuni. Après de longues années passées à l'étranger, où ses parents l'avaient envoyé très jeune - l'homosexualité n'était pas bien vue dans la petite bourgeoisie -, il vit reclus dans sa maison, heureux de rassembler ses amis autour de sa table les samedis.
    Aux côtés de Brune et de Pierre ; d'Ézéchiel, le poète prêt à tout pour échapper à son quartier misérable ; de Nerline, militante des droits des femmes ; de Waner, non-violent convaincu ; de Ronny l'Américain, chez lui en Haïti comme dans une seconde patrie, et de Francis, Yanick Lahens nous entraîne dans une intrigue haletante. Au rythme d'une écriture rapide, électrique, syncopée, comme nourrissant sa puissance des entrailles de la ville, elle dévoile peu à peu, avec une bouleversante tendresse, l'intimité de chacun. Tout en douceur, elle les accompagne vers l'inévitable déroute de leur condition d'êtres humains. Russell Banks l'affirme dans sa préface à l'édition américaine de Bain de lune : « Ce qui est indéniablement vrai des personnages de Lahens l'est indéniablement pour chacun d'entre nous. »

  • Le lecteur se change en une petite souris vivant dans le bureau ovale.

    Le Washington Post a réalisé cette BD rythmée comme une saison de la série House of Cards. Le lecteur s'immerge au coeur de la Maison-Blanche et découvre un président des États-Unis prêt à tout pour empêcher l'investigation sur l'ingérence de la Russie dans son élection de 2016 : limoger le patron du FBI, renier son avocat personnel ou encore manipuler des faits.

    Cette BD s'appuie sur une investigation hors norme. Durant deux ans, le procureur Robert S. Mueller (épaulé par 19 procureurs et 40 agents du FBI) a enquêté sur l'ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016.

    Rosalind S. Helderman est journaliste d'investigation au Washington Post. Elle fait partie de l'équipe qui a remporté le prix Pulitzer en 2018 pour ses enquêtes sur la collusion entre les équipes de Donald Trump et la Russie, lors de la campagne présidentielle américaine de 2016.

    Jan Feindt est illustrateur freelance. Il travaille régulièrement pour The Washington Post, The New York Times, Der Spiegel, Rolling Stone. Il a publié deux BD de non fiction : Cargo et Weisse Wlfe.

  • à la trace

    Deon Meyer

    Chacun des protagonistes de ce roman aux intrigues apparemment distinctes laisse des traces. Toutes, à un moment donné, vont se croiser.
    Milla, mère de famille qui plaque son foyer et rejoint l'Agence de Renseignement Présidentielle au moment où un groupuscule islamiste s'agite de manière préoccupante.
    L'aventurier Lemmer qui protège le transfert à la frontière du Zimbabwe de deux inestimables rhinos noirs. Lukas Becker, l'archéologue aux prises avec les gangs de la plaine du Cap. L'ex-flic Mat Joubert, devenu détective privé, chargé d'enquêter sur la disparition d'un cadre de l'Atlantic Bus Company.
    Comparée à l'univers du polar américain (corruption, drogue, prostitution), la matière romanesque de À la trace, qui allie " le monde animal, inhérent à notre culture ", des contrebandes pittoresques, l'émancipation des femmes, la culture gangsta des villes, frappe par sa richesse et sa diversité.
    Deon Meyer est un des rares auteurs qui, tout en maîtrisant avec brio les règles du genre, ouvre grand le champ des problèmes contemporains de son pays.
    Né en 1958 à Paarl, en Afrique du Sud, Deon Meyer a été journaliste, puis rédacteur publicitaire et stratège en positionnement Internet, il est aujourd'hui l'auteur unanimement reconnu de best-sellers traduits dans 15 pays. Il vit à Melkbosstrand.
    Traduit de l'afrikaans par Marin Dorst.

  • Théâtre complet t.1

    Aristophane

    Comment rétablir la paix dans une société toujours en guerre ? Comment affronter les politiques démagogues, l'abus de procès, la corruption des institutions ? Comment s'opposer à un penseur tel que Socrate, dont l'influence est si grande dans la cité ?
    Autant de questions qui sous-tendent les comédies d'Aristophane, où se déploie un humour subversif et truculent.
    Avec Les Acharniens, Les Cavaliers, Les Nuées, Les Guêpes et La Paix, Aristophane caricature les travers de la démocratie athénienne du siècle de Périclès et donne au lecteur de notre temps une image vivante de la société antique.

    Virginie Berthemet © Flammarion
    © Flammarion, Paris, 1966 ;
    édition augmentée en 2014.

empty