• Présentation de ce croiseur porte-hélicoptères qui est aussi le navire-école des officiers-élèves de la Marine nationale.

  • Richard, ex-footballeur pro dont la carrière a pris fin après de multiples scandales, embarque avec femme et enfants sur le Cruise Constantino pour une croisière d'une semaine.
    C'est le voyage de la dernière chance pour renouer avec son épouse de plus en plus distante, renouer avec son fils, un ado grincheux et profiter enfin de la petite dernière, seul membre de la famille bien disposée à son égard.
    L'ex-star du Barça, encore auréolée de son prestige, est accueillie en VIP. Les passagères lui font les yeux doux, un journaliste le poursuit pour tenter de décrocher un ou deux scoops, le commandant le reçoit, la voyante du bord l'intrigue...
    Bref, la croisière ne demande qu'à s'amuser, mais l'ex-joueur, obnubilé par le souvenir de l'enlèvement de sa soeur, n'a qu'une obsession, sur-protéger sa très jeune fille, proie idéale selon lui pour les prédateurs de tout poils gravitant dans les coursives.
    Quand un détective, interloqué par ses agissements paranoïaques et ses réactions incohérentes vient proposer ses services à ce père anxieux, l'angoisse va croissante. Chaque escale apportant par ailleurs son lot d'événements plus inquiétants les uns que les autres.

    Le paquebot débarquera-t-il autant de passagers qu'il en a embarqué ?


  • Au fond de son sac de plongée, le Têtard a trouvé de nouveaux récits d'aventure, inédits et authentiques.
    Gabriel Di Domenico, alias «Le Têtard», nous offre le cinquième volume racontant sa vie de plongeur.

    Grand professionnel, il a écumé les fonds marins de la planète, il a connu mille personnages ébouriffants, cocasses ou dangereux.
    Sous l'eau ou hors de l'eau, sa mémoire nous ramène des palanquées de souvenirs, pour notre plus grand plaisir.
    Car l'homme manie la plume avec un talent de conteur-né et une faconde toute marseillaise.
    Bagarres, accidents de chantier, coups de gueule et coups de foudre, anecdotes palpitantes se succèdent à un rythme endiablé, de Marseille au Nigéria.
    Emouvants souvenirs du quartier d'Endoume, démêlés avec le «milieu» marseillais, récit du différend qui lui valut d'encaisser... 2 balles de 11,43, lettre adressée au célèbre PDG de la Comex, Henri-Germain Delauze...
    Gagner sa vie dans le monde du silence n'empêche pas d'être une "grande gueule" de la plongée !

  • De la Martinique à la Nouvelle Calédonie, Jim refait le périple et les escales de son maître à penser, Alain Gerbault.


    Mais il a croisé le sillage d'une goélette maudite : Marie la Boudeuse. Echappera-t-il au mauvais sort ?
    Enrobé de mystère, ce récit est avant tout un formidable carnet de voyage d'un navigateur solitaire, dans une Polynésie bien réelle.


  • Cet épisode des mémoires de Gaby, le célèbre plongeur marseillais, vous laissera pantois.
    Cette fois, c'est dans les eaux troubles de la pègre marseillaise que plonge notre fameux Têtard.
    Il récupère des cocottes minute bourrées de billets de banque, se mêle d'un trafic d'amphores antiques, fréquente - en tout bien tout honneur - un bordel espagnol et une belle stripteaseuse, remonte du fond de la mer une merveilleuse coupe ciselée et des pièces d'or datant de l'Invincible Armada.
    Un récit rocambolesque mais vrai, un témoignage brut, coloré, plein de vie et d'action.
    Les souvenirs de première main d'un homme d'honneur, resté du bon côté de la loi... mais que l'amitié a amené à fréquenter un dangereux caïd, figure du grand banditisme.
    Ce qui vaut au lecteur une fascinante et émouvante description des derniers instants de Monsieur Lucien, alias Gino, authentique truand...
    Mais pour le Têtard, un casier judiciaire n'empêche pas l'amitié. La vraie.

  • L'aéroport

    Collectif

    La petite imagerie L'aéroport : un thème fort dans cette collection. Des images très expressives et des textes courts avec beaucoup d'informations, pour captiver de jeunes enfants, dès 4 ans.
    Cette collection est une reprise des Imageries adaptés aux plus petits. Chaque sujet est traité en 9 doubles pages avec des dessins précis et des textes courts, riches en informations.

  • Madame de Collange et ses deux enfants embarquent sur le Roy-Louis pour se rendre à la Martinique. Le capitaine de La Jorsonnière a reçu du roi l'ordre de les y amener sans encombre. Mais bien des dangers rôdent en mer... Un roman historique que l'on ne pourra pas lâcher ! Idéal pour les 9-12 ans.

  • Forment la jonction entre la puissance de feu de la canonnerie d'avant-guerre et la missilerie des temps modernes

  • Grâce à une illustration abondante et des plans détaillés, un texte chronologique décrit ce qu'a été la vie du bâtiment choisi.

  • Il s'agit bien sûr de l'amour, du souvenir de l'amour, quand la « mémoire se fait sang ». Une sensibilité blessée agite, interroge le souvenir, fait détour par le symbole de l'enfant de la crèche, lamente l'amour d'autrefois, en vers sensuels et paniques : « Tes mains sont trop serrées sur des caresses non données », « Mais en face il n'y a plus d'en face ». Cependant, l'absence est vite niée - ne serait-elle qu'emportée par l'allégresse du lyrisme. Si l'amour ne cesse de se dissoudre en buée, la mélancolie de l'absence appelle le voyage, qui va la secouer, la distraire, aux lieux « où vont mourir les larmes », avec l'arme de l'espace, celle de la Nature aussi où « la lumière est une transparence décidée pour l'amour ». Désespoir, sursaut d'espérance, relais de foi en la vie représentée par l'écriture : l'homme solitaire veut « enfanter sa parole ». Et le poète, hanté par le goût de la liberté, se demandant quel « savoir » contient l'amande amère de l'amour, comme malgré lui poursuit sa quête « de l'autre rive », où l'on se rend si facilement, quand deux mains sont unies pour ramer.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'année 1993 commémore le centenaire de la naissance du navigateur Alain Gerbault. C'est en traversant seul l'Atlantique, et en rencontrant les populations du Pacifique, qu'il découvre sa vocation de navigateur. Il entre dans la légende de son vivant avec son voilier le Firecrest. Sous forme de bande dessinée, cet ouvrage retrace son aventure. Annexes historiques : textes, photos.

  • Le portrait maritime et humain de 24 circumnavigateurs solitaires et de leurs bateaux.

  • De Trieste à Manaus, de Suez à Zanzibar, d'Istanbul à Port au Prince, de Marseille à Malacca, Loïc Finaz nous embarque pour une traversée au long cours à bord d'un tramp steamer, de vieux clippers ou de frégates de la Royale. Plaisirs et sensualité des villes d'escale, des nuits sublimes, des navigations avec houle du sud et vent du nord. Des poèmes dans la lignée de Cendrars et de Brauquier, qui nous révèlent, à l'image de Rimbaud, que la mer alliée au soleil c'est l'éternité.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.




  • La lecture de cette étude astrologique m'a beaucoup intéressé. Depuis longtemps, je suis persuadé que l'astrologie n'est pas une science de charlatans, mais plutôt un mélange de science et d'art dans l'interprétation d'un thème astral.
    Il me semble assez logique que la position des astres au moment de notre naissance imprime quelque chose d'indélébile dans notre psychisme. Cela ne retire en rien à notre libre arbitre, mais peut nous aider à mieux connaître certaines tendances de nos comportements.
    Une bonne connaissance de notre thème astral pourrait nous inciter, par exemple, à ouvrir l'oeil pendant certaines périodes plus dangereuses, ou moins néfastes, de notre parcours sur cette planète. Et aussi, à foncer quand les astres sont en bonne position. Plusieurs astrologues sérieux, et qui ne savaient rien de moi, m'ont appris (un peu tard) que les astres n'étaient pas du tout en bonne position lors de mes trois naufrages. Ils m'avaient parlé, aussi, de la période très difficile qu'il me faudrait traverser par la suite (après le naufrage de Joshua) pendant la rédaction de Tamata et l'Alliance. Ainsi, j'étais averti... sans que je puisse cependant imaginer que ce dernier livre exigerait huit ans et demi de travail acharné, qui me mettrait sur les rotules. Ainsi va la vie. Et je ne regrette rien !
    Bernard Moitessier.


  • Aussi incroyable que cela puisse paraitre, les aventures que vous allez lire sont parfaitement authentiques.
    Grâce à la plongée sous-marine, pratiquée en professionnel, Gabriel Di Domenico, alias «Le Têtard » a vécu mille vies !
    Avec un talent de conteur exceptionnel, il en livre les épisodes les plus truculents et les plus rocambolesques...
    Il récupère de l'or et des diamants au fond d'un lac africain, traque l'or rouge et les « bibis », pille des épaves et leurs amphores. La faim le pousse au braconnage sous marin...
    Il nous raconte aussi le Marseille d'hier, où le gamin qu'il
    était a commis mille sottises avant de trouver sa voie, dans
    l'amour de la mer dont il fait un mode de vie, un peu en
    marge, envers et contre tous.
    En particulier les "darlans", surnom des gendarmes maritimes,qui le traqueront sans relâche avant de faire avec lui... la paix des braves.
    Récit d'une formidable épopée : celle de la plongée professionnelle, de Cousteau à la Comex, de la réparation navale à l'exploitation du pétrole offshore.
    Précédemment édité sous le titre « Io Dido », ce quatrième volume des Mémoires du Têtard peut se lire indépendamment des précédents volumes, plébiscités par nos lecteurs.
    Lisez les tous ! Vous ne le regretterez pas.

  • S'adapter ou mourir Nouv.

    On peut supprimer des vidéos violentes sur Internet, on ne peut pas supprimer la violence des hommes.La nouvelle voix du polar est de retour avec un thriller terrifiant.
    Elle a 17 ans et s'est enfuie de chez sa mère pour se sentir enfin libre. Accompagnée de son petit ami, elle fait escale chez un homme qu'elle n'a jamais rencontré mais avec lequel elle discute depuis des mois sur Internet. Elle en a fait son confident. Alors qu'il pourrait bien s'agir du plus abject des monstres... Il a 40 ans, est réalisateur de cinéma, en couple avec la même femme depuis leurs années de lycée. De soudains déboires conjugaux et professionnels le contraignent à trouver un job alimentaire : modérateur pour Lifebook, le plus important des réseaux sociaux. Sa mission : supprimer des vidéos interdites du fait de leur caractère choquant, sexuel ou ultraviolent. Dans une société en constante évolution, où le précepte " S'adapter ou mourir " connaît des résonnances tant dans la folie meurtrière des hommes que dans le monde du travail, les destins de ces deux êtres, si éloignés au départ, finiront par s'entrechoquer.A propos de ses précédents romans : " Un thriller extraordinaire ! Un vrai page-turner. " Télématin (L'Empathie) " La psychologie de chaque personnage se révèle d'une justesse saisissante. " Le Figaro Magazine (Fermer les yeux)

empty