• À Serra de' Conti, sur les collines des Marches italiennes, Lupo et Nicola vivent dans une famille pauvre et sans amour. Fils du boulanger Luigi Ceresa, le jeune Lupo, fier et rebelle, s'est donné pour mission de protéger son petit frère Nicola, trop fragile, trop délicat avec son visage de prince. Flanqués de leur loup apprivoisé, les deux frères survivent grâce à l'affection indestructible qui les unit. Leur destin est intimement lié à celui de Zari, dite Soeur Clara, née au lointain Soudan et abbesse respectée du couvent de Serra de' Conti. Car un mensonge sépare les frères et un secret se cache derrière les murs du monastère. Alors que souffle le vent de l'Histoire, et que la Grande Guerre vient ébranler l'Italie, le jour viendra où il leur faudra affronter la vérité.
    Dans une langue aussi tendre et rude que l'amour entre deux frères, Giulia Caminito donne voix à des personnages intenses en lutte face au chaos du monde.

  • En un temps d'âpres luttes pour le pouvoir, dans la Chine du IXe un messager impérial vient demander au célèbre juge Ti d'enquêter sur un meurtre dont est soupçonnée la poétesse- courtisane Xuanji. Alors que la belle et talentueuse jeune femme croupit dans une geôle en attente de la sentence, l'enquête du juge le mènera à des secrets qu'il est préférable d'ignorer.

    «Ce roman est inspiré d'un fait réel survenu sous la dynastie Tang, la poétesse Yu Xuanji (844-871) étant au centre de cet épisode. Nul ne sait aujourd'hui si la jeune femme était réellement coupable du crime dont elle fut accusée, mais l'histoire a déjà donné lieu à des romans, films et séries. Le récit proposé ici n'est qu'une interprétation personnelle de l'inspecteur Chen écrite à la lumière d'une enquête menée dans la Chine d'aujourd'hui.»

  • Le dernier message

    Nicolas Beuglet

    • Xo
    • 17 Septembre 2020

    Voulez-vous vraiment connaître la vérité ?
    Le dernier message pourrait vous plonger dans des abysses d'angoisse et de folie...
    Île d'Iona, à l'ouest de l'Ecosse. des plaines d'herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du " Chemin des morts ", la silhouette grise du monastère.
    Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d'être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. C'est l'inspectrice écossaise Grace Campbell qui est chargée de l'enquête. Après un an de mise à l'écart, elle joue sa carrière, elle le sait.
    Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regards fuyants des cinq moines présents. De la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu'il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Un cabinet constellé de formules savantes...
    Que cherchait Anton ? Pourquoi l'avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu'elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d'une des énigmes les plus vertigineuses de l'humanité repose tout entière sur ses épaules...
    Après les succès du Cri, de Complot, de L'Île du Diable...Un thriller époustouflant
    Avec Le dernier Message
    , Nicolas Beuglet met en scène sa nouvelle héroïne, l'inspectrice écossaise Grace Campbell, jeune femme solitaire et mystérieuse.

  • C'est toujours un événement lorsqu'une voix consent à sortir du silence. De sa longue vie de prière, la soeur dominicaine et contemplative Pascale-Dominique nous adresse la plus simple et la plus lumineuse des leçons pour notre vie quotidienne : apprendre à voir Dieu dans le banal, l'ordinaire et l'infime. Sublime. Il est des livres qui auraient pu ne jamais paraître parce que leur auteur n'aurait pas osé penser à les écrire.
    Il est des livres qui sont un jour publiés seulement parce qu'ils ont été sollicités et que leur auteur, par bienveillance, a consenti à les coucher sur le papier.
    Il est des livres qui surgissent du silence et de la prière auxquels ils ont été comme arrachés et qui n'ont d'autre ambition, mais inégalée, de nous faire plonger à notre tour dans l'univers dont ils témoignent. On les reconnaît à leur pouvoir de transfigurer nos vies.
    Le livre que voici est l'une de ces bouteilles d'encre jetées au creux de la mer tempétueuse de nos fausses joies et de nos vraies tristesses qui se change en bouée de salut pour qui s'en saisit.
    Soeur Pascale-Dominique nous éveille à la présence ordinaire de la grâce en attestant combien il suffit de s'ouvrir à la lumière pour devenir lumière.
    Un livre miraculeux de simplicité et de vérité d'une amie de l'invisible qui se découvre familièrement la nôtre.

  • Appuyé sur le réseau des centaines de milliers de personnes qui suivent la prédication dominicaine, voici la série des kits indispensables à une retraite individuelle ou collective. Second item : pourquoi il est normal de vouloir devenir saint ? Par le frère Patric-Dominique Linck. C'est le guide individuel de la méditation spirituelle en six jours, au quotidien, à domicile, spécialement conçu pour vous qui n'avez pas l'opportunité de vous consacrer à une retraite dans un lieu dédié. C'est le manuel pratique composé de douze sessions elles-mêmes découpées selon chaque moment de votre journée, dotées de questionnaires, d'intentions de prières, d'espaces réservés à votre écriture personnelle. C'est la collection unique en son genre qui suit les grands rendez-vous liturgiques ainsi que vos temps de loisirs privilégiés en paraissant quatre fois l'an : après la Pentecôte, avant l'Assomption, lors de l'entrée en Avent et à la veille de la Semaine Sainte. C'est une brochure de vie, aisée d'emploi, facile à consulter, à transporter, à partager. Ce sont les meilleurs prédicateurs rompus à l'exercice qui vous accompagnent dans chaque étape de votre cheminement.
    RE/TRAIT 2 : LA SAINTETÉ EN LIGNE DE MIRE. Jeunes, mûrs, âgés, bien portants ou malades, nous sommes tous appelés à la sainteté. Mais en quoi consiste-t-elle ? Pourquoi ne se confond-elle pas avec la pratique, la piété, la bonté, la moralité ? Serait-elle un chemin sans chemin sur lequel nous avancerions, reculerions, ferions du surplace car chacun aurait le sien ? Et comment prendre ou reprendre cette marche afin d'accéder à la plénitude du bonheur ?

  • "An 1220, Bourgogne. Maître Simon, drapier de son état, est assassiné. Frère Hugues, seize ans, est chargé de l'enquête par Guillaume de Chauvigny, son seigneur. De retour d'une croisade en Terre sainte, ce dernier est suivi par deux moines de l'ordre des Cordeliers, suscitant la colère de Rémi d'Aillac, l'odieux père du monastère bénédictin. Entre les deux hommes, une guerre, déjà sourde, éclate au grand jour, Rémi d'Aillac accusant Chauvigny de mener son abbaye à la ruine. Très vite, en effet, les habitants se détournent des bénédictins pour offrir leurs dons et leur aide aux cordeliers. Simon, le riche drapier, est l'un d'entre eux : jusque-là très proche de l'abbaye bénédictine, il s'en remet désormais aux nouveaux arrivants, faisant le voeu de devenir l'un des leurs. À qui profite le crime ? À Rémi d'Aillac, furieux de se voir ôter de généreux subsides ? Au neveu de Simon qui en est l'héritier ?
    Frère Hugues, aussi vif et sagace que chétif et bossu, mène une enquête riche en surprises et en rebondissements."

  • Que lit-on, et surtout qui lit-on lorsqu'on lit les textes de l'Antiquité classique ? On fait trop souvent l'économie des siècles qui séparent leur fabrique du moment de la lecture. Ce sont pourtant les produits d'une histoire tempétueuse : transmission orale et copies, remaniements et réorganisations, corruptions et pertes, corrections, restitutions et récritures.
    Entre l'auteur antique et nous, oeuvre le copiste, ce chaînon indispensable et insupportable (c'est en définitive lui qui écrit les textes classiques) dont les philologues s'emploient à gommer toute trace.
    Telle est la figure singulière que Canfora remet ici au centre de l'histoire des textes, substituant la quête métaphysique toujours insatisfaite de l'original de l'auteur l'étude historique et jouissive de l'écriture du copiste.

  • Hiscoutine, 1370

    Le bourreau Louis Ruest et sa jeune épouse Jehanne d'Augignac se sont installés dans leur existence de couple marié et s'efforcent, autant que possible, de s'y habituer. Si le partage de leur lit se fait aussi aisément que celui de leur toit, le partage d'idées et d'émois est pour sa part ainsi dire inexistant. Les communications de Louis s'en tiennent au strict minimum. Il s'absente des jours durant pour se vouer à toutes sortes de travaux. Et Jehanne, emprisonnée par son statut de maîtresse de maison, souffre en silence de cette incompréhension mutuelle, car elle aime son époux de tout son être, ne souhaitant que son bonheur qui est aussi le sien.

    Or, voilà qu'avec la période des nombreuses festivités hivernales survient une série d'événements dont le dessein semble être de mettre la solidité de leur union à rude épreuve. En outre, l'arrivée dans leur domaine d'une personne que nul n'attendait donne le signal au dévoilement d'aveux qui risquent de fissurer une cellule familiale déjà fragile.

    Louis s'instituera alors en juge de qui dépendra le sort des siens. Choisira-t-il l'option qu'il connaît si bien, soit celle de repousser leur amour, de les faire condamner, de leur donner la mort et, ainsi de se condamner lui-même au néant, ou sera-t-il prêt à pardonner, à naître vraiment, pour vivre enfin? La réponse viendra par l'aveu bouleversant d'un secret longuement gardé, dans lequel réside pour Louis un terrifiant remède possédant le pouvoir soit de le guérir soit de le tuer.

  • Finaliste au Prix Arthur Ellis (meilleur roman policier en français)

    Quatrième et dernier volet des Chroniques de Gervais d'Anceny, La mort en bleu pastel est rythmé par une double intrigue : le vol d'un précieux manuscrit dans le monastère normand où Gervais d'Anceny rédige ses souvenirs et l'assassinat de jeunes toulousaines alors qu'adolescent il accomplissait sa formation de marchand chez un drapier languedocien. Deux enquêtes habilement enchevêtrées qui nous permettent d'explorer deux facettes de la vie médiévale, laïque et monacale, et le mode d'existence propre à chacune. Deux trames dramatiques mettant en scène des personnages que l'on quitte à regret.


  • Paris, de nos jours. Des fouilles archéologiques dans le quartier du Marais mettent à jour une crypte mérovingienne où repose un étrange manuscrit, il est confié à un éminent spécialiste du décryptage, Bertrand Gravel. Le codex contient une prophétie et certains symboles en rapport avec le lieu même de sa découverte. Plus surprenant encore, la configuration de l'endroit est la copie conforme de la chapelle souterraine d'un monastère syrien où séjourna l'ordre des Templiers.


    Olivia, la nièce du spécialiste, décide d'enquêter sur place et part pour Damas. Occasion idéale pour résoudre un second mystère : la disparition troublante de son compagnon au Liban. Que croire ? La thèse officielle, celle de l'attentat, ou un enlèvement...




    Son périple, riche en rebondissements, côtoie mille dangers. Les intérêts des oligarques de la finance sont en jeu. Aidée par un journaliste d'investigation, Mathys Berry, elle s'intoduit dans les arcanes d'une organisation occulte qui s'intéresse de très près au mystère de la crypte et de son manuscrit révélant le pouvoir fondamental de la Fleur de Vie. Un secret séculaire, étudié par les alchimistes et par Léonard de Vinci et, de nos jours, confirmé par les recherches les plus récentes sur la matrice de la vie, notre ADN.




    Quand les sagesses millénaires rejoignent les sciences les plus pointues, entre Orient et Occident, tout se mêle et se démêle dans une aventure palpitante, riche de connaissances.

  • Ce printemps, le Magazine Gaspésie vous propose un numéro sous le thème de l'ordre et du désordre. C'est que l'histoire du district judiciaire de Gaspé est riche et que les archives regorgent de trésors. Découvrez sous quelle couverture s'opérait la traite de fourrure illicite, et comment certains détenus se sont évadés de la prison de Percé. Apprenez-en plus sur les causes de mortalité, parfois surprenantes, dans la deuxième moitié du 19e siècle. Vous saurez tout de l'affaire Albéric Taupier en 1930 et du meurtre d'Arnold Morgan par l'influent Kingsley Carter, dont les rumeurs ont persisté à le lier à un drame passionnel. Enfin, une histoire digne d'Hollywood avec l'assassinat de Stanford White en 1906 qui relie les personnages au Ristigouche Salmon Club. Jouez au détective et découvrez les méthodes d'enquêtes de l'époque, les rouages de la justice et les divers corps de métier ! (source: Magazine Gaspésie)

  • Gervais d'Anceny, ancien drapier retiré dans un prieuré normand, doit à son corps défendant quitter la paix du monastère. Cette fois, c'est le prévôt de Paris, son ami Guillebert Coudrier, qui vient le chercher pour lui confier une mission secrète : convoyer une missive du roi destinée au pape d'Avignon, un document qui ne doit en aucun cas tomber entre les mains de leurs ennemis, les fidèles du pape de Rome. Alors qu'il séjourne chez un drapier avignonnais en attendant le moine qui doit le contacter, le voisin de son hôte lui demande d'enquêter sur la mort de son frère, que la police a déclaré naturelle, mais que lui soupçonne d'être d'origine criminelle. Gervais, qui s'attendait à un séjour ennuyeux et sans histoire, se retrouve au centre d'une double intrigue dans la cité des papes.

  • Automne 1910. Ophélie a quinze ans lorsque son père, un éminent juge montréalais, la confie au monastère des Augustines, à Québec. La faute qu'elle a commise dépasse l'entendement, argue-t-il, pour cette infâme, c'est le cloître ou la prison ! Abandonnée dans le silence, l'adolescente est en proie à une profonde détresse. Au fil des ans, devenue soeur Marie-Hosanna, religieuse infirmière, elle parvient à donner un sens nouveau à sa vie en soignant les malades, jusqu'au jour où, à vingt-deux ans, son désir de liberté se fait trop pressant...

    Une intrigue tissée de drames, de secrets et de rebondissements, qui nous transporte de Westmount, la ville la plus huppée de l'île, aux bordels du centre-ville de Montréal, en passant par la vie monastique et l'Abitibi rurale, à une époque où, trop souvent, les femmes n'étaient guère plus que le bien des hommes.

  • Moi, l'autre, ou rien

    Pierre Goujon

    Six histoires courtes dans ce recueil.  Parfois amusantes, parfois nostalgiques ou graves.  Elles mettent en scène des gens qui s'interrogent : qui suis-je, exactement ?  Où l'on rencontre un vieux roublard menteur, un ancien élève de Mathématiques Spéciales à la rancune tenace, un Désiré constamment pris pour un autre, et quelques personnes au comportement bizarre.

  • Dans ce second tome d'une série, Le Maître des peines, qui en comptera trois, Louis Ruest, toujours exécuteur de la cité de Caen, découvre que sa vengeance contre son père, enfin assouvie, ne lui apporte pas la paix qu'il avait tant espérée. Au contraire, elle le laisse avec une impression de vide et une existence qui, selon lui, n'a plus aucun sens.

    Il est toutefois loin de se douter que son élan destructeur est sur le point d'avoir des répercussions qui se feront sentir jusqu'aux trônes de deux rois. Sa réputation a fait de lui un personnage diabolique digne des fables et il est devenu un instrument convoité des puissants. Ainsi, Louis est-il invité à la cour du roi de Navarre et promis à un brillant avenir pour un roturier, ce qui aura pour conséquence d'éveiller jalousies et intrigues de cour.

    Pourtant, celui qu'on appelle « monstre » demeure suffisamment humain pour susciter aussi l'amour, depuis celui d'une veuve de haut rang jusqu'à celui d'une servante. Mais c'est l'amour pur d'une enfant, Jehanne, qui est destiné à lui donner un nouveau jardin et à changer sa vie.

    Et c'est ainsi qu'en compagnie des personnages attachants d'une nouvelle famille, et après avoir tant côtoyé la mort, Louis entreprend sa lente remontée parmi les vivants.

  • Paris, 1340. À sept ans, Louis Ruest, fils unique de l'un des boulangers les plus estimés de cette ville florissante, travaille avec beaucoup d'acharnement afin de pouvoir réaliser sa plus grande ambition, celle de devenir à son tour l'un des meilleurs boulangers de sa profession. Tourmenté et assoiffé d'amour, s'il s'efforce de faire ses preuves en dépit de ses écarts de conduite, Louis est surtout désireux d'être apprécié par Firmin, son père, qui s'obstine malheureusement à ne voir en lui qu'un indigne successeur.

    Dans un Royaume de France pris en tenaille, au Nord par les débuts de la Guerre de cent ans, au Midi par des navires qui accostent silencieusement en amenant avec eux le bacille de la peste noire, qui s'apprête à provoquer la pire épidémie de l'histoire occidentale, c'est pourtant par l'oeuvre d'un seul homme, celle de son propre paternel, que la mort sans pitié se présente à Louis. Heureusement, un moine le sauvera in extremis et le ramènera au monastère de Saint-Germain-des-Prés afin d'y être soigné. Après une longue convalescence, le jeune homme prend d'abord goût à cet environnement serein et songe à prononcer ses voeux. Or, dans ces lieux pourtant paisibles, un désir sournois et implacable s'insinue lentement en lui, celui de retrouver son père et de lui faire payer chacun des coups que sa mère Adélie et lui ont reçus, chacun des mots cruels qu'il leur a lancés. Survivre et se venger devient alors la règle, et ce, même si pour retrouver son père, il devra renoncer à son âme. C'est ainsi qu'un destin hors du commun l'amènera à devenir l'un des exécuteurs les plus redoutés du Royaume, un redoutable fonctionnaire de la justice humaine.

  • Un livre magnifique qui nous transporte, par la magie des mots et des images, dans ce Grand Nord mythique que nous connaissons si peu! À travers des textes en prose de Jean Désy et des photographies saisissantes d'Alain Parent, le lecteur parcourra ce territoire où l'immensité et l'âpreté des paysages révèlent la fierté des habitants et la richesse de leurs traditions. Vous en apprendrez davantage sur ce territoire nordique et serez ému par les images et la poésie de ces carnets.

empty