• Infini

    Jean Babineau

    Parc national de Kouchibouguac : un endroit très prisé des amateurs de plein-air, mais aussi un drame social interminable qui est devenu, 50 ans plus tard, le sujet de ce roman enlevant où l'histoire contemporaine est racontée dans un style qui mélange le réalisme magique à l'univers parfois tordu de la fonction publique et des médias. L'auteur relate avec brio les tristes évènements de 1969 quand les gens de 7 villages côtiers du Nouveau-Brunswick furent injustement expropriés de leurs logis, dont les célèbres Jackie et Yvonne Vautour.

  • Le style ludique de Jean Babineau transforme la forme romanesque par le choc des codes et des conventions. Avec Gîte, l'auteur poursuit un projet d'écriture qui se veut à la fois portrait liguistique, épopée familiale et satire joycienne de la vie en Acadie.

  • Jean Babineau poursuit avec Vortex une exploration très originale des rapports interculturels sur le continent américain. Ce « road book » qui fait voyager l'Acadien André Boudreau de Moncton au Mexique est le lieu d'un foisonnement du langage et des cultures. Il institue des rapprochements inattendus entre l'Acadie et le Mexique où l'on pourra voir un moyen inédit de résistance au vortex aspirant de la culture états-unienne. Le narrateur y occupe une position tout aussi singulière que dans les romans précédents de l'auteur. La marginalité culturelle qui le caractérise imprègne son regard et lui donne cette conscience décalée de l'observateur en retrait, si propice à l'humour et à l'ironie. Armé de ce regard essentiellement critique, il fait de l'exclusion qui le prive l'occasion de projeter une nouvelle vision du monde, riche de l'ambiguïté et de l'implicite qui sont au coeur de la littérature.

empty