• Le motif mythologique de la métamorphose n'est pas seulement un élément thématique des oeuvres, mais un principe poétique et esthétique fondamental témoignant de leur dimension autoréflexive et processuelle. De Kafka à Dada, de Thomas Mann à Claude Simon, des poètes baroques à Paul Celan, la métamorphose est à la fois construction d'un sens et symptôme de son altération. Elle déplace l'attention de l'oeuvre achevée au processus créateur, de la forme proprement dite aux forces qui lui donnent lieu - et qui, aussi, la menacent et la déstabilisent. Son enjeu n'est pas pour autant, comme on dit, « purement formel » : il y va du statut du sujet, de son unité et de son autonomie, de la nature de son rapport au monde. Une réflexion que la littérature produit bien plus qu'elle ne la reproduit.

empty