• Au réveil il était midi

    Claude Ecken

    Un étranger craignant une reconduite à la frontière, prêt à mourir en sautant de l'immeuble.
    Un enfant qui rêve de cellule de soutien psychologique.
    Un vieil homme qui voit d'un mauvais oeil les jeunes du quartier répéter leur rap dans l'immeuble. La longue errance d'une femme au fil des structures sociales censées l'aider.
    Une note de l'observatoire de veille sanitaire établissant l'étiologie d'une nouvelle maladie chez les employés du service public, entre paranoïa et schizophrénie.
    Un jeune homme considéré comme pré-délinquant avant sa naissance.

    Autant de situations qui évoquent des faits divers récents et sont prétexte à des histoires qui les prolongent et les mettent en perspective, dénonçant une dérive progressive vers un avenir incertain.

    Loin de décrire les paillettes et le clinquant des milieux influents, ces onze récits tendent au lecteur un miroir de notre société, où les ajustements imperceptibles la changent plus profondément que les grands bouleversements historiques. Les personnages s'impriment dans notre mémoire, car des anecdotes murmurent et bruissent tout au long de ces pages.

    L'écriture et le sens du récit de Claude Ecken sont empreints d'un humanisme qui sont autant d'occasions de réfléchir que de raisons d'espérer.

  • Pour pouvoir s'entraîner aux sport en apesanteur, Xavier se fait discrètement cloner.
    Il est d'autant plus déterminé à faire de la compétition qu'Audrey, jeune championne, vient habiter dans sa ville.
    Mais vivre en deux exemplaires n'est pas facile quand il faut que chacun accorde ses violons. Les quiproquos s'enchaînent vite. Et surtout...
    Surtout, l'humeur du clone change. Au point que Xavier pourrait bien devenir le pire ennemi de Xavier !

  • Imaginez un monde où les organes de presse auraient le pouvoir de copyrighter l'information... Un monde où il serait possible de déléguer les tâches subalternes auprès de clones et mener ainsi plusieurs vies de front... Un monde où les génotypes seraient contrôlés par l'État et où, avant votre naissance, votre avenir serait prédéterminé en fonction d'un ADN attribué... Un monde où il serait possible de parcourir l'univers en s'incarnant dans des entités extraterrestres... Un monde qui, ayant banni la mort, punirait le suicide par une peine de vie à perpétuité... Imaginez... demain.

  • Hypocondriaque, Raymond Corlet ? Jeune doctoresse récemment installée à son compte, Aziki M'Bouhilé a beau tâcher de guérir son patient, celui-ci revient systématiquement, porteur à chaque fois d'une nouvelle maladie. Comme s'il les collectionnait. Jusqu'au moment où il commence à développer des symptômes proprement monstrueux... Que peut faire Aziki, face à un malade dont le cas dépasse ses compétences mais qui exige de n'être soigné que par elle ? Raymond Corlet n'est-il pas lui-même la maladie ?

    Roman de Claude Ecken, paru originellement en 1990 dans la collection Fleuve Noir Anticipation et épuisé depuis, Le Cri du corps est réédité en numérique au Bélial'.

  • La fin de Léthé

    Claude Ecken

    Claire reçoit souvent un visiteur du futur qui lui parle de son avenir, des enfants qu'elle aura, de l'homme qu'elle aimera et de toutes les joies et les épreuves qu'elle traversera.
    Mais Claire ne l'aime pas. Elle n'aime pas qu'on lui parle de son futur...
    Pourquoi agit-il comme cela ?

  • Quand elle se réveille d'un simple évanouissement, Cécile se rend compte que six mois se sont écoulés. Six mois durant lesquels la modeste jeune femme a été quelqu'un d'autre, changeant du tout au tout ses habitudes, ses amis, sa manière d'être. A-t-elle été frappée d'amnésie ? De dédoublement de personnalité ? Le plus inquiétant dans l'affaire est que son cas ne se révèle pas isolé... Plusieurs personnes ont subi une semblable mésaventure. S'agit-il d'une épidémie ? Ou un phénomène plus vaste encore ?

    Roman épuisé de Claude Ecken, paru originellement en 1989 dans la collection Fleuve Noir Anticipation, L'Autre Cécile bénéficie d'une réédition en numérique au Bélial'.

  • Camper au pied de la montagne au milieu des myrtilles et des fraises des bois, ce sont des vacances rêvées pour l'équipe de Planète Verte ! Mais lorsque trois motards tentent de renverser Victor et l'envoient à l'hôpital, il n'est plus question de repos ! Qui sont ces hommes et que veulent dire ces mystérieuses lettres D.K., griffonnées sur un bout de papier ? Le massif du Mont-Blanc est-il en danger ?

  • Une épidémie de mycoses sévit à Marseille, qui est d'autant plus inexplicable que différentes souches de champignons pathogènes circulent.
    Aussi, quand le dermatologue Jean Tallier ouvre une nuit sa porte à une femme si atteinte qu'elle meurt dans ses bras, il comprend qu'il sera mêlé malgré lui à cette affaire. C'est en tout cas sur lui que compte Brigitte Guernes, la soeur de la victime ainsi que l'inspecteur Tabouriechan chargé de l'enquête.
    La réponse, édifiante, le met en face d'un personnage dont il ne soupçonnait pas l'existence. Mais cela suffira-t-il à enrayer la peste verte qui se répand sur la cité phocéenne ?

  • Enfer clos

    Claude Ecken

    1945. La porte d'une triste masure se referme sur une fratrie marquée par le malheur et la honte. Bernadette et Suzie ont été tondues pour avoir couché avec l'occupant. Tondues et violées sur la place du village... Putains ! Putains ! Guillaume, le plus jeune, muré dans sa terreur, parle si peu qu'aux yeux de tous il n'est qu'un attardé doublé d'un déserteur. Quant à l'aîné, Clément, il a beau se poser en héros, on devine sous la patine du mensonge une vérité aux couleurs plus troubles... Et c'est lui, Clément, violent et paranoïaque, qui prend la décision de cloîtrer son petit monde derrière les volets de cette cabane insalubre. Car il faut se protéger des autres, de l'extérieur, de ceux qui ne crient qu'un seul mot en cette période exultante de l'après-guerre : vengeance ! Ainsi débutent quarante années d'un enfermement total, quarante années pour libérer le monstre qui sommeille en chacun, quarante années d'enfer clos...

empty