• Entre 1527 et 1555, l'affermissement de l'épître en vers à l'intérieur du champ poétique français se produit par le biais d'une « familiarisation » favorisée par le contexte éditorial des recueils d'auteur. Ce livre se donne pour but d'interroger une telle transfiguration. L'itinéraire du genre dévoile tout d'abord qu'aux balbutiements imprimés de l'épître (1527-1532) succède une période d'hégémonie éditoriale du modèle familier (1532-1549), avant que la diffusion de l'épître ne soit corrélée à la défense d'une poétique « marotique » (1549-1555). La deuxième partie examine les représentations de l'épître personnelle, qui exhibe sa modestie par la revendication d'un intertexte récent, l'élaboration d'un decorum marginal et la mise en oeuvre d'une poétique du sermo. Articulant les approches matérielle et poétique, la troisième partie montre comment la dispositio des sections d'épîtres fait surgir la singularité débordante de cette nouvelle poétique épistolaire.

empty