• Un livre fort et indispensable pour toute personne cherchant à comprendre notre société actuelle. Dans une série d'essais personnels,
    George M. Johnson, journaliste et militant·e LGBTQIAP+, raconte de manière douce-amère son enfance, son adolescence et ses années universitaires dans le New Jersey et en Virginie.
    Du souvenir de se faire casser les dents par des brutes à l'âge de cinq ans, de chiner avec sa grand-mère bienveillante, à ses premières relations sexuelles, cette autobiographie raconte sans détour les épreuves et les triomphes auxquels sont confronté·e·s les jeunes queers noir·e·s.
    On rit, on pleure, mais plus que tout, on est touchés par la grâce et le courage qui se dégagent de cette oeuvre. Véritable compagnon pour les jeunes queers qui se cherchent,
    Le bleu ne va pas à tous les garçons va au-delà de son public en s'interrogeant sur l'identité de genre, la masculinité toxique ou encore la famille.
    Un témoignage brut, bouleversant et indispensable. Un véritable message d'espoir.
    "Une autobiographie exubérante et sans regret, imprégnée d'un amour profond, mais lucide pour ses protagonistes.'
    - The New York Times "Une lecture stimulante... Le bleu ne va pas à tous les garçons est un témoignage sans faille qui crée de la visibilité pour les jeunes queers noir·e·s.'
    - Huffington Post Finaliste dans la catégorie meilleure autobiographie
    Goodreads Choice Awards 2020

  • This book traces how iconic writers - including Arthur Conan Doyle, J.M. Barrie, Rudyard Kipling, Virginia Woolf, Wilfred Owen, and Aldous Huxley - shaped their response to the loss of loved ones in the First World War through their embrace of mysticism.

empty