• Khalat

    Giulia Pex

    Lorsque Giulia Pex découvre le récit Khalat de Davide Coltri tiré du
    recueil d'histoires Dov'è casa mia, elle accepte la proposition d'un
    éditeur italien de l'adapter. Le journaliste écrivain est spécialisé
    dans les projets d'éducation d'urgence dans le domaine humanitaire.
    Il s'est rendu en Irak, au Soudan, en Sierra Leone, en Turquie, en
    Syrie et dans d'autres pays, où il a collecté de nombreux témoignages
    de réfugiés en difficulté qui traversaient les frontières à la
    recherche d'un nouveau pays qui pourrait les accueillir. Il décrit
    non seulement les guerres civiles et les actes de terrorisme, mais
    aussi la solidarité, la résistance et l'espoir pour tenter de
    construire une vie différente. À partir de mars 2011, au moment du
    début du printemps arabe, Khalat, jeune femme kurde syrienne, quitte
    sa ville natale pour intégrer l'université de Damas. Le déclenchement
    de la guerre civile détruit ses rêves mais pas son désir de résister
    à la violence et de sauver sa famille. Devenue mère par adoption,
    elle s'enfuit à travers huit pays et plusieurs camps de migrants pour
    trouver finalement refuge en Allemagne. Giulia Pex illustre avec une
    grande sensibilité et un souci du détail qui amplifie le pouvoir de
    l'écriture : les yeux, les mains et les gestes presque imperceptibles
    sont dessinés avec un trait délicat qui donne à ce récit toute sa
    profondeur.

empty