• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les mille et une Jérusalem, c'est le regard, sans parti pris, d'un homme de culture sur le peuple de la cité sainte, devenue capitale d'un état toujours menacé. Au long de ses promenades, des ruelles de la vieille ville arabe aux couloirs de la Knesseth - l'assemblée israélienne -, du Mur des Lamentations au Saint Sépulcre, Jacques Nantet nous introduit dans l'intimité des hommes politiques, des personnalités religieuses et littéraires les plus en vue, tant chez les Chrétiens, que chez les Juifs ou les Musulmans - Jordaniens et Palestiniens. - Il s'entretient librement de politique, de diplomatie, de civilisation, des relations entre les religions. Avec lui, on subit le charme de cette Jérusalem où, plus que partout ailleurs, on croit percevoir le reflet de Dieu ; où le Juif est plus juif, le Musulman plus musulman, le Chrétien plus chrétien, et qui pourtant - ou justement - semble détenir les clés de l'universalité...

  • Tocqueville est l'un de ceux qui au XIXe siècle, ont le mieux reflété la situation de leur temps et prévu, pour le XXe siècle, les développements à venir. C'est à ce titre qu'il est un authentique "maître moderne". Cet ouvrage cherche à s'adapter à la démarche même de Tocqueville, dont la pensée, essentiellement empirique, s'enrichit dans l'action. Finalement, le penseur et l'homme politique se rejoignent.

  • Tocqueville est l'un de ceux qui au XIXe siècle, ont le mieux reflété la situation de leur temps et prévu, pour le XXe siècle, les développements à venir. C'est à ce titre qu'il est un authentique "maître moderne". Cet ouvrage cherche à s'adapter à la démarche même de Tocqueville, dont la pensée, essentiellement empirique, s'enrichit dans l'action. Finalement, le penseur et l'homme politique se rejoignent.

  • Les mille et une Jérusalem, c'est le regard, sans parti pris, d'un homme de culture sur le peuple de la cité sainte, devenue capitale d'un état toujours menacé. Au long de ses promenades, des ruelles de la vieille ville arabe aux couloirs de la Knesseth - l'assemblée israélienne -, du Mur des Lamentations au Saint Sépulcre, Jacques Nantet nous introduit dans l'intimité des hommes politiques, des personnalités religieuses et littéraires les plus en vue, tant chez les Chrétiens, que chez les Juifs ou les Musulmans - Jordaniens et Palestiniens. - Il s'entretient librement de politique, de diplomatie, de civilisation, des relations entre les religions. Avec lui, on subit le charme de cette Jérusalem où, plus que partout ailleurs, on croit percevoir le reflet de Dieu ; où le Juif est plus juif, le Musulman plus musulman, le Chrétien plus chrétien, et qui pourtant - ou justement - semble détenir les clés de l'universalité...

  • Cette biographie de Jacques Nantet, rédigée par les siens et ceux qui l'ont cotoyé de près, éclaire la personnalité de cet homme, fervent soutien de Pierre Mendès-France, proche des milieux chrétiens de gauche puis s'affirmant comme pacifiste et prônant le dialogue interreligieux. Jacques Nantet est à cet égard une figure importante de l'après-guerre.

  • Cette biographie de Jacques Nantet, rédigée par les siens et ceux qui l'ont cotoyé de près, éclaire la personnalité de cet homme, fervent soutien de Pierre Mendès-France, proche des milieux chrétiens de gauche puis s'affirmant comme pacifiste et prônant le dialogue interreligieux. Jacques Nantet est à cet égard une figure importante de l'après-guerre.

  • Ce livre relate la vie extraordinaire et aventureuse de Pierre Gemayel qui, de 1936 à sa mort en 1984, a joué un rôle capital au Liban. Il est mort debout, à sa tâche. Fondateur des Kataëb, principal parti libanais, député, ministre presque sans discontinuer de 1958 à sa disparition, ce Chrétien, admirateur du druze Fakhreddine II Maan, a contribué à la survie du Liban dans les circonstances les plus dramatiques. Principal artisan de l'indépendance de son pays, et de son entrée dans le monde moderne, il a voulu lui maintenir son caractère unique au Proche-Orient, d'état multiconfessionnel aux dix-sept confessions et communautés. Ce récit pathétique relate l'histoire d'un homme courageux, dont le destin exceptionnel fut de voir ses deux fils présidents de la République du Liban.

  • Ce livre relate la vie extraordinaire et aventureuse de Pierre Gemayel qui, de 1936 à sa mort en 1984, a joué un rôle capital au Liban. Il est mort debout, à sa tâche. Fondateur des Kataëb, principal parti libanais, député, ministre presque sans discontinuer de 1958 à sa disparition, ce Chrétien, admirateur du druze Fakhreddine II Maan, a contribué à la survie du Liban dans les circonstances les plus dramatiques. Principal artisan de l'indépendance de son pays, et de son entrée dans le monde moderne, il a voulu lui maintenir son caractère unique au Proche-Orient, d'état multiconfessionnel aux dix-sept confessions et communautés. Ce récit pathétique relate l'histoire d'un homme courageux, dont le destin exceptionnel fut de voir ses deux fils présidents de la République du Liban.

empty