• Comment repérer une authentique vocation ? Comment y rester fidèle ? La riche expérience de l'auteur l'autorise à voir le centre de gravité de tout appel (à la vie religieuse ou conjugale) autour des questions d'idéal et d'idéalisation, et donc de dés-idéalisation. L'idéal est une réalité psychique qui peut être ambivalente, ce qui veut dire qu'elle recèle une énergie considérable qui peut honorer la vie ou se retourner contre elle. Les figures d'Abraham, de Samuel, Osée, Paul et d'autres nous aideront sur ce chemin subtil, à l'écoute de l'Esprit Saint. Nous nous glisserons aussi dans l'intimité entre Jésus enfant et la Vierge Marie qui nous montrera que le premier appel de tout enfant est celui de la vie et qu'il se conjugue en idéaux qui ne cessent de réclamer leur validation au tout long de la vie. Péché, culpabilité, pardon et miséricorde sur soi seront habilement dénoués pour se frayer un chemin de vie et de bonheur.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Psychanalyste. - Membre de la Fraternité des moines apostoliques diocésains (en 2000). Jean-François Noël est prêtre du diocèse d'Aix-en-Provence et psychanalyste. Il a notamment publié Le point aveugle (Cerf), Le désir inconscient de Dieu (DDB), L'écharde dans la chair (DDB) et Travailler à être soi (Salvator). Une fois par semaine, le curé d'Istres et de Saint-Mitre-les-Remparts (13), reçoit des patients dans son cabinet de psychanalyse. Pour lui, la thérapie est un moyen de retrouvailles avec soi-même et un chemin de conversion

  • N'y aurait-il pas une secrète parenté justement entre notre écharde, nos blessures secrètes et ce que devrait être notre sainteté ? Comme ce que nous trouvons dans la vie de Mère Teresa par exemple qui supplie Dieu de lui redonner la lumière, ce qui n'entrave en rien, et même tout au contraire, la charité qu'elle déploie avec une aisance peu commune auprès des mourants de Calcutta. Ne dit-elle pas elle-même qu'elle n'avait aucun mérite vu le plaisir qu'elle trouvait à faire ce qu'elle faisait ? Une ligne nouvelle, qui va de l'écharde au plaisir, dessinerait alors un autre chemin d'accès à la sainteté, bousculant au passage nos pieux préjugés et nos évitements prudents. La sainteté ne tombe pas du ciel, elle naît de la réponse originale que l'homme invente en puisant dans ce qu'il est. Et pas seulement dans sa force, son courage, sa vertu, mais aussi, ce qui serait le plus incroyable, dans sa propre faiblesse. Loin d'être une sorte de récompense convenue d'une attitude vertueuse etstéréotypée, devient alors une réponse singulière, originale et inédite que cet homme ou cette femme va puiser au plus profond de son humanité, là même où, du fait de sa blessure, elle est plus que jamais humaine.

  • Se changer, s'améliorer... oui, mais comment ? Sur quoi peut-on s'appuyer ? Si ce n'est pas seulement une question de volonté, peut-on "croire" en l'inconscient ou faut-il s'en méfier ? L'expérience de submergement - pulsions, actes manqués... - que nous avons pu en faire nous inciterait plutôt à nous en écarter, ou du moins à essayer de le domestiquer... Jean-François Noel n'est pas de cet avis. Non, l'inconscient n'est pas "la part obscure" de nous-mêmes, et la difficulté ne tient pas au fait qu'il existe, mais plutôt à l'usage que nous en faisons, à la façon dont nous en tirons le meilleur profit. Et si cette interface joue avec le prochain, pourquoi cesserait-elle avec Dieu ? Devenu la part lumineuse de nous-mêmes, cet inconscient accueilli n'est-il pas ce que les Anciens avaient désigné par le mot "âme" ? Une ouverture spirituelle... et une autre manière de penser la relation de l'homme à Dieu.

  • Alors que la question de l'enseignement reste plus que jamais discutée, ce volume offre un panorama exceptionnel sur l'histoire de l'enseignement de la maternelle à l'université, de l'époque napoléonienne jusqu'à nos jours.
    Il présente les structures, les pratiques, les réformes, les innovations et les contestations qui ont marqué plus de deux siècles d'activité enseignante.
    L'ouvrage interroge les méthodes préconisées et leurs applications en replaçant le fait éducatif dans ses dimensions politiques, économiques, sociales, culturelles nationales, voire internationales.
    Exhaustif et sans parti pris, il sera utile à tous ceux, acteurs ou témoins, qui interrogent les nouveaux défis de l'enseignement en France.
     

  • Issues d'un colloque, ces contributions d'historiens témoignent de l'itinéraire, de la formation, du parcours intellectuel et de l'influence de R. Rémond, qui contribua au renouveau de l'histoire politique et religieuse française.

empty