• Alexandra David-Néel Nouv.

    «Ne crie pas que tu donneras ta vie pour tes principes, pour la vérité ; mais tâche de ne jamais mentir.»

    L'histoire retient d'Alexandra David-Néel (1868-1969) qu'elle est la première européenne à séjourner à Lhassa au Tibet. Jennifer Lesieur rappelle qu'elle fut aussi chanteuse d'opéra, franc-maçonne, journaliste, et qu'elle écrivit une quarantaine de livres dont Voyage d'une parisienne à Lhassa et La Lampe de sagesse. Orientaliste érudite, elle vécut toute sa vie dans la lumière du bouddhisme parce que, disait-elle «il est basé sur la possibilité de se libérer par soi-même de la souffrance». Du Sikkim à Kalimpong, de Lachen au Tibet, en passant par le Japon, la Corée, la Chine, la Mongolie nous suivons pas à pas cette exploratrice audacieuse, féministe convaincue, jusqu'à Digne, petite ville de Haute-Provence, où elle s'éteint à presque 101 ans, dans la «douceur sereine d'une inébranlable paix».

  • Sa courte vie, l'écrivain anglais Bruce Chatwin (1940-1989) l'a vécue dans une fuite perpétuelle. Bourlingueur, esthète, séducteur, secret et extraverti à la fois, il a publié quelquesuns des livres culte de la littérature de voyage : En Patagonie et Le Chant des Pistes.
    Inadapté aux contraintes sociales, conteur flamboyant, expert-né en antiquités, lecteur de classiques oubliés, collectionneur compulsif paradoxalement attiré par le dépouillement, Chatwin a fait de son obsession pour le nomadisme un art de vivre.
    Dans cet éloge du voyage et de la création, Jennifer Lesieur, en proie à la même bougeotte, est partie sur les traces de Bruce Chatwin, dans ses lieux de prédilection, ses bibliothèques, ses errances, là où brille un éternel soleil. Pour tenter de comprendre pourquoi ailleurs sera toujours mieux qu'ici.

empty