• Dans ce troisième volume des OEuvres de Pierre Gringore, Cynthia Brown réunit les premières oeuvres moralisatrices du poète, publiées à Paris entre 1499 et 1510. C'est la première fois que Le Chasteau d'amours (1500) et La Complainte de Trop Tard Marié (1505) bénéficient d'une édition moderne et que Le Chasteau de labour (1499), Les Folles Entreprises (1505) et La Coqueluche (1510) font l'objet d'une édition critique. En outre, plusieurs éditions contemporaines auparavant inaccessibles ou perdues ont été retrouvées. Dans ces ouvrages Gringore interroge le milieu socio-culturel parisien et le comportement vertueux ou corrompu des Français, proposant des leçons édifiantes et divertissantes au moyen de mises-en-scène allégoriques, parfois de la perspective d'un juge sévère, parfois d'un point de vue plus compatissant et même amusant. Ainsi se dévoile la diversité des capacités poétique et rhétorique de l'auteur. Son engagement progressif dans la reproduction de ses écrits se remarque à travers ce recueil.

  • Le deuxième volume de ses Oeuvres présente pour la première fois les deux comptes rendus qu'a donnés Pierre Gringore des entrées royales à Paris de Marie d'Angleterre et de Claude de France en 1514 et 1517. Examinant la tradition des entrées parisiennes, Cynthia Brown fournit également la première édition critique des entrées à Paris d'Anne de Bretagne en 1492 et en 1504 (Appendices I-II), des comptes rendus anonymes de l'entrée de Marie d'Angleterre (III) et des nombreuses versions anonymes de l'entrée de Claude de France (IV-V). Elle restitue ainsi son contexte à la relation de Pierre Gringore et étudie la résistance qu'au titre d'organisateur des théâtres d'entrée il a considéré devoir opposer aux versions concurrentes des mêmes événements.

  • Pierre Gringore est un des écrivains de langue vulgaire les plus importants du Moyen Âge tardif. En vertu de son association à la maison royale, à la cour de Lorraine et à la ville de Paris, il fut un interprète éclairé de son époque. Cynthia J. Brown réunit pour la première fois en un seul recueil huit poèmes que Gringore publia dans le dessein de soutenir l'offensive de Louis XII en Italie au cours des années 1499-1513 et elle en donne l'édition critique. Reconstruction littéraire de l'essor puis de la désintégration des alliances européennes, témoignage de la célèbre rivalité entre Jules II et Louis XII, ces écrits politiques attestent du recours saisissant que leur auteur fait à la rhétorique, aux arts poétique et dramatique pour se poser en intermédiaire entre la couronne et ses sujets. Ils constituent par ailleurs une source de première main pour la connaissance du monde parisien de l'imprimerie et du rôle que Gringore y prit. Ce premier volume inaugure l'édition complète de l'oeuvre de Pierre Gringore.

empty