• - 62%

    Jean de Frécourt, homme d'affaires et ancien haut-fonctionnaire, est agressé par une bande d'hommes cagoulés dans son appartement des quais de l'Odet, à Quimper. Malmené, insulté et terrorisé, il est emmené de force dans le coffre d'une voiture pour une destination inconnue. On le jette dans un abri creusé dans la terre, sur une île des Glénan. Léanne dirige l'antenne finistérienne de la PJ de Rennes. Chargée par sa direction d'une mission confidentielle, elle surveille à la fois un jeune geek et un certain Frécourt, impliqué dans deux sombres affaires politiques et de corruption, mais plus récemment dans des trafics d'armes et de drogue. Alors qu'elle décortique les zonzons, elle comprend qu'il a été enlevé mais que la famille n'a pas fait appel à la police pour payer la rançon....

  • Un thriller explosif entre disparition et secret d'Etat, de la Bretagne à la Turquie. Par le lauréat du Prix Quai des Orfèvres 2017.
    Julie Loubriac a disparu. Âgée de 17 ans, ce n'est pas la première fois qu'elle se volatilise. Ses parents sont pourtant persuadés qu'il ne s'agit pas d'une simple fugue. Divorcés, ils vont unir leurs forces pour découvrir ce qui a pu arriver à leur fille, qui préparait le bac.
    Face à l'immobilisme de la police, Martine et Louis Loubriac vont se lancer à sa recherche. Elle tient un magasin de vêtements plutôt haut de gamme. Quant à Louis, il a presque près tout râté dans sa vie. Ex-flic, ex-journaliste, ex-époux... Parfois, il parvient à être père de famille. Il lui reste cependant une chose, sa guitare pour jouer du blues dans le bar de sa nouvelle compagne, Jeniifer.
    Même s'il n'a pas été un grand flic, il garde quelques réflexes de l'époque.Et il va tout faire pour découvrir ce qui est arrivé à sa fille. L'affaire se corse quand il est approché par un agent de la DGSI, qui le met sur une piste surprenante...
    Une enquête qui va mener le couple Loubriac de Quimper à Istanbul, en passant par la Syrie. Entre drame familial et manipulation des services de renseignements, il va se retrouver au coeur d'un secret d'Etat, sur fond de guerre contre le terrorisme...

  • Mortels trafics

    Pierre Pouchairet

    • Fayard
    • 16 Novembre 2016

    À croire qu'il est plus important d'intercepter des « go fast » de cannabis que d'arrêter des tueurs... Si la marchandise est perdue, rien ne vous protègera plus, même pas les barreaux d'une prison... Une rumeur assassine s'en prend à l'innocence d'une famille. La violence des trafics mobilise Stups et Crim' au-delà des frontières, dans le secret d'enquêtes mettant à l'honneur des tempéraments policiers percutants, parfois rebelles, toujours passionnés. En France et à l'étranger, Pierre Pouchairet a vécu les procédures, les ambiances et les « milieux » qui inspirent ses romans. Dans ses livres éclate une vérité qui dépasse l'imagination, la vérité d'une vie engagée...

  • La chef de la PJ de Brest, Léanne, est prête à tout pour faire innocenter sa meilleure amie, accusée d'avoir tué son amant.
    Quand le corps de Marc Chabot est découvert, les soupçons se portent sur sa maîtresse. Indices, témoignages, tout accuse Vanessa, bassiste du groupe Les Trois Brestoises.
    La suspecte a beau être une psychologue respectée, quand la machine judiciaire se met en marche, elle ne fait pas de cadeaux...
    Pour Léanne, la chef de la PJ de Brest, l'amitié n'est pas un vain mot. Quelle que soit la vérité, elle est bien décidée à sortir Vanessa de prison. Et pour y arriver, tous les moyens seront bons?!
    Une enquête menée tambour battant entre Brest et Carhaix, en passant par la mystique Vallée des Saints.
    Pierre Pouchairet dépeint ici, avec beaucoup de justesse et de réalisme, différents univers : le milieu carcéral, celui des dealers, celui de la PJ... Suspense et action sont une fois de plus au programme, pour notre plus grand plaisir !
    EXTRAIT
    Le substitut se racle la gorge :
    - Bon, Léanne, ramasse ton chat et laisse tes collègues travailler.
    Elle apprécie peu qu'on lui parle comme à une gamine qui dérange, mais elle préfère ne pas relever. C'est une fois dans la voiture qu'elle se libère.
    - Cet enfoiré va mettre le paquet sur Vanessa. Pour lui, elle est la tueuse toute désignée. Il ne cherchera pas ailleurs.
    - C'est vrai que les faits ne sont pas en sa faveur.
    - On la connaît, elle ne...
    - On est tous capables de tuer. Ça dépend juste du moment.
    - Elle n'aurait pas pu passer la soirée à jouer de la musique, chanter. Nous avons ri ensemble... Nous sommes des amies de trente ans. Il faut êtrebon comédien pour faire comme si de rien n'était après avoir tué quelqu'un. Ce n'est pas elle.
    - Tu as peut-être raison, je l'espère et je pense comme toi. Sauf que... Vanessa est une ancienne militaire. Elle vient d'une unité d'élite, les forces spéciales. Des drames, des morts, elle en a vu plus que nous deux réunis. Et puis c'est une psy, elle sait donner ce qu'on attend d'elle.
    Léanne ne répond pas et regarde la route défiler.
    Quoi que Vanessa ait pu faire, elle fera tout pour l'aider.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    "Tous les ingrédients d'une excellente série polar qui ravira les amateurs du genre !" Olivier Marchal
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic?! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban...
    Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous... mais pas ici.

  • À Brest, Léanne Vallauri enquête sur une macabre découverte faite à proximité de l'ancienne base des sous-marins allemands...
    La commandant Léanne Vallauri a beau engranger les succès à la tête de la Police judiciaire de Brest, elle se retrouve engluée dans une méchante affaire. L'informateur qu'elle protégeait a été la cible de deux tueurs et elle encourt des sanctions disciplinaires et pénales. Alors que le moral est en berne, elle accueille avec soulagement l'occasion d'oublier ses ennuis en travaillant sur un nouveau dossier. La découverte d'un cadavre lardé de coups de couteau et abandonné à proximité de l'ancienne base des sous-marins allemands va l'entraîner dans une nouvelle aventure à hauts risques et lui faire découvrir des lieux dont elle n'imaginait pas l'existence. Les tunnels et les souterrains de Brest, vestiges de la guerre, recèlent bien des mystères et des dangers. Ils vont cette fois être le théâtre d'une impitoyable chasse à l'homme dont Léanne et son équipe ne ressortiront pas indemnes... Pierre Pouchairet nous montre ici toute l'étendue de son talent : intrigue captivante, suspense à couper le souffle, ambiance glaçante... Vous ne verrez plus jamais Brest de la même façon !
    Découvrez, dans ce polar breton, les mystères des souterrains de Brest et des vestiges de la guerre, lors d'une chasse à l'homme sous haute tension !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Si je vous dis un roman mené tambour battant qui m'a tenu en haleine de la première à la dernière page, vous allez dire, ça y est, il a placé la phrase bateau, fourre tout, lue 100 000 fois et pas toujours convaincante. Alors je vais essayer de vous le vendre autrement ce polar, parce que L'assassin qui aimait Paul Bloas m'a tenu éveillé jusqu'à 1h du mat, alors ça veut bien dire quelque chose quand même. -Tostaky61, Babelio
    De nouveau, un très bon moment de lecture, un très bon volet, qui se termine par un événement qui ne peut que nous précipiter vers la suite !!! J'adore ce procédé qui nous maintient en haleine jusqu'au bout. - LeslecturesdeMaud, Babelio
    Au final je me suis laissé prendre par cette lecture à laquelle je suis devenue accro plus on approche de la fin. Les scènes d'actions sont captivantes et le lecteur peut se laisser surprendre ! Ce qui est certain c'est que je vais lire les deux précédents tomes avec intérêt. - Amandine49, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic?! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban...
    Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous... mais pas ici.

  • Meurtres à huis clos.
    Alors que la France s'apprête à affronter un ouragan d'une ampleur comparable à celui de 1987, les pilotes du vol Air France AF007 qui a décollé de New York apprennent qu'ils font l'objet d'une menace terroriste et se voient interdire le survol de l'espace européen. Comme ils ignorent quels sont les passagers incriminés, une seule solution s'impose à eux?: un atterrissage d'urgence sur l'aéroport d'Ouessant, pourtant inadapté pour ce type d'appareil.
    Pour la commandant Vallauri et ses amis, bien installés dans l'Airbus A380 après un séjour outre-Atlantique, c'est la fin des vacances et le début de quarante-huit heures dramatiques.
    Alors que l'île se retrouve coupée du monde par la tempête, les morts se succèdent sans que l'on parvienne à identifier les coupables. Entre peur et désir de vengeance, les esprits s'échauffent...
    Dans ce passionnant polar, Pierre Pouchairet privilégie le rythme, l'action et la vitesse. Il signe un roman au scénario digne d'un film catastrophe et ne laisse aucun répit au lecteur.
    Retrouvez la commandant Vallauri et ses amis au coeur de l'action dans ce nouveau polar de Pierre Pouchairet !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Pierre Bouchairet écrit ses livres caméra à l'épaule - Blog Quantre sans Quatre
    Du grand art ! Et quel rythme ! Avec L'île abandonnée, Pierre Pouchairet nous a concocté un roman efficace à déguster cet été. Avec Ouessant comme ère du drame. Du bel ouvrage. - frpreneau, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic?! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban...
    Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous... mais pas ici.

  • À Brest, Léanne Vallauri enquête sur le meurtre sauvage d'une star du rock...
    Quand une ancienne star du rock est sauvagement assassinée à son domicile de Pors Carn à Penmarc'h, la Police Judiciaire de Brest, avec Léanne Vallauri à sa tête, se retrouve chargée de l'enquête.
    La flic va devoir s'immerger dans les coulisses de la foisonnante scène bigoudène des années 60-70.
    Pour cette passionnée de musique, ce serait presque un plaisir si elle n'avait pas, en parallèle, à surveiller les agissements d'un nouveau collègue dont les méthodes perturbent quelque peu son service...
    Dans ce nouvel opus, mêlant aventure et action, Pierre Pouchairet nous propose de remonter le temps et d'évoquer l'épopée du rock en pays bigouden.
    Un nouveau roman de Pierre Pouchairet ! Découvrez, dans ce polar breton, les mystères des coulisses de la scène bigoudène des années 60-70, lors d'une enquête mouvementée !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE (à propos de la série Les trois brestoises)
    Qui de mieux pour écrire un bon polar qu'un mec qui a trempé dans le milieu (des flics, pas du grand banditisme, hein... encore que les deux soient liés) ?
    Qui de mieux pour décrire l'ambiance d'une brigade, les liens, les doutes, les interrogations, les convictions, les peurs, le courage, les montées d'adrénaline, nous montrer que ces policiers sont finalement comme vous et moi (enfin presque) ? - Tostaky61, Babelio
    Plus la série avance, plus la tension monte, plus les relations entre les personnages se durcissent ou s'améliorent. Léanne, malgré les charges contre elle, ne gagne pas en souplesse et en prudence. Lorsqu'elle enquête, elle est à fond et prend des risques. Ses copines, Vanessa, la psycho-criminologue et Elodie la médecin-légiste sont toujours là pour l'épauler, la freiner dans ses élans parfois contre-productifs, la soutenir dans ses moments difficiles (et vice-versa, chacune soutenant les autres) et jouer de la musique toutes les trois. le trio fonctionne bien, ainsi que le commissariat de Léanne qui la suit, même en râlant et en s'opposant frontalement à ses directives, mais tous la soutiennent. - yv1, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic?! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban...
    Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous... mais pas ici.

  • Mort en eaux grises

    Pierre Pouchairet

    • Jigal
    • 15 Septembre 2018

    Fraîchement de retour au sein de la police judiciaire, la commandant Johana Galji est plongée dans une nouvelle enquête autour d'une menace effroyable...
    Après avoir été grièvement blessée lors d'une précédente affaire, c'est avec appréhension que la commandant Johana Galji reprend ses fonctions de chef de groupe à la police judiciaire de Versailles. Mais la découverte dans la Seine du corps d'un plongeur étrangement mutilé l'entraîne très vite dans une nouvelle enquête qui va révéler l'existence d'une menace effroyable pour la population. En effet, de la frontière turco-iranienne à Moscou, en passant par la Syrie, Conflans et Paris, une machination infernale est en train de se mettre en place... Il va falloir toute leur détermination à Johana et son équipe pour tenter de déjouer ce qui pourrait devenir l'une des plus terribles catastrophes de ces dernières années...
    Les droits d'auteur de ce roman seront entièrement versés à l'orphelinat mutualiste de la police nationale, Orpheopolis.
    Plongez dans ce polar haletant et suivez pas à pas l'équipe du commandant Galji, bien décidée à déjouer ce qui pourrait devenir l'une des plus terribles catastrophes de ces dernières années !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Pierre Pouchairet ne fait pas dans la bluette : tout se tient, tout est cohérent autant qu'angoissant puis, au final, terrifiant. - Un Polar
    N'hésitez pas à découvrir l'univers de Pierre Pouchairet, parce que ce livre intéressant à bien des égards, vous interpellera, vous inquiétera et vous fera passer un excellent moment de lecture, comme très souvent chez Pierre Pouchairet et... les publications Jigal Polar. - cavistelecteur, Babelio
    Ce polar fait froid dans le dos - Quatre sans Quatre
    Bien malin qui pourra lâcher ce roman avant la fin et qui n'aura pas en tournant une page ou une autre, une seconde de panique en pensant au machiavélisme et à la haine des terroristes. Excellent, comme d'habitude. - Yv, Lyvres
    Tout sonne vrai, le roman nous plonge dans une réalité effrayante qui pourrait arriver demain. Nous vivons désormais dans un monde où la menace d'attentat est constante. Ce roman nous en rappelle l'affreuse réalité : elle peut survenir n'importe quand, sous plusieurs formes. - mimo26, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic ! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban... Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous...mais pas ici.

  • Une écriture fluide, des scènes plus que réalistes, Pierre Pouchairet nous entraine dans une enquête rondement menée par Léanne et ses trois amies.
    Commandant de police, chef de la PJ finistérienne, Léanne est maintenant bien installée à Brest où elle a retrouvé ses amies d'enfance?: Élodie, devenue médecin légiste, et Vanessa, psychologue judiciaire. Noreen, jeune flic fraîchement affectée en Bretagne, apporte du sang neuf à cette équipe de quadragénaires. Alors que la nouvelle recrue participe à l'interpellation houleuse d'une bande de dangereux malfaiteurs, la gendarmerie découvre au pied de la falaise de la Pointe du Van le corps sans vie de son oncle. Chute accidentelle?? Meurtre?? Aucune hypothèse n'est à écarter. La jeune femme, aidée de ses amies, est bien décidée à faire la lumière sur cette mort suspecte. Mais la vérité se trouve rarement où on l'attend et sa quête ne sera pas sans risques. Personne n'en sortira indemne...Après Haines, cette nouvelle enquête de Léanne et son équipe, entre la Pointe du Van et Landévennec, vous plongera dans un suspense à vous glacer le sang...
    Découvrez sans plus attendre une nouvelle enquête pleine de rebondissements de Léanne qui vous plongera dans un suspense à vous glacer le sang...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    L'intrigue ne s'essouffle pas et la fin est assez inattendue. " La cage de l'albatros" est une véritable pépite policière. - Blog Delph la Bibliovore
    L'auteur a encore réussi à frapper très fort avec cet épisode, dynamique, entraînant et surprenant [...] La dernière page m'a estomaquée, je suis restée bouché bée !!! Quel suspense, vivement la suite !!! - Blog Les lectures de Maud
    Une fin que je n'ai pas vu venir. L'auteur a aussi inclus des clins d'oeil à d'excellents auteurs de romans policiers et certains m'ont fait sourire. Tous les ingrédients et même plus sont réunis pour en faire un excellent roman. - Nadine13, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic?! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban...
    Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous... mais pas ici.

  • La prophétie de Langley

    Pierre Pouchairet

    • Jigal
    • 15 Novembre 2017

    Bien souvent, les innocents font les plus beaux suspects...
    Trader d'une des plus prestigieuses banques françaises, Ludovic d'Estre brasse chaque jour des millions d'euros... Issu de la bourgeoisie versaillaise, la vie a toujours souri à ce surdoué de la finance. Mais tout va basculer lorsqu'avec Reda Soulami, son fidèle collaborateur, Ludovic va s'intéresser à une transaction douteuse... Un délit d'initié ? Peut-être pire !
    Très vite suspecté de meurtre, Reda, un enfant des cités qui pensait avoir définitivement tourné la page, se retrouve en première ligne d'une effrayante machination qui le dépasse complètement et menace des milliers de vies ! Au milieu du marigot politique habituel, seule Johana, la flic qui mène l'enquête, semble croire à l'innocence de Reda. S'engage alors une infernale course contre la montre pour éviter l'horreur...
    Un roman noir haletant et habilement construit, où le profit prime sur la vie.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Style percutant, phrases courtes, ambiance souvent oppressante, ça sent le vécu ! Un petit joyau ciselé, millimétré et terriblement efficace. - Ouest France
    Livre après livre la découverte de l'intrigue et l'écriture sont un plaisir dont on ne se lasse pas. Ce dernier opus est superbe. Nous sommes pris par le suspens et il ne s'arrête qu'à la dernière ligne et encore.... avec la chair de poule. - Sang pour Sang Polar
    Diablement efficace, instructif et bourré de personnages bien campés, ce polar est un modèle de genre qui colle à l'actualité. - Yv, Lyvres
    Écrit sur une idée et en collaboration avec L. Gordon, La prophétie de Langley s'inscrit dans la lignée des grands polars, celle qui nous fait penser le monde différemment, offre un autre point de vue moins réducteur que les habituels banalités proférées à longueur de médias officiels. Que ce soit en Palestine, en Afghanistan ou dans une salle des marchés, l'auteur dépeint une réalité crédible dans des intrigues époustouflantes et des dénouements ahurissants. - Quatre sans Quatre
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Dans une vie précédente, Pierre Pouchairet était commandant de la police nationale puis chef d'un groupe luttant contre le trafic de stupéfiant à Nice, Grenoble ou Versailles... Il a également été à plusieurs reprises en poste dans des ambassades, a représenté la police française au Liban, en Turquie, a été attaché de sécurité intérieure à Kaboul puis au Kazakhstan.
    Aujourd'hui à la retraite, il vit à Jérusalem. Il a publié en 2013 un livre témoignage "Des flics français à Kaboul" qui relate les quatre années qu'il a passées en Afghanistan et "Coke d'Azur" en 2014. Avec à chaque fois, cette volonté de mettre au grand jour la réalité brute de notre Histoire contemporaine. En 2014, il publie son premier polar "Une terre pas si sainte".

  • L'assassinat sauvage d'une vieille femme dans un petit village du Finistère ...
    Après une longue période professionnelle dans les Stups à Nice (voir Mortels Trafics), Léanne vient d'être nommée à la tête de la Police judiciaire finistérienne, quand le sauvage assassinat d'une vieille dame, Corentine Ledantec, trouble la quiétude de la commune de Combrit en Pays bigouden. Qui pouvait en vouloir autant à cette nonagénaire, certes fielleuse ?
    L'enquête est confiée à la commandant qui lance les investigations avec des méthodes déroutant parfois ses collègues, mais pour elle, nécessité fait loi. Épaulée par ses amies de jeunesse - Élodie, devenue médecin légiste, et Vanessa, psychologue dans la police nationale - Léanne devra démêler l'écheveau des haines larvées qui animent les malfrats les plus retors comme les gens sans histoires.  Suspense, action, Bretagne et musique sont au coeur de cette intrigue inspirée de faits réels, qui met à nouveau en scène le personnage de Léanne, héroïne de Mortels Trafics (Prix du Quai des Orfèvres 2017, 120 000 exemplaires vendus), pour le premier tome d'une série qui s'annonce tout aussi passionnante que les précédents ouvrages de l'auteur.
    Pourquoi la vieille dame a-t-elle été tuée ? Qui sont les assassins ? Découvrez cette formidable enquête pleine d'action et de suspense qui met en scène la commandant Léanne en Pays Bigouden !
    EXTRAIT
    Ce fut encore agacée par la discussion que Léanne enfila la tenue de protection qu'elle compléta d'une charlotte, de gants et de surchaussures. Spécialisée dans les stups pendant de nombreuses années, elle n'avait pas trop l'habitude de ce déguisement. Là où certains voyaient une tenue de cosmonaute, elle avait l'impression de se cacher dans un préservatif géant. Elle s'énerva sur la fermeture de la combinaison avant que la glissière accepte de se fermer.
    Elle s'approcha enfin de la maison. Il s'agissait d'un pavillon à un étage, bordé par un jardinet d'une dizaine de mètres de large. L'accès à l'habitation se faisait soit par une porte centrale, desservie par un escalier en façade, soit sur le côté, en passant par la cave puis un escalier intérieur.
    Elle prit par l'entrée principale. Un vestibule desservait sur la gauche une cuisine, sur la droite, une salle à manger avec à l'arrière un coin salon, ce fut là qu'elle trouva le gros de la troupe.
    Le corps était étendu sur le sol, face contre terre.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Pierre Pouchairet, c'est un style singulier, un sens du récit, une certaine poésie et toujours des surprises dans la narration. - Ouest-France
    Un polar percutant, au beurre salé et aux embruns, rythmé comme un bon vieux rock, trois filles attachantes et motivées dans une intrigue menée de main de maître ! - Psycho_Pat, Quatre Sans Quatre
    Pierre Pouchairet sait ménager ses effets et maintenir le suspense. Langue simple, dialogues vifs et réparties parfois cinglantes, tout est là pour que les pages se tournent vite [...] Il y a la Bretagne, ses paysages, son climat et ses habitants. Très bon tout cela. Vivement la suite ! - Blog Lyvres
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet s'est passionné pour son métier de flic ! Passé par les services de Police judiciaire de Versailles, Nice, Lyon et Grenoble, il a aussi baroudé pour son travail dans des pays comme l'Afghanistan, la Turquie, le Liban... Ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2012, il s'est lancé avec succès dans l'écriture. Ses titres ont en effet été salués par la critique et récompensés, entre autres, par le Prix du Quai des Orfèvres 2017 (Mortels Trafics) et le Prix Polar Michel Lebrun 2017 (La Prophétie de Langley). En 2018, il a été finaliste du Prix Landerneau avec Tuez les tous...mais pas ici.

  • Suspense, rebondissements, mystère et tension sont au rendez-vous dans ces trois romans unaniment salués par la critique et les lecteurs !
    Dans Une terre pas si sainte profitez d'un thriller à rebondissements entre Isräel, la Palestine et la France.
    Avec A l'ombre des patriarches, découvrez le récit d'une collaboration explosive entre des inspecteurs de la police judiciaire paléstienne et israélienne, au coeur de Jérusalem.
    Enfin, grâce à La filière afghane, laissez-vous emporter dans un polar façon « caméra à l'épaule » au tempo époustouflant, où se mêlent terrorisme, drogue et géopolitique mondiale.
    Grâce à cette édition spéciale inédite, plongez dans trois polars haletants et percutants de Pierre Pouchairet, dont le gagnant du Prix Interpol'Art 2015.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    A propos de A l'ombre des patriarches
    Retour à Jérusalem et en Cisjordanie... L'auteur plonge le lecteur qui retient son souffle dans les multiples facettes des tensions, comportements parfois irrationnels, motivations complexes des deux camps... Un grand roman noir d'un réalisme aux terribles accents pessimistes dont on sort le coeur réduit en miettes. - La Cause Littéraire
    Congédier l'insupportable... Style percutant, phrases courtes, ambiances souvent oppressantes, ça sent le vécu ! À l'ombre des patriarches, un petit joyau ciselé, millimétré et terriblement efficace. - Ouest France
    A propos de La filière afghane
    L'auteur tient ses lecteurs en haleine jusqu'à la dernière page et l'on regrette de refermer un livre qui nous vaut (avec plaisir) quelques nuits blanches. Pierre Pouchairet joue dans le cour des grands ! - Le Nouvel Obs
    La guerre, là-bas telle que l'Occident l'a perdue, et la guerre ici, telle qu'il s'apprête peut-être à la perdre. Sa filière afghane enfonce un clou qui fait de plus en plus mal... - Marianne
    A propos de Une terre pas si sainte
    L'intrigue se met rapidement en place servie par des chapitres courts, une alternance de légèreté, d'humour et de tension, une prose musclée et une étonnante maîtrise du sujet. Ce roman est efficace et audacieux avec une multitude d'ambiances dépaysantes, des dialogues réalistes. Le tout nous donne à comprendre la complexité des enjeux dans cette région rarement au coeur de polars. - Emmanuel Romer, La Croix
    En échafaudant une intrigue à tiroirs, l'auteur tient ses lecteurs en haleine jusqu'à la dernière page et l'on regrette de refermer un livre qui nous vaut (avec plaisir) quelques nuits blanches. Pierre Pouchairet joue dans la cour des grands et l'on attend avec impatience son prochain polar. - Bernadette Atlan, L'Obs
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet est né en 1957. Dans une vie précédente, il était commandant de la police nationale, chef d'un groupe luttant contre le trafic de stupéfiants à Nice, Grenoble ou Versailles. Il a également été à plusieurs reprises en poste dans des ambassades, a représenté la police française au Liban, en Turquie, a été attaché de sécurité intérieure en Afghanistan, pays qu'il a parcouru du nord au sud. Il a passé plus de 4 ans à Kaboul, y a été témoin de nombreux attentats et y a travaillé en étroite collaboration avec les Afghans. Aujourd'hui à la retraite, il vit à Jérusalem.

  • Récit du Commandant Pouchairet en Afghanistan !
    Le Chaudron afghan. Voilà l'endroit dans lequel le Commandant de police Pierre Pouchairet a travaillé et vécu pendant presque 5 ans.
    Témoin privilégié du début de la fin de la campagne des Forces alliées en Afghanistan, il était chargé de la coopération en matière de sécurité. Il dévoile dans son livre la réalité du terrain.
    Sous sa plume acerbe et précise, les personnages du Grand théâtre afghan se mettent en place : la communauté d'expatriés plongée dans la tourmente et la communauté afghane fière d'avoir toujours résisté aux « envahisseurs » quels qu'ils soient.
    Rien n'échappe à l'auteur et à son récit, ni les enlèvements et les attentats dont sont victimes autant les Occidentaux que les Afghans, ni les errances de la diplomatie française, ni les agissements du gouvernement corrompu du président Karzaï.
    Il met également en évidence les ressorts complexes du fonctionnement des tribus afghanes, les efforts des Occidentaux, souvent dérisoires, pour faire respecter le droit des femmes et pour s'attaquer au tabou de la pédophilie.
    Personne avant le Commandant Pouchairet n'avait raconté la présence française en Afghanistan comme lui.
    Bienvenue à Kaboul !
    Découvrez sans plus attendre le récit poignant d'un ancien commandant de police envoyé en Afghanistan. Une rencontre entre les envoyés français et les populations afghanes.
    EXTRAIT
    L'ambassadeur finit par nous recevoir. Nous entrâmes dans le couloir de la résidence. Quelle tristesse ! La peinture était défraîchie et un canapé crasseux, flanqué de ses deux fauteuils transformait l'endroit en salle d'attente. Au fond, au travers d'une porte vitrée, on apercevait le salon, une grande pièce meublée dans le style des années soixante. Tout était dans le même état de décrépitude.
    Il nous ouvrit sa porte pour nous accueillir. Souriant, il nous serra chaleureusement la main et nous invita à prendre place dans le coin salon aménagé au fond de son bureau.
    La pièce devait être à l'origine la salle de séjour de la résidence. Elle était tout en longueur, la façade offrait une belle vue sur un grand jardin. La table de travail faisait face à cette baie vitrée. Deux gazelles gambadaient dans la verdure. Le calme et la beauté de l'endroit, situé en plein centre-ville d'une capitale réputée comme étant l'une des plus dangereuses du monde, étaient dépaysants. Pour le reste, la pièce ressemblait à l'environnement déjà traversé, rien de bien attrayant... Ses premières paroles furent pour Julien. Il lui parla de son départ proche et du temps qu'il avait passé là-bas. Julien finit par me présenter.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    De cette alternance entre épisodes cocasses et sérieux, entre récits de ses démêlés avec l'administration française et de ses négociations avec les autorités afghanes, Pouchairet tire au final un portrait original d'un pays que la communauté internationale tente de reconstruire. - Luc Mathieu, Libération
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Pouchairet a 55 ans. Ce commandant de police aujourd'hui en retraite a été en charge de l'ensemble de la coopération policière française en Afghanistan de 2006 à 2010.
    Ce policier issu de la PJ a exercé dans les services d'investigations à Versailles, Nice et Grenoble, et a été affecté à l'étranger à Beyrouth, Ankara, Kaboul et Almaty. Il vit aujourd'hui au Moyen-Orient.

empty