• Le 24 décembre 1943 Charles de Tornebut se trouve devant l'église de Saint-Merri. Il est alors 23 h 18. Laurence Fresolle arrive au même instant. Ainsi que Michel Drouin. Tous les trois sont là, exacts, comme à un rendez-vous fixé longtemps à l'avance. Et pourtant, ils ne se connaissent pas. Mieux, Laurence Fresolle n'est jamais venue dans ce vieux quartier du Marais. Charles de Tornebut se promenait et ne savait pas où il se trouvait. C'est aussi le cas de Michel Drouin. Alors ? C'est sur cette étrange manifestation, qui ressemble fort à un triple envoûtement, que débute le livre de Raoul de Warren ? Non. Pas du tout. Car si la vie de tous les jours fourmille en effet de coïncidences et de rencontres fortuites, il en est parfois qui ne manquent pas de laisser dans l'esprit un obscur sentiment d'angoisse ; et lorsque le lecteur aura découvert, en même temps que les jeunes gens, l'inscription tracée sur la pierre sombre de l'autel de la crypte désaffectée de Saint-Merri il sera bien obligé de se demander ce que signifie cette suite d'événements étranges, déconcertants... La puissance des ténèbres leur confère un mystère sur lequel plane l'ombre du grand thaumaturge du XVIIIe siècle, Joseph Balsamo, comte de Cagliostro, personnage énigmatique, adepte des sciences occultes et de la magie noire. Réincarnation, envoûtement, magie noire... Il faut suivre ce grand maître du fantastique qu'est Raoul de Warren, pour comprendre que tout est mystère, dédoublement... Des anciennes vies secrètes revivent en nous, et le mystère agissant de toute existence se trouve dans ses préexistences, dans ce qui constitue l'identité nocturne.

  • Au moment où la France vient de commémorer tour à tour le Millénaire capétien et le Bicentenaire de la Révolution, les auteurs nous rappellent qu'un éventuel retour de la monarchie dans notre pays demeure hypothéqué par l'absence d'un prétendant unique, susceptible de fédérer autour de son nom tous les partisans de la royauté. Ils nous proposent donc une minutieuse galerie de portraits, approfondissant avec méthode tant les arguments qui militent en faveur de l'ambition nationale de tel prétendant que ceux qui vont à l'encontre du destin royal revendiqué par tel autre.

empty