• Existe-t-il legs plus précieux que celui d'un testament spirituel ? La plupart des fondateurs de communautés religieuses en ont laissé. Mais bien avant eux, Jésus lui-même nous a donné un tel testament. Jean, le disciple bien-aimé, l'a recueilli, médité puis mis pour nous par écrit. Ce sont les chapitres 13 à 17 de son évangile.
    Jésus a terminé sa mission. C'est son dernier soir avec les siens. Au cours d'un repas d'adieu vécu dans un climat d'intimité et de tendresse, il dépose dans le coeur de ses disciples ses dernières instructions, l'assurance de sa présence et la promesse de généreux dons qui les rendront aptes à leur mission dans le monde. À nous aussi, ce testament est personnellement adressé.
    Le présent livre nous invite à en relire puis à en méditer les différents passages. Il nous aide à en recueillir la richesse de vie, d'amitié, d'espérance, d'élan vers l'avenir, comme autant de pistes sur nos chemins d'aujourd'hui.

    - Un livre qui va droit à l'essentiel de la spiritualité chrétienne
    - Un soutien pour la méditation de l'Évangile de Jean
    - Un auteur reconnu pour la profondeur de sa réflexion

    Roger Ébacher a été évêque du diocèse de Baie-Comeau et est archevêque émérite de celui de Gatineau. Il a présidé, entre autres, la commission des affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Canada. Son engagement social lui a valu un doctorat honoris causa de l'Université du Québec en Outaouais. Il a publié Devenir enfant de Dieu (Médiaspaul 2015).

  • Il existe une certaine correspondance entre la croissance physique de l'être humain, né selon la chair, et la croissance spirituelle de l'enfant de Dieu né selon l'Esprit. Dans les deux cas, la vie nous est donnée ; elle implique naissance, alimentation, croissance, continuité, luttes, promesse et dynamisme d'accomplissement. Elle doit se développer pour ne pas décliner et mourir. Cette analogie est bien présente dans l'Évangile de Jean, où la relation filiale de Jésus avec Dieu devient le modèle de toute vie chrétienne. Roger Ébacher en fait ici le fil conducteur d'une lecture à la fois accessible et profonde de cet Évangile. Un touchant témoignage de l'auteur vient clore sa réflexion, enracinée dans une expérience personnelle. Une relecture accessible de l'Évangile de Jean.
    Un témoignage de foi vibrant et enthousiaste.
    Roger Ébacher a été archevêque du diocèse de Baie-Comeau et est archevêque émérite de celui de Gatineau. Il a présidé, entre autres, la commission des affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Canada. Son engagement social lui a valu un doctorat honoris causa de l'Université du Québec en Outaouais.

  • J'ai soif

    Roger Ebacher

    Chaque année, le carême et Pâques offrent l'occasion de plonger au coeur de la foi chrétienne. Pour ce faire, il est bon d'accompagner au désert Celui qui s'apprête à donner sa vie par amour pour l'humanité. Une démarche qui provoque le coeur à un sursaut de confiance, d'abandon et de vitalité.

    Ce livre contient 40 méditations sur la Passion et la mort de Jésus et 8 sur sa résurrection. Il peut accompagner le lecteur chrétien durant les 40 jours de carême, puis durant la semaine qui va de Pâques au dimanche suivant. Mais il peut tout aussi bien nourrir la vie intérieure tout au long de l'année. La croix glorieuse est toujours érigée sur notre monde !

    Un outil qu'apprécieront ceux et celles qui souhaitent vivre plus pleinement le carême et Pâques
    Des textes courts et accessibles propres à soutenir la vie spirituelle au quotidien

    Roger Ébacher a été évêque du diocèse de Baie-Comeau et est archevêque émérite de celui de Gatineau. Il a présidé, entre autres, la commission des affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Canada. Son engagement social lui a valu un doctorat honoris causa de l'Université du Québec en Outaouais. Il a publié chez Médiaspaul Il nous aima jusqu'au bout (2017) et Devenir enfant de Dieu (2015).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty