• " Mesdames et messieurs, circulez, Il n'y a rien à voir Tout est sous contrôle. "
    Un roman, suivi d'une nouvelle en bonus. Avec une grande maîtrise, Rui Zink joue de la farce et de l'humour pour questionner notre rapport aux maux de notre temps que sont le terrorisme, la torture, mais aussi le pouvoir et la manipulation.
    PRIX UTOPIALES 2017 pour le précedent titre L'Installation de la peur
    Le Terroriste joyeux

    Un dialogue. Deux personnages : un présumé terroriste face au policier qui l'interroge. Le premier est cueilli à la frontière, à sa descente de l'avion, transportant des explosifs. Sa défense : il n'a fait que les transporter pour son cousin, en échange d'un peu d'argent. Les autorités n'avaient qu'à lui demander de remplir préalablement un formulaire ! Le ton est donné. Au fil de l'interrogatoire, le doute s'installe, un glissement insidieux se produit, les rôles se défont : il n'y a plus un terroriste et un policier, mais simplement deux hommes. Et dans un système qui prône la suspicion, la méfiance et la haine de l'autre, le sort de ces hommes n'est peutêtre pas si différent...
    Le Virus de l'écriture

    Un virus hautement contagieux se répand partout, et à grande vitesse : le nombre d'écrivains et de poètes augmente à vue d'oeil. Et ils écrivent bien par-dessus le marché ! L'épidémie est d'abord saluée avec enthousiasme, considérée comme une nouvelle Renaissance par les journalistes, commentateurs et autres critiques. Bien vite, pourtant, les choses tournent vinaigre : les marchés et les magasins sont vides, la pénurie alimentaire menace, plus personne n'assume ses fonctions. Tout le monde écrit. Mais si tous écrivent, qui reste-t-il pour lire ? Ainsi s'interroge le narrateur, mystérieusement immunisé. Existe-t-il un espoir de trouver d'autres lecteurs pour former une cellule de résistants ? Pour empêcher la lecture et les langues de mourir ? Telle est la puissance, follement perverse, du virus.
    L'Installation de la Peur a reçu le grand prix des Utopiales 2017

  • L'installation de la peur

    Rui Zink

    • Agullo
    • 8 Septembre 2016

    "Madame n'est pas sans savoir que l'installation de la peur est un objectif patriotique. Directive n°359/13. ' Un huis clos délétère et magistral, un texte jubilatoire, grinçant et drôle. La sonnette retentit dans l'appartement d'une femme vivant seule avec un enfant. Ignorant qui se trouve derrière la porte, la femme, méfiante, décide de cacher son enfant dans la salle de bains avant d'aller ouvrir. Sur le perron se trouvent deux agents du gouvernement qui l'informent de leur mission : la mise en application de la directive n° 359/13 exigeant l'installation de la peur dans chaque foyer. Faisant irruption violemment dans le salon, les deux visiteurs se lancent dans une inquiétante performance : tour à tour, ils haranguent la pauvre femme, dressant un tableau horrifique des maux de notre temps. Dans leur discours halluciné, tout y passe : crise, épidémies, catastrophes naturelles, misère sociale, guerre et torture, terrorisme... Ils agrémentent leur diatribe d'histoires effrayantes jouant sur les peurs primales de l'homme (peur de l'autre, de la maladie, de la folie...), qu'ils mettent en scène pour un effet d'épouvante maximum. Petit à petit, ils installent ainsi une violence sourde dans la pièce, entraînant la femme - et le lecteur - dans leur délire paranoïaque. Mission accomplie? Pas sûr. La peur a une vie propre, et ses ravages peuvent parfois se montrer inattendus... Né à Lisbonne en 1961, professeur de littérature et de théorie de l'édition à l'Universidade Nova de Lisbonne, RUI BARREIRA ZINK est l'auteur de récits pour la jeunesse, de scénarios de bandes dessinées et de plusieurs romans dont Dádiva divina, prix du pen Club portugais 2005, et Le Destin du touriste, traduit en français aux éditions Métailié en 2011.


  • Agullo Editions, éditeur européen depuis 2016

    Recueil de nouvelles gratuit lmélange de littérature blanche et noire par 5 auteurs européens contemporains, figures de proue dans leurs pays:
    L'italien Valerio Varesi
    La germano-polonaise Magdalena Parys
    Le portugais Rui Zink
    Le polonais Wojciech Chmielarz
    Le slovaque Arpad Soltesz
    A l'heure où le repli national s'affirme chaque jour un peu plus à travers toute l'Europe, Agullo Editions entend s'inscrire à contre-courant de ce mouvement en proposant une littérature, qui, quel qu'en soit le genre, nous ouvre sur le monde et plus particulièrement l'Europe.
    Nous essayons, à travers la littérature européenne que nous publions, d'explorer ce qui nous différencie, mais surtout ce qui nous rassemble.
    Nos auteurs qu'ils soient polonais, italiens, roumains, slovaques, russes ou portugais portent tous un regard "politique" sur leur propre Histoire, culture et société et nous permettent ainsi de mieux comprendre nos voisins européens.

empty