• Lorsque Mathilde fait le bilan de ses vingt dernières années, elle ne peut s'empêcher de vider ses poumons dans un long soupir. Elle, la hippie un brin rebelle et globe-trotteuse dans l'âme, ne se voyait pas, deux décennies plus tard, enfermée dans un bureau à répondre aux mails et au téléphone huit heures par jour, accompagnée de Chantal, sa collègue commère en chef. Le destin est parti en sucette quelque part, mais où, quand, comment ?
    Heureusement, son blog de voyage participatif est là pour lui maintenir un semblant de rêve à défaut de les vivre, car sa vie sentimentale est également en berne. L'homme idéal, elle y a renoncé depuis longtemps. C'est comme ça, le grand Amour n'existe pas. Mathilde est seule face à elle-même et navigue dans cette existence sans surprise.
    C'est sans compter sur ce message intrigant, reçu un beau jour et qui modifiera peut-être - ou pas - la donne de son chemin de vie et celui de ses rêves enfouis.

  • Je m'appelle Fabienne. Mon travail est simple : il est de mentir à tous les individus qui me sollicitent pour faire des choix à leur place. Ils cherchent à travers moi des réponses qu'ils n'osent trouver seuls. À bien y réfléchir, je suis presque « psy ». Sauf que sur ma plaque d'entrée, il est inscrit « Fabienne Montara - Médium ». Et autant dire que mes qualités de médium sont proches de celles pour remplir mes feuilles d'impôts, c'est-à-dire quasi nulles. D'ailleurs, cela fait bien rire ma meilleure amie, Rose. Rien que pour ça, je dois m'accrocher et lui prouver que je peux y arriver. Surtout que mes nombreuses clientes me demandent des choses de plus en plus complexes... Mes mensonges doivent donc tenir la route si je ne veux pas être démasquée.
    Ça, plus mon père qui refait sa vie, mes espoirs de maternité qui s'éloignent, le deuil de ma mère et ma culpabilité légendaire qui refait surface : j'avoue ne plus trop savoir où j`en suis... C'est sans compter Monique, Jacqueline et grand-mère Huguette, une sacrée brochette qui me pousse toujours plus loin dans mes retranchements.

empty