• Un portrait mosaïque de la Belgique.
    Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
    Découvrez la vision de la Belgique, des Belgiques, au travers du regard d'un auteure belge qui vous emmène dans ce pays qu'il aime.
    EXTRAIT
    Les circonstances de leur première rencontre pourront paraître étranges, et peut-être même irréelles ; il faut pourtant les narrer. D'autant que la suite des événements n'allait pas manquer d'être tissée de la même étoffe. Le kusttram relie de part en part l'ensemble des stations balnéaires du littoral belge, depuis la frontière française jusqu'à celle avec les Pays-Bas, sur une distance de septante kilomètres à peu près. C'est une voie électrifiée, où les caténaires sont surmontées de deux câbles porteurs et d'un fil de contact entre elles. La route est parfois pittoresque, quand on longe des dunes couvertes d'une végétation sauvage, ou qu'on traverse une localité - il n'y en a qu'une dans ce genre - qui a su préserver ses habitations d'origine, même rénovées à l'ancienne, sans céder à la vogue des immeubles impersonnels de dix ou douze étages, comportant trois ou quatre appartements identiques à chaque niveau, qui s'élèvent comme un mur de béton et d'acier sur la digue. Sur de brèves distances, les rails suivent le front de mer, avant de se rabattre vers l'intérieur des terres. Mais le plus souvent, c'est une route en ligne droite comme l'autostrade qui l'encadre dans les deux sens. Entre les localités, les arrêts peuvent être très distants : le tram les parcourt à vive allure sur son site prioritaire. En passant au centre d'une commune, il fait arrêt sur la place principale, où il peut embarquer un flot de passagers.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Après D'outre-Belgique (2007), centré sur le motif, littéraire et fictionnel, de la disparition du pays, Yves Wellens décrit ici ce que la Belgique, dans sa substance même et sous les angles historique, politique ou esthétique, peut produire comme récits. Il est l'auteur de huit livres.

  • Dans Le Cas de figure, 99 récits brefs - avec un inédit - se suffisent chacun à soi-même, mais ne peuvent être dissociés d'aucun autre de l'ensemble qu'ils constituent. Présentant ces récits comme des faits divers dont l'écriture et le style attesteraient la réalité possible, par l'entremise d'un narrateur au statut toujours indéterminé, Yves Wellens adopte le registre du rapport lapidaire et de la communication scientifique. Bref, du cas de figure. Il a élaboré une forme qui, par différentes méthodes et techniques de narration, incite le lecteur à déchiffrer des faits : quand le vraisemblable se transforme en fiction, et que celle-ci étend son territoire jusque dans le vraisemblable.

  • Vert bouteille

    Yves Wellens

    Bruxelles, années soixante. Dans le chaos et la violence d´une enfance manquée, entre un père alcoolique et le spectre d´une soeur disparue, Je deviens écrivain. Comme une sortie à l´air libre. Comme une nouvelle ligne de vie à lire sur sa main.
    Pourquoi construit-on une oeuvre ? Quel temps veut-on faire revenir par-là ? Ici, il s´agit de dire sur quoi mon oeuvre ne pouvait surtout pas être bâtie : contre quoi elle devait être construite.

  • Trois frères pris dans la tourmente voient resurgir les cauchemars du passé...
    La perspective de révélations médiatiques provoque des remous inquiétants dans le groupe de Pierre Wellens, un magnat de l'immobilier qui a façonné le visage de Bruxelles au gré de ses intérêts.
    Dans le même temps, son frère Yves cherche à faire la lumière autour d'un incident qui s'est produit lors d'un vernissage, où une jeune femme a violemment giflé l'homme d'affaires. Alors que son enquête progresse, le troisième frère Wellens, perdu de vue, indique à Yves où rencontrer cette femme.
    Cet entrelacs de relations renvoie à une vieille histoire où les frères, ligués contre un père alcoolique et violent, ont pris leur indépendance. Un événement fondateur qui a révélé leurs natures profondes et les poursuit sans pitié...
    Un thriller politique haletant et parfaitement ficelé au coeur de Bruxelles !
    EXTRAIT
    Une salle du dixième étage avait été réquisitionnée, et des instructions strictes fournies au personnel chargé des préparatifs. Il les respecta sans faire de commentaires, bien que cela supposât de déplacer contre un mur une lourde table rectangulaire afin de faire place nette au milieu de la pièce, et de ranger une série de chaises le long du mur en face. Une desserte avait été prévue dans un coin, pour mettre boissons, verres et tasses à la disposition des participants. Les instructions stipulaient en outre que les lieux devaient être remis dans leur état premier après la réunion.
    Une heure avant le début de la rencontre, personne ne devait plus se trouver, sous quelque prétexte que ce soit, dans le couloir menant à la salle. Un membre de la sécurité, manifestement choisi pour sa mine peu engageante, avait pour mission de vérifier les identités. Sur son injonction, un assistant tout aussi rébarbatif se chargeait de ramener tout individu non inscrit et non autorisé jusqu'à l'ascenseur, de l'y fourrer sans ménagement et de presser le bouton de la sortie. Un acolyte, posté au rez-de-chaussée, lui confirmait, par un message dans son écouteur, que l'intrus ne reviendrait pas.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Yves Wellens, de son vrai nom Yves Van Cutsem, est né le 6 avril 1955 à Bruxelles-Ville. Son milieu social d'origine est composé d'artisans, d'ouvriers qualifiés et de commerçants. Il a effectué des études de journalisme et de communication sociale à l'Université Libre de Bruxelles, et est actuellement fonctionnaire à la Ville de Bruxelles, chargé de questions d'urbanisme.

empty