Psychologie / Psychanalyse


  • À la naissance, le bébé ne fait qu'un avec sa mère. C'est le temps de la fusion, indispensable, où il puise assurance et force.

    Cependant, il faut grandir et, pour cela, prendre de la distance, afin de gagner de nouveaux territoires d'autonomie et de liberté. Tout le développement psychomoteur de l'enfant, toute vie humaine apparaissent comme une suite d'attachements et de détachements, de conquêtes et de séparations.
    Mais peut-on se séparer sans peine ? Pourquoi la séparation fait-elle naître en nous un sentiment d'abandon ? Qu'est-ce que le travail de deuil, et est-il jamais terminé ? À quoi servent les souvenirs ? Sommes-nous vraiment nostalgiques de la fusion première avec notre mère ?
    Le Pr Marcel Rufo répond ici avec la chaleur et l'humanité qu'on lui connaît, et une grande empathie pour nos fragilités, nous tendant ainsi un miroir où chacun retrouvera ses interrogations, ses doutes, ses appréhensions face à la séparation.
    Avec, en filigrane, ce constat : on ne peut pas vivre sans lien mais, dès lors qu'il devient trop exclusif, ce lien menace de nous étouffer. Il faut donc pouvoir le desserrer, se détacher, afin de trouver la juste proximité entre les autres et soi.
    Longtemps chef de clinique à l'hôpital Sainte-Marguerite, à Marseille, le Pr Marcel Rufo, pédopsychiatre, dirige la Maison des adolescents à Paris.


  • Pour les parents d'aujourd'hui, l'école est un sujet sensible, prioritaire.

    Ils attendent d'elle que leurs enfants s'y épanouissent, y réussissent, et qu'ils en sortent avec un diplôme. L'école est aussi la source de préoccupations, de questionnements et d'angoisses qui conduisent ces parents à consulter un pédopsychiatre. Troubles des apprentissages, décrochage et phobie scolaires, précocité intellectuelle, pression des notes, redoublement, orientation...
    Marcel Rufo nous parle des points faibles du système éducatif et fait des propositions concrètes pour y remédier.

    À l'injonction de la réussite à l'école il oppose la confiance.

  • Alors que de nombreux spécialistes s'interrogent aujourd'hui sur la place et le rôle du père, soulignent sa supposée défaillance, Marcel Rufo fait entendre ici une voix singulière.
    Selon lui, c'est grâce aux fragilités paternelles que l'enfant peut se construire.
    Au fil du temps, il apprend à composer avec son père tel qu'il est dans la réalité, même s'il n'oublie jamais tout à fait le héros qui lui a transmis des rêves de gloire, et il tente de le retrouver dans d'autres figures, comme autant de « suppléments » de père qui l'aideront à renforcer sa confiance en soi.
    Avec la chaleur et l'empathie qu'on lui connaît, Marcel Rufo met en évidence une vérité essentielle : le père est toujours une mosaïque d'images mêlant réel et imaginaire.
    Mais cette mosaïque n'est jamais complète, et chacun passe sa vie à chercher la pièce manquante, celle qui viendra parfaire le tableau.

  • " Des récits à la sincérité évidente, qui décrivent la magie d'une rencontre. " - Anne Le Pennec, L'École des parents
    " Un livre très émouvant. Vivifiant. " - Isabelle Vial, Pèlerin Magazine
    À travers le récit des consultations qui ont l'ont le plus bouleversé dans sa pratique, le pédopsychiatre Philippe Duverger, s'interroge sur la notion de "rencontre de l'autre" et l'impact profond et mystérieux qu'elle a parfois dans notre vie.
    Mon métier m'amène à voir beaucoup d'enfants et d'adolescents. Certains me marquent de manière indélébile et la seule évocation de leur nom suffit à dérouler une histoire, pour moi inoubliable.
    C'est pour tenter de comprendre pourquoi le souvenir de ces enfants s'est gravé en moi que je raconte ici leurs histoires. Chacune est singulière, mais toutes parlent d'une même chose : la rencontre.
    Il ne s'agit en aucun cas de théoriser, mais plutôt de saisir de manière impressionniste ce qu'elle est et ce qui s'y joue. Est-elle un jeu de miroirs ? Une illusion ? Une rêverie ? Un moment de vérité ?
    La rencontre est un peu tout cela à la fois mais ne se laisse enfermer dans aucune définition. Elle comporte toujours une part d'indicible et de mystère qui en fait la richesse.
    À la lecture de ce livre, chacun pourra repenser aux rencontres de sa vie et revisiter ces instants, uniques, où le destin s'est joué... Car notre vie est structurée par des rencontres, bonnes ou mauvaises, belles ou horribles, traumatiques ou mystérieuses, dangereuses ou rassurantes... Mais qui peut dire ce qui se passe exactement dans ces moments-là ?
    Philippe Duverger est pédopsychiatre, chef du service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent au CHU d'Angers, professeur des universités.

  • Philosophe de formation, Florence Ehnuel découvre, dans sa jeunesse, l' "approche centrée sur la personne", doctrine de Carl Rogers, psychologue américain déterminant du 20e siècle. Elle suit alors une formation au cours de laquelle elle se rend compte que les manières courantes de communiquer ne favorisent pas toujours la compréhension mutuelle.
    Dans cet ouvrage, elle expose le cheminement personnel qui l'a familiarisée avec le ressort majeur de l'écoute empathique : la reformulation. Elle détaille les formes diverses de jugements qu'on a intérêt à éviter et expose la mise en oeuvre de cette reformulation empathique à travers des chapitres explicatifs, mais également grâce à des dialogues variés. Au fil de ces observations et de ces considérations pratiques, elle dessine une philosophie de la communication et du rapport à l'autre.
    Ce livre s'adresse à ceux qui ont plaisir à écouter les confidences d'un ami, qui veulent être utiles à leurs proches lorsqu'ils sont dans la peine, ceux qui prônent les échanges d'idées libres et propices à la réflexion.
    Née en 1966, Florence Ehnuel est normalienne et agrégée de philosophie.

empty