Littérature générale

  • Un beau desastre

    Christine Eddie

    • Alto
    • 10 Décembre 2020

    Au coeur d'un quartier de bouts de chandelles et de briques fanées, un enfant s'inquiète. De père inconnu et de mère absente, élevé par une tante astrologue chroniquement optimiste, le petit M.-J. observe le vingt et unième siècle et broie du noir. La vie, se répète-t-il, c'est dangereux.

    Durant l'été de ses seize ans, alors qu'il n'attend plus rien du monde, la vie le surprend. L'amour, l'art et le soutien d'une communauté bigarrée mettent en échec ses idées les plus sombres. En dépit de la crise des migrants, de l'état de la planète et du cri des pauvres qui ne porte jamais bien loin, l'adolescent apprendra qu'il existe un remède au désastre, une chose au moins aussi difficile à éradiquer que les gaz à effet de serre ou la guerre : l'espoir.

    Roman d'apprentissage porté par une voix vive et inspirante, Un beau désastre est une fresque lucide et drôle où la bêtise ne peut venir à bout de la beauté, où le béton n'empêche pas l'herbe de pousser. Un souffle d'espoir et de solidarité dans une époque qui navigue entre désastres et promesses.

  • Pas meme le bruit d'un fleuve

    Hélène Dorion

    • Alto
    • 10 Décembre 2020

    Quand Hanna découvre, parmi les effets de sa mère récemment décédée, des carnets, photographies et coupures de journaux, elle décide de descendre le cours du fleuve jusqu'à Kamouraska pour tenter de trouver le fil qui rattachera son histoire à celle de Simone, cette femme silencieuse, absente de sa propre vie.

    Remontant le siècle, le long du Saint-Laurent, de Montréal à Pointe-au-Père, suivant des marées parfois cruelles, Hanna retrouvera la trace du premier amour de sa mère et retournera jusqu'en 1914, au moment du naufrage de l'Empress of Ireland. Elle apprendra qu'une catastrophe forme le tronc de tragédies intimes qui traversent les générations et que les survivants sont parfois les vrais naufragés. Sur cette route qui la conduit vers elle-même, elle pourra compter sur la force de l'art et de l'amitié pour éclairer sa quête. La poésie gonflant ses voiles, Pas même le bruit d'un fleuve emporte dans son sillage son lot de révélations, de miracles et de mystères.

  • Maree montante

    Charles Quimper

    • Alto
    • 10 Décembre 2020

    Quel courant fugitif a ravi Béatrice à ses parents ? Il n'aura fallu qu'un clignement d'yeux, aussi bien dire une éternité, pour que leur petite anémone disparaisse, laissant le couple enterrer un cercueil vide d'une indécente légèreté. Mais papa s'accroche à un espoir comme à une bouée : si chaque cours d'eau répond à l'appel de la mer, alors il remontera le courant qui le mènera jusqu'à sa fille.

    Il s'improvise dès lors capitaine d'un improbable bateau de sauvetage. Au fil des jours, il sondera sans relâche les eaux du globe, notera selon les caprices de sa mémoire les souvenirs des jours heureux, insouciant devant la tempête qui gronde sur l'horizon.

    Émouvante dérive sur le thème de l'absence mâtinée de poésie douce et saline, Marée montante est une déclaration d'amour à ceux qui nous quittent trop tôt, une comptine pour endormir le chagrin.

  • Méduse

    Martine Desjardins

    • Alto
    • 13 Octobre 2020

    Dès l'enfance, elle apprend à baisser la tête. On l'a sommée d'épargner aux autres la vue de ses Difformités, qu'elle cache derrière ses cheveux. On la surnomme Méduse depuis si longtemps qu'elle en a oublié son véritable prénom. Chassée du foyer familial pour avoir accidentellement révélé ses Accablances, elle est confinée à l'Atheneum, où l'on préserve la belle société de la vue des jeunes filles disgracieuses.

    Dans le ventre de ce lieu lugubre où les Bienfaiteurs s'adonnent à des jeux sournois, Méduse découvre peu à peu les étonnantes mais dangereuses facultés de ses Révoltances. Le jour où elle en émerge enfin, elle apprend que ce qui l'a exclue du monde lui permettra aussi de le dominer, que l'ignominie n'est pas là où elle le croyait. Après avoir affronté la cruauté et ses propres pulsions, c'est désormais son propre regard, qui révulse les femmes et terrasse les hommes, que Méduse devra braver.

    Martine Desjardins signe ici un récit incendiaire sur la honte du corps, l'oppression et le pouvoir de la féminité. Un renversement des rapports de force qui jette une lumière à la fois crue et raffinée sur la monstruosité.

  • L'avenir

    Catherine Leroux

    • Alto
    • 15 Septembre 2020

    Dans une version imaginée du Détroit que l'on connaît, Gloria s'installe dans une maison à demi-morte. Étrangère dans une ville qui a connu toutes les fins du monde, elle cherche à déterrer la vérité sur le crime qui a avalé sa famille.

    Petit à petit, elle prend la mesure de la désolation et de la violence qui l'entourent, mais aussi de la beauté d'une nature qui retrouve ses droits et de la résilience des humains qui tiennent bon. Au sein d'une communauté têtue et généreuse, elle s'éprend de la complexité de ce lieu où les rivières guérissent et empoisonnent, où les enfants fondent des royaumes dans les arbres, où les maisons brûlent pour mieux repousser, où la jeunesse arrache sa vie à l'ancien monde, et où passé et futur sont confondus dans un même mouvement libérateur.

    Plaidoyer pour une humanité renouvelée, L'avenir sonde dans une langue ample et évocatrice la profondeur de notre déroute, la persistance de la vie et toute la force de ce qui cherche à advenir.

  • Le complexe de salomon

    Hélène Vachon

    • Alto
    • 16 Juin 2020

    Et si une bouteille d'eau interactive pouvait vous polluer l'existence?? À quel sacrifice consentiriez-vous pour que votre mari ne vous oublie pas?? Existe-t-il un moyen simple, discret et sécuritaire de se débarrasser des livres encombrants?? Au coeur du Complexe de Salomon, il y a nous, vous, eux, funambules malhabiles et tenaces qui s'évertuent à décrypter le monde. Et si certains s'en détournent, la mort dans l'âme, d'autres le saisissent à bras-le-corps et le secouent comme un pommier. Il en tombe toujours quelque chose.

    Nous vivons une époque formidablement absurde, absconse, indéchiffrable. Heureusement, Hélène Vachon est là pour la rendre plus tolérable à travers ses récits, véritables bijoux d'humanité tricotés avec maestria. Entre éclats de rire et éclairs de perspicacité, le lecteur remerciera sans doute l'auteure de Santa pour sa finesse, sa drôlerie féroce et le tranchant de son regard, qu'elle a si bien affûté sans jamais céder au cynisme facile.

    Adoptez ce livre, il vous le rendra bien.

  • Nous avons voulu sauver, dans ce qui nous entoure, une chose par jour, image, parole ou oiseau, et l'épingler sur le papier avant qu'elle ne s'évanouisse. C'est ainsi que nous avons cueilli au fil de deux saisons, tantôt dans la pénombre et tantôt dans la grisaille, une petite lumière qui scintille?: phare, étoile ou mouche à feu, l'oeil d'un grand héron, la nacre d'un coquillage, les paillettes sur la jupe d'une fillette de quatre-ans-bientôt-cinq pour qui le monde entier est encore brillant comme un sou neuf. Cet ouvrage est un répertoire de miracles fragiles et minuscules que nous avons choisi de garder comme on conserve les fleurs entre les pages d'un livre pour pouvoir continuer à les admirer en hiver - une manière d'antidote au cynisme, à l'absurde, au découragement qui nous assaillent du dedans comme du dehors. Un tout petit acte de résistance.

  • L'apparition du chevreuil

    Elise Turcotte

    • Alto
    • 15 Octobre 2019

    Au XXIe siècle, entre deux révoltes féministes, une écrivaine se retire dans un chalet après avoir été victime de harcèlement sur les réseaux sociaux. Remontant le cours de la colère, une histoire familiale revient la hanter. Au coeur d'une tempête qui à la fois obscurcit et enlumine le paysage, elle appréhende la forêt où rien n'est tranquille. Abandonné et rongé par la mérule, le chalet voisin se dresse comme une menace. Et si on l'avait suivie??

    Tel le chevreuil qui avance dans la neige et trace un ravage, cette oeuvre haletante, lucide et splendidement ornementée provoque un nécessaire fracas et expose, au temps de la prédation, un drame trop familier pour qu'on puisse se permettre de ne pas le raconter.

  • Le deuxieme mari

    Larry Tremblay

    • Alto
    • 17 Septembre 2019

    Samuel ne sait rien de la femme qu'il va épouser. Depuis des années, son père n'a ménagé aucun effort pour rendre son fils attirant, pour l'engraisser comme une volaille en vue du grand jour. La famille se réjouit, Madame est riche et les problèmes financiers se régleront bientôt. Samuel doit simplement se donner du temps pour l'aimer.

    Sur l'île où habite Samuel, l'homme obéit à sa femme. Gare à celui qui tente de s'émanciper, car des vigiles armés surveillent les rues. Marié, il devra satisfaire les désirs de Madame et se taire. Que peut un homme facilement remplaçable dans un monde où les femmes dominent toutes les sphères de la société??

    Avec toute la finesse et l'audace qui caractérisent son oeuvre, l'auteur de L'orangeraie nous livre une fable romanesque, miroir déformant qui ébranle nos préjugés et nos aveuglements volontaires, traversée par la question brûlante de la domination des sexes.

  • Oshima

    Serge Lamothe

    • Alto
    • 27 Août 2019

    Pour Akamaru, jeune Eurasien établi à Paris, le moment semble mal choisi pour se lancer dans un périple de dix mille kilomètres afin de rejoindre Oshima, son île natale.

    En 2043, l'écroulement de la civilisation thermo-industrielle entraîne déjà de graves pénuries et la crise sociale s'intensifie. Mais le pire reste à venir?: l'Effondrement global des réseaux paralyse Internet et tous les systèmes électriques ou électroniques. La terre entière se retrouve soudainement plongée dans l'obscurité et le silence.

    Si Akamaru se résout à quitter des êtres chers, c'est que l'appel des origines et sa quête d'identité sont à ce prix. Sur un chemin semé d'embûches, il évitera les pièges d'un monde soumis au chaos.

    Avec ce roman de la route futuriste et intime, Serge Lamothe nous convie à la rencontre d'une humanité résiliente, héritière d'une culture millénaire, et rappelle que c'est à travers l'expérience de nos limites que nous est révélée notre véritable nature.

  • Blanc

    Bechard Deni Ellis

    • Alto
    • 22 Janvier 2019

    Deni Béchard s'envole vers la République démocratique du Congo pour enquêter sur l'insaisissable Richmond Voos, un soi-disant militant écologiste que l'on devine corrompu jusqu'à la moelle. Entre ciel et terre, il fait la connaissance de Sola, une Américaine qui se rend à Kinshasa afin d'aider une jeune orpheline qui se dit possédée par un démon. Leurs recherches permettront de lever le voile sur les conflits d'intérêts qui gangrènent les grandes organisations internationales et sur les tensions raciales encore bien palpables en Afrique comme en Amérique.

    Dans un monde où saints et pécheurs se confondent, l'enquête de Deni débouche sur un dédale de nouveaux questionnements touchant aux fondements mêmes de l'identité. Roman magistral, imprévisible et bouleversant, Blanc nous force à voir ce qui, en nous, appartient à l'autre.


    Traduit de l'anglais par Dominique Fortier

  • Faunes

    Vadnais Christiane

    • Alto
    • 6 Novembre 2018

    À une époque où la nature a été entièrement cataloguée, colonisée ou éradiquée, on peut encore découvrir quelques espaces insoupçonnés à la lisière de la civilisation?: des chemins effacés par la neige, des villages mauvais. Il faut rester à l'affût pour les débusquer.

    Ou il suffit de suivre Laura sur les routes menant à la brumeuse cité de Shivering Heights, vers le hameau flottant au milieu d'un lac infesté de dangers sous-marins. Dans ces lieux fuyants, là où les histoires se tissent comme des constellations, cette biologiste embrasse la fulgurance de la nature comme les secrets de la science avec la force d'une conquérante et l'innocence d'une volontaire promise au sacrifice. Scientifique têtue, amoureuse inquiète, Laura mène un combat pour la survivance sans se douter que le brouillard estompe les frontières entre les humains et les monstres, que l'eau charrie des menaces qui enflent avec la pluie.

    Il n'y aura pas de vivant sans dévoration.

    Première oeuvre fiévreuse, séduisante et imprévisible, Faunes dresse un inventaire fascinant de spécimens humains ballottés au gré d'instincts premiers.

  • Les ecrivements

    Matthieu Simard

    • Alto
    • 25 Septembre 2018

    Les traces de pas dans la neige finissent toujours par disparaître, comme des souvenirs qu'on est forcé d'oublier, soufflés par le vent ou effacés par le soleil. Celles de Suzor, parti un soir de décembre 1976, n'existent plus depuis longtemps. Pourtant, Jeanne les voit encore chaque jour par la fenêtre du salon.
    Pendant quarante ans, elle s'est promis de ne jamais le chercher, mais lorsqu'elle apprend qu'il est atteint d'alzheimer, sa promesse ne tient plus?: elle doit retrouver Suzor avant qu'il oublie.
    Dans un Montréal enneigé, aidée par une jeune com­plice improbable, Jeanne retracera le chemin parcouru
    par Suzor et devra, pour ce faire, revisiter leur passé.
    La famille qu'ils n'avaient pas. Leur jeunesse en solitaire. Le voyage en Russie dont elle porte encore les cicatrices. Le trou dans le mur de la cuisine. Le carnet que la petite n'avait pas le droit de lire. Les boutons trouvés sur le trottoir.
    «?Je ne veux pas être la seule condamnée au souvenir de nos bonheurs?», dira Jeanne dans ce doux roman sur les caprices de la mémoire, sur ces choses qu'on oublie sans le vouloir et celles qu'on choisit d'oublier.

  • Pacific bell

    Julie Hetu

    • Alto
    • 10 Avril 2018

    Au milieu du désert des Mojaves est plantée une cabine tatouée de mille vies dont la sonnerie déchire le silence. Elle reçoit les conversations des curieux qui ont composé son numéro. Mais cette cabine est épiée. Une animatrice de radio recueille les appels pour l'émission Voix du désert.

    Elle se nomme Sofia Loera. C'est une femme déracinée, contrainte de travailler pour une organisation criminelle afin de renouer avec les siens. En attendant, elle raconte pour ses auditeurs et son fils en exil Le sang des cactus, un récit qui ressemble trop au sien pour ne pas attiser la colère. Il en va ainsi de toutes les histoires, elles en cachent plusieurs autres?: celle d'une sirène qui n'a jamais vu un lever de soleil, d'une femme à la mémoire trouée, d'un fils victime de son héritage de violence, d'un clan arraché à sa terre.

    Pacific Bell résonne pour les voix qui refusent de se taire, laisse entrevoir mille couleurs qui ne s'étiolent jamais, des rouges chatoyants et terribles comme le sang, un jaune chaud comme une passion cuisant sous le soleil et d'angoissants reflets de noir.

  • La femme de valence

    Annie Perreault

    • Alto
    • 13 Mars 2018

    Espagne, été 2009. Pour Claire Halde et les siens, cela s'annonçait comme une villégiature tranquille?: trois jours à Valence au milieu d'un été sans pluie, un hôtel avec piscine pour fuir la chaleur étouffante.

    Mais les voyages ne sont jamais sans histoire et le ciel n'est pas toujours bleu. Voilà qu'une femme en détresse s'avance sur le toit-terrasse du Valencia Palace. Elle confie son sac à Claire. Puis, elle disparaît.

    L'escapade cède le pas aux virevoltes de trois destins de femmes marquées par un drame commun. L'une est un fantôme de passage dont le corps fend l'air. L'autre court sans reprendre son souffle sur les traces de sa mère. Et puis il y a Claire, à la dérive dans une mer de brouillard depuis qu'elle a laissé mourir une femme.

    Roman de la consolation, hypnotisant entrelacs de chutes horizontales, La femme de Valence confronte avec aplomb et un sens aigu de l'évocation les délicates questions de l'empathie, de l'indifférence et de l'attachement.

  • Ici, ailleurs

    Matthieu Simard

    • Alto
    • 19 Septembre 2017

    Ils ont planté l'antenne quelques années avant que nous achetions la maison du vieux. Depuis, le village se vide. Certains habitants s'en vont, d'autres meurent, d'autres encore disparaissent dans la forêt.

    Il en reste bien quelques-uns - Fisher l'homme à tout faire qui ne fait rien, Madeleine la serveuse autrefois sexy, l'épicier déterminé à vendre ses coeurs d'artichaut -, mais ceux qui restent ne veulent pas vraiment de nous. Ce n'est pas grave, nous ne sommes pas venus ici pour nous mêler à leurs histoires, mais pour oublier, nous retrouver peut-être.

    Recommencer. Nous sommes venus ici pour ne pas être ailleurs. Nous n'en repartirons peut-être pas.

  • Le mangeur de bicyclette

    Larry Tremblay

    • Alto
    • 5 Septembre 2017

    Christophe Langelier a succombé au charme d'Anna et l'ivresse ne veut pas disparaître. Éconduit par ce fantôme de quatre lettres, il tente désespérément d'exor­ciser son obsession maladive en s'enfuyant au Mexique. Sous le soleil brûlant du Yucatán, où il espère éteindre l'incendie qu'Anna a allumé sous sa peau, il fait la rencontre de Rita, de qui il s'éprend aussitôt et qui l'initiera à de sombres rites aztèques. Le jeune homme n'a pas fini d'être ébahi.

    C'est un Larry Tremblay enfiévré qui enchaîne les mésaventures dans cette comédie des apparences fulgurante et crue, où la langue, comme un feu d'artifice, explose en mille couleurs splendides.

  • Ataraxie

    Karoline Georges

    • Alto
    • 13 Juin 2017

    Une perfectionniste en quête du sublime est séquestrée par son amant, qui la livre aux sévices de Rosette, la coiffeuse tortionnaire.

    Sans ciller et avec un aplomb sidérant, Karoline Georges nous entraîne dans un huis clos insolite où s'affrontent animalité et posthumanisme.

    Note : Roman décoiffant sous tous les angles, Ataraxie comporte des chapitres flottants qui constituent une dimension virtuelle et intemporelle du texte. Ils peuvent donc faire l'objet d'une écoute à n'importe quel moment de la lecture. Les puristes opteront pour une posture allongée, sur le dos, écouteurs aux oreilles, yeux fermés, avec en bouche un soupçon de menthe, de cannelle ou de gingembre.

  • Hors saison

    Max Férandon

    • Alto
    • 21 Mars 2017

    Au Bonheur de Noël, on déniche tout l'arsenal festif nécessaire pour transformer votre demeure en havre à lutins... Décorations en tous genres, accessoires parfumés, gadgets scintillants... et un cadavre, ce qui refroidit passablement l'ambiance, surtout en octobre.

    Qui a bien pu en vouloir à ce point à Jacques Jodoin, préposé à l'entretien aussi discret que taciturne?? Interrogés par l'inspectrice de la police de Québec Marina Duhaime, les membres du personnel ne semblent nullement correspondre au portrait qu'on se fait d'un exécuteur de concierge.

    Entre en scène Antoine Paradis, célèbre cuisinier recyclé dans la création de repas d'avion, qui a connu Jodoin au cours d'une autre vie. Le nez au-dessus de l'affaire qui mijote, une concoction louche et plus épaisse qu'il n'y paraît, il sent que l'enquête est relevée par un zeste de vengeance, un soupçon de romance et des restes célèbres qu'on n'attendait plus.

    La table est mise pour un trio émotion, suspense et rire servi à la Férandon.

  • Douze histoires entre brutalité et candeur, volupté et désillusion, douze éclaircies
    qui se fraient un chemin jusqu'à nos sens, réveillés par la prose charnelle et musicale - déjà étonnamment mature - d'une jeune écrivaine qui signera plus tard Griffintown (Prix France-Québec).

    «?Les recueils de nouvelles ont rarement le même pouvoir d'attraction que les romans, de nos jours, mais ils ont ce charme qui parle beaucoup aux mélomanes comme
    Marie Hélène et moi?: celui de fonctionner comme des albums. Un grand recueil de nouvelles est comme une bonne playlist, dont on peut isoler les morceaux et les jouer dans le désordre, mais aussi en admirer la séquence et la laisser agir sur
    nous au fil du temps.?»

    Extrait de la préface

  • Santa

    Hélène Vachon

    • Alto
    • 15 Novembre 2016

    Elle a soixante et onze ans, une énergie redoutable et un humour presque aussi grinçant que ses articulations. Le monde, elle connaît. Surtout le pauvre monde, les mal en point, les laissés-pour-compte trimballés entre travailleurs sociaux et forces de l'ordre.

    Quand un certain Kevin Coquet, inspecteur-chef et néanmoins ami, lui demande de débusquer un réseau de voleurs aux Galeries Barberon, elle n'hésite pas une seconde. Déguisée en Père Noël, elle pourra se fondre dans la faune débridée. Pourquoi hésiterait-elle? Elle a vu neiger, comme on dit. Et ça tombe bien, Noël n'est plus très loin...

    Pour chaque exemplaire vendu, Alto versera 5?$ aux Banques alimentaires du Québec, un organisme qui combat la faim, un repas à la fois.

  • Mektoub

    Serge Lamothe

    • Alto
    • 27 Septembre 2016

    Mektoub! C'était écrit!

    Cette expression, qui évoque la fatalité, résume à elle seule un éternel débat : notre destinée échappe-t-elle à notre volonté ou disposons-nous d'un libre arbitre qui nous permet de l'infléchir?

    Le 31 juillet 1976, à Montréal, le dernier accident d'une série de sept va déterminer le destin d'un homme et d'une femme qui, toute leur vie durant, tenteront de donner un sens à cet événement.

    Avec la verve qu'on lui connaît, Serge Lamothe (Tarquimpol, Les enfants lumière) se joue des frontières du vraisemblable afin d'éclairer notre humanité et nous entraîne dans la quête émouvante de deux êtres qui se savent destinés l'un à l'autre.

  • L'impurete

    Larry Tremblay

    • Alto
    • 7 Septembre 2016

    La romancière à succès Alice Livingston est morte.

    Elle laisse derrière elle des lecteurs éplorés, un manuscrit inédit, un fils qui cherche à refaire sa vie le plus loin possible de son père, et son mari Antoine, incapable de pleurer sa mort et qui n'a jamais apprécié son oeuvre. Pourtant, le roman posthume de sa femme va le bouleverser et le contraindre à faire face à ses souvenirs. Et inévitablement à ses démons enfouis. Car la fiction parfois tisse entre les lignes une toile vengeresse.

    Variation d'une franchise radicale autour de la manipulation des êtres et de la fragilité des idéaux, L'impureté déploie tout l'arsenal de l'auteur de L'orangeraie et du Christ obèse.

  • La chambre verte

    Martine Desjardins

    • Alto
    • 22 Mars 2016

    Toute maison a ses secrets, mais aucune ne les protège plus jalousement que l'auguste demeure de la famille Delorme. Avec ses soixante-sept serrures et sa chambre forte où gisent les restes momifiés d'une femme serrant une brique entre ses dents, cette véritable banque privée a toujours tenu à l'abri des regards indiscrets son lot de biens mal acquis, de vices cachés, de rites cruels et de substances illicites. Jusqu'au jour où elle ouvre sa porte à Penny Sterling, une jeune intrigante dont les ressources n'ont d'égal que la curiosité... Saga familiale joyeusement gothique où les vieilles filles se soûlent à l'extrait de vanille, les orphelins cherchent à venger leur héritage volé et les maisons assouvissent leurs pulsions meurtrières, La chambre verte illustre, avec un humour vif et caustique, la fatalité des fortunes bourgeoises : la première génération amasse le capital, la deuxième le fait fructifier, tandis que la troisième dilapide le patrimoine jusqu'au dernier sou.

empty