Editions Edilivre

  • Jacques goddet mon grand-pere Nouv.

    Thomas Brochut-Goddet rend par ce livre un vibrant hommage à son grand-Père : Jacques Goddet, qui, entre autres, a été fondateur de l'Équipe et directeur du Tour de France pendant 40 ans. Ce grand homme a dédié toute sa vie au sport. Cet ouvrage est rempli d'anecdotes tant familiales que professionnelles. L'auteur y raconte les différentes vies de son Daddy avec son coeur, avec sa mémoire et sans prétention aucune d'en faire une biographie objective et documentée.
    Quand on a un grand-père dont son Journal titre, le lendemain de son décès, « L'homme du XXe siècle », on ne peut pas rester sans envie d'écrire ses souvenirs partagés avec lui. C'est ainsi que le lecteur découvrira à travers ce livre l'homme humaniste et visionnaire et ce grand-père extraordinaire qu'il était.

  • L'arbre de vie

    Essartez...chaque jour
    Le chemin
    Qui trace la voie
    Soyez légers...
    Légers comme la lumière
    Laissez mourir
    Ce qui est mort
    Coupez les branches
    Desséchées
    Vidées de toute sève
    Emondez...chaque jour
    L'arbre de vie
    Afin qu'il donne du fruit
    Osez la Liberté
    La vérité se dévoile au coeur de l'intime, à ceux qui s'intéressent aux êtres et aux choses, à ceux qui sont en quête de sens avec humilité. Sous chaque pierre du chemin, nous pouvons trouver un éclat de vérité.
    L'auteure publie avec REGARDS... sur le monde son quatrième recueil de poèmes.

  • " Un hibou et une chouette s'aiment d'un amour tendre. L'un partage son trésor de chasse, une souris à la fraise, avec l'autre. Tout est ici luxe, calme et courtoisie. Et cet amour-là irradie et soigne le monde. De ce récit hibouesque pour enfants qu'on pourrait comparer à une peinture naïve de Séraphine de Senlis ou du Douanier Rousseau, le lecteur peut extraire la vision du monde de l'autrice, faite d'ombre et de lumière.
    Le côté obscur, c'est la négligence et la cruauté des humains à l'égard de leurs semblables, de la nature en général et des animaux en particulier.
    Le soleil, c'est l'amour qui est plus fort que tout. Inconsolable parce que lucide, joyeuse et optimiste par conviction, Bella Laffineur offre ici, à ses élèves comme à tous ses lecteurs, petits et grands, quelques instants de douceur et une excursion poétique dans ce joli pays qu'est l'enfance. " Francine Tenaillon.

  • Convergeant vers la « montagne sacrée » s'étendaient trois vallées. Chacune séparée des deux autres par des crêtes tapissées de forêts impénétrables et terrifiantes.
    Chacune venant buter sur les premiers contreforts de la montagne et close par d'épaisses murailles de l'autre. Chacune peuplée de tribus s'ignorant ou se craignant sous la houlette de prêtres sectaires.

  • « Ce jour où j'ai décidé de changer de vie. Ce jour-là tout était si clair. Ce jour-là, tout sonnait comme une évidence. Ce jour-là, enfin, j'allais pouvoir être moi-même, réellement moi-même. »
    Parce qu'elle est une « Éternelle Amoureuse de l'Amour », Amandine Mannella partage avec nous son univers intime, fait de confidences et de poésie, une sorte de quête d'elle-même où se mêlent introspection, douleur et lâcher-prise.
    Souffrance d'une mère endeuillée, amertume d'un coeur blessé, projets contrariés et autres limites imposées par une société trop stricte, elle décide, au bout du chemin, de se reconstruire et d'écrire sa propre histoire. Un envol libre et conscient, nourri d'espoir, qui autorise choix, rêves, passion. Un souffle nouveau pour une vie à découvrir...

  • À toutes les époques, il y a eu des empires : les Égyptiens, les Mayas, les Romains etc. Chacun d'eux imposait sa façon de vivre aux peuples et aujourd'hui nous n'échappons pas à la règle, nous évoluons au sein d'un empire qui te réduit à une valeur marchande, à une force de travail et de consommation. Travaille et consomme, tels sont ses deux commandements ! Cet empire fait de toi un pion vivant. Un pion de Monopoly qui joue avec des vrais billets. Cet empire, c'est cette société capitaliste démesurée où les braves soldats travaillent du matin au soir, consomment et s'endettent.

  • Dans les années 1990, Zlatko un réfugié de Croatie se retrouve en France après avoir fui la guerre dans les Balkans.
    Accablé par la perte de ses proches et en particulier celle de Milovska, avec laquelle il a récemment établi une relation amoureuse, il est profondément déprimé.
    Une belle rencontre avec Pierre-Jean, un retraité Bordelais dont la vie est en quête de sens, va changer les choses et amorcer un favorable processus de résilience.
    Milovska est morte lors du génocide de Vukovar, c'est pour Zlatko une terrifiante réalité.
    Pour son nouvel ami Pierre-Jean va se démener avec opiniâtreté pour savoir comment ce drame s'est réellement passé en se mettant « sur la route de Milovska Milankovi ».

  • À travers douze histoires à mettre en scène, l'auteur convoque des personnages tendres ou cruels qui se rencontrent dans un univers résolument décalé. En abordant ici des sujets variés, tels que le chocolat, une étoile ou encore un trou, ces différentes scènes se jouent à deux, trois ou cinq et forment le voeu que chacun puisse y trouver son compte, sans pour autant prétendre le régler.

  • Kaïros, le temps de Dieu

    Tout Homme dispose de vingt-quatre heures, mais seuls quelques-uns arrivent à tirer profit de ce trésor qu'est le temps. Par cet ouvrage, l'auteur aiguise notre sensibilité à saisir l'occasion favorable. Personne ne peut marquer une époque sans discerner le moment d'agir. Emportez ce livre et faites du temps un allié pour jouer votre partition dans le plan de Dieu.

  • Comment réagiriez-vous si un policier mettait de la drogue dans vos poches lors d'un contrôle d'identité ? Que faire lorsqu'il n'y a plus ni électricité ni chauffage chez vous et que la température extérieure avoisine moins 25 degrés ? Vous êtes-vous retrouvé en position de sécurité avec votre bébé après un tremblement de terre ? Avez-vous déjà vu une ruée vers les banques afin de prendre des dollars américains, avant que le cours de la monnaie locale ne s'effondre ? Avez-vous déjà eu peur d'une infirmière à l'hôpital ? Avez-vous goûté du lait de chamelle fermenté ? La soupe au chien est-elle un remède efficace après un excès de vodka ? Ce sont autant de questions à se poser avant d'accepter une offre d'emploi en Asie Centrale.
    « Au pays des steppes » est un récit de ma vie d'expatrié au Kazakhstan, qui relate sous la forme d'anecdotes vécues et de réflexions personnelles les nombreuses différences culturelles auxquelles j'ai été confronté. Ces situations souvent cocasses, parfois angoissantes et douces-amères sont souvent présentées avec une certaine ingénuité et parfois de manière critique, mais toujours avec une pointe d'amour pour ce pays propice à l'introspection et qui m'a tant apporté.

  • Pourchassés par l'armée chinoise, Henri et Myriam, deux archéologues français sur les traces de l'armada disparue de Zheng He, sont obligés de traverser le détroit d'Otrante en planche à voile puis de remonter vers le Mercantour avant de rejoindre la Provence et le Pays Basque. Aidés par de nombreuses complicités amicales, ils réussiront à quitter l'Europe
    occupée pour voguer vers l'Amérique malgré la marine chinoise

  • The gift of sacrifice

    Alom Nur

    The Gift of Sacrifice tells the story of Soad, a young Bangladeshi boy who migrates from his home to Rome, where he dreams of being able to make enough money to support his poor family back in Bangladesh. He arrives early in the summer and quickly establishes himself as a street seller at a beach near Rome. There he quickly falls in with a group of other Bangladeshi boys who are also street sellers and who are also working to send money back to their families in Bangladesh. They are able to do reasonably well with their business with the tourists.
    But when Fall comes, and the Romans retreat back to their city, Soad follows his friends back to Rome, where street selling is much more restricted and often illegal. Soad faces a new series of challenges, not only in making enough money to support his family and himself, but also with regard to his relations with his family and his new friends in Rome. This is a story that explores in some depth the challenges faced by young immigrants who discover that the land of their dreams is not what they expected.

  • L'histoire des Mots suspendus aurait pu être simple si Salim, l'un des personnages du roman, n'avait pas été victime du racisme ordinaire, insupportable pour celui qui le subit, invisible pour celui qui le fait subir et anodin pour un trop grand nombre. L'histoire commence ainsi : Angèle s'est séparée de Marcelin. Pour s'en éloigner, elle déménage dans une autre ville et change de métier. Elle devient vendeuse dans une librairie atypique à l'enseigne des « Mots suspendus » où elle fait la connaissance de Salim, un professeur de philosophie d'origine marocaine, divorcé et père d'un petit garçon, qui habite dans le même quartier qu'elle. Angèle et Salim deviendront amis.
    Angèle renoue avec Marcelin. Ils se retrouvent tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre. Puis Marcelin abandonne tout par amour pour Angèle.
    Quant à Salim, pour son fils dont il a obtenu la garde, il fait face jusqu'au jour où sa vie bascule...

  • Le detenu

    Lazraoui Yassir

    Bienvenue en prison, plus précisément celle des Baumettes, dans la ville de Marseille. Durant ce " voyage littéraire ", vous allez faire la connaissance d'un prisonnier peu ordinaire, Yannis. Le voilà derrière les barreaux pour une histoire de drogue, lui qui pensait être malin et ne jamais se faire attraper !

    Il a fallu que Yannis se retrouve en prison pour prendre conscience de certaines choses, mais tout ne se passe pas comme il l'aurait voulu....

  • Cet essai n'est pas une énième relation de la Bataille de la Marne, son but est de chercher à expliquer comment les « Affaires » politiques religieuses de la troisième République ont permis de faire accéder à la tête de l'Armée française une poignée de généraux adeptes de l'offensive à outrance, baïonnette au canon. Soutenue par une presse muselée et aux ordres, cette théorie suicidaire entraînera la mort de 300 000 hommes en quelques semaines. Joffre remis en selle par le miracle de la Marne, continuera à faire massacrer la fleur de la jeunesse, tout en étant quasiment déifié. Des photos inédites, d'objets insolites, et de très nombreuses anecdotes peu connues, permettent de mieux appréhender ce phénomène difficilement compréhensible de nos jours.

  • Depuis quelques années, voire même des décennies, la jeunesse africaine expose chaque jour son envie de liberté et d'autodétermination. Mais force est de reconnaître que les années passent sans que les choses ne changent. Il devient donc évident qu'un changement de méthode et de dogme s'avère nécessaire.
    Ce livre revient sur les changements sociologiques, religieux même, qui peuvent aider à franchir une nouvelle étape dans cette quête de liberté et d'autodétermination des pays africains. Il insiste sur le fait qu'il appartient à l'Africain et à lui seul de dire qui il est, ce en quoi il croit, comment il veut vivre son présent et surtout que doit être son avenir tant sur le plan politique que socio-culturel.

  • Ayant pour titre "Accompagnement social et professionnel", ce livre pourrait s'adjoindre de la locution "d'une personne vieillissante accueillie en ESAT".
    Le propos tenu apporte aux professionnels des grilles d'évaluation pour orienter une démarche qualité en considérant la personne comme sujet et non plus comme objet.
    Cet écrit est l'aboutissement du rapport d'expérience permettant à l'auteur de valider en 2021 son cursus CPN42 au CNAM de Metz du diplôme de chargé d'accompagnement social et professionnel. (Niveau 5)
    Se référant aux lois sociales du secteur médico-social, l'écrit s'appuie sur le projet professionnel d'une personne vieillissante lambda* voulant continuer de travailler en espaces verts dans l'ESAT où elle est accueillie.
    Ce rapport d'expérience est "riche et intéressant" selon le correcteur certificateur du CNAM et a valu la note de 15/20 au récipiendaire.
    Avec des apports pédagogiques, l'auteur structure sa démarche et propose des outils utiles à ses pairs.
    *Les caractéristiques physiques et sociales de la personne décrite dans ce volume ont été largement changées afin de ne pas faire reconnaître la personne prise en exemple ici.

  • Qu'importe les difficultés rencontrées, la flamme qui représente vos objectifs ne s'éteint jamais complètement. Pour tous ceux qui ont eu plein d'objectifs comme perdre du poids, affiner la silhouette etc.. Et qui n'ont jamais vraiment réussi. Maintenant avec moi ils peuvent renaître de leurs objectifs premiers et continuer d'avancer. « Dans la vie on peut tout combiner et obtenir des résultats incroyables » . Un poème n'a pas besoin d'être expliqué, il suffit juste de le ressentir.
    Ressentir avec les yeux, ressentir avec son corps et ressentir avec son âme !

  • " La fumée était là, partout. Elle habitait chaque espace du train, s'engouffrait dans chaque alvéole, enveloppait chaque visage, dérobant toute forme de vie.
    Sauf une.
    La mienne."
    Après avoir survécu à un attentat au gaz dans le métro parisien, Linaline, une jeune éditrice qui possède un don très particulier, se voit confier un manuscrit des plus étranges car l'héroïne de cette fiction, c'est elle.
    Certaine de découvrir les auteurs de ce crime affreux, grâce au mystérieux roman, la jeune femme se lance dans une quête aussi trépidante que dangereuse sur fond de mythologie grecque, à la recherche de son passé et de l'insaisissable prophétie qui l'entoure.
    Enquête, fantastique, romance et aventure, avec la ville de Paris en toile de fond : bienvenue dans le tome 1 de La Prophétie de l'Alcyone.

  • « Dans la vie je ne perds jamais, sois je gagne, sois j'apprends » Nelson Mandela J'ai décidé de changer ma vie le jour où mon mal être n'a plus été supportable.
    Je me suis construite en pensant que j'étais forte, que je n'avais pas le droit de faiblir. J'ai passé des années où aucunes larmes ne sortaient de mes yeux mais mon corps pleurait de l'intérieur. La maladie a frappé plusieurs fois, mon corps a été mutilé, lorsque j'ai compris que je pouvais changer tout ça, j'ai mis des choses en place et tout s'est transformé. Aujourd'hui j'ai compris que la maladie était le témoignage des obstacles que je mettais à me réaliser. Alors non, ce n'est pas facile mais oui, c'est réalisable. J'ai arrêté de me victimiser et je suis passée à l'action. Si je l'ai fait, vous pouvez le faire !
    Avec tout mon amour.
    Sandrine Darroman
    Thérapeute & coach
    Oseretrebysandrine.com

  • Aujourd'hui policier retraité, j'ai commencé ma carrière à la police communale de Mouscron pour la terminer dans la ville qui m'a vu naître, Comines.
    Après un début de vie professionnelle assez atypique, ce témoignage est donc mon vécu pour arriver à ce métier de policier si souvent critiqué et peu souvent mis en valeur.
    Je vous dévoile aussi " les affaires " qui ont bouleversé un membre de ma famille.
    Fier de cette carrière, je dénonce aussi, sans langue de bois, des faits et pratiques que jamais je ne pourrai oublier.

  • Ce conte relate la vie quotidienne dans un village de l'ancien Congo belge, actuellement République démocratique du Congo, basé sur des expériences vécues par l'auteur pendant sa jeunesse, dans les années 1950. Le résultat est un aperçu étonnant et sans réserve du vécu d'une jeune fille, qui relate tous les aspects de sa vie quotidienne : relations avec ses parents, membres de famille et membres du clan, jeux, travaux ménagers et agricoles, activités familiales, conflits, amusements. À la fin, l'histoire décrit avec délicatesse comment une rencontre entre garçons et filles se transforme en amour et mariage, pas seulement entre deux individus, mais entre deux familles, selon les rites et coutumes de l'ethnie Yaka au Congo.

  • Le mode de pensée positif n'a de chance d'opérer qu'adossé au postulat aux termes duquel la possibilité de connaissance est tributaire du maintien de la distance constitutive du rapport du sujet de connaissance à son objet. Il y va tout aussi de la stabilité de la connaissance et, corrélativement, des institutions sociales qui la produisent. En effet, perçues à l'état dynamique de modus operandi, celles-ci comme celle-là perdent leur consistance de faits consolidés et plongent dans l'incertitude et le chaos auxquels les voue la contingence inhérente à toute perception réduisant les faits du monde au processus de construction sociale de leur réalité. De crainte de basculer dans le relativisme auquel telle perspective constitutive donne lieu et qui est propre à ouvrir, comme une boîte de Pandore, un éventail d'inépuisables possibles insoupçonnables et incontrôlables, la raison positive n'a d'autre choix que de savoir raison garder en n'ayant garde de quitter le socle solide et sûr sur lequel elle assoit sa perception des faits du monde, à savoir la présupposition fondamentale de l'existence d'une réalité extérieure dotée a priori d'une objectivité indépendante des modes de représentation dont elle fait l'objet, une objectivité sui generis. Le risque de basculement dans l' « absurde » inhérent à tout abandon de cette présupposition fondamentale est manifestement plus grand quand il est question de catégories de connaissance sociale aussi enracinées dans le raisonnement pratique de la communauté M'jebri et de formes d'organisation sociale aussi établies dans son mode de vie collectif que la parenté, la famille et la communauté.

  • Installé récemment à Louhans et surpris par le charme de cette ville verte qu'il croyait connaitre, Laurent Péchoux originaire de Dommartin les Cuiseaux, nous présente un registre de 45 textes poétiques écrits lors du premier confinement.

    Par ce registre agrémenté de quelques photos, Laurent nous fait partager son évasion d'esprit pour son amour de la nature, évoquant ici, sa région et celle du Jura voisin au travers de ces textes.

empty