Editions Persée

  • Désir d'enfant et paroles de femmes ; réflexions sur l'infertilité féminine Nouv.

    Que vit une femme qui désire avoir un enfant et qui n'y parvient pas ? Que dit l'infertilité féminine de la relation à la mère, à la maternité, au féminin ?
    Cet ouvrage sur le désir d'enfant et l'infertilité féminine comporte deux parties. La première reprend les réflexions de différents auteurs s'étant penchés sur le désir d'enfant et l'infertilité féminine, selon une perspective psychanalytique. La deuxième partie donne la parole à des femmes infertiles, la plupart en processus de procréation médicalement assistée (PMA). Leurs témoignages font entrer le lecteur et la lectrice dans l'intimité d'une expérience douloureuse sur les plans tant psychique que physique.
    L'écoute de ces femmes met en relief la dimension traumatique de la souffrance engendrée par la stérilité. Des aspects intéressants marquant la relation des participantes avec leurs mères émergent. Cela permet, d'une part, de comprendre certaines dynamiques à l'oeuvre dans le vécu du désir d'enfant inabouti, d'autre part d'envisager peut-être des dimensions communes sans pour autant dresser une typologie de lien entre une femme infertile et sa mère.
    L'auteure a ainsi voulu saisir, à travers ses questions et grâce à leurs réponses, un certain reflet de la représentation maternelle portée par les femmes infertiles ainsi qu'une meilleure compréhension du vécu de leur stérilité.


    Caroline Petitpierre est psychologue et psychothérapeute, docteure en psychologie PsyD, M.A en sociologie. Formée en Suisse et au Québec, elle a développé une expérience clinique dans des contextes variés, en travaillant notamment chez Médecins du Monde Canada. Sa recherche doctorale l'a amenée à s'intéresser à l'infertilité féminine et à ses enjeux psychiques, touchant le féminin, le rapport au corps et le champ du maternel.

  • L'humanité Nouv.

    «L'endroit était mystérieux, dangereux, et effrayant. Le réveil fut difficile mais la suite le serait plus encore.»

    À 17 ans, Jonathan McClevans est sélectionné pour participer à un concours d'intelligence tenu sur un bateau de croisière. Alors que les épreuves s'enchaînent, les participants ne sont bientôt plus que trente-deux : seize filles et seize garçons.

    Le lendemain, tous se réveillent dans une prison mystérieuse, complètement nus. Des panneaux lumineux leur donnent des ordres sous forme de menaces et tous se sentent obligés d'obéir. Qui les contrôle ? Quel rôle la défunte mère de Jonathan tient-elle dans ce cauchemar éveillé ?

    Parviendront-ils à renverser ceux qui les ont enfermés ?

    Plongez avec nos héros dans cette aventure aux troubles résonances actuelles, où l'homme doit décider du monde qu'il laissera en héritage


    Jason Dumesnil est aujourd'hui en étude de marketing digital dans une école parisienne. Passionné depuis toujours par l'écriture, il trouve l'inspiration dans le monde qui l'entoure, les sociétés ou encore les arts. Dans son premier roman dystopique il transmet un puissant message d'unité et de liberté.

  • Au détour d'un poème Nouv.

    «Il y a toutes ces pensées que l'on garde pour soi,
    Toutes ces paroles qui sont dites et qu'on oublie,
    Tous ces mots que l'on dit bien trop bas,
    Mais malgré tout, toujours restent les écrits.
    Les écrits sont vrais, ils ne se cachent pas,
    Ils sont de ceux que l'on montre du doigt,
    On y pense, les invente, on les lit et les relit,
    Ils s'inspirent de l'existence et animent nos vies»

    Au détour d'un poème est le premier recueil de poésie de Manon Cottineau, composé de soixante-seize poèmes et d'une centaine de pages. Dans cet ouvrage, plutôt engagé, le poète livre une poésie inspirée par la vie telle qu'elle la voit. Dans ce recueil on passe de la haine à l'amour, de la tristesse à l'espoir. On y trouvera, mis en vers, des sujets plutôt sensibles, comme la maltraitance, le handicap, la guerre ou la mort, traités sans violence selon divers points de vue et beaucoup de sous-entendus. Mais on trouvera également des sujets plus heureux comme l'amitié, la fraternité et l'amour.

  • Errance Nouv.

    Errance

    Pierre Paysac

    «L'arbre qui devient bûche
    Bûche dont la combustion ravive mes souvenirs
    Souvenirs d'une mémoire qui active toujours et encore mon
    fébrile avenir
    Avenir transcendant l'inexorable évolution
    Évolution qui se métamorphose dans un désert d'incertitude
    Incertitude du devenir
    Que serai-je demain ?»


    Errance est le recueil des sentiments tendres et passionnés. L'amour, les émotions, notre place dans le monde, tant de thèmes qui se rencontrent et s'éloignent au rythme des rencontres et des expériences. Des poèmes où le langage poétique précède la pensée pour laisser libre cours à la pureté de l'expression.

  • Le tao de papa ; pérégrinations chinoises d'un taoïste d'Occident Nouv.

    Le «Tao de papa» est un véritable carnet de voyage initiatique. Il relate les aventures rocambolesques de Laurent, musicien et professeur de Taiji Chuan suisse, en recherche spirituelle sur le chemin du Tao en Chine.
    Grâce à l'aide de sa chère épouse chinoise, des portes habituellement fermées aux occidentaux en dehors des circuits du tourisme «martial-spirituel» s'ouvrent progressivement, et des relations s'installent avec les Maîtres de différents courants de cette sagesse millénaire.
    L'entreprise est jalonnée de nombreuses surprises et déconvenues mais, dans les murs des vieux monastères, finiront par lui être révélés assez des mystères de l'antique sagesse pour affirmer son engagement dans cette voie.
    Après plusieurs initiations dans de multiples courants tant séculiers que monastiques, il finira par prendre la coiffe et l'habit dans l'école de «la clarté et quiétude» du courant monastique Quanzhen dans le monastère «de l'observatoire des mystères» au centre de la Chine.
    Il dédie ce livre à ses 5 enfants.

  • «Malgré toutes les pierres qui vibraient autour de moi pour m'apporter leur réconfort je savais que désormais c'était auprès des hommes qu'il me faudrait vivre et tenter de découvrir ma mission parmi eux.»

    Adamas a plus de 2000 ans, mais, comme tous les diamants, il n'est pas éternel.
    Si aujourd'hui il mène une vie rangée sur les bords du lac Léman, il a connu au cours des siècles passés une existence brillante, aventureuse et bien remplie. Il a côtoyé Pythagore et Pline l'Ancien, protégé Saint-Louis, paré des reines, des courtisanes et des impératrices. Il a dansé au doigt de Louis XIV, mais s'est aussi retrouvé prisonnier au fond d'une fosse d'aisance. Dans les Années Folles, il a fait briller Coco Chanel avant de se glisser quelques années plus tard au creux des mains de Marilyn Monroe.
    De Babylone à New York en passant par la Grèce, l'Italie, l'Autriche, l'Allemagne ou la France, ce héros immobile a beaucoup voyagé, connu de solides amitiés et aussi quelques coups de foudre pour de belles gemmes de couleur


    Marie-Dominique Sassin a été journaliste au Figaro où elle a créé les premiers articles sur la haute-joaillerie destinés au grand public, avant d'écrire sur le même thème pour Le Monde, Le Point et Les Échos notamment. En 2007 elle a fondé le premier site d'informations sur la Bijouterie-Joaillerie. Elle a co-écrit en 1999 La Ronde des Bijoux, paru aux Éditions Hatier.

  • La guerre entre les humains et les métamorphes est-elle sur le point de se produire ? Ou au contraire, existe-t-il un moyen pour éviter cette catastrophe ?

    À la mort du roi Chandor, le nom de son successeur doit être dévoilé. Or, le perfide Victor Chakiba s'est emparé du précieux papyrus qui contient cette information et en a modifié son contenu. À cause de cette manipulation orchestrée de main de maître, le fragile pacte établi avec les métamorphes est remis en question et l'armée royale se met en marche pour détruire leur cité dans les montagnes.

    La jeune sorcière Alyssa prévient immédiatement ses amis du danger qui les menace afin qu'ils puissent organiser une stratégie de défense efficace. Parviendront-ils à sauver la cité à temps ?


    Née en 1975 à Genève, Annik Baumgartner est passionnée de littérature. Licenciée en lettres et titulaire d'un doctorat en linguistique, elle a travaillé comme assistante d'enseignement et de recherche en linguistique française à l'Université de Genève, puis comme assistante de direction. Mère de deux filles, elle consacre maintenant son temps à l'écriture d'histoires d'aventures héroïques pour les adolescents âgés de 12 à 15 ans. Le Pacte est le dernier tome de sa trilogie La quête d'Alyssa.

  • Que peuvent se raconter une grand-mère malicieuse et sa petite fille espiègle ?
    Tout plein d'histoires, le nez levé vers le ciel...
    Ouvrage empli de tendresse et de douceur, ce conte philosophique titille la curiosité de toutes celles et ceux qui gardent une âme d'enfant. Ponctuée d'esquisses singulières, cette lecture nous plonge au coeur de l'ordinaire-extraordinaire, au centre de ces petits riens qui font le monde.


    Pédagogue, auteur, illustrateur et artiste, Nicolas Rebord vit en Suisse. Ses travaux nous transportent dans la réalité des mondes qu'il traverse. Il puise son inspiration dans les situations banales, dans les petites choses du quotidien, dans les petits bonheurs comme dans les gros malheurs. La Tailleuse de Lunes est son deuxième ouvrage aux Éditions Persée.

  • «Je n'y comprends absolument rien.
    Qui suis-je, où suis-je, que fais-je ici ?»
    Lorsque Joseph se réveille dans une chambre d'hôpital, il est accablé par le vide. Aucun souvenir n'afflue à son esprit.
    La seule constante dans son existence est l'infirmière, qui vient chaque jour le veiller et dont le langage est quelque peu particulier. Voulant connaître son passé, Joseph fait tout son possible pour qu'elle réponde à ses questions avant que l'obscurité ne l'happe à nouveau.
    Ses voyages dans le néant le ramèneront toujours dans son passé et de façon structurée, chronologique, vers des décennies précises de son vécu, ponctuées d'évènements et d'actualité de son existence.
    Une question demeure : et si ces flash-backs étaient orchestrés par son infirmière ?


    Né en 1956 à Paris, José Minotti a travaillé plus de 45 ans dans le domaine bancaire. Après D'une expression à l'autre, De l'obscurité vers la lumière est son deuxième ouvrage publié aux Éditions Persée.

  • «Mon pas s'accélère, j'ai trouvé mon rythme de course, mouvement des bras en harmonie avec ceux des jambes, les poings crispés dans mes mitaines, je croise d'autres joggeurs Sourires. Mes clefs teintent dans ma ceinture à chaque foulée. Les boucles de mes longs cheveux roux emprisonnés dans un bonnet volent et s'ébouriffent. À bout de souffle, dans un sentier ombragé, je m'arrête, me courbe en deux, fais quelques mouvements d'assouplissement. Le coup m'arrive sans prévenir»
    Quand toute votre vie bascule, que vous reste-t-il ?
    Bouleversée par une agression violente à Paris, toute l'existence de notre héroïne est remise en question.
    Alors, lorsqu'elle découvre les secrets de l'ancien habitant de son appartement, elle est embarquée dans un périple tentaculaire qui la mènera jusqu'à Limoges. Ne pouvant compter que sur ses ressentis extrasensoriels et sur les voix qui l'accompagnent depuis toujours, elle doit découvrir la vérité.
    Il le faut.
    Un roman haletant à la croisée des genres,
    mêlant quête familiale et surnaturel.

  • «Pourquoi justement en remontant cinquante ans en arrière c'est cette image d'une si jolie jeune femme qui apparaît»

    Allemagne, France. Années 70.

    Il suffit quelquefois d'un regard, d'un sourire, pour tomber amoureux et vous faire rencontrer votre destin.

    À 20 ans, nous nous construisons, nous nous affirmons et tentons de trouver notre place dans le monde. Alors, quand ambition professionnelle et histoire amoureuse se croisent entre Paris et la région Sarroise pour s'achever à Berlin, c'est toute l'existence de notre narrateur qui est bouleversée

    Parfois, il suffit de peu, seulement un instant pour prendre la décision qui engagera toute votre vie Une vie consacrée au Théâtre.


    En tant qu'acteur, metteur en scène et directeur de la compagnie théâtrale L'Éolienne, Roland Lagache a toujours entretenu un lien étroit avec l'écriture. Sa passion pour le théâtre et l'écriture le conduit également à diriger des ateliers-d'écriture et faire des adaptations pour le théâtre. Parallèlement, il intègre la formation professionnelle en y donnant des cours d'expression orale.

empty