Epel Editions

  • Transmaître

    Jean Allouch

    .

    Jean Allouch est un psychanalyste français. Formé à la psychologie et à la philosophie, il suit dès 1962 les séminaires de Jacques Lacan (qui fut aussi son analyste). Après la dissolution de l'École freudienne de Paris dont il faisait partie, il contribue aux premiers pas de la revue Littoral et participe à la fondation, en 1985, de l'École lacanienne de psychanalyse. Jean Allouch anime actuellement la collection « Les grands classiques de l'érotologie moderne » aux éditions Epel. Son séminaire, qui se tient à l'hôpital Sainte-Anne à Paris, trouve régulièrement à se prolonger à l'étranger, en particulier en Amérique latine.

  • .

    Guy Le Gaufey exerce la psychanalyse à Paris. Il a récemment publié aux éditions Epel L'Effet de sens. Essai de sémiotique lacanienne (2018).

  • Spy est la revue, à parution annuelle, de l'Ecole Lacanienne de Psychanalyse

    Né en 1970 en Argentine, Carlos Busqued a publié en 2008 un premier roman : Bajo este sol tremendo (Anagrama). Il est également l'auteur d'« Entretiens » avec Ricardo Melogno, tueur ens série argentin.

  • Spy est la revue, à parution annuelle, de l'Ecole Lacanienne de Psychanalyse

    Né en 1970 en Argentine, Carlos Busqued a publié en 2008 un premier roman : Bajo este sol tremendo (Anagrama). Il est également l'auteur d'« Entretiens » avec Ricardo Melogno, tueur ens série argentin.

  • Spy 2019

    COLLECTIF

    Spy est la revue, à parution annuelle, de l'Ecole Lacanienne de Psychanalyse

  • Attraper erôs dans le filet du logos, l'Occident n'a pas attendu la psychanalyse pour s'y employer. Entre les aphrodisia grecs et le dispositif de sexualité moderne, il ne restait plus à Foucault qu'à déposer une dernière pièce au puzzle de son Histoire de la sexualité : que s'est- il passé au temps de la concupiscence chrétienne et du péché de chair ? Comment le sexe en est-il venu à polariser le rapport de soi à soi ?
    « Il m'a semblé, écrit Foucault, que la question qui devait servir de fil directeur était celle-ci : comment, pourquoi et sous quelle forme l'activité sexuelle a-t-elle été constituée comme domaine moral ? »
    À qui sont destinés les aveux ? De quoi libèrent-ils ? Quel sujet moderne l'expérience de la « chair » dans le christianisme a-t-elle contribué à construire ? Les Aveux de la chair jettent le trouble dans une « histoire de la sexualité » qui s'avère faussement linéaire et sollicite tout autant philosophes, historiens, spécialistes de la littérature et psychanalystes.
    Ce volume fait écho à Bien avant la sexualité. L'expérience érotique en Grèce ancienne, publié en 2019 chez Epel.

  • .

    Patricia Janody exerce la psychanalyse à Paris. Elle a publié chez Epel Zone frère. Une clinique du déplacement (2014) et Hors-zone. Une clinique de l'embranchement (2016). Elle coordonne la revue Les Nouveaux Cahiers pour la folie.

  • .

    Jean-Louis Sous exerce la psychanalyse à Angoulême. Il a publié chez Epel Pas très catholique, Lacan ? (2015) et Nicolas de Staël. Portées d'un acte (2015).

  • .

    Jean Allouch a consacré quatre ouvrages à la question du passage à l'acte : en collaboration avec Érik Porge et Mayette Viltard, La « Solution » du passage à l'acte. Le double crime des soeurs Papin (1984) ; Marguerite, ou l'Aimée de Lacan (1990) ; Louis Althusser récit divan (1992) ; Ombre de ton chien. Discours psychanalytique, discours lesbien (2004).

  • Au moment où Michel Foucault distinguait les aphrodisia grecs de la chair chrétienne et de la « bonne sexualité » contemporaine, plusieurs spécialistes de l'Antiquité, aux États-Unis et en France, se réunissaient pour mettre au jour le vaste domaine d'erôs. En anthropologues du passé, les hellénistes de cet ouvrage explorent des domaines variés de la vie des femmes et des hommes grecs et tentent d'appréhender ce que pouvait être l'expérience érotique dans une société d'« avant la sexualité ». Rêver de sexe et prévoir l'avenir, soigner les corps, célébrer les divinités, observer les visages, parler à l'assemblée, rire ensemble au banquet ou découvrir les effets brûlants du désir ; on est invité ici à la découverte d'une terre étrangère, avec les mots et les concepts d'une Grèce bien différente de celle que l'on croit connaître.

  • L'effet de sens

    Guy Le Gaufey

    Pour avoir porte l'accent sur le signifiant, Lacan a-t-il du meme pas fonde une nouvelle acception du signe ?
    On le saura en elucidant le concept d'« effet de sens », present ici et la dans quelques seminaires, puis en le faisant jouer au travers d'espaces discursifs parfois fort eloignes de l'analyse.
    Cela, Freud l'a rendu possible, car l'association d'idees va bien au-dela de la relation therapeutique ou elle est censee s'exercer.
    Guy Le Gaufey poursuit ici son exploration de cette question pour lui premiere : Freud et Lacan ont-ils en partage le meme « objet » ?

    Guy Le Gaufey exerce la psychanalyse à Paris. Co-fondateur de la revue Littoral, il est également traducteur.

  • Elfriede Hirschfeld fut cette patiente dont Freud avoua sur le tard qu'elle avait e

  • Dans une période où tout concourt à faire taire les voix de la folie, et jusque dans les milieux psychiatriques, Les Nouveaux Cahiers pour la Folie publient des contributions de personnes impliquées dans les différents bords de la folie et, pour certaines, interpellées par leur Lecture des précédents numéros.

  • Dans une période où tout concourt à faire taire les voix de la folie, et jusque dans les milieux psychiatriques, Les Nouveaux Cahiers pour la Folie publient des contributions de personnes impliquées dans les différents bords de la folie et, pour certaines, interpellées par leur Lecture des précédents numéros.

  • En extrayant son Moïse du marbre, Michel- Ange savait-il qu'un certain Sigmund Freud allait bien plus tard danser autour ? Il s'ensuivit un article publié incognito, sans que son auteur en ait jamais donné la raison. Un détail intéresse tout spécialement Freud : le mouvement de la main droite de la statue, qui la sort de l'immobilité du marbre et dont la trace subsiste dans le cordon de barbe du prophète. Ayant élu une sculpture, Freud pouvait- il en rendre compte comme il l'avait fait pour le rêve, le symptôme, le mot d'esprit, par une interprétation d'ordre symbolique ? C'est bien plutôt un certain espace que découvre ici George-Henri Melenotte, où se meuvent Freud et Moïse, cet espace entre à propos duquel Lacan avait discrètement fourni de précieuses indications.

    George-Henri Melenotte exerce la psychanalyse à Strasbourg. Il a précédemment publié Substances de l'imaginaire (Epel, 2004).

  • Spy 2017

    COLLECTIF

    Spy 2017 met plus particulièrement à l'épreuve, la transformation de la psychanalyse en spycanalyse, et ce dans le sillage de la Réponse à Michel Foucault de Jean Allouch.
    Ce cinquième numéro s'ouvre sur un texte posant en titre la question de savoir ce que serait une politique résolument lacanienne. La réponse est freudienne en ce qu'une telle politique serait inconsistante si l'interprétation des rêves venait à être négligée. Au sommaire :
    La spycanalyse à l'épreuve
    Que serait une politique résolument lacanienne ?
    Du fillicide dans la culture occidentale
    Les chevaux de Nietzsche
    Sartre, contingence, «Moi décapité»...
    Présentation de la conférence Spy 2016
    Un ethos catholique chez Lacan ?
    «Il est indifférent aux étoiles...» ?
    El mundo de Hoy
    Publication of a text in English by Foucault: A Flat Refusal

  • Spy 2017

    COLLECTIF

    Spy 2017 met plus particulièrement à l'épreuve, la transformation de la psychanalyse en spycanalyse, et ce dans le sillage de la Réponse à Michel Foucault de Jean Allouch.
    Ce cinquième numéro s'ouvre sur un texte posant en titre la question de savoir ce que serait une politique résolument lacanienne. La réponse est freudienne en ce qu'une telle politique serait inconsistante si l'interprétation des rêves venait à être négligée. Au sommaire :
    La spycanalyse à l'épreuve
    Que serait une politique résolument lacanienne ?
    Du fillicide dans la culture occidentale
    Les chevaux de Nietzsche
    Sartre, contingence, «Moi décapité»...
    Présentation de la conférence Spy 2016
    Un ethos catholique chez Lacan ?
    «Il est indifférent aux étoiles...» ?
    El mundo de Hoy
    Publication of a text in English by Foucault: A Flat Refusal

  • Un psychanalysant voit en rêve l'image de la lettre H. Elle est dessinée en blanc sur un panneau à fond bleu. Ces précisions disent que H chiffre le signifiant « hôpital ». Dès lors, l'interprétation suit : la veille son psychanalyste était intervenu d'une manière intempestive et ce H, qui renvoie à l'injonction « silence ! », vient signifier au psychanalyste qu'il a à tenir sa place... et rien de plus. L'être qui peut ainsi lire sa trace se fait « dépendant d'un Autre dont la structure ne dépend pas de lui ».

  • Le « travail du deuil » est devenu une banalité. L'objet du deuil, prétend-on, est substituable. Voilà le credo qu'il s'agit d'interroger. D'abord avec Philippe Ariès, en replaçant cette version psychanalytique dans son contexte historique : comme une tentative de survie de la mort romantique à l'instant même (1914-1918) où elle laisse place à la mort sèche. Puis, lisant en détail l'interprétation d'Hamlet donnée par Lacan, Allouch avance ici la thèse opposée : l'objet du deuil est insubstituable. Le deuil n'est pas changer d'objet mais modifier le rapport à l'objet. La lecture d'une nouvelle de Kenzaburo Ôe vient préciser le concept de gracieux sacrifice de deuil. En filigrane de ces trois études particulières, l'ombre grise d'un enfant mort vient tendre ses filets de rêves et de cauchemars.

  • Le livre de référence sur l'un des plus célèbres cas psychiatriques du XXème siècle français.

  • Le projet cartésien d'une langue pour la science d'où toute équivoque serait chassée a débouché sur une découverte de taille : il manquera toujours à un tel système symbolique la capacité de prouver qu'il ne recèle aucune contradiction potentielle. En étudiant le questionnement du symbolique inauguré par Freud, Lacan devait déboucher sur une série d'énoncés négatifs (il n'y a pas de métalangage, il n'y a pas de rapport sexuel), signe d'une incomplétude du symbolique reconnue comme décisive dans le procès subjectivant. Comment situer l'événement de cette étrange convergence entre étude formaliste et psychanalytique ?

empty