Gallimard

  • Napoléon Bonaparte Nouv.

    "L'imagination gouverne le monde."

    Figure universelle du génie humain, Napoléon Bonaparte (1769-1821) a échoué à fonder une dynastie mais a défini la politique moderne. Par son gouvernement, il a montré au monde qu'un pays pouvait vivre durablement sous une autre loi que celle de la monarchie absolue et des privilèges héréditaires et ecclésiastiques. En France, notre Code civil et nombre de nos institutions ont été, depuis leur création par Napoléon, peu ou pas réformés et ont été adoptés et adaptés dans le monde entier. Ramener le destin exceptionnel de celui que Clausewitz appelait le "Dieu de la guerre" à la dimension d'une vie d'homme parmi les hommes est le pari de ce livre. Bonaparte s'est tôt persuadé d'avoir un destin : cette biographie nous raconte les hasards de sa vie. Il s'est peu à peu sacrifié à l'État français jusqu'à sacrifier en lui l'homme privé : Pascale Fautrier lui restitue son humanité, et écrit ici le roman de Bonaparte.

  • La chronique des Bridgerton (Tome 3) - Benedict Nouv.

    "Comme le rapporte la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine, on a vu, lors du fameux bal masqué des Bridgerton, le cadet de la famille, Benedict, en compagnie d'une ravissante inconnue vêtue d'une robe argentée. Mais à minuit, la belle s'est enfuie. Depuis, la haute société se perd en conjectures sur son identité. Benedict a beau la chercher dans tout Londres, elle semble s'être évaporée à jamais.
    Qui pourrait savoir que sous le masque de soie noire se cachait Sophie Beckett, la fille illégitime du comte de Penwood, haïe par sa marâtre qui la cantonne à l'office ? Quand Benedict croisera de nouveau Sophie, saura-t-il la reconnaître sous ses vilaines nippes de domestique ?

  • Les filles montent pas si haut d'habitude Nouv.

    Timoti porte un nom de shampooing, écrit des poèmes et vit seul avec son père qui ne répond jamais à ses questions. Jusqu'à ce matin d'été où une fille drôlement espiègle surgit à sa fenêtre. Dragon de l'enfer ! Mais qui est cette inconnue qui adore grimper aux arbres et qui lui donne rendez-vous à minuit ?
    Drôle, sensible, irrésistible : un duo de héros que tout oppose, pour un road-trip familial d'une fantaisie jubilatoire !

  • La plage Nouv.

  • La fête invisible Nouv.

    Il y a dans cette centaine de poèmes en vers et en prose autour de la beauté, de son aura, de son approche, de son mystère, quelque chose qui s'apparente à un feu d'artifice. Le ciel poétique en est comme bouleversé. Y concourent des brassées d'images étonnantes, portées par des rythmes inattendus, et soutenues par une grande maîtrise de la langue et le naturel de son expression. C'est un véritable art poétique qui se déploie ici et nous rappelle que la poésie est bien la manière de rendre accessible, évident, ce qui reste inexprimable.

  • La cavale de Jaxie Clackton Nouv.

    Quand Jaxie voit son père écrasé sous le pick-up - le cric a lâché -, il sait que tout l'accuse : en ville, per-sonne n'ignore qu'il haïssait Clackton senior, ivrogne borgne qui cognait sec. Alors Jaxie trace droit devant lui, crevant de trouille et bientôt de soif puis de faim dans l'immensité éblouissante du lac salé.
    Soudain, une cabane. Pour Jaxie, un rien parano, le vieux schnock qui l'habite est forcément un ennemi.
    Entre le prêtre défroqué solitaire et l'adolescent rebelle s'installe un rituel de cohabitation façon chat et souris, chacun étant persuadé que l'autre représente une menace.
    Pourtant, le vrai danger est ailleurs.
    Dans ce désert peuplé d'eucalyptus rabougris et de rares kangourous, le silence et une sécheresse torride règnent, contribuant à faire de la cavale de Jaxie une épreuve initiatique d'une violence sourde.

  • Le philosophe et son guide : Mullâ Sadrâ et la religion philosophique Nouv.

    Mullâ Sadrâ vécut à la charnière des XVIe et XVIIe siècles de notre ère. De celui qui fut surnommé "le tout premier des métaphysiciens", l'ayatollah Khomeiny n'eut de cesse de se réclamer lors de la révolution de 1979 en Iran.
    Mullâ Sadrâ, en effet, pose la question de la guidance de la communauté des croyants : revient-elle au plus pieux qui suit l'enseignement du Coran à la lettre ou au philosophe qui, à la suite des Grecs et de Platon en particulier, vise au perfectionnement de l'âme humaine jusqu'à atteindre le bonheur par la connaissance de la vérité ? L'ascension de l'âme savante vers l'lntellect débouche sur la vraie révélation coranique. Mais la religion philosophique se déploie cachée, ésotérique, face à l'exotérisme d'une orthodoxie bornée par la lettre de la Révélation. C'est le drame de l'islam contemporain.
    Quel qu'il soit, le guide ne peut ignorer les enseignements relatifs à la connaissance de Dieu, au message prophétique, aux êtres suprasensibles, à la connaissance de l'âme humaine. Sinon, sans le relai herméneutique que la philosophie offre aux enseignements des imâms, les théologiens et les juristes se substituent, par leur rationalité propre, à celui qu'ils entendent représenter. Le pouvoir spirituel se dégrade inéluctablement en une autorité limitée, juridique, policière. C'est le drame de l'Iran depuis 1979.

  • Olympe de Roquedor Nouv.

    OLYMPE DE ROQUEDORT EST EN FUITE.
    On veut la marier contre son gré et s'emparer du domaine dont elle est l'héritière. Traquée par ses ennemis sur les terres hostiles des Loups de l'Azeillan, la jeune rebelle rencontre Décembre, un ancien soldat borgne, et son complice, le timide et mystérieux Oost. Ensemble, ils vont livrer un combat sans merci pour reconquérir le château de Roquedor...
    Une héroïne indomptable, déterminée à reprendre sa liberté, au coeur d'un flamboyant roman d'aventures écrit à quatre mains.

  • La nouvelle revue francaise Nouv.

    Éditorial :
    Michel Crépu, "Nous sommes entrés dans la pandémie comme dans une maison en trompe-l'oeil..."

    Dernières nouvelles de la condition humaine :
    Patrick Kéchichian, Lettre à un ami qui aurait dû me vouloir du bien
    Patrice Jean, King Queen Covid
    Claude Arnaud (1955 - ...), Viral
    Colin Lemoine, L'orée du feu
    Chantal Crêtaz, Le monde comme Babel
    Alexis Weinberg, Confins
    Jakuta Alikavazovic, La zone spectrale
    Danielle Cohen-Levinas, Le monde n'est plus. La poésie de Paul Celan à l'épreuve

    La littérature aujourd'hui :
    Yamina Benahmed Daho, Faire du courage et pousser la vie
    Maylis de Kerangal, Life on Mars ?
    Victoria Sin, L'étrangleur
    Noémi Lefebvre, L'espace de la tragédie II
    Stéphanie Coste, Amadou

    La forme et le fond :
    Caroline Bérenger, Gueorgui Efron, l'écrivain des limbes
    Alice Kaplan, Amanda Gorman. La poésie au secours de la nation américaine
    Olivier Barrot, Concomitances

    Chronique d'un amateur :
    Michel Crépu, Distinction et sauvagerie

    Notes de lecture :
    Michel Crépu, Marcel Cohen, Villes. Galpa - Malestroit - Waïzata et Détails, II. Suite et fin
    Stéphanie Cochet, Sally Rooney, Normal People (L'Olivier)
    Renaud Pasquier, Marianne Alphant, César et toi (P.O.L.)

  • Ni fleurs ni couronnes ; sous la cendre Nouv.

    "Finbarr repoussa la couverture, repoussa l'idée de la bière et du tabac, l'idée d'un tour au pub ou d'un racket crapuleux derrière les tanneries, il repoussa l'idée des filles de Belgooly. Il écarta tout cela et alors, il ne resta plus devant lui que l'avenir tout nu et qui n'en finissait pas."

    Irlande, 1915. La nuit où Finbarr Peary décide de quitter le petit village misérable dans lequel il a grandi, un navire échoue près de la côte. Les décisions qu'il prendra alors bouleverseront le cours de son existence.
    Été 2003, une expédition nocturne s'organise sur les pentes du Stromboli. Deux amis, aux prises avec leurs vertiges volcaniques, tombent sous le charme d'une inconnue, Antonia. Cette rencontre pourrait bien précipiter leur chute à tous...

  • Quercus ; le séminaire des nuits Nouv.

    Quercus est le mot latin pour désigner le chêne ; l'auteur, qui dit avoir vécu, enfant, entouré, de chênes, se lance ici, après Virgile et accompagné de Gianni Burattoni et de ses dessins, dans une série de bucoliques. C'est un chant de vie exalté, une déclaration de panthéisme athée assez rare dans la poésie contemporaine. Le séminaire des nuits est une plongée dans le monde fantasmatique de la nuit, avec ses frayeurs enfantines et ses dérives adultes, sa mélancolie et la solitude. Le côté varoque, la tonalité et la maîtrise de cette poésie sont les marques de cet auteur.

  • La peau des nuits cubaines Nouv.

    "Je la revois dansant nue dans la pénombre de la chambre. Pendant plus d'une heure, au bord de la folie, elle m'offre ce que j'aime le plus chez elle. Puis le souvenir de la flamme s'éteint et ne restent plus que les traces de sa violence : mon dos qu'elle a labouré avec ses ongles jusqu'au sang. Il fallait bien qu'elle exprime sa fureur, sa tristesse de tigresse en cage qui me reproche de partir bientôt, libre d'aller et venir à ma guise alors qu'elle est enfermée sur cette île noire, ce grand purgatoire des solitudes."
    Un cinéaste se rend à La Havane pour y tourner un documentaire. Il y rencontre Chaytan, un Iranien en exil, qui lui servira de guide à travers tous les lieux mal famés de "la capitale des douleurs". Leurs errances nocturnes les plongent dans un film noir.

  • Gema Nouv.

    Dans ce beau roman sur l'amitié, l'amour et la mémoire, Milena Busquets met en scène l'existence mouvementée d'une écrivaine et traductrice qui essaie de concilier, autant qu'elle peut, ses ambitions professionnelles, l'éducation de ses deux garçons et une histoire sentimentale dont l'issue semble de plus en plus incertaine. Elle mène ces combats du quotidien et bien d'autres avec une énergie et une lucidité épatantes, tout comme la quête plus intime et secrète d'un lointain et douloureux souvenir : celui de Gema, une camarade du Lycée français dont la mort prématurée a marqué sa jeunesse.
    Drôle et imprévisible, profonde et émouvante, l'autrice catalane nous convie à suivre les recherches de cette femme dans la Barcelone d'hier et d'aujourd'hui. Au fil des pages, ses aventures et ses mésaventures, ses trouvailles et ses échecs composent un superbe conte d'été qui est une célébration de la vie au présent et, en même temps, une réflexion lumineuse sur notre rapport au passé.

  • Le code de Katharina Nouv.

    Cela fait vingt-quatre ans que Katharina Haugen a disparu. Depuis, Wisting explore obstinément les archives de ce dossier non élucidé. Et personne n'a jamais pu déchiffrer ce qu'on appelle le code de Katharina : des chiffres, des lignes et une croix que la jeune femme avait griffonnés sur une feuille trouvée dans sa cuisine.
    L'ouverture d'une enquête sur son mari, Martin, suspecté d'avoir jadis été impliqué dans l'enlèvement de la fille d'un industriel milliardaire, laisse envisager un lien entre les deux affaires. Mais tout cela remonte à si longtemps... Wisting sera t-il capable d'arracher des aveux à un homme avec qui, sans être tout à fait son ami, il pratique parfois la pêche au lancer et à la foëne ?

  • Bartleby mon frère Nouv.

    Nous sommes dans une pièce de théâtre. On y tourne un film sur le Bartleby de Melville. Tous ceux que réunit le tournage ont une raison puissante et personnelle de participer à cette création.
    Ainsi Daniel Pennac nous invite-t-il, en rapprochant la figure de son propre frère de celle du fameux scribe, à visiter les coulisses du théâtre, du cinéma et l'atelier d'un grand écrivain.

  • L'été de tous les possibles Nouv.

    « Ici, on a ri ; là, on s'est disputés. Ici, on a aimé, on a rêvé. C'est là que le feu a pris. C'est ici que tout a commencé. »
    Ce devait être l'été de sa vie : un road-trip avec sa meilleure amie, quelques flirts et sa première fois. Claudine avait tout prévu... sauf le divorce de ses parents. Traînée par sa mère sur une île perdue, elle s'apprête à passer un mois de juillet déprimant quand elle rencontre Jeremiah Crew. Après tout, quoi de mieux pour se changer les idées qu'un crush de vacances qu'on ne reverra jamais ? Et aucun risque de tomber amoureuse en à peine 35 jours...
    /> Une romance à fleur de peau aussi sensible que sensuelle.

  • Raison et derision Nouv.

    "Abandonner le dessin de presse qui gratte où ça dérange, c'est abandonner aux tristes passions le rire de raison."
    Xavier Gorce

    Le 19 janvier 2021, quelques heures après la publication dans "Le Brief du Monde" d'un dessin de Xavier Gorce de la série Les Indégivrables, la rédaction du Monde exprimait publiquement ses excuses auprès des abonnés que ce dessin aurait pu heurter ; il aurait pu être compris "comme une relativisation de la gravité des faits d'inceste, en des termes déplacés vis-à-vis des victimes et des personnes transgenres". Xavier Gorce décida de cesser sa collaboration avec le journal, débutée en 2002.
    Estimant que ces excuses, et les raisons qui les ont motivées, constituent une nouvelle manifestation de dangereux glissements de notre société, Xavier Gorce prend, dans cet essai vif, argumenté et illustré, la défense d'un dessin de presse incisif et ironique, où l'humour s'affirme comme l'une des figures de la raison - réponse distanciée à l'indignation émotionnelle et aux particularismes d'exclusion ou d'assignation.

  • La grande illusion Nouv.

    Le 23 juin 2016, à la stupeur générale, les Britanniques choisissent de quitter l'Union européenne. Pourquoi cette rupture inédite et déjouant tous les pronostics ? Comment organiser ce divorce ? Quelle nouvelle relation bâtir entre le Royaume-Uni et l'Union ?
    Dès le début des discussions, Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit, a recherché l'unité des vingt-sept États membres et du Parlement européen.
    Nous voici pour la première fois au coeur d'une négociation complexe et historique de mille six cents jours, oscillant sans cesse entre consensus et crispations, espoirs et doutes, transparence et mensonge, pour aboutir à un accord inespéré qui modifiera durablement le visage de l'Europe.
    De Bruxelles à Londres, de Dublin à Nicosie, ce journal nous entraîne dans les coulisses d'un théâtre diplomatique où se joua parfois une véritable guerre des nerfs.
    Un témoignage exceptionnel sur l'envers du Brexit, sur l'Europe et sur celles et ceux qui la font.

  • Le monde de Lucrèce (Tome 6) Nouv.

    "Je ne sais pas où on va, ni quel genre de maison on va trouver. Mais avec ma famille, j'irai au bout du monde."
    Direction les grandes vacances ! L'été s'annonce joyeux et plein de surprises pour le plus grand bonheur de Lucrèce. Elle aura tant d'histoires loufoques à raconter aux Lines à la rentrée !

  • Un jour qui était la nuit Nouv.

    "Voilà réunis quinze récits menuisés au cours des récentes années. Un poète russe est tant amoureux qu'il va chevaucher la Volga, un homme de gauche grisé par son pouvoir sur quelques amis incline vers la dictature. C'est pour assister à une très particulière mise à mort que le village se rassemble. Et l'ingénieur de la mine de cuivre, est-ce lui qui a rencontré une actrice ? Comment les trois paysans ivres ont-ils trouvé le trou de la serrure ? À l'évidence, le passé s'augmente d'un avenir ! Le sacristain qui tout à l'heure contait l'église voudra sonner les cloches et le marchand de bestiaux, son camion grand ouvert, redouble cris et coups de bâton sur le dos des vaches."
    J.-L. T.

  • La chanson de renart - vol02 Nouv.

    Dans un Moyen Âge mâtiné de fantasy, Renart, voyou malicieux et célèbre menteur, poursuit ses aventures.
    Alors qu'il ne croit en rien, c'est à lui de sauver le monde ! Acccompagné par Takka, jeune magicien raté, il doit trouver le moyen de réveiller Merlin, pétrié, avant que la magie ne disparaisse ! Mais en terre de Provence, il n'est pas facile de trouver un
    magicien digne de ce nom... Les dons d'un kabbaliste - qui se fait gier tous les ans par un Chrétien pour acheter la paix - sufront-t-il à libérer Merlin ?
    Joann Sfar rend hommage de manière inédite au récit médiéval devenu mythique.

  • Sugar ; coeur chronique et de petit carnet de silence Nouv.

    Éric Sarner, voyageur infatigable a bâti une oeuvre poétique solide et dense initiée en 1971 sous la tutelle amicale de Joseph Delteil qui préface son premier recueil. Que ce soit dans Sugar, poème de la boxe où la vie défile en noir et blanc comme un combat, ou dans Coeur chronique, lexique des émotions ordinaires dont les fragments de vers et de prose saisissent l'écho au plus près du quotidien, l'écriture est sobre, directe, concrète. La poésie d'Éric Sarner a peu d'équivalents dans le champ poétique francophone contemporain. Nous avons adjoint aux deux recueils majeurs cités, le formidable Petit carnet de silence, carnet de bord de l'expérience rigoureusement vécue d'un mutisme consenti qui ouvre implicitement une vertigineuse réflexion sur notre relation organique au langage.

  • Redrum Nouv.

    Redrum

    Jean-Pierre Ohl

    Sur une île au large de l'Écosse, Stephen Gray, spécialiste de l'oeuvre de Stanley Kubrick, retrouve d'autres cinéphiles passionnés comme lui par les vieilles bandes de la Fox ou de la Warner. Il y rencontre le maître des lieux, Onésimos Némos, inventeur de la Sauvegarde - ce troublant procédé informatique qui permet de 'stocker' la personnalité des morts pour les ressusciter à la demande...
    Tout en explorant l'oeuvre de Kubrick, Stephen s'enfonce peu à peu dans un labyrinthe dont la trame semble faite de ses propres hantises. Quel secret le lie à Némos? Et quelle expérience indicible ce dernier prépare-t-il ?

    Subtil roman d'anticipation, rêverie sur le désir et suspense retors, Redrum se referme sur le lecteur comme un piège... dont il n'a pas envie de s'échapper.

  • Plop Nouv.

    Plop

    Rafaël Pinedo

    Plop ! C'est le bruit qu'il a fait en tombant dans la boue à sa naissance. Plop. C'est le nom dont on l'affublera désormais au sein de la tribu.
    Le Groupe qui l'accepte évolue dans un monde d'après : déchets, gravats, pluie incessante. Cette fin du monde a pour décor des immondices, pour habitants des humains en fuite permanente et soumis à une loi du plus fort exténuante.
    Mais Plop est différent, il va plus loin que les autres, il se hisse, sort du trou.

    Un roman cru et sauvage, picaresque et futuriste. Mieux qu'une provocation, un livre impitoyable.

empty