Ipanema

  • KEROSENE

    Rose

    • Ipanema
    • 3 Octobre 2019

    ROSE présente KEROSENE, son premier ouvrage dans lequel elle prolonge les confidences de l'album éponyme disponible en septembre 2019. Un roman autobiographique et un disque faux jumeaux dans lequel 13 chapitres répondent en écho aux 13 chansons.
    Un récit évoquant à la fois l'abîme dont a échappé l'auteur et quelques tabous au féminin : l'alcool, la drogue et le sexe.
    ROSE présente KEROSENE, son premier livre, dans lequel elle prolonge les confidences qu'elle a pour habitude de faire en chansons et notamment dans l'album éponyme sorti le 20 septembre 2019. Un roman autobiographique et un disque faux jumeaux, où les 13 chapitres répondent en écho aux 13 chansons et racontent de quel abîme a réchappé leur auteur. L'un en vers et l'autre en prose, ils tentent de faire tomber quelques tabous : l'alcool, la drogue et le sexe au féminin.
    Ces dernières années, elle a vécu à l'écart de son métier d'artiste jusqu'à le remettre en question, elle allait de plus en plus mal et nous l'ignorions.
    Dans KEROSENE, ROSE revient sur ces Années diaboliques, cellesqui la poussaient à poursuivre ses déambulations jusqu'au lever du soleil, après une nuit de plus sous le signe du chaos.
    Et puis est venu le moment où ROSE s'est sentie plus qu'épuisée et mise en danger par son double frénétique, maléfique, qui l'a poussée dehors toutes les nuits, à fréquenter l'infréquentable, boire un dernier verre, tracer des lignes blanches à l'infini, s'abandonner dans des lits de hasard. Elle a alors trouvé le courage de tout (re)commencer, elle a redécouvert la pulsion de vie salvatrice qui lui faisait défaut, et s'est élancée à grandes enjambées vers la réconciliation.
    ROSE a ensuite eu besoin de mettre des mots sur ce parcours, ces obstacles, de les partager. Et pour une fois elle n'a pas écrit que des chansons. C'est dans un manuscrit qu'elle a souhaité en dire plus, raconter plus encore de son existence cabossée que ce qu'elle ose habituellement chanter. Au-delà de sa musique, ROSE s'épanche sans masque ni retenue, dans ce livre sincère, poignant, drôle et émouvant.
    Rose est de retour, et c'est Keren qui la raconte.
    Rose/Keren : voici KEROSENE.

  • Les choses de ma vie

    Lorie Pester

    • Ipanema
    • 4 Octobre 2018

    En 2017, avec mon album Les Choses de la vie, je me racontais comme jamais auparavant je ne m'étais confiée. L'envie de maternité, la solitude, les amours, les combats et les déceptions... Chacune des chansons révélait quelque chose de moi et partageait une histoire simple de ma vie avec celles et ceux qui me soutiennent depuis tant d'années.
    J'ai voulu aller plus loin et faire écho à toutes les chansons de mon album dans ce recueil de nouvelles autobiographiques. Avec Les Choses de ma vie, j'ai voulu reprendre cette conversation avec mon public et lui en dire un peu plus sur qui je suis, sur ce que j'ai traversé et sur ce que j'affronte encore. La vie est un puzzle qu'on essaie de construire comme on peut, c'est pourquoi ce livre n'est pas une histoire continue mais une succession de pièces qui constituent ma vie. Pas de chronologie, pas d'exhaustivité mais des souvenirs qui ressurgissent dans le désordre comme quand on parcourt un album photo. Chaque nouvelle fait référence à une de mes chansons et en raconte l'histoire, avec moins de poésie mais plus de vérité encore.
    Lorie Pester

  • NOS ENFANTS NE SAURONT JAMAIS LES ENFANTS QUE NOUS SOMMES...
    Un père, une fille, aujourd'hui, quelque part dans le monde. Lui est parti, mort précoce, décédé trop tôt, elle est restée, orpheline éplorée, jeune femme trop seule, trop perdue, trop libre. De là où il est désormais, le père continue de regarder vivre sa fille, de la voir réussir ou se tromper, aimer ou haïr, rire ou pleurer. Il la voit qui le pleure, le regrette, le canonise lui qui, vivant, fut si peu un saint. Il voudrait encore lui dire, encore lui apprendre, encore lui donner les clés pour qu'elle soit heureuse et il voudrait aussi qu'elle sache combien il fut imparfait...

  • L'évocation du nom de ce quartier de New York nous fait penser immédiatement à l'extravagance, que viennent chercher ces dizaines de milliers d'anonymes chaque soir, dans l'un des 41 théâtres dédiés au Music Hall...
    Depuis cent cinquante ans, Broadway est l'un des centres mondiaux du spectacle de revue, du théâtre, mais surtout de la comédie musicale " inventée " par les Américains.
    Les populations ont toujours eu besoin de divertissement, et la comédie musicale de susciter la ferveur populaire dans ce " nouveau monde " en création : l'Amérique.
    La comédie musicale devient un art populaire, avant de devenir un art majeur et unique, avec ses grands compositeurs, ses auteurs, ses metteurs en scène, chorégraphes, costumiers, décorateurs... Une véritable industrie se met en place à partir du début du
    XXe siècle, comportant des règles, des devoirs mais surtout une volonté de proposer des spectacles de grande qualité.
    Broadway est un microcosme, un " oasis culturel " dans la ville de New York. La comédie musicale est le moteur de ce havre fabuleux.

  • L'hypnose et moi

    Maire Agathe

    • Ipanema
    • 19 Octobre 2017

    L'HYPNOSE ET MOI invite à découvrir l'hypnose grâce à des principes et à des exercices simples et profonds permettant au lecteur de franchir les premières étapes de cette pratique et d'être emmené aux confins des grandes sagesses du monde.
    Ces exercices peuvent être précédés par l'écoute d'un podcast pour entrer dans un état léger d'hypnose et être dans les meilleures dispositions intérieures pour apprivoiser une communication avec son inconscient. Ainsi cet ouvrage dépasse l'idée d'une simple lecture et est un réel support d'une expérience unique. Il accompagne de manière ludique le lecteur dans un chemin de connaissance de soi, de développement personnel, de bien-être.
    L'auteur nous fait également découvrir combien les principes de l'hypnose font écho aux grandes sagesses du monde. Ce livre peut ainsi naturellement s'ouvrir dans une démarche plus large, de sens.

  • L'histoire d'Hervé Dubuisson, légende du basket-ball français et miraculé.
    Hervé Dubuisson. Certains noms dépassent parfois du cadre. C'est le cas pour celui du basketteur mythique des parquets français.
    " Dub ", comme on le surnomme, fut l'enfant prodige de ce sport. Recordman de points marqués en match, son shoot au poignet cassé a généré des vocations et a durablement imprimé l'histoire.
    Nicolas Batum - auteur de la préface de cette biographie - considère Dub comme le Zidane du basket. Tony Parker, Joakim Noah et tellement d'autres stars françaises de la NBA l'adulent parce qu'il fut le premier frenchy à se voir proposer un contrat dans le plus prestigieux championnat de basket mondial. Et sa gueule d'ange de l'aider à monter plus haut, plus vite que les autres.
    Dub, c'est un style, une carrière, des records... une légende.
    Mais, le 10 mai 2001, alors qu'il entame une carrière d'entraîneur aussi prometteuse que l'a été celle de joueur, tout s'arrête un soir. Hervé, de retour chez lui à moto, est percuté par un chauffard. Il survivra à ce terrible accident au prix d'un long coma et d'une amnésie partielle. Sept années de sa vie ont simplement été effacées et Dub de reconstituer depuis le puzzle de son existence...
    Avec Hervé Dubuisson, une vie en suspension, la journaliste Stéphanie Augé - qui a recueilli les témoignages inédits des plus grands acteurs du monde du basket : Nicolas Batum, Vincent Collet, Jacques Monclar, Tiburce Darou, Patrick Cham, Jean Galle... - reprend la route de sa mémoire et le paysage que l'on contemple est riche et saisissant.

  • (re)vivre

    Laurent Grima

    • Ipanema
    • 8 Octobre 2015

    Un sujet puissant, inspiré d'une expérience personnelle.
    Laurent Grima est un auteur à fleur de peau. Dans (Re)vivre, il évoque le douloureux processus de reconstruction d'un homme à qui est arrivé le pire.
    Peut-on vivre à nouveau quand - au-delà de son corps - on a perdu une partie de son âme ?
    C'est la question que se pose chaque jour Thomas Mersault depuis qu'un chauffard ivre l'a privé de ses jambes et de sa famille. Il se réveille dans une chambre d'hôpital après un long coma et s'apprête à engager le plus dur combat qu'un homme ait à livrer dans cette situation : revivre.
    Révélé par Michel Bussi via le concours de nouvelles en ligne jedeviensecrivain.com dont il a été le président en 2014, Laurent Grima dévoile une écriture sensible, qui touche au coeur. Il n'a pas eu peur, pour son tout premier roman, d'affronter un sujet puissant, inspiré d'une expérience personnelle.

  • De retour de l'école, le petit Martin découvre une fée, Iris, prisonnière depuis des lustres d'une bille de cristal. Pour la délivrer de ce mauvais sort jeté par l'odieux Godefroy le Vilain, Martin et elle doivent retrouver six autres fées aux quatre coins du monde, et ce avant que la lune n'accomplisse un cycle entier !
    Les deux complices entament alors un fabuleux voyage plein d'embûches et de rencontres fantastiques. Mais l'ombre de Godefroy le Vilain plane au-dessus d'eux tandis qu'ils progressent dans leur aventure.

  • Le consultant est le trader du XXIe siècle. Anton Hansen en est un. Mieux, il est manager, et orchestre depuis son bureau de La Défense la valse grotesque et lucrative des conseils en tous genres. Ce qu'il veut c'est de l'argent, le plus possible avant 40 ans - avant de mourir - et dresser des murailles de billets entre lui et son passé de banlieusard sans dents. À 35 ans, Anton Hansen s'est forgé une sérieuse réputation de salaud... il a travaillé dur pour ça. Mais l'ascension fulgurante a son prix et l'heure est aux comptes, alors Hansen raconte.
    Consulting underground est une fiction née d'une rencontre entre Dominique Julien et deux consultants qui lui ont confié leur " amour du métier ".
    L'ouvrage emmène le lecteur en immersion dans un monde professionnel qui a réhabilité l'esclavage. Avec un sens corrosif de la narration et un style saignant, l'auteur raconte le parcours tragi-comique d'Anton Hansen et dévoile un ascenseur social rempli d'abus, de filles faciles, de coups tordus et de fric.

  • Stanislas Rojinski est un ancien flic devenu détective. Renvoyé de la police pour trop bons états de service, il a conservé une certaine aigreur sans rien changer à ses méthodes d'investigation. Le voici chargé par la puissante société Agréus de retrouver la fille d'une éminente relation.
    Stan dispose de peu de pistes, la seule un peu valable étant celle d'un dénommé Marc, avec qui la jeune femme aurait entretenu une relation, et qui pratique un sens suspect de la discrétion. Stan finit par découvrir que ledit Marc a mené Bérénice à La Chartreuse, un domaine du Larzac occupé par une secte. Stan organise l'évasion de Bérénice, non sans provoquer moult dégâts. Mission accomplie.
    Pourtant il n'est pas entièrement satisfait. Quelque chose le chiffonne. Et si cette histoire en cachait une autre ? Et si Bérénice n'était qu'un pion permettant d'atteindre la société Agréus et, par son intermédiaire, une cible encore plus importante ?
    Stan veut savoir. Il va se rendre compte que le temps lui est compté car les enjeux prennent une envergure internationale...
    Il est très difficile d'attraper un chat dans une pièce sombre, surtout s'il n'y est pas offre aux lecteurs un polar à l'ancienne, enrubanné " façon maison " par un fils de qui a l'élégance de ne pas renier son nom et qui porte, jusqu'au bout des doigts, l'héritage des raconteurs d'histoire, gouailleurs, roublards et authentiques. Gueules à faire peur, force tranquille, belles pépé et bonhommes vieille école, son roman n'est pas truffé de références à l'oeuvre de son père, il lui succède, tant la musique d'un certain genre y résonne. On se régale de l'intrigue tordue évidemment, on s'en délecte parce qu'elle baigne dans l'acide caustique le plus jouissif, dans l'humour vache maîtrisé et dans une atmosphère qui a très largement fait école. Faut r'connaître... c'est du brutal !

  • La folie, ou plutôt la bascule vers la folie. Ce moment précis où on se tient au bord de la falaise, ne sachant pas s'il faut faire un pas en avant ou en arrière. C'est là que s'est postée Maud Le Coq, imaginant qui pouvait défiler sous ses yeux. Qui sauterait. Qui reculerait. Par huit fois, l'auteur a cristallisé la chute ou l'esquive dans un recueil de nouvelles qui n'épargne personne. Une petite fille douce, une ancienne cadre au chômage, une fan tranquille... le visage de la folie est multiple et les nouvelles de Maud Le Coq la fixent avec intensité.

  • Il est beau - très beau - seul, immobile et muet. Assis sur un banc, tout le monde le regarde mais lui ne voit personne. Il n'a rien et semble ne rien vouloir. Qui est cet apollon visiblement en état de choc ? D'où vient-il ? Comment s'est-il retrouvé là ? Avec sa gueule d'ange pour seuls papiers, il aurait mieux fait de ne pas traîner dans la rue !
    L'ironie la plus jouissive fraie avec la sensibilité la plus saisissante dans cet ouvrage sur la crasse humaine. L'ego en prend un sale coup dans ce bad trip showbiz et toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes, ou ayant existé, ne saurait être que fortuite... à moins que.

empty