Entreprise, économie & droit

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cent milliards de francs perdus, envolés en fumée ! Soit la ponction de 4 000 francs par foyer fiscal ! Gabegies, incohérences, dilapidations, colmatages désastreux et utopies meurtrières : le grand gâchis de l'audiovisuel public n'a rien à envier au scandale du Crédit lyonnais. Plongée au coeur d'un immense carambolage politico-financier, l'enquête sans précédent de Renaud Revel raconte ce fiasco sur vingt ans. On y retrouvera l'analyse accablante des rapports et des audits d'État comme la chronique secrète des hommes et des événements. Du rôle personnel de François Mitterrand dans le démantèlement de la télévision aux dessous des privatisations - TF1, Canal +, RMC -, de l'échec du plan câble à la folie du projet satellitaire, du naufrage de la SFP à l'aveuglement des lobbies, des crises récurrentes de France 2 et France 3 à l'affaire Elkabbach, voici, à l'heure des défis mondiaux en matière télévisuelle, cette incroyable saga d'un mal bien français.

  • Alors que les affaires continuent, que craque le système, voici, sur deux décennies, l'histoire secrète des années noires de la justice ; le récit, vu de l'intérieur, de sa politisation, de son inféodation, de sa destruction. Ce livre raconte comment une nouvelle nomenklatura s'est emparée, dès 1981, de tous les postes, en pratiquant l'épuration idéologique ; comment, dans le sillage de l'argent sale, l'Urba-Justice a donné lieu au coup d'éponge permanent ; comment dans le tourbillon des mises en examen - maires, députés ou même ministres - le juge est devenu à droite comme à gauche un homme à abattre. Mais il questionne aussi le mystère qui a recouvert tant de morts violentes autour de François Mitterrand - Pelat, Bérégovoy, Grossouvre ; les dessous de la lutte antiterroriste ; les relations parfois dangereuses, toujours subtiles entre les élus, les médias et la magistrature. Il dénonce enfin les vrais enjeux des fausses réformes, la volonté obstinée, presque unanime, de retirer aux juges toute légitimité, de les abandonner à l'utopie du tout-social au sein de palais lézardés. Des coulisses de la place Vendôme aux QG des partis, des prétoires aux salles de rédaction, alternant les portraits des gardes des Sceaux, des politiques, des magistrats célèbres comme anonymes, ce constat implacable constitue le plus vibrant des réquisitoires pour une libre justice.

  • Qui finance les intégristes au Proche-Orient, bouscule l'Afrique, agite l'Asie, déstabilise l'Amérique latine, tout en provoquant l'atomisation des Balkans pour briser l'Europe ? Qui veut instituer un droit d'ingérence à géométrie variable, une juridiction internationale aux ordres, le remplacement de l'ONU par l'OTAN, tout en punissant d'embargo les peuples plutôt que leurs dictateurs ? Qui réinvente la propagande absolue sous couvert de la guerre juste et propre tout en répandant partout sa mal-bouffe et ses sit-coms ? Qui instrumentalise les grandes institutions bancaires et commerciales tout en donnant des leçons de morale ? Et qui dispose d'un réseau universel d'espionnage avec Echelon, d'un moyen illimité d'asservissement avec les OGM, tout en se posant comme défenseur de la liberté ? Gérard Baudson répond : l'Oncle Sam. À rebours de la paix, de la stabilité, de la prospérité promises, le nouvel ordre mondial, avec son cortège de conflits endémiques, de frontières effacées, de populations réfugiées, affamées, n'est que le masque de la suprématie américaine. Une suprématie planétaire, totale, unique dans l'histoire politique, économique et culturelle, dont voici, dossier après dossier, la logique secrète enfin décryptée. Un livre de débat, un livre de combat.

  • Alors que les affaires continuent, que craque le système, voici, sur deux décennies, l'histoire secrète des années noires de la justice ; le récit, vu de l'intérieur, de sa politisation, de son inféodation, de sa destruction. Ce livre raconte comment une nouvelle nomenklatura s'est emparée, dès 1981, de tous les postes, en pratiquant l'épuration idéologique ; comment, dans le sillage de l'argent sale, l'Urba-Justice a donné lieu au coup d'éponge permanent ; comment dans le tourbillon des mises en examen - maires, députés ou même ministres - le juge est devenu à droite comme à gauche un homme à abattre. Mais il questionne aussi le mystère qui a recouvert tant de morts violentes autour de François Mitterrand - Pelat, Bérégovoy, Grossouvre ; les dessous de la lutte antiterroriste ; les relations parfois dangereuses, toujours subtiles entre les élus, les médias et la magistrature. Il dénonce enfin les vrais enjeux des fausses réformes, la volonté obstinée, presque unanime, de retirer aux juges toute légitimité, de les abandonner à l'utopie du tout-social au sein de palais lézardés. Des coulisses de la place Vendôme aux QG des partis, des prétoires aux salles de rédaction, alternant les portraits des gardes des Sceaux, des politiques, des magistrats célèbres comme anonymes, ce constat implacable constitue le plus vibrant des réquisitoires pour une libre justice.

  • Qui finance les intégristes au Proche-Orient, bouscule l'Afrique, agite l'Asie, déstabilise l'Amérique latine, tout en provoquant l'atomisation des Balkans pour briser l'Europe ? Qui veut instituer un droit d'ingérence à géométrie variable, une juridiction internationale aux ordres, le remplacement de l'ONU par l'OTAN, tout en punissant d'embargo les peuples plutôt que leurs dictateurs ? Qui réinvente la propagande absolue sous couvert de la guerre juste et propre tout en répandant partout sa mal-bouffe et ses sit-coms ? Qui instrumentalise les grandes institutions bancaires et commerciales tout en donnant des leçons de morale ? Et qui dispose d'un réseau universel d'espionnage avec Echelon, d'un moyen illimité d'asservissement avec les OGM, tout en se posant comme défenseur de la liberté ? Gérard Baudson répond : l'Oncle Sam. À rebours de la paix, de la stabilité, de la prospérité promises, le nouvel ordre mondial, avec son cortège de conflits endémiques, de frontières effacées, de populations réfugiées, affamées, n'est que le masque de la suprématie américaine. Une suprématie planétaire, totale, unique dans l'histoire politique, économique et culturelle, dont voici, dossier après dossier, la logique secrète enfin décryptée. Un livre de débat, un livre de combat.

  • Cent milliards de francs perdus, envolés en fumée ! Soit la ponction de 4 000 francs par foyer fiscal ! Gabegies, incohérences, dilapidations, colmatages désastreux et utopies meurtrières : le grand gâchis de l'audiovisuel public n'a rien à envier au scandale du Crédit lyonnais. Plongée au coeur d'un immense carambolage politico-financier, l'enquête sans précédent de Renaud Revel raconte ce fiasco sur vingt ans. On y retrouvera l'analyse accablante des rapports et des audits d'État comme la chronique secrète des hommes et des événements. Du rôle personnel de François Mitterrand dans le démantèlement de la télévision aux dessous des privatisations - TF1, Canal +, RMC -, de l'échec du plan câble à la folie du projet satellitaire, du naufrage de la SFP à l'aveuglement des lobbies, des crises récurrentes de France 2 et France 3 à l'affaire Elkabbach, voici, à l'heure des défis mondiaux en matière télévisuelle, cette incroyable saga d'un mal bien français.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty