L'Herne

  • « Si la France a pu, à travers les siècles de son Histoire, parce qu'elle avait le nombre, la richesse et la puissance, traverser des crises beaucoup plus graves que celle d'à présent, en revanche - aujourd'hui que nos moyens ne sont plus de tout premier ordre - il apparaît que, pour la première fois peut-être de cette Histoire, la France pourrait cesser d'exister en tant que nation. Une certaine propagande délétère, sous couvert de l'atlantisme d'abord, de la petite Europe ensuite, c'est-à-dire de mythes à prétention idéologique et caractère aliénant, a tout fait pour persuader les Français que leur bonheur, leur prospérité, leur paix dépendait désormais d'un prétendu dépassement de ce qui, historiquement, les a faits ce qu'ils sont. Aliéner une nation millénaire, sous couvert de l'inviter à un généreux dépassement, masquer l'âpre ambition d'une hégémonie extrême-occidentale sous couvert de la pieuse idéologie des abandons de souveraineté, baptiser Europe une résurgence du Saint Empire germanique, et l'opposer à la France avec la bénédiction d'une Rome toujours en retard d'une révolution sinon de deux, voilà l'entreprise générale et permanente qui, depuis vingt-cinq ans, reproduit - dans notre plus dur moment - tous les avatars de notre histoire... Que vienne - une fois encore - le souffle des profondeurs et les médiocres mêmes auront du courage, et la France, une fois encore, sera portée au-delà d'elle-même. »

  • Bals masqués

    Alexandre Dumas

    • L'herne
    • 4 Novembre 2020

    Auteur de romans fleuves, Alexandre Dumas a également excellé dans le genre bref du conte et de la nouvelle. Sur le mode de l'anecdote contemporaine, les deux récits réunis dans ce volume témoignent de la vivacité de son style, de son sens aigu de l'observation psychologique et morale. Études de moeurs autant que petits tableaux d'époque, L'Amazone (1845) et Un bal masqué (1835) plongent le lecteur dans la vie parisienne de la monarchie de Juillet. Fantaisiste et sérieux, ces deux histoires démarrent à partir du point de vue de l'auteur pour glisser vers la fiction. Un bal masqué est une histoire de vengeance, Une Amazone, le récit d'un amour fou traité de manière ironique.

  • Ce carnet témoigne de la passion qu'Alexandre Dumas a vouée toute sa vie aux animaux. Enfant, il a reçu l'éducation d'un jeune chasseur et d'un amoureux de la nature. Sa dilection pour la vie animale traverse ensuite sa fiction et ses récits de voyage. Mais il a aussi consacré à ses bêtes des contes et des récits cocasses. Les deux histoires publiées dans ce carnet évoquent avec tendresse et humour « la ménagerie » qui lui a tenu compagnie au château de Monte-Cristo : l'histoire de Mysouff montre à quel point Dumas fut un observateur attentif de la vie animale. Quant aux Deux infanticides, il s'agit d'une causerie qui évoque un fait divers animal survenu au Jardin des Plantes au début des années 1850.

  • Il s'agit d'un texte d'intervention, comme il en fut écrit au cours de notre histoire intellectuelle lorsque l'urgence du moment appelait une parole neuve et forte. Le mauvais fonctionnement du jeu démocratique en France, les menaces qui pèsent sur la construction européenne, les incertitudes majeures que traverse la planète ne peuvent laisser le philosophe indifférent et passif. Les postures de protestation qui par le passé firent florès, celle de l'intellectuel engagé, par exemple, ne conviennent plus à la situation actuelle. Car dénoncer, opposer ou prêcher des solutions du haut d'une tribune est devenu largement inaudible et donc inefficace. Il s'agit plutôt, c'est l'objet même de ce texte, de remonter aux conformismes idéologiques qui enlisent la politique pour tenter d'en dé-coïncider. Une tâche qui est à la fois théorique et pratique.

  • Cahier dumas

    Collectif

    • L'herne
    • 4 Novembre 2020

    Ce cahier consacré à Dumas invite à lire des inédits et des textes rares de l'auteur. Écrivains et chercheurs apportent également leur regard sur une oeuvre qu'on ne finit pas de redécouvrir, et dont l'originalité tient tout ensemble à son caractère novateur, savant et accessible. Histoire, imagination, critique littéraire, stratégies auctoriales, tempérament d'artiste : tous ces aspects de la création dumasienne sont abordés dans ce cahier par les amateurs et les spécialistes de Dumas l'enchanteur.

  • Cahier celan

    Collectif

    • L'herne
    • 21 Octobre 2020

    Appuyé sur de nombreux documents inédits (lettres, traductions et notes privées) qui éclairent sa vie et ses choix poétiques, ce volume donne accès à un « autre » Celan qui se situe tant dans une tradition dont il discute la pertinence que dans une époque qu'il guette avec une acuité implacable, attrapant dans son écriture les mots, les textes et les personnes de son temps. Juif, Celan a ancré son écriture dans l'événement de l'extermination des siens pour en faire une arme critique et analytique, esthétique aussi. Grâce aux contributions de spécialistes de l'oeuvre, cette entreprise est placée dans un réseau de discussions critiques qui l'éclairent depuis des positions multiples : linguistique, traductologique, philosophique et biographique mais aussi historique et poétique, etc.

  • Marx s'est voulu avant tout le défenseur du prolétariat, c'est-à-dire de la classe ouvrière. Cela signifie, entre autres choses, qu'il ne s'est intéressé à la philosophie, à l'économie politique et à l'histoire que dans la mesure où ces disciplines servaient la cause de cette classe. D'où les rigueurs et les limites du schéma de Marx : il se présente bien plus en effet comme une dialectique matérialiste-historique du prolétariat, que comme un matérialisme dialectique historique des sociétés. D'un autre côté, Marx l'a exposé, de manière fragmentaire et dispersée, dans une suite de travaux qui s'échelonnent de 1844 à 1868. Notre propos a donc été de coordonner et de généraliser ce schéma, de telle sorte qu'il puisse intégrer les travaux empiriques des historiens. En conséquence, ce livre se présente comme une introduction à une théorie d'ensemble du processus historique.

  • Les inséparables

    Simone de Beauvoir

    • L'herne
    • 7 Octobre 2020

    INÉDIT. Écrit en 1954, Les Inséparables raconte l'amitié passionnée qui unit Sylvie à Andrée - alter égo de Simone de Beauvoir et d'Élisabeth Lacoin (Zaza) - depuis l'âge de neuf ans. Andrée est joyeuse, impertinente, audacieuse tandis que Sylvie plus traditionnelle et timide se sent irrésistiblement attirée par cette personnalité solaire.

  • Les vrais secrets ne se dérobent pas. Ils veulent intensément cette clarté qui les donne sans les trahir et les confie sauvegardés, clarté de la lueur où la nuit se rassemble et se livre en un regard pour que nous puissions la prendre à coeur. La révélation de Dieu ne profane pas son mystère, elle est l'événement où ce mystère s'expose à nous et nous expose à lui, sans cesser d'être mystère, et nous blesse d'une blessure que rien, jamais, ne pourra guérir, celle de l'amour infini. Le mystère s'accomplit dans la révélation, la lueur est l'offrande même du secret. Comment la gloire de Dieu peut-elle nous être donnée sur l'ostensoir nocturne de la croix ? Quels sont les liens essentiels de la révélation et du secret ? Jusqu'où le verbe peut-il aller, chargeant d'un avenir irrémédiable le silence qui semble l'engloutir ? Comment le Dieu caché et le Dieu révélé sont-ils le même et unique Dieu ? Telles sont les questions de ce livre, qui tente d'y répondre par un dialogue philosophique avec plusieurs grands penseurs de la tradition chrétienne, Origène, Denys l'Aréopagite, Saint Jean de la Croix, Martin Luther.

  • L'oeuvre variée de Jean Giono en fait l'une des plus importantes du xxe siècle. Le Cahier de L'Herne permet de réévaluer l'image de ce grand écrivain, encore trop souvent encombrée de clichés, et de célébrer l'oeuvre du très grand poète.
    C'est sur « les grands chemins » de Jean Giono que ce volume convie ses lecteurs en faisant dialoguer les textes et les documents de tous ordres : carnets de travail, brouillons, manuscrits, photographies privées et officielles, peintures, correspondances, dédicaces et textes inédits.

  • La lecture de cet essai peut nous fournir au moins une sorte de consolation, à une époque où les passions identitaires et religieuses menacent de plonger une nouvelle fois l'humanité dans le désastre. Russell passe au scalpel de son ironie les préjugés religieux, philosophiques, nationalistes et politiques du passé et du présent.

  • Cahier Comte-Sponville

    Collectif

    • L'herne
    • 15 Janvier 2020

    André Comte-Sponville est un philosophe à part entière, sorti des meilleures écoles, qui a construit au cours des années une philosophie ambitieuse et forte (en particulier morale), à travers divers ouvrages dont quelques traités. Il occupe une place particulière par son souci de mettre (ou de remettre) la philosophie au coeur de la Cité et de la vie. Il nous rappelle que la philosophie a d'abord été, sinon un « art de vivre », du moins un « choix de vie ». Qu'elle est aussi, inséparablement, une certaine façon de penser. Que philosopher, c'est à la fois, « penser sa vie » et « vivre sa pensée ».

  • Alain, philosophe athée, s'intéressait passionnément aux religions. Il y voyait comme des miroirs, où l'humanité, qui les a produites, se projette et se reconnaît. Mais comment celui qui écrivait qu' « il n'est permis d'adorer que l'homme » put-il tomber - tout en se le reprochant - dans l'antisémitisme que révèle son Journal inédit ? C'est ce que j'ai voulu essayer de comprendre.

  • L'oeuvre de Pierre Bergounioux est des plus singulières. Il s'est voulu le témoin de la mutation qui vit, en moins d'un demi-siècle, les campagnes de l'Europe occidentale se vider de leur population. Un témoin non moins attentif qu'impliqué.
    Ce volume, riche de nombreuses contributions de l'auteur touchant le chemin des grandes rencontres littéraires, mais aussi les grands événements de sa vie personnelle, assemble un faisceau de lectures sensibles, probes, d'auteurs contemporains disant la surprise, le sérieux, l'éclat, la portée d'une oeuvre tissée de tant de fils.

  • Enfantillages

    Pierre Bergounioux

    • L'herne
    • 30 Octobre 2019

    Ce volume, riche de nombreuses contributions de l'auteur touchant le chemin des grandes rencontres littéraires, mais aussi les grands événements de sa vie personnelle, assemble un faisceau de lectures sensibles, probes, d'auteurs contemporains disant la surprise, le sérieux, l'éclat, la portée d'une oeuvre tissée de tant de fils

  • Notre Dame de Paris

    Joris-Karl Huysmans

    • L'herne
    • 23 Octobre 2019

    Huysmans s'est abondamment documenté sur Notre-Dame de Paris et sur son « quartier ». Les textes qu'il leur a consacrés en témoignent. La cathédrale de Paris, telle que des siècles de destructions et de reconstructions la lui livrent, reflète d'autres évolutions qu'il déplore.

  • Resté inédit du vivant de Huysmans, le manuscrit de ces Rêveries est tout à fait étonnant. Le mot « Rêveries » dans le titre, que Huysmans a préféré au mot « Propos » dans une première rédaction, paraît à la limite de l'antiphrase lorsqu'on lit le texte de cette diatribe contre l'Église de France, ou plus exactement contre le catholicisme à la française.

  • L'amour des fantômes

    Christian Bobin

    • L'herne
    • 18 Septembre 2019

    Parlant de sa ville natale, Christian Bobin fait exploser toutes les notions tristes d'appartenance, de racines, voire d'identité. Il dessine ses rues, ses maisons préférées, le ciel qui roule au-dessus et contracte le tout dans le dessin d'une feuille d'automne, ou la minuscule cathédrale d'un flocon de neige. Celui qui était réputé immobile, plus sédentaire qu'un arbre, se révèle en vérité habitant de tous les mondes, vagabond de tous les ciels.

  • LES CAHIERS DE L'HERNE ; Bobin

    Collectif

    • L'herne
    • 18 Septembre 2019

    Ce Cahier est l'exploration de ce que Christian Bobin appela dès ses vingt ans Les différentes régions du ciel, et qui n'est autre qu'une sorte de chemin buissonnier contournant les croyances et les incroyances du monde. Les nombreux textes de Christian Bobin réunis dans ce volume démontrent la puissance de son écriture lumineuse qui ne cesse de conquérir un public fervent, et touche comme seule touche l'écriture des poètes.

  • François Jullien revient ici sur son chemin de pensée dans un entretien avec son lecteur.

    Ou comment il a fait jouer la pensée chinoise comme un opérateur théorique pour ébranler dans leurs fondements les choix faits par la philosophie ; et ouvrir celle-ci à de nouveaux questionnements.

  • Houellebecq est un contemporain capital. Les sociologues, les historiens, même les économistes en font déjà leur miel. Pourquoi pas les juristes donc? Sans doute les rapports de son oeuvre avec le droit ne sont pas évidents. Mais, tout comme Balzac fut l'écrivain du capitalisme effréné, Houellebecq est celui du capitalisme exténué. Les plaies sociales que stigmatise Houellebecq mettent ainsi nécessairement le droit en question. Pulvérisation des structures affectives, fragmentation des rapports amoureux, désagrégation des corps intermédiaires, invasion de la logique contractuelle, ébullition du désir, fermentation du nombrilisme, prolifération des droits de l'homme, explosion du sadomasochisme, marchandisation du corps, invention du bricolage religieux, corrosion de la laïcité, érosion des valeurs : autant de tendances qui minent le droit aussi profondément que le reste. L'oeuvre de Houellebecq est hantée par deux peurs, deux réalités qui ne laissent pas que d'interroger le juriste : la solitude et la mort. En s'érigeant contre l'une et l'autre, l'auteur cristallise les tensions et partant, justifie l'attention.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Au moment où la France vient de commémorer tour à tour le Millénaire capétien et le Bicentenaire de la Révolution, les auteurs nous rappellent qu'un éventuel retour de la monarchie dans notre pays demeure hypothéqué par l'absence d'un prétendant unique, susceptible de fédérer autour de son nom tous les partisans de la royauté. Ils nous proposent donc une minutieuse galerie de portraits, approfondissant avec méthode tant les arguments qui militent en faveur de l'ambition nationale de tel prétendant que ceux qui vont à l'encontre du destin royal revendiqué par tel autre.

  • Gare Saint-Lazare

    Betty Duhamel

    • L'herne
    • 10 Octobre 2018

    Inspirée de l'idylle de Betty Duhamel avec l'un des plus célèbres romanciers français, cette romance douce-amère nous entraîne, au fil de rendez-vous dans les gares et les cafés parisiens des années 70. L'on y croise Bernard Frank et les amis de Sagan, Jacques Chardonne, les « maîtres à penser » et La Nouvelle Vague.
    Gare Saint-Lazare reflète avec justesse les tourments des premiers sentiments amoureux, l'ambiance intellectuelle d'une époque et nous livre un témoignage précieux sur les ambitions précoces d'un aspirant écrivain.

empty