Le Livre de Poche

  • Le vol du faucon Nouv.

    Armino est guide touristique dans l'Italie des années soixante. Un jour, au cours d'une visite, il croise une vieille femme en qui il pense reconnaître une domestique qui s'occupait de lui enfant. Le lendemain, celle-ci est retrouvée assassinée. Armino décide alors de retourner à Ruffano, sa ville natale, pour vérifier ses intuitions. Jadis, quelque cinq cents ans auparavant, cette cité fut gouvernée par les Malebranche, et en particulier par le duc Claudio, surnommé le Faucon, qui la soumit à une terrible tyrannie. À l'arrivée d'Armino, Ruffano s'apprête à célébrer son célèbre festival, lors duquel un événement historique est reconstitué avec le plus de réalisme possible. Cette année, le thème en est la révolte populaire qui mena à la mort de Claudio. Mais tandis les festivités approchent, des menaces du passé refont surface...
    Enquête familiale, suspense virtuose au temps de la Renaissance, Le Vol du Faucon nous plonge dans un monde empreint de mystère. On y retrouve la plume envoûtante et la grande finesse psychologique de l'auteure de Rebecca.Traduit de l'anglais par Maurice Bernard Endrèbe.

  • L'examen Nouv.

    L'examen

    Sylvain Neuvel

    Grande-Bretagne, dans un futur proche. Vingt-cinq questions, vingt-cinq chances pour Idir, qui a fui l'Iran avec sa famille, d'impressionner l'examinateur et de décrocher la très convoitée nationalité britannique. Idir est confiant, il connaît bien son pays d'accueil, il y est parfaitement intégré.
    Mais au centre d'examen, ce jour-là, rien ne se passe comme prévu. Au bout de quelques minutes, le test prend une tournure sinistre ; pour Idir il n'est plus question de nationalité, mais de vie ou de mort.L'Examen est sans pitié. C'est puissant. The Literary Phoenix.Provocant et dérangeant. Kirkus Reviews.Traduit de l'anglais (Canada) par Patrick Imbert.

  • Comment je suis devenu super héros Nouv.

    Titan est un super-héros un peu dépressif depuis qu'Alicia l'a quitté. Pour ne rien arranger, il vient de perdre une place au Panthéon Top 30, l'émission de télévision qui classe les trente super-héros les plus populaires d'Amérique. Les potes du commissariat de Lexington Avenue ont beau être ses premiers supporters, Titan n'a plus goût à rien. Dans ces conditions va-t-il pouvoir affronter l'un des pires ennemis de sa carrière ? Celui que les journalistes nomment déjà le Vampire de New York, un tueur en série qui s'attaque aux surhommes. Alors qu'il mène l'enquête, aidé par son vieux collègue Monté Carlo, un ex-super-héros, contraint à la retraite depuis que, à force de coups encaissés, il a développé la maladie de Parkinson, Titan est conduit à remuer les eaux boueuses du mythe des super-héros. Alors une question bientôt s'impose à lui : sera-t-il le prochain sur la liste du Vampire de New York.

  • Les miroirs du palais t.3 ; le grand diamant bleu Nouv.

    Une nouvelle vie, pleine de promesses commence pour Angelina, la fille de Domenico. À peine arrivée de Venise, elle assiste à l'inauguration de la galerie des Glaces. Louis XIV tombe aussitôt sous son charme. Françoise de Maintenon, que le Roi a épousée en secret un an auparavant, en devient folle de jalousie. Elle est prête à tout pour éloigner Angelina de la Cour de Versailles. Pour parvenir à ses fins, elle n'hésite pas à se servir du Grand Diamant Bleu. Mais c'est sans compter sur le courage d'Angelina, la ruse de son frère Fabio, et la malédiction des miroirs dont le jeune homme est dépositaire.
     

  • La cite des dames Nouv.

    Née à Venise en 1364, fille de l'astrologue de Charles V, poétesse, historienne, moraliste, Christine de Pizan serait « le premier auteur » de la littérature française. La Cité des Dames couronne son oeuvre féministe. Profondément déprimée par la lecture d'une satire misogyne, l'auteure se lamente d'être née femme. Apparaissent alors pour la consoler trois envoyées de Dieu : Raison, Droiture et Justice. Avec leur aide, Christine de Pizan construira une cité imprenable où les femmes seront à l'abri des calomnies. Les pierres de ce bel édifice seront les femmes du passé, guerrières, artistes et savantes, amoureuses et saintes !
    L'argumentation surprend par sa modernité : Christine de Pizan y aborde le viol, l'égalité des sexes, l'accès des femmes au savoir... La Cité des Dames apparaît comme un ouvrage capital pour l'histoire des femmes et pour la pensée occidentale à l'aube des temps modernes.Traduction et introduction de Thérèse Moreau et Éric Hicks.

  • Ce que je voulais vous dire Nouv.

    « J'ai toujours senti cet élan en moi, comparable à celui des plantes pour grandir. Nous possédons tous cet élan, mais il arrive qu'il se brise. Nous avons tous nos empêchements, nos découragements, nos traumatismes. Il s'agit seulement de savoir à quel point nous désirons nous battre afin de surmonter les obstacles. »
    Dans cette série d'entretiens et de lectures prononcées par Anaïs Nin devant des étudiants entre 1966 et 1973, l'écrivaine nous livre, à la fin de sa vie, une réflexion très personnelle sur divers sujets : la recherche de l'identité, la magie de l'art, la femme et le féminisme... Plus qu'un ouvrage thématique, c'est une synthèse de sa pensée que nous offrent ces textes, empreints d'un constant optimiste, et qui constituent une véritable porte d'entrée privilégiée pour découvrir celle qui marqua son époque par des ouvrages incontournables.Établi et présenté par Evelyn J. Hinz.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Béatrice Commengé.

  • Les amours Nouv.

    Les amours

    Pierre Ronsard

    En 1584, un an avant sa mort, Ronsard rassemble et organise ce qui sera la dernière édition de ses oeuvres parue de son vivant. Sous le titre désormais habituel Les Amours, on trouvera ici l'ensemble des poèmes (principalement des sonnets) figurant dans la première des sept parties ; soit, en particulier, les Amours de Cassandre, les Amours de Marie et les Sonnets pour Hélène. Se dessine un vaste parcours qui montre la maîtrise de celui qui, en un peu plus d'une trentaine d'années, alors que la France passe des guerres contre l'Empire aux guerres de Religion, construit une oeuvre ample et complexe où se mêlent les influences des poètes grecs, latins et italiens. Quand il meurt en 1585, Étienne Pasquier considère qu'« il a en notre langue représenté un Homère, Pindare, Théocrite, Virgile, Catulle, Horace, Pétrarque » et conclut : « Bref, tout est admirable en lui ». Le lecteur pourra en juger avec ces Amours, la part la plus célèbre de son oeuvre.Édition présentée et annotée par François Roudaut

  • La mort d'Olivier Bécaille Nouv.

    Olivier Bécaille est mort un matin, après trois jours de maladie. Le médecin est formel, et l'enterrement doit avoir lieu quelques jours plus tard. Mais, en réalité, Bécaille est bien vivant. Terrassé par une crise de catalepsie, prisonnier de son propre corps mais conscient de tout ce qui l'entoure, il assiste, impuissant, au chagrin de sa femme, aux préparatifs de sa mise en bière et à l'intervention d'un voisin un peu trop charmant...
    Dans ce conte macabre teinté de nostalgie, Zola nous livre une réflexion douce-amère sur la mort et ses conséquences parfois inattendues.

  • Oraisons Nouv.

    Oraisons

    Samantha Bailly

    Au royaume d'Hélderion, les cérémonies funéraires sont organisées par la riche et puissante famille Manérian. Le jour où l'on retrouve le corps sans vie de Mylianne, l'une des trois filles Manérian, tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s opposent à Hélderion. Plus que déterminée à venger sa soeur, Aileen se met en quête des meurtriers, à ses risques et périls. Quant à Noony, son aînée, elle se retrouve aux premières loges lorsque le royaume entre en guerre contre le continent voisin, et va s'opposer farouchement à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre.
    Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux soeurs devront affronter le système qui les a forgées et mettre au jour les manipulations de ses dirigeants.Un diptyque foisonnant et palpitant, qui comprend La Langue du silence et La Chute des étoiles.Dans un style fluide et simple, mais très efficace, Samantha Bailly nous emporte dans un univers vaste et riche. Elbakin.net.PRIX DES LYCÉENS AUX IMAGINIALES 2011.

  • Regarde comme c'est beau Nouv.

    Comme beaucoup de grands-parents, Grandpa Chan et Grandma Marina voulaient rester en lien avec leurs petits-enfants éloignés. Eux qui n'avaient jamais utilisé d'ordinateur ont appris à se servir d'Instagram et y ont ouvert un compte à leur intention. Leurs publications - des histoires de Marina illustrées par Chan - relatent leurs souvenirs, évoquent les bonheurs du quotidien, expriment la saveur de la vie. Mais au-delà de leur famille proche, elles ont rapidement conquis un très large public et touché des centaines de milliers de personnes à travers de nombreux pays.
    Ce livre, aussi émouvant qu'inspirant, offre un message d'amour et de confiance comme seuls des grands-parents peuvent les transmettre aux nouvelles générations.Paru en Corée du Sud, Regarde comme c'est beau est en cours de traduction dans plus de dix langues.Enchanteur. BBC.Drawings_for_my_grandchildren, suivi par près de 400 000 personnes dans le monde, a été lauréat en 2019 d'un Webby Award, distinction prestigieuse récompensant la qualité d'un contenu web.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Nicolas Porret-Blanc.

  • La plume magique de Gwendy Nouv.

    Au lendemain d'une tempête de neige, le shérif Norris Ridgewick et son équipe recherchent désespérément deux jeunes filles disparues, mais le temps presse et les chances de les retrouver vivantes s'amenuisent.
    À Washington DC, Gwendy Peterson, trente-sept ans, n'a plus rien à voir avec l'adolescente complexée qui passait son été à courir dans Castle Rock. L'été de ses douze ans, on lui avait confié l'extraordinaire boîte à boutons de Richard Farris, l'homme énigmatique au costume noir. Gwendy recevait des cadeaux de la part de la fameuse boîte en échange de ses soins et de son attention. Jusqu'au jour où Farris a disparu en l'emportant avec lui.
    Vingt-cinq ans plus tard, la boîte réapparaît. Cette mystérieuse résurgence, couplée avec les étranges disparitions à Castle Rock, mène Gwendy à retrouver le chemin de sa maison. Peut-être parviendra-t-elle à arrêter la folie d'un homme avant qu'il ne soit trop tard ?Préface de Stephen King.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Michel Pagel.

  • Mauprat

    George Sand

    « Il y avait la branche aînée et la branche cadette des Mauprat. Je suis de la branche aînée. Mon grand-père était ce vieux Tristan de Mauprat qui mangea sa fortune, déshonora son nom, et fut si méchant que sa mémoire est déjà entourée de merveilleux. »
    À l'aube de la Révolution française, dans une province reculée du Berry, Bernard de Mauprat est élevé dans la violence et la dépravation par son grand-père et ses oncles. Un soir, dans de sinistres circonstances, il fait la connaissance de sa cousine Edmée. Intelligente et volontaire, élevée dans l'esprit des Lumières, elle parvient à prendre son rustre cousin sous son aile. Commence alors un long apprentissage pour Bernard, qui devra s'éduquer et s'amender pour espérer, un jour, devenir digne d'Edmée.Tout à la fois saisissant portrait de femme, conte philosophique et roman d'éducation, Mauprat marque un tournant résolument socialiste et féministe dans l'oeuvre de George Sand.Préface, notes et dossier de Marie Baudry.

  • Après avoir formé une coalition humaine pour repousser l'invasion des Néantifères, Dalinar et ses Chevaliers Radieux ont mené une campagne aussi brutale qu'impitoyable. Cependant, aucun des deux camps n'a réussi à prendre le dessus et la guerre s'enlise. Le spectre de la trahison possible de son allié Taravangian pèse sur chacune des décisions stratégiques de Dalinar.
    De son côté, Kaladin Béni-des-foudres doit s'habituer à son nouveau rôle parmi les Chevaliers Radieux alors que ses Marchevents font face à leurs propres problèmes : des Fusionnés, de plus en plus nombreux, se réveillent alors que plus aucuns sprènes d'honneur n'acceptent de se lier avec des humains pour faire grossir les rangs des Radieux. Des émissaires de la coalition sont envoyés à la forteresse de l'Intégrité Constante pour convaincre les sprènes de se liguer avec eux contre les forces du dieu maléfique Abjection. Sinon, ils devront se confronter à l'horreur de la défaite...Avec vingt millions de livres vendus dans le monde, Brandon Sanderson s'est définitivement imposé comme un des plus grands auteurs de sa génération.Les Archives de Roshar n'ont rien à envier au Trône de fer, la poésie de l'écriture en plus. Lloyd Cherry, Le Point Pop.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Mélanie Fazi.

  • À la Ferme du Manoir, les animaux en ont assez d'être maltraités. Major l'ancien, leur doyen, leur a ouvert les yeux  sur la tyrannie de l'Homme. Il faut faire la révolution  ! Une fois le fermier banni, les animaux décident de ne plus se laisser commander. Pour veiller à cela, sept règles sont édictées et rédigées par les cochons. La dernière est claire  : Tous les animaux sont égaux.  Mais le temps passe, et les commandements changent, un par un. Jusqu'à ce qu'on puisse lire  : Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d'autres. 

  • À six ans, tandis que l'Angleterre s'incline devant le roi George VI décédé, Mary Ward, fille d'un fermier du Suffolk, comprend que, malgré les apparences, elle n'est pas une petite fille. Dès lors, elle s'efforcera de devenir Martin, un garçon hardi, tendre et viril. Au fil des années, elle poursuit son rêve, du Suffolk à Londres, de l'Angleterre des Beatles à l'Amérique profonde. Rêve impossible ? Peut-être. Mais ceux qui l'entourent, de sa grand-mère, morte en planeur, à Walter, le garçon boucher qui veut devenir chanteur de country, ne sont-ils pas eux aussi à la recherche de leur royaume interdit ?Un roman superbe dans son propos comme dans sa forme. Françoise Giroud, Le Journal du dimanche.Je cherche un autre exemple d'un roman aussi beau, aussi généreux par la noblesse troublante de son regard, la justesse sans faille de son style. Frédéric Vitoux, Le Nouvel Observateur.Une merveille. Anne Walter, Marie Claire.Prix Femina étranger 1994.  Traduit de l'anglais par Jean Bourdier.

  • Alex Cross

    James Patterson

    Qui est Alex Cross ? Un homme dont la vie a basculé le jour où sa femme est morte assassinée. Un père de famille dévoué, brillant psychologue et pianiste jazz remarquable. Ses fonctions : inspecteur adjoint au chef de la brigade criminelle de Washington, agent de liaison auprès du FBI, profileur. Autant dire qu'il se trouve dans la ligne de mire de nombreux individus dangereux. Son lot quotidien : kidnappings (Le Masque de l'araignée), traques de psychopathes et autres tueurs fous (Et tombent les filles, Jack et Jill), criminels machiavéliques échappés de prison, as du scalpel (Au chat et à la souris), ou encore jeux de rôle meurtriers sur le net (Le Jeu du furet). Avec son ami d'enfance et coéquipier John Sampson, ce détective pas comme les autres nous embarque dans des affaires captivantes aux multiples rebondissements, qui nous plongent au coeur de la violence et des ténèbres humaines. Une véritable légende du thriller, qui a été incarnée à l'écran par Morgan Freeman et Tyler Perry.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jeanine Parot et Philippe Hupp.

  • Edition enrichie (Préface, Notes, Chronologie)
    En 1786, Versailles est le théâtre d'une affaire retentissante. Au coeur de l'intrigue, un somptueux collier que la reine Marie-Antoinette, par souci d'économie, refuse d'acquérir. Mais une comtesse ambitieuse et désargentée a vent de ce désir contrarié. Se servant comme instruments d'un cardinal en disgrâce et d'une prostituée sosie de la souveraine, elle-même manipulée par le redoutable Cagliostro, elle monte une escroquerie de haut vol, qui marquera l'Histoire et accélérera la chute d'un monde voué à disparaître.Dumas avait l'ambition de raconter l'histoire de France dans ses romans : cette entreprise trouve dans Le Collier de la reine un de ses points culminants. En historien, il révèle les dessous brûlants de la célèbre et authentique « affaire du collier ». En romancier, il noue une intrigue haletante et magistrale, digne des plus grands romans d'aventure.Édition de Claude Schopp

  • Edition enrichie (Préface, Notes, Dossier, Chronologie, Bibliographie)
    En Écosse, en 1745, James Durie, le flamboyant  et amoral Maître de Ballantrae, s'engage aux côtés  des jacobites contre le roi George II. Après la défaite  de Culloden, présumé mort par sa famille, il est contraint de fuir à l'étranger. Sa route va croiser celle de pirates et le conduire des Indes orientales aux sombres forêts d'Amérique du Nord. Pendant ce temps, Henry,  son cadet effacé et mal-aimé, prend la tête du domaine de Durrisdeer. S'estimant spolié de ses biens, dévoré par la haine et la rancoeur, le Maître s'engage alors  dans un combat acharné contre son frère...  On retrouve des influences de  L'Île au trésor  et de  L'Étrange Cas du Dr Jeckyll  et de Mr Hyde  dans  ce grand roman d'aventures paru en 1889. À travers  le portrait du Maître de Ballantrae, héros aussi diabolique que fascinant, Stevenson analyse les forces en mouvement dans la lutte entre le Bien et le Mal  et livre un chef-d'oeuvre sombre et inoubliable.Traduction, présentation et notes  de Jean-Pierre Naugrette.

  • H

    Franck Bouysse

    « Qui est H. ? D'où vient-il ? Comment a-t-il surgi dans ma vie déjà bien entamée ?
    Ce qui ne m'avait jamais effleuré jusqu'alors commence à m'obséder. »
    Ainsi débute le journal de John W., embarqué avec l'énigmatique H. dans une expédition sur les traces de l'explorateur Sir John Lucas parti vers l'île de Pâques. Un périple tumultueux comme le seront les errements de Walter Croft, un médecin aliéniste de l'asile de Bedlam et de son étrange patient Jonas... Des bas-fonds de l'East End où rode l'ombre de Jack l'Eventreur aux confins de l'Atlantique et de la forêt amazonienne, Franck Bouysse propose ici un véritable voyage initiatique ciselé comme une intrigue policière.Paru initialement en trois volumes indépendants, H. est aussi un magnifique hommage aux univers de J. Verne, R. L. Stevenson, C. Doyle ou encore H. Melville.Par l'auteur de Né d'aucune femme :Un roman choral qui irradie d'une lumière noire. Pascale Frey, Elle.Beau et cruel, un hommage à tout ce que les mots sont capables d'exprimer. Gilles Heuré, Télérama.Une fresque saisissante et envoûtante, un tumulte d'émotions aux mille nuances de nuit. Sandra Benedetti, L'Express.

  • Tess croyait avoir trouvé l'amour en la personne de Jim Beckett, un policier plus âgé qu'elle et jouissant d'une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, Massachusetts. Mais elle est intriguée par son comportement et découvre qu'il a violé et tué plusieurs femmes. Tess n'a d'autre choix que celui de le dénoncer. Dans l'attente de son jugement, Jim s'échappe du quartier de haute sécurité où il était enfermé depuis deux ans. Il n'a qu'une seule idée en tête : retrouver celle qui l'a trahi. Et lui rappeler qu'ils sont unis à tout jamais...Traduit de l'anglais (États-Unis) par Sophie Dalle.

  • Illustrateur très actif sur les réseaux sociaux, Jack Koch a invité 120 auteurs, connus et moins connus, français et étrangers, issus de tous les genres littéraires, à offrir leur définition de l'enfance, qu'il a illustrée. La magie opère à nouveau  : ce sont autant de souvenirs et d'émotions qui sont dites, avec justesse, finesse et beaucoup de tendresse.Baptiste Beaulieu, Franck Bouysse, Michel Bussi, Barbara Constantine, David Foenkinos, Lorraine Fouchet, Eric Giacometti et Jacques Ravenne, entre autres, autant de sensibilités et de visions du monde, pour notre plus grand bonheur !

  • « Je n'ai aucun don particulier, aucun, sauf peut-être une certaine connaissance de la nature humaine. »
    Saviez-vous que l'un des esprits les plus vifs au monde habitait le personnage d'une vieille femme, aux joues roses et aux yeux bleus, séduisante et aux manières délicates ? La célèbre détective d'Agatha Christie a résolu les affaires les plus mystérieuses à l'aide de son incroyable intuition.Découvrez tous les secrets de Miss Marple dans ce magnifique livre de citations.Cette édition inclut un texte inédit d'Agatha Christie : « L'intuition féminine fait-elle d'une femme un bon détective ? »

  • Chère mamie,
    J'espère que tu vas bien et que papy aussi.
    Pendant 55 jours, pour se protéger du Covid-19,  nous avons dû rester confinés chez nous. J'avais besoin de conjurer l'angoisse, alors chaque jour  je t'ai écrit. La vie se chargeait de me fournir l'inspiration, et je ne manquais pas de grossir le trait, pour te distraire, pour me distraire. Aujourd'hui,  je vais partager ces lettres avec tout le monde.  C'est très émouvant de penser que l'on a tous vécu  la même chose au même moment. Il faut que  je te prévienne : tous les bénéfices seront reversés  à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux  de France, qui soutient ceux qui ont porté le pays  à bout de bras pendant deux mois. C'est un moyen 
    de se sentir un peu utile, après s'être trouvé bien impuissant.
    Gros bisous à toi et à papy, 
    Ginie
    Depuis 1989, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France oeuvre pour améliorer le quotidien  des personnes à l'hôpital.
    www.fondationhopitaux.fr 

  • Georges de Sarre a dit adieu au monde des Ambassades et abandonné sa particule - en même temps que la diplomatie - pour devenir écrivain. Si quelques fils gris argentent ses tempes, il a gardé le goût de mordre à la vie à belles dents, et de ne refuser aucune expérience. Aussi, après les premiers étonnements, écoute-t-il le mentor de ses jeunes années, le père de Trennes, qui voudrait le voir devenir franc-maçon. Pourquoi cette surprise, c'est que la franc-maçonnerie ne passe pas pour être en odeur de sainteté auprès des autorités ecclésiastiques. Georges connaissait quelques-uns des préjugés qui s'attachent à cette société secrète ; il en étudie - guidé par l'élégant Jésuite - les arcanes et la puissance. Comme son amie Françoise s'oppose à ses projets, et que la fille de Françoise - l'acide et vive Osmonde - s'y intéresse, cela lui est l'occasion de rompre des lances en faveur de ces « fils de la lumière », qui défendent la fraternité universelle sous le symbole de l'équerre et de la truelle - et de brosser un de ces tableaux où se mêlent ombres et lumières, auxquels excelle le talent satirique de Roger Peyrefitte.

empty